Les années 80

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Sam 25 Sep - 9:14

D'autres années sont moins bonnes, notamment dans la deuxième moitié de la décennie

80 reste l'une des meilleures années des eighties à mon avis (avec 82, 83 et 84)

J'ai passé au moins deux semaines à surfer de ce site à You Tube - en gardant les deux pages ouvertes.

Je souris aussi en voyant les commentateurs qui se mangent le nez - "ce single est nul" - "pauv' con, c'est son meilleur" - "change d'oreilles, crétin" (le rituel des échanges sur le net, quoi Mr. Green )


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Lun 27 Sep - 18:11

Hugues a écrit:
johnny99 a écrit:
Hugues a écrit:Croyez-vous vraiment que ces abysses sonores auraient paru si tendres sans cette voix glissée subrepticement parmi le fredonnement nocturne des lucioles?


s'agissant de Cezanne, j'aurais plutôt évoqué les cigales...

A vrai dire ce ne sont ni les lucioles ni les cigales qu'on entend doucement fredonner certaines nuits d'été - qu'est-ce donc?


En fait, c'est carrément dit dans la chanson dès la première ligne: "Silence les grillons..." albino


Dernière édition par Hugues le Mer 29 Sep - 18:02, édité 1 fois

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mer 29 Sep - 18:02

Hugues a écrit:Sachez aussi que beaucoup d'artistes européens ont chanté en anglais (les suédois A-ha, les allemands Scorpions, les belges Vaya con Dios, etc)

Petite rectification: a-ha ne sont pas suédois mais norvégiens. Peut-être pas de quoi en faire une omelette, mais il convient d'être précis.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Ven 1 Oct - 23:34

"Belle-île-en-mer, Marie-Galante"

Le rythme mid tempo est un peu languide, la voix de Laurent à la fois placide et rêveuse, un peu paresseuse, à son image. Placée entre deux chansons rythmées, elle fait office de pause, de rêverie passagère, de mise au point, un soupir de souvenir. C'est toute son enfance qu'il évoque, ou qui s'impose à lui dans un flot indolent. Le flot indolent de Laurent.

Cette chanson est digne d'un joyau de Brian Wilson ou de Paul McCartney - ses arrangements ont l'aspect suprêmement lumineux du Ciel. Un peu comme si les nues, là-haut, l'avaient toujours contemplé, comme l'idée d'un destin, d'une fatalité. Mais ces nues peuvent aussi remuer comme la mer. L'océan qui nous sépare. "Vous c'est l'eau qui vous sépare, et vous laisse à part".

Elue chanson du siècle? Pourquoi pas. Dans une cavité du temps, un interstice. Un échantillon d'Idéal.

Les perles sont nombreuses dans l'Océan, on peut les contempler à loisir.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Ven 1 Oct - 23:49

N'avez-vous jamais remarqué combien Hugh Cornwell, ex-Stranglers, ressemblait à Baudelaire?

"Always the sun" semble sortir d'un boudoir. Les mots de Cornwell semblent s'échapper de sa bouche comme des bouffées de pipe qu'on fume dans une sorte de méditation, ou d'examen de minuit.

Les Stranglers prisaient l'esthétique du rouge et du noir, les deux couleurs de l'esprit (avec le vert du marbre éventuellement). Leur univers le plus vrai, c'est celui de Feline. Les aficionados le savent. Rien qu'un parfum, et l'élégance d'un son. L'étincelle électrique du chat qu'on caresse.

Chez les Stranglers, lorsqu'un synthé s'extirpe, il étire déjà une ivresse familière et lointaine.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Sam 2 Oct - 0:02

Niagara

"Quand la ville dort" - quelle émouvante mélodie, soulignée pour l'éternité par des échos de cordes (chords). Quand la ville d'or... (le monde s'endort /dans une chaude lumière)

La mélodie ondule comme les hanches de Muriel, et la voix de celle-ci semble appeler quelque chose, car elle crie, presque, tout en restant harmonieuse.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Sam 2 Oct - 0:12

Paroles et musique: c'est peu dire que les unes s'effacent devant l'autre, ou plutôt, sont complètement déformées par l'autre. Réduites à l'état de sons, d'accompagnement de cette musique qui exprime cent fois plus de choses. Car la musique a dans ses harmonies le secret des Correspondances.

La poésie est une musique de mots. Elle n'a pas besoin de musique.

La chanson? C'est de la musique, une musique dont les paroles font partie intégrante. La voix? C'est un instrument.

On fait pas plus éVANESSAnt que "Joe le taxi".

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Sam 2 Oct - 0:30

Le pétaradant "Vélomoteur" des Calamités, à deux places le vélomoteur désormais, chanson ressortie des tiroirs par Daniel Chenevez, mélodiste de Niagara, désireux de les produire. Un vrai bijou de power pop, dont la joie éclate à vive allure pendant trois minutes.

Pur hasard: c'est (encore) Niagara qui suit sur ce volume 5, avec le gracieux "Soleil d'hiver". Mélodie sinueuse qui se tortille et s'esquive comme une anguille.

Puis vient le rythme happant du "Coeur de loup" de Lafontaine. Fable de séduction. Yep! s'exclame t-il. Trenet n'aurait pas fait mieux, et on se passera très bien des pédants littérateurs.

Verlaine aurait fait des chansons au XXème siècle. D'ailleurs il les a faites, sauf qu'il ne s'appelait plus Verlaine. Le verbe se propage sur les lèvres, comme on lève un verre au Baiser, ou à la Morsure.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Sam 2 Oct - 0:35

"Les parfums de sa vie": là il a bien chopé le fil, Art Mengo, avec cette voix qui traîne, comme des draps froissés.

Et le voilà qui rôde avec ses mots débauchés dans le lancinant labyrinthe d'accords obsédants.


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Sam 2 Oct - 1:00

Comment s'appelle la jolie chanteuse des Bangles déjà? Une voix sucrée, qui va bien à son joli minois. Son chant, là, elle sait bien le tempérer, jusqu'à la respiration qu'on retient dans un intime moment d'émotion partagé.

"If you don't know me by now" - ici le chanteur de Simply Red n'a rien à envier à Solomon Burke ou Otis Redding, sauf peut-être le puissant parfum de vécu du premier, mais ça, ça ne s'apprend pas. Il n'invente rien, et ne déplace pas une ligne. Parfois, c'est préférable à l'impair, pour ne pas rompre l'harmonie, laisser l'horizon glisser...

... glisser vers le "Wicked game" de Chris Isaak, par exemple (après un détour par le Texas).

"I don't want a lover" suivi d'un "I don't want to fall in love" - le hasard, encore.

Tristesse de velours. Chris Isaak fait le lien entre Elvis et Calexico. La décennie se décolore vers un gris bleuté, profondément désaltérant.

Et UB40, avec leur "Kingston Town", ne viennent pas gâcher l'évanouissement de la fête. Leur reggae en apesanteur s'éloigne avec la nostalgie d'un vieux limonaire.


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  johnny99 le Dim 3 Oct - 0:43

Allez, on va se faire l'année 1981 (le site flash 80 toujours)

kim carnes -bette Davis eyes
visage-fade to grey
OMD-souvenir
hervé Christiani-il est libre Max (hommage à Bossis?)
ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA-Hold On Tight
ALAIN BASHUNG-Vertige De L'amour
PATRICK COUTIN-J'aime Regarder Les Filles
JOHN LENNON-Woman (La perle finale de Lennon)
PHILIPPE TIMSIT-Henri Porte Des Lilas (mon guilty pleasure, une histoire sympa d'un bassiste parti à l'armée en pleine période yé-yé...)
SOFT CELL-Tainted Love
QUARTER FLASH-Harden My Heart
SECRET SERVICE-Flash In The Night
(2 titres qui me semblent identiques!)
DEPECHE MODE-Just Can't Get Enough (mouais...)
MEN AT WORK-Down Under (The Police du pauvre?)
KIM WILDE-Kids In America
JUNIOR-Mama Used To Say (un ptit funk de derrière les fagots!)
MARTY BALIN-Hearts (la ballade à tuer!)
MADNESS-Our House
POLICE_Every Little Thing she does is magic
QUINCY JONES-Ai No Corrida (un souvenir inconscient, je ne savais pas que c'était de Quincy Jones!)
BUZY-Dyslexique (lexidis!)
LAURENT VOULZY-Idéal Simplifié
THE J.GEILS BAND-Centerfold
LOUIS CHEDID-Ainsi Soit-Il
ROD STEWART-Tonight I'm Yours
ROLLING STONES-Start Me Up
....

p10, j'en ai marre...




johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Dim 3 Oct - 1:58

johnny99 a écrit:visage-fade to grey

Tu t'en souvenais de ce truc-là? Moi, pas du tout - mais apparemment, ça a marqué les années 80.


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  johnny99 le Dim 3 Oct - 2:15

Hugues a écrit:
johnny99 a écrit:visage-fade to grey

Tu t'en souvenais de ce truc-là? Moi, pas du tout - mais apparemment, ça a marqué les années 80.


ah oui, inoubliable ce titre, dans tous les bests of new wave!

johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  johnny99 le Sam 16 Oct - 10:56

Gérard Berliner est mort hier à 54 ans, tu l'avais dans ta playlist "Louise", Hugues?


johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Dim 17 Oct - 1:03

Non. C'est une chanson que j'aimais à l'époque, mais que je trouve un peu trop vieillote aujourd'hui, sa lourdeur dramatique notamment. Les accents style "chanson française" de Brel et Barbara firent plein de petits, sauf que je suis pas sûr que Brel aurait prisé les références au Bon Dieu (il en fit une chanson sur son dernier album). Ceci étant dit, l'interprétation peut toujours donner des frissons dans le contexte.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Dim 24 Oct - 10:44

"Elle a les yeux revolver" a la même élégance musicale que "Les sucettes" de Gainsbourg. Il y a un côté menuet du XVIIIème (siècle). Quand une musique promène son charme désuet (désuet menuet) ainsi dans les rues, elle a un air d'éternité, comme le passage d'un fantôme.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Dim 24 Oct - 11:46

Hugues a écrit:N'avez-vous jamais remarqué combien Hugh Cornwell, ex-Stranglers, ressemblait à Baudelaire?






Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Dim 24 Oct - 11:55

Maintenant, il est moins difficile d'imaginer Baudelaire chanter du rock, non?


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Jeu 10 Fév - 17:21

Johnny99, as-tu écouté ce disque? (moi pas)



Une (bonne) chronique sur amazon.fr:

Incroyable de voir qu'un des meilleurs albums de ces 20 dernieres années est à ce point inconnu en France. Pourtant "Nothing'shocking" c'est au moins aussi fort que "Nevermind", "Appetite for destruction" ou "Blood Sugar Sex Magik" ... un album d'anthologie, peut etre le meilleur disque rock des années 80. Avec cet opus Jane's Addiction propulsait le rock alternatif ( à une époque ou ce terme voulait vraiment dire quelque chose ) dans la cours des grands, aidé il est vrai par les Pixies et Sonic Youth qui sortent alors eux aussi leurs meilleurs efforts.
Des l'intrumental d'ouverture ("Up the Beach") lorsque un premier mur de guitar vient s'abattre sur cette ligne de basse hypnotique vous comprenez que la suite va etre énorme et ne pouvez reprimer un petit sourire... Et avec au programme un des plus grands hymnes rocks alternatifs (le monstrueux "Moutain song"), une comête punk/funk psychédélique ( "Standing in the shower...thinking" ), un grandiose slow à la fois intimiste et atmospherique ("Summertime Rolls") sans oublier le crescendo foudroyant du tétanisant "Ted just admit it..." la suite est effectivement énorme!
Contient également l'une des ballades les plus jouées par les radios rock américaines, le sexy et ultra entrainant "Jane Says", à reprendre gorge déployée.
Si il y a un autre groupe qui aurait pu s'appeler Nirvana c'est bien celui là...

C'est le premier album du groupe, paru en 1988. Je n'ai écouté que le suivant (il y a longtemps), Ritual de lo habitual, que je n'avais pas du tout aimé (non pas que ce fut mauvais, mais vraiment pas ma tasse de thé). Néanmoins, je me souviens que c'est ce Nothing's shocking et non Ritual de lo habitual qui apparaissait dans les Top 10 des 25 ans de Rock & Folk en 1991.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mar 12 Avr - 22:08


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Hugues le Mer 9 Jan - 17:12

Et remontée symbolique de ce que je considère comme un des meilleurs sujets de ce forum depuis qu'il existe.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 80

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum