Les années 80

Page 12 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Lun 20 Sep - 21:35

Alors je dirais que chez Quiet Man , il doit y'avoir éventuellement du Bashung, du U2, du Texas.

J'ai l'impression d'avoir tout faux, mais bon, c'est mon choix.
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 20 Sep - 21:45

Moi je parierais pour un Barbra Streisand (la grosse cote), Diana Ross et le troisième entre Police et Elton John.
avatar
Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Quiet Man le Lun 20 Sep - 23:56

Lee Harvey Oswald a écrit:Moi je parierais pour un Barbra Streisand (la grosse cote), Diana Ross et le troisième entre Police et Elton John.

Bon, là il y en a deux... Barbra Streisand, à part "Woman in Love" en duo avec Barry Gibb, je ne connais pas vraiment.
Le dernier est le même disque que les 3 autres, étonnant, non?
avatar
Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Quiet Man le Mar 21 Sep - 0:01

Bashung, en revanche, je ne comprends pas pourquoi je n'ai pas un seul de ses disques... J'ai toujours aimé, même avant "Oh Gaby"...
avatar
Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mar 21 Sep - 14:02

Quiet Man a écrit:
Lee Harvey Oswald a écrit:Moi je parierais pour un Barbra Streisand (la grosse cote), Diana Ross et le troisième entre Police et Elton John.

Bon, là il y en a deux... Barbra Streisand, à part "Woman in Love" en duo avec Barry Gibb, je ne connais pas vraiment.
Le dernier est le même disque que les 3 autres, étonnant, non?

Je ne comprends rien. hein
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Quiet Man le Mar 21 Sep - 14:52

Hugues a écrit:
Quiet Man a écrit:
Lee Harvey Oswald a écrit:Moi je parierais pour un Barbra Streisand (la grosse cote), Diana Ross et le troisième entre Police et Elton John.

Bon, là il y en a deux... Barbra Streisand, à part "Woman in Love" en duo avec Barry Gibb, je ne connais pas vraiment.
Le dernier est le même disque que les 3 autres, étonnant, non?

Je ne comprends rien. hein

Normal Hugues. J'ai oublié un "sur". Les 4 titres que je possède sont sur le même disque... jocolor
avatar
Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mar 21 Sep - 17:29

Là je me réécoute mes compiles au casque et je me rééééégale. "Amoureux solitaires" notamment, à cette seconde, c'est une merveille absolue.

Je me demande quels sont mes titres préférés parmi les 96 retenus. "Amoureux solitaires" est probablement dans le Top 10. Et cette façon de chanter de Buzy sur "Dyslexique", c'est inimitable. Dire que je ne connaissais pas du tout ce titre il y a quelques semaines...





avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mar 21 Sep - 18:19

La magie de Kim Wilde sur "Cambodia": cette voix... curieusement, une voix qui correspond à son visage aux joues pulpeuses, ses larges yeux bleus... son chant semble sangloter, c'est une mer de plaintes qui monte par vagues.

Une marée de larmes, et dans le fond, on entend un synthé qui carillonne comme des clochettes... ça m'évoque la curieuse sensation de l'enfant qui ne sait pas encore distinguer le malheur, et lui trouve quelque attrait, car l'enfant s'attache à tout, par instinct de survie.

Oui, voilà tout ce que peut faire sentir la musique, telle chanson répudiée sous de stricts critères intellectuels. Ecouter de la musique, ça n'a rien à voir avec la lucidité, mais tout à voir avec la mémoire.

Maintenant: "Tout pour la musique" de France Gall, dont chaque syllabe est lancée en l'air comme une bulle de savon. Cette voix de France Gall véhicule de réels frissons, c'est physique. C'est un chant tactile. Cette chanson, en substance, dit que la musique aide à vivre, à se sentir bien dans une existence qui n'est pas toujours facile.

Combien est-on à ne pouvoir se passer de musique? Des millions... (et c'est peu dire que j'en fais partie!)


Dernière édition par Hugues le Mer 22 Sep - 0:38, édité 1 fois
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mar 21 Sep - 18:26

"Il tape sur des bambous" de Philippe Lavil: c'est pas un horrible cliché à écouter de loin, c'est une chanson qui se vit de l'intérieur, lumineuse et pleine de vibrations, pendant trois minutes. Les harmonies procurent un réel bien-être, ce bien-être qu'on trouve dans les îles lointaines, une certaine joie de vivre, exprimée plus poétiquement par Brel dans "Les Marquises".

"Can't take my eyes off of you": une chanson qui est du deuxième degré (version disco), mais musicalement diffuse une joie immédiate, légère, éclatante, très proche des joyaux de Bacharach et Dionne Warwick. Le rythme binaire est accessoire.


Dernière édition par Hugues le Jeu 14 Avr - 10:14, édité 1 fois
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mar 21 Sep - 18:34

J'apprécie dix fois mieux la musique au casque qu'aux enceintes, je précise, bien qu'ayant testé les effets de ma compile aux enceintes, sachant que le destinataire n'écoute pas la musique au casque. Les effets diffèrent quelque peu, aux enceintes on prend plus de distance, tandis qu'au casque on se noie dans le cosmos.

La douce voix de F-R David sur "Words" exprime tant de choses. La peine, la frustration, le désir, le romantisme interne... tout ce qu'un adolescent n'ose jamais dire. Et c'est symbolique ce qu'il raconte, comme George Harrison: il exprime sa sensibilité par des sons, parce qu'il na pas "le verbe". Son inspiration est carrément la même que celle des "Mots bleus" de Christophe. D'ailleurs, j'imagine très bien Christophe chanter ça.
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mar 21 Sep - 18:47

La géniale façon qu'a Boy George de s'approprier les vertus du reggae pour le mêler à sa pop européenne, toute en pâleur cosmopolite. Culture Club créait là quelque chose (l'a t-on retrouvé ailleurs? aucun exemple ne me vient à l'esprit).

"L'aventurier": la guitare des Shadows mêlée aux synthés, une musique nerveuse et colorée, le son des années 80 dans toute sa splendeur. Ce qui est réussi ici, c'est la mélodie exploitée sous plusieurs motifs rythmiques et sonores, procédé qu'Indochine réitérera sur nombre de chansons suivantes (dommage que les textes aient été si gênants dans leurs thèmes pro-ado).

"Billie Jean": le genre de chanson qu'on peut écouter cent fois au bas mot. Au passage, le remaster de l'album Thriller est un must, je ne crois pas avoir un CD avec un meilleur son dans toute ma compacthèque.
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mar 21 Sep - 19:19

"99 luftballons" de Nena, un bijou de rock Blondiesque en diable, avec cette façon d'y aller au punch, ce synthé secondant les guitares. Et l'allemand a rarement été aussi sexy.

avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mar 21 Sep - 22:00

Marrant d'observer que ce qu'on appelle l'afro-beat, l'aventure d'artistes blancs du côté africain, s'observait déjà dans l'aventure d'immigrés africains aux USA, car "Où sont passées les gazelles" de Lizzy Mercier Descloux, c'est très proche du zouk ou du folklore louisianais, finalement.

"Self control": la voix incroyablement sexy de Laura Branigan, qui articule ses notes en ouvrant à peine les lèvres, cette voix forte qui n'a pas besoin d'en rajouter, fait preuve de l'aplomb des reines, de la majesté des Sphynx... d'ailleurs, le Sphynx est si unique qu'il ne s'accorde pas au pluriel. Cette voix grave, à peine cassée... "à peine", à prendre dans les deux sens. Allez, je me la repasse: cette intro à la guitare électrique qui tronçonne, et cette voix d'entrée enrobée d'orgue synthétique, scintillant comme une pléïade... cette voix qui sillonne, lance des rubans comme des gymnastes. Cette voix sonne et creuse l'espace à coups de truelle, implacablement, jusqu'à l'hypnose. Allez, je me la repasse! Cette chanson pourrait durer des heures... elle passe trop vite, à peine le temps d'écrire trois lignes...

N'avez-vous jamais été frappé par la différence du temps qui passe entre l'audition et l'expression écrite? Je suis convaincu qu'il se passe dix fois plus de choses dans ce qu'on perçoit que ce qu'on en retient et exprime postérieurement. Notre mémoire n'en retient que le cinquième, et nos pauvres mots ne traduisent pas le cinquième de ce que nous percevons et ressentons.

Allez, je me la repasse! "Self control": une perfection dont il nous faudrait plusieurs journées pour parler... et qui nous enseigne qu'il faut être humble devant l'accident artistique. Humble infiniment... comme l'artiste lui-même devant son art, créateur et spectateur.

avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mar 21 Sep - 22:17

"Débranche!" - cette chanson est belle comme une lessiveuse. Sans déconner: elle tourne et vous êtes pris dedans.

On dira ce qu'on voudra: Michel Berger avait besoin d'une chanteuse. Rien de ce qu'il a créé n'aurait pu avoir tant d'allure et de justesse sans France Gall. Une rencontre, encore. Croyez-vous vraiment que "Cézanne peint" aurait été si bleu sans ce chant d'une infinie délicatesse? Croyez-vous vraiment que ces abysses sonores auraient paru si tendres sans cette voix glissée subrepticement parmi le fredonnement nocturne des lucioles?

avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  johnny99 le Mar 21 Sep - 23:40

Hugues a écrit:Croyez-vous vraiment que ces abysses sonores auraient paru si tendres sans cette voix glissée subrepticement parmi le fredonnement nocturne des lucioles?


s'agissant de Cezanne, j'aurais plutôt évoqué les cigales...
avatar
johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mer 22 Sep - 0:35

johnny99 a écrit:
Hugues a écrit:Croyez-vous vraiment que ces abysses sonores auraient paru si tendres sans cette voix glissée subrepticement parmi le fredonnement nocturne des lucioles?


s'agissant de Cezanne, j'aurais plutôt évoqué les cigales...

A vrai dire ce ne sont ni les lucioles ni les cigales qu'on entend doucement fredonner certaines nuits d'été - qu'est-ce donc?

ça me fait penser qu'il y a des bêtes qui font "tut! tut!" toutes les nuits d'été ici, et je n'ai jamais su déterminer si c'étaient des oiseaux ou des insectes. Le saurais-tu, toi qui est de la région?

(oui, vous êtes bien dans le sujet "années 80" albino )
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  johnny99 le Mer 22 Sep - 1:04

Moi quand je pense aux années 80, je pense à la rivalité new wave vs funk, 25 ans plus tard, je suis définitivement Funk!
As-tu exploré le phénomène, Hugues? je n'en vois pas beaucoup dans ta compil, et ça ne se limite pas à Kool and the gang!


cette rythmique basse-batterie, une pure merveille! et ce riff de gratte qui vient à 2'28 et se répète, comme si keith richards était entré dans la pièce!