Blier

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Blier

Message  strato88 le Jeu 12 Jan - 12:13

yeah, preums!
y a t il quelqu'un qui peux m'expliquer ce phénomène : a chaque fois que les tontons flingueurs passe ds la ptite lucarne, je m'en lasse pas, je m'éclate... comme si c'était un disque audio tiens. et je dois pas etre le seul.

strato88
Langue pendue

Nombre de messages : 560
Localisation : entre abbey road et muscle shoals?
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cowcheese4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  strato88 le Jeu 12 Jan - 12:24

... Et c'est aussi valable pour "Ne nous fachons pas". le plagiat rigolo de "gloria" a la fin... tiens d'ailleurs, pour ceux qui critiquent encore ("y en a"...) le ressoudage Crossroads/ Brazil j'trouve que ça résume bien. non?

strato88
Langue pendue

Nombre de messages : 560
Localisation : entre abbey road et muscle shoals?
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cowcheese4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  Vintage le Jeu 12 Jan - 13:14

C'est un film musical "les dialogues d'Audiard", on reste un peu nostalgique de cette époque de tontons durs à cuir, des vieux gosses, machos, rigolos. Ils s'en mettent plein la poire mais c'est jamais méchant dans la facture cinématographique.
Du Vaudeville, du boulevard policier...moi aussi je ne m'en lasse pas.
ET puis, il y a un style, une ambiance assez travaillée donc ça marche toujours.

Vintage
Langue pendue

Nombre de messages : 2008
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  strato88 le Jeu 12 Jan - 13:32

quand meme, j'ai la sensation que pour plein de gens de ma generation (talkin' 'bout!... né au milieu des années soixantes) que je connais, "moi les malades j'les soigne!..." c'est comme un crie de ralliement, a chaque fois c'est fort...

strato88
Langue pendue

Nombre de messages : 560
Localisation : entre abbey road et muscle shoals?
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cowcheese4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  dkelvin le Jeu 12 Jan - 16:02

Pareil. Je pense qu'Audiard touche à la prosodie ultime et qu'il a l'orchestre idéal pour l'interpréter. Je ne sais pas comment ces acteurs réussissaient à nous faire croire qu'ils vivaient vraiment ces situations surréalistes. Comment les situations de polar fonctionnent alors qu'on est en plein récit picaresque. On se demande ce qu'Audiard aurait pu inventer comme situation pour qu'on se dise "non, quand même là, on n y croit pas". C'est du domaine de l'indicible. Même lui et son clan a progressivement perdu cette magie (j'aime bcp moins "Les barbouzes" mais j'adore "Ne nous fâchons pas" où Lefèvre est incroyablement drôle). Ceci dit, Blier c'est, comme Michel Simon, encore autre chose. Ce qui fait que cet acteur dépasse tout ce qu'on peut imaginer m'est mystérieux.

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  strato88 le Jeu 12 Jan - 16:32

est ce que quelqu'un pourrait me dire le titre d'un film dans la meme veine avec entre autre Mireille Darc et André Pouce, dans lequel celui-ci a cette réplique " on s'quittait bons amis, on s'retire fachés".
ma mémoire me fait défaut, j'l'ai vu qu'une fois, mais ça m'gratte depuis un certain temps. merci.

strato88
Langue pendue

Nombre de messages : 560
Localisation : entre abbey road et muscle shoals?
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cowcheese4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  fucking axel le Jeu 12 Jan - 16:37

Ne nous Fâchons pas de Georges Lautner??

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  fucking axel le Jeu 12 Jan - 16:39

ou Fleur d'Oseille du même réa G.L?

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  fucking axel le Jeu 12 Jan - 16:46

http://www.filmdeculte.com/coupdeprojo/dialogue.php

un lien vers un petit dossier sur le dialogue au ciné.
Gérard Lanvin a dit y'a pas si longtemps que les bons dialoguistes se faisaient rares dans le paysage cinématographique actuel, aussi piquant et goutu que ceux d'audiart...
si cela inspire des plumes d'en proposer au ciné....

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  Hugues le Jeu 12 Jan - 16:56

Bernard Blier, Lino Ventura ou Jean Gabin avaient le don de les dire, les dialogues d'Audiard. Je peux les connaître par coeur et m'y reprendre cinquante fois, je n'arrive pas à trouver le ton et le rythme justes pour donner à ces tirades leur maximum de drôlerie. Je pense qu'il faut avoir aussi le bon esprit pour savoir les dire, ces dialogues. Etre dans l'esprit d'Audiard. Il devait y avoir une sorte d'osmose sur les tournages.

- il est drôlement bon dans la métaphore, l'patron
- c'est pas une métaphore, c'est une périphrase
- oh fais pas chier
- ça, c'est une métaphore

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  fucking axel le Jeu 12 Jan - 17:04

on retrouve des dialogues de cette trempe chez le réal Bertrand Blier, assez caustiques et directes.

peut-être que quelqu'un(ou plusieurs d'entre vous) vont hurler mais au niveau des dialogues, j'aime beaucoup ceux concoctés par Tarentino dans ses films qui sont toujours en contrepoint d'une situation trash ou qui semblent totalement en adéquation avec le ton ou l'atmosphère d'une séquence.
A lui seul le dialogue propose sa musique comme ACHO tu viens de le dire en sous titre: la rythmique, le ton: comment on le dit, la façon.

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  strato88 le Jeu 12 Jan - 17:12

"ou Fleur d'Oseille du même réa G.L?"
merci beaucoups, Axel, ça peut être que celui-là. ah, ça va mieux là.
entre temps, je sais qu'il y a d'autre citations de dialogue d'Audiard qui tombent sur le forum, z'avez rmarqué comme ça fait du bien par ou ça passe, rien qu'a les énoncer, comme un ptit digeo d'derriere les fagots... mais z'avez beau dire... ya pas que d'la pomme...

strato88
Langue pendue

Nombre de messages : 560
Localisation : entre abbey road et muscle shoals?
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cowcheese4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  strato88 le Jeu 12 Jan - 17:17

"j'aime beaucoup ceux concoctés par Tarentino..."
ouais, completement d'accord. Un alchimiste du meme acabit. Et un cinéphil comme lui connait-il Audiard (possible, Rory Gallagher était bien fan de... Lino Ventura).

strato88
Langue pendue

Nombre de messages : 560
Localisation : entre abbey road et muscle shoals?
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cowcheese4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  fucking axel le Jeu 12 Jan - 17:27

en cliquant sur cet autre lien, les dialogues tirés des tontons flingueurs!
on peut même les écouter!!! et les apprendre par coeur avec le ton.

http://www.audiard.net/tontons.html

Raoul Volfoni
- Non mais t'as déjà vu ça ? en pleine paix, y chante et pis crac, un bourre-pif, mais il est complètement fou ce mec ! Mais moi les dingues j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j'vais lui montrer qui c'est Raoul. Au 4 coins d'Paris qu'on va l'retrouver éparpillé par petits bouts façon puzzle... Moi quand on m'en fait trop j'correctionne plus, j'dynamite... j'disperse... et j'ventile

j'aime non seulement la façon dont Bernard blier dit cette réplique mais surtout le mot "puzzle"!

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  thiad le Jeu 12 Jan - 17:53

Quand dans les années 60 finissantes et années 70 commençantes un film avec Blier, Gabin, Dalban ou qqautres passait à la télé mon père disait : "viens petit, viens voir ça, écoute et prends des notes"...depuis je revois toujours avec plaisir des films comme ceux où Audiard faisait les dialogues...et mes enfants aussi...comme quoi.. thumright

thiad
Langue pendue

Nombre de messages : 1235
Date d'inscription : 23/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  dkelvin le Ven 13 Jan - 11:02

ACHO a écrit:- il est drôlement bon dans la métaphore, l'patron
- c'est pas une métaphore, c'est une périphrase
- oh fais pas chier
- ça, c'est une métaphore
Ca, ça fait partie de mes best of dialogues toutes époques avec celle de de Godard, dite par Delon dans Nouvelle Vague qui s'en va d'un hôtel chic.
- Le livre d'or Monsieur
- Oui, et bien laissez le dormir
:lol:
C'est drôle que les apparemment plus antinomiques des années 60 "Audiard versus Godard" soient en fait mes deux idoles et qu'ils auraient bien pu finir par travailler ensemble (voir la fin de carrière d'Audiard et ses scénarios de polars crépusculaires et contemplatifs qui auraient mérité un JLG pour en être au niveau).
Comme quoi les extrêmes finissent par se rencontrer.
Bon, ben alors ACHO, on le fait ce fanzine Americana-Sludge avec Mary Gauthier qui reprend du EyeHateGod en prenant un bain de boue ? :DD

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  dkelvin le Ven 13 Jan - 11:08

Celle qu'il n y a pas un jour que je ne me récite pas pour rire de mes exaspérations

- Patricia, mon petit... Je voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la Pampa parfois rude reste toujours courtois mais la vérité m'oblige à te le dire : ton Antoine commence à me les briser menu !

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  Hugues le Ven 13 Jan - 13:01

Dans Les Tontons flingueurs et Ne nous fâchons pas, les répliques géniales pleuvent toutes les minutes! thumright

- tu veux vraiment pas que j'prenne le volant?
- non, quand j'conduis pas j'ai peur

la scène du rasage aussi:

- pourquoi? il coupe pas?
- ah si, il coupe, mais il rase pas

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  iconoclast le Ven 13 Jan - 16:54

Bertrand Blier est quand même un digne héritier d'Audiard. On aime ou pas ses films mais on doit reconnaître que ses dialogues sont excellents et dans la lignée du "maître"...

iconoclast
Langue pendue

Nombre de messages : 443
Localisation : Allier
Date d'inscription : 13/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  strato88 le Ven 13 Jan - 17:00

"buffet froid"

strato88
Langue pendue

Nombre de messages : 560
Localisation : entre abbey road et muscle shoals?
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cowcheese4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  Hugues le Ven 13 Jan - 17:16

iconoclast a écrit:Bertrand Blier est quand même un digne héritier d'Audiard. On aime ou pas ses films mais on doit reconnaître que ses dialogues sont excellents et dans la lignée du "maître"...

et dans la lignée de Prévert aussi

dans le making of du dernier film, on voit Bernard Campan lire un fragment du scénario à voix haute: c'est d'une poésie totale, instantanée

je me suis alors aperçu que si Blier aurait pu vivre de ses bouquins, il se serait contenté d'écrire

en fait, il met en scène ses livres, ses scenari

mais il est vrai qu'il adore aussi les acteurs (vu le pedigree, rien d'étonnant) et c'est pour ça qu'il aime aussi faire du cinéma

mais Bertrand Blier est d'abord un écrivain, peut-être qu'on a tendance à l'oublier...

remarque, écrivain ou dialoguiste, on reste dans le domaine du verbe

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  Yves Gitton le Sam 14 Jan - 14:33

Quelle unanimité ! Et là aussi je vous rejoins, à chaque fois on se laisse prendre, l'occasion d'une soirée "anarchiste de droite"entre potes, anciens de Montauban, avec saucisson aveyronnais et "brutal" à gogo !
Je préfère cent fois le Blier père, qui me fait me gondoler à tous les coups au Blier fils, dont les films m'exaspèrent depuis longtemps (clichés, dialogues poussifs, autoparodie, situations attendues...)

Allez un petit dernier pour la route !
"Parce que j'aime autant vous dire que pour moi Monsieur Eric, avec ses costumes tissés en Ecosse à Roubaix, ses boutons de manchette en simili et ses pompes à l'italienne fabriquées à Grenoble, eh ben, c'est rien qu'un demi-sel. Et là je parle juste question présentation, parce que si je voulais me lancer dans la psychanalyse, j'ajouterais que c'est le roi desz cons ".

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  Yves Gitton le Sam 14 Jan - 14:44

Le dernier Blier, ce que j'en pense ...

Combien tu m'aimes ?

Bof... Pas mal, du B.Blier convenu , le même ton (mais moins grinçant), les mêmes ingrédients (dialogues drôles, percutants), un bon casting, une ambiance hors du temps, des décors et des personnages épurés, comme au théâtre dans les pièces d'Adamov, Beckett, Ionesco, les protagonistes ont un aspect universel et anonyme, à chacun de les habiter pour faire revivre et réinventer sa propre histoire, à travers des thèmes sans cesse redéveloppés .

Bon, mais je trouve que c'est un peu académique, répétitif maintenant . Le sujet : femme fantasmée qui devient femme au foyer , on le voit venir assez vite . Et la démonstration est à mon goût trop fortement appuyée : j'aime les pâtes, je suis une belle Italienne qui reste donc accessible à la simplicité, les malaises cardiaques à répétition (notre homme est donc ému ?) , le gangster avec ses tueurs à gages omniprésents ( pesant cliché : films sur la mafia, second degré, ouais 11°5, même si c'est du chianti ...), mais alors le linge qui sèche dans les escaliers, façon napolitaine, la belle qui revient de chez l'épicier, affublée de sa blouse, copiée sur celle portée par Sophia Loren dans "une journée particulière", les poireaux et la baguette qui dépassent des cabas... On avait saisi ... C'est trop ...

Ce qui m'ennuie à la longue avec les films de Blier, ce sont ces ficelles et ce style toujours semblables . J'avais été agréablement surpris par la provoc des valseuses, buffet froid ... J'avais décroché après" tenue de soirée". Ces personnages sont sans émotions, sans passé; cela peut-être intéressant pour se projeter à travers eux et faire un effort d'identification créatif, mais à quoi bon revenir au même procédé à chaque film . D'autres réalisateurs, comme Woody Allen, me donnent aussi l'impression de jouer toujours sur les mêmes cordes ...

Le personnage de Darroussin m'a semblé par contre doté d'une vraie vie et d'une réelle sensibilité ...

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  Americana le Sam 14 Jan - 14:58

strato88 a écrit:"buffet froid"

Buffet froid me fait mourir de rire !
tous les Audiard et tutti quanti ! Audiard a inventé un style qui n'appartient qu'à lui.
je crois qu'on a pas fait mieux (en France) depuis, même les similis duos Depardieu, Clavier... consorts et toute la bande (du splendide entre autres) n'arrivent pas à la cheville de ces films qui n'ont pas pris une ride, et dont les dialogues sont entrés dans l'inconscient collectif et pour longtemps.
Cette génération d'acteurs était quand même fantastique, il ne reste plus guère que Michel Serrault (essayons de le garder le plus longtemps possible).

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  Hugues le Sam 14 Jan - 15:13

Ce sont des stylistes qui se contentent de faire des variations - on dit je vais voir le dernier Bertrand Blier, le dernier Woody Allen, on sait à quoi s'attendre - en même temps, si on est fan du style, je suppose qu'on aime toujours...

Audiard n'a toujours fait que du Audiard, lui aussi...

mais en regardant bien, rétrospectivement, Bertrand Blier a fait des films variés:

Les Valseuses
Préparez vos mouchoirs
Buffet froid
Beau-père
La Femme de mon pote
Notre histoire
Tenue de soirée
Trop belle pour toi
Merci la vie
etc

et surtout on ne peut lui enlever un style fort, personnel, hors norme dans le monde du cinéma...

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blier

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum