LE JAZZ

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Sam 19 Jan - 18:43

Je viens d'écouter l'Archie Shepp et maintenant j'écoute le Wayne Shorter...

et ma foi, je trouve que ces disques se ressemblent tous, et je commence à me lasser... elephant

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Lun 21 Jan - 12:52



Même pas sûr que ce soit du jazz, ce truc-là... alien

6ème minute du deuxième morceau: c'est une poule qu'on égorge, non?

y'a carrément un carnage dans la basse-cour, le tout au son d'une fanfare mexicaine sous acide

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Lun 21 Jan - 13:49

J'ai quand même du mal avec l'Albert Ayler.

C'est-à-dire que vu ma passion pour des musiques assez différentes, je me vois mal explorer le free jazz au delà de certaines limites.

Il y a beaucoup de disques que j'hésite à revendre, dans ma collection. L'idéal est de tout garder, car on se dit toujours qu'on aimera peut-être plus tard (là c'est l'expérience qui parle).

Mais parfois on se fixe aussi des priorités, car la vie passe vite...

A t-on assez d'une vie pour parler de tout ce qu'on aime en musique ou dans tout autre domaine d'ailleurs? Je crains que non.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Mer 23 Jan - 20:36


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  johnny99 le Mer 23 Jan - 20:42

Hugues a écrit:


tu dois en être au premier titre à cette heure, un premier verdict????? Smile

johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Mer 23 Jan - 20:57

johnny99 a écrit:
Hugues a écrit:

tu dois en être au premier titre à cette heure, un premier verdict????? Smile

Ben verdict, je viens de le finir, et je dois le réécouter, mais un autre jour. Mr. Green

En clair, je n'ai rien à dire.

Jusque-là ce que j'ai préféré au rayon jazz 66 c'est Adam's Apple de Wayne Shorter.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  johnny99 le Mer 23 Jan - 23:46

moi, en Jazz c'est ça que je préfère


johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Jeu 13 Mar - 18:34

Anita O'Day. La classe.



Dernière édition par Hugues le Lun 31 Mar - 23:23, édité 1 fois

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Dim 23 Mar - 11:20


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Yann G. le Dim 23 Mar - 18:34

Comme le disait Zappa, "jazz is not dead - it just smells funny" ... alors moi je préfère ceux qui font encore bouger le cadavre plutôt que de ma taper la n-ième resucée néo-bop, du jazz manouche à sa mémère, ou des blanches avec des chignons ridicules qui chantent des ballades mielleuses (provoc' inside) ...

Exemple :



ou bien encore :


Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Dim 23 Mar - 22:27

Une des mille-et-une merveilles que chantait Dinah Washington. "Our Love Is Here to Stay", 1954.


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Dim 30 Mar - 23:00

Une magnifique façon de découvrir à la fois les chansons de Cole Porter, et quelques interprètes de jazz/swing/music hall:



Au menu ~ excusez du peu:

Ella Fitzgerald ~ Too Darn Hot
Peggy Lee ~ My Heart Belongs to Daddy
Tony Bennett ~ Begin the Beguine
Sarah Vaughan ~ You'd Be So Nice to Come Home to
Jeri Southern ~ It's De-Lovely
Dean Martin ~ True Love
Shirley Horn ~ Love for Sale
Helen Merrill ~ Anything Goes
Louis Armstrong ~ Let's Do It (Let's Fall in Love)
Eartha Kitt ~ Let's Misbehave
Billie Holiday ~ Easy to Love
Mel Tormé ~ What Is This Thing Called Love
Anita O'Day with Billy May & His Orchestra ~ Just One of Those Things
Dinah Washington ~ I Get a Kick Out of You
Aaron Neville ~ In the Still of the Night
Carmen McRae ~ Ev'ry Time We Say Goodbye
Fred Astaire ~ Night & Day
Ella Fitzgerald ~ You Do Something to Me
.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Lun 31 Mar - 22:28

Lee Wiley : Street of Dreams (1951) + Funny Little World (live, 1934)


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Lun 5 Mai - 8:59



50 ORIGINAL MONO RECORDINGS 1929-1947

Mildred Bailey est une contemporaine des Boswell Sisters, Billie Holiday, Lee Wiley ou Ella Fitzgerald, et n'a rien à leur envier. La qualité de cette excellente collection chez Living Era confirme que le swing d'entre deux guerres était d'une grande richesse. Mildred Bailey nous offre un swing particulièrement soyeux, léger, coloré, au sein d'orchestres aussi différents que ceux de Red Norvo, Benny Goodman ou Ellis Larkins, quand ce n'est pas le sien. On l'appelait The Rockin' Chair Lady - "Rockin' Chair" étant un de ses plus beaux titres. Elle nous quitta en 1951, à la suite d'une crise cardiaque.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Mer 18 Juin - 0:04



This Is Anita ~ 1956

Anita O'Day est définitivement une de mes chanteuses de jazz préférées. Elle a une classe totale. Elle n'a pas la voix d'une Sarah Vaughan ni d'une Billie Holiday, mais elle met sa maîtrise technique au service du style, du goût, de l'esprit, du caractère. Une exigence et un tempérament artistique passionnants.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Mer 18 Juin - 8:30



1960. All music written by Richard Rodgers and all lyrics written by Lorenz Hart.

Parmi ces titres, "Little Girl Blue", que chantera Janis Joplin quelques années plus tard. Version très différente ici, je l'avais à peine reconnue à la première écoute.

Superbe album, très arrangé (Billy May).

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Sam 19 Juil - 18:46



Premier album de Lennie Tristano, paru en février 1956.

Side 1

Line Up 3:33
Requiem 4:51
Turkish Mambo 3:37
East Thirty-Second 4:32
These Foolish Things 5:43

Side 2

You Go to My Head 5:19
If I Had You 6:24
Ghost of a Chance 6:00
All the Things You Are 6:04

Lennie Tristano est un peu au piano ce qu'Ornette Coleman est au sax. J'aime beaucoup ce disque. J'y trouve aussi le côté expérimental du symphoniste Arthur Honegger (dont je me rappelle avoir beaucoup aimé le Pacific 231).

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Lee Harvey Oswald le Sam 19 Juil - 19:12

Hugues a écrit:J'y trouve aussi le côté expérimental du symphoniste Arthur Honegger (dont je me rappelle avoir beaucoup aimé le Pacific 231).

Ah ben si dans ce forum on commence à citer du Arthur Honegger...drunken
Je suis un fanatique de son oratorio Jeanne D'Arc Au Bucher, pièce misant plus sur le passage des ombres d'une messe noire que sur l'empire des lumieres d'une messe catho.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Yann G. le Dim 20 Juil - 13:02



Pour moi, c'est un très bon disque de jazz ...

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Lun 21 Juil - 19:23



En général je tiens pas jusqu'au bout...

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Lun 21 Juil - 22:19

Bon, après mes dernières réécoutes de disques de jazz que j'ai achetés, je constate un truc: Coltrane me gonfle, à part Blue Train. Et Miles Davis me plaît davantage qu'avant, en fait, j'adore le son de sa trompette, et ses humeurs musicales, il s'en dégage souvent une chaleur très agréable. Par contre, tous les free ou pre-free, Sam Rivers, Eric Dolphy, Ornette Coleman, Archie Shepp, Wayne Shorter, Albert Ayler, ça me gonfle. Je vais tout revendre.

Par contre, dans les années 50, j'aime encore les Thelonious Monk, Sonny Rollins (Saxophone Colossus plutôt que Way Out West), Charles Mingus, Lennie Tristano...

Je ne me suis pas donné la peine de réécouter Charlie Parker, lui je sais que c'est pour la vie, je suis pas près de m'en débarrasser.

Intéressant, hein?

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  BOOM BOOM le Lun 21 Juil - 23:34

Hugues a écrit:j'adore le son de sa trompette, et ses humeurs musicales, il s'en dégage souvent une chaleur très agréable.

Tu connais la b.o. de"the hot spot" de Dennis Hopper? La rencontre au sommet Miles Davis/John Lee Hooker !!
Taj Mahal et Jack Nitzche sont aussi de la partie.

BOOM BOOM
Langue pendue

Nombre de messages : 1130
Age : 57
Date d'inscription : 06/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Lun 21 Juil - 23:41

Excellent. Tiens, ça me fait penser que j'ai vu l'autre jour un truc pas mal du tout avec Big Mama Thornton, ils jouent tous de l'harmonica, et Hooker est de la partie. Un bon moment de blues beat.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Mar 16 Déc - 22:26



Je crois bien n'avoir jamais écouté de chanteuse plus sexy qu'Helen Merrill. Sa façon de chanter est d'une sensualité outrageante. Cette voix se montre sous ses plus belles courbes avec une lascivité, une volupté vertigineuses. Après écoute, on en reste tout chose, un peu comme si on avait côtoyé le Paradis, domaine où tout est plus beau, plus pur, et mortellement gracieux. drunken

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Hugues le Sam 28 Fév - 11:33

Le jazz, c'est aussi celui de Broadway, sorte de music hall jazzy, où fleurirent de nombreux singer songwriters. En France on a eu Serge Gainsbourg (à ses débuts). "Le Poinçonneur des Lilas", c'est un peu un exemple de ce songwriting américain adapté en français. Aux Etats-Unis, il y eut des centaines, si pas des milliers, de Serge Gainsbourg. J'en connais peu, personnellement, mais je m'informe... Cole Porter est un des plus connus. Je connais aussi Mose Allison. D'autres auteurs aussi, chantés par d'autres, comme Rodgers & Hammerstein. Je me souviens d'une interview de Paul McCartney au tout début des Beatles (vers 1963) où on lui demandait comment il voyait l'avenir du groupe. Et Paul répondit: "je pense que John et moi continuerons d'écrire des chansons ensemble, à la façon de Rodgers & Hammerstein".

Parmi ces singer songwriters, qui ont une formation musicale solide, à la fois classique et jazz, un sens de la rigueur et de la discipline, accompagné dans le milieu d'une manie de boire assez prononcée (le traditionnel verre de whisky sur le piano), liée à un mode de vie, et une philosophie de l'existence, propre au genre, était un certain Cy Coleman, qui écrivit des chansons pour Sinatra, entre autres. Voici quelques documents:




Cy Coleman a su faire passer, par des chansons appelées "pop" dans le milieu du jazz, sa poésie à lui. La poésie, ce n'est pas que de l'écriture. C'est une façon de vivre, une approche de la vie, un point de vue, une sensibilité, une imagination, qu'on exprime avec une matière d'expression donnée, choisie, maîtrisée, adoptée. On peut aussi, d'ailleurs, ne pas parler de "poésie", mais lorsqu'on la flaire au détour d'un clavier, d'un répertoire, d'une forme d'expression, d'un mode de vie, de rimes qui font des angles de rue, ou d'errance, la promenade de l'âme, la balade et la ballade, nuages ou ronds de fumée, rêverie et allégorie, lorsqu'on la boit en quatre dimensions, cette "poésie", avec ses couleurs, ses odeurs, ses sonorités, son rythme, pourquoi ne pas l'appeler par son nom?

Certes, elle peut être à peine perceptible, parfois. On ne peut que l'entrevoir, avec incertitude. Mais suivre le fil de la fugacité permet à beaucoup d'artistes de développer un univers, telle une hypertrophie d'idée naïvement dénoyautée. L'illusion est un gêne.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JAZZ

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum