ALEXANDRA ROOS

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Quiet Man le Ven 21 Sep - 22:08

Vocalement, elle se rapproche un peu de la voix de canard de Joanna Newsom ...

C'est possible, je n'ai jamais entendu ni l'une ni l'autre, mais j'ai envie de parler de gens qui n'intéressent personne...
affraid

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Ven 21 Sep - 23:11

Quiet Man a écrit:
Vocalement, elle se rapproche un peu de la voix de canard de Joanna Newsom ...

C'est possible, je n'ai jamais entendu ni l'une ni l'autre, mais j'ai envie de parler de gens qui n'intéressent personne...
affraid



Il faudrait faire un sujet général sur la scène folk de la Nouvelle Angleterre. De Boston aux frontières canadiennes, ces 6 états assez ruraux ont pas mal de songwriters de grand talent ...


En plus, c'est magnifique le Vermont cheers

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Lee Harvey Oswald le Sam 22 Sep - 0:00

Laurent78 a écrit:En plus, c'est magnifique le Vermont cheers

+ 10000

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Sam 22 Sep - 17:44

http://www.rocknfrance.free.fr/chroniques.php?id_album=815


CHRONIQUES ROCK :



Moiteur et passion ...
Encore bouleversé par la prestation scénique flamboyante de cette Islandaise euphorique qu’est Bjork, la ville de Saint-Cloud peine aujourd’hui encore à retrouver ses esprit. Pourtant, cette ville des Haut De Seine recèle peut-être sans le savoir un tout autre trésors sous les trais de cette jeune femme au yeux de biche qu’est Alexandra Roos.

Portée par les mots de Gérard Duguet-Grasser, ce compositeur interprète explore les recoins feutrés du son folk rock country à la John Martyn dont le « Solid air » nous fait aujourd’hui encore chavirer. Enregistré et mixé par Ian Caple arrangeur entre autre des Tindersticks, de Alain Bashung ou encore Yan Tiersen, l’atmosphère est propice d’une part à l’introspection, de l’autre à l’évasion des sentiments.

Ce sont pourtant des mots inattendus qui surgissent de ce titre « Prends moi : baise moi puisque je ne suis bonne qu’à ça », ou l’intensité d’une révolte s’exprime dans la moiteur et la passion alors que tout autour s’écroule. De déclarations en cris d’amour, de complaintes en ruptures, l’univers d’Alexandra Roos se délecte sur un sofa. La participation d’un Julien Clerc, sans doute séduit par la belle sur le titre « N’as tu jamais rêvé » restera à notre goût, anecdotique, par rapport à la force des prestations solos de cette jeune artiste qu’il serait judicieux de suivre de prêt …


Jean-Charles Didiot le 16/09/2007

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  parispal le Sam 22 Sep - 17:51

Laurent78 a écrit:
Moiteur et passion ...
[color=blue]Pourtant, cette ville des Haut De Seine recèle peut-être sans le savoir un tout autre trésors sous les trais de cette jeune femme au yeux de biche qu’est Alexandra Roos.

Tu déménages quand, Laurent92?

parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Sam 22 Sep - 18:00

parispal a écrit:
Laurent78 a écrit:
Moiteur et passion ...
[color=blue]Pourtant, cette ville des Haut De Seine recèle peut-être sans le savoir un tout autre trésors sous les trais de cette jeune femme au yeux de biche qu’est Alexandra Roos.

Tu déménages quand, Laurent92?

Pourquoi tu accepte que les artistes américains peuvent dire 50 000 fois d'ou ils viennent et que tu tiltes à ce point quand on dit qu'une chanteuse est de région parisienne, de St Cloud en particulier ?

T'es pas cohérent ... nail

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Hugues le Sam 22 Sep - 18:02

Pas facile à porter comme nom, Didiot.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Sam 22 Sep - 18:05

Hugues a écrit:Pas facile à porter comme nom, Didiot.


Comme si "Hugues", avec son côté aristocrate suranné, ça faisait envie ...

I don't want that

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  parispal le Sam 22 Sep - 18:11

Laurent78 a écrit:
parispal a écrit:
Laurent78 a écrit:
Moiteur et passion ...
[color=blue]Pourtant, cette ville des Haut De Seine recèle peut-être sans le savoir un tout autre trésors sous les trais de cette jeune femme au yeux de biche qu’est Alexandra Roos.

Tu déménages quand, Laurent92?

Pourquoi tu accepte que les artistes américains peuvent dire 50 000 fois d'ou ils viennent et que tu tiltes à ce point quand on dit qu'une chanteuse est de région parisienne, de St Cloud en particulier ?

T'es pas cohérent ... nail

Hey, you, get off my Saint Cloud lol!

parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Hugues le Sam 22 Sep - 19:16

Laurent78 a écrit:
Hugues a écrit:Pas facile à porter comme nom, Didiot.


Comme si "Hugues", avec son côté aristocrate suranné, ça faisait envie ...

I don't want that


Tu me vois ravi de ne pas te faire envie. Mr. Green

Jean-Charles a fait douze fautes. Les traditions surannées, comme le respect de l'orthographe et des lecteurs, se perdent.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Dim 23 Sep - 7:45

Hugues a écrit:
Laurent78 a écrit:
Hugues a écrit:Pas facile à porter comme nom, Didiot.


Comme si "Hugues", avec son côté aristocrate suranné, ça faisait envie ...

I don't want that


Tu me vois ravi de ne pas te faire envie. Mr. Green

Jean-Charles a fait douze fautes. Les traditions surannées, comme le respect de l'orthographe et des lecteurs, se perdent.



Ce serait une bonne chose ici que tu ne vienne pas répandre tes frustrations liées à ton métier de journaliste.

C'est un forum de musique, donc les états d'âmes, les petites jalousies de journalistes, on s'en fiche totalement.




Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Hugues le Dim 23 Sep - 8:32

Laurent78 a écrit:Ce serait une bonne chose ici que tu ne vienne pas répandre tes frustrations liées à ton métier de journaliste.

C'est un forum de musique, donc les états d'âmes, les petites jalousies de journalistes, on s'en fiche totalement.

Ce dont on se fiche totalement, c'est de ce genre d'élucubration. Mais dire que Laurent78 est à côté de la plaque, c'est un pléonasme.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Dim 23 Sep - 9:23

Hugues a écrit:
Laurent78 a écrit:Ce serait une bonne chose ici que tu ne vienne pas répandre tes frustrations liées à ton métier de journaliste.

C'est un forum de musique, donc les états d'âmes, les petites jalousies de journalistes, on s'en fiche totalement.

Ce dont on se fiche totalement, c'est de ce genre d'élucubration. Mais dire que Laurent78 est à côté de la plaque, c'est un pléonasme.

Au contraire, c'est à propos.


Tu fais le journaliste qui casse du journaliste. Donc oui, sur un forum de musique, ça n'a pas sa place ...

Est-ce que tout le monde ici se répand sur les aléas de son métier ? confused

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Hugues le Dim 23 Sep - 9:25

Laurent78 a écrit:Tu fais le journaliste qui casse du journaliste. Donc oui, sur un forum de musique, ça n'a pas sa place ...

Est-ce que tout le monde ici se répand sur les aléas de son métier ? confused

Ni Jean-Charles ni moi ne sommes journalistes.

Autre chose? Mr. Green

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Frenchy le Lun 24 Sep - 16:07

Content de voir que le niveau des échanges s'améliore sur ce forum...
Mr. Green

Frenchy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1382
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/foolmoon75

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Lun 24 Sep - 20:32

Pour fêter la sortie de « Huit de pique » sur Naïve, ces jours-ci, une analyse « post-gonzo » du nouvel album d’Alexandra Roos (cette Vanessa Denfer comme la surnomme lui-même Arno Petit Popo en privé. Hum-hum).

NAIVE. Comment avez-vous rencontré Alexandra Roos ?

ARNO PETIT POPO. J’ai rencontré en premier lieu l’étrange Jeff Rian, le guitariste au jeu concassé, qui rajoute cette espèce de pureté sourde, je ne sais pas comment le dire autrement, aux mélodies d’Alexandra. Il traînait comme moi dans le milieu de l’art contemporain, mais mieux que moi ! Jeff, c’est un fragment d’étoile, un état d’Amérique à Paris. Puis j’ai fait la connaissance de Gérard Duguet-Grasser. Il écrivait dans « Purple Magazine » des textes follement inattendus, visuels comme des films tremblés, une prose poétique comblée par de l’éthique. Ses textes s’élevaient dans la page comme des murs hérissés de tessons de mots. Nous sommes devenus immédiatement amis.

NAIVE. Et Alexandra ?

ARNO PETIT POPO. De l’eau a passé sous les ponts, de l’alcool dans les verres, avant que je la rencontre. Elle est très impressionnante, vous savez. J’avais la sensation de rencontrer une femme en voie de disparition. Sa gouaille vous désarçonne. C’est un être à la fois lointain et populaire. Je crois qu’Alexandra ne se réconcilie avec elle-même et le monde qu’avec une guitare entre les mains. Il faut absolument la voir en concert pour comprendre cela.

NAIVE. Vous avez écrit d’elle : « Alexandra Ross serait une chanteuse de rue s’il y avait encore des rues ».

ARNO PETIT POPO. Hé ! C’est gentil de vous en souvenir, mais ce n’est qu’une formule. Comme lorsque je dis maintenant qu’elle fait de la country yéyé ! Attention, ça reste off ! Même si je sais qu’on ne fait pas d’interview sans casser des off ! Ah-ah ! Bon. N’allez pas écrire toutes ces conneries.... Ce que je voulais simplement dire, c’est que cette fille avait la musique dans la peau. Qu’elle chantait en totale liberté. En gueulant souvent que ça n’a pas de prix. C’est tout ce que je voulais dire. Alexandra Ross a un tic de langage que j’adore, moi qui les déteste tous. Elle commence ou termine toutes ses phrases, par « en vrai ». En vrai, c’est une grande chanteuse. Il suffit d’écouter « Prends-moi » où elle chante comme un truand qui monte et démonte son revolver, les yeux fermés.

NAIVE. « Prends-moi », c’est votre chanson préférée sur Huit de Pique ?
ARNO PETIT POPO. Oui, même si à ce sujet, je change d’avis plus souvent que de slip… Mais je reviens toujours à « Prends-moi » qui est une grande chanson révolutionnaire. Elle est faite de larmes et de sang. Je me souviendrais toujours du jour où je l’ai entendue pour la première fois. C’était à l’auditorium du Louvres pour une soirée en hommage à Robert Badinter. Vous imaginez la tête de Robert quand cette jeune femme a chanté : « Baise-moi puisque je ne suis bonne qu’à ça ». C’est un grand texte. Un tube de barricade, un hit de résistance ! Le slow d’un été pourri sous une dictature comme de la peinture fraîche…

NAIVE. Et le duo avec Julien Clerc ?

ARNO PETIT POPO. Je kiffe cette faute de goût. Cela me rappelle « Fairytale In New York » des Pogues, le duo entre Shane McGohan et la regrettée, trop tôt disparue, Kirsty McColl. Vous connaissez ? Pour moi, c’est du même niveau, la même équation bancale, magique. J’aime aussi beaucoup « Pescara ». Je connais l’histoire de cette chanson, je sais ce qu’elle évoque dans l’esprit filmique (Antonioni, Wenders…) de GDG. Et j’adore le chant d’Alexandra, sur ce titre. Elle n’a pas du tout apprécié que je lui dise qu’elle chantait mieux que France Gall, mais je m’en fous. Je l’aime, c’est tout. Tant pis si Alex ne comprend pas…

NAIVE. Parlons un peu de la musique…

ARNO PETIT POP(O). Oui, bon… Il ne faut jamais oublier que Dylan était amoureux de François Hardy… Voilà ce que j’ai envie de dire, pour commencer, de cette musique-là. Si on cherche des références comme de l’or, il sera alors difficile, par exemple, de ne pas penser à la country spectrale et monastique des Cowboys Junkies sur « Centre commercial ». Je pense aussi, un peu partout, à la précision millimétrique du folk anglais, celui de John & Beverley Martyn, par exemple. Plus généralement, j’entends partout une politesse, une déférence de la musique par rapport à la voix. Celle-ci est au centre (pas toujours commercialement). Parfois, dans les arrangements, ça frôle l’acupuncture, l’apposition des mains… Ce disque produit en France, puis mixé en Angleterre par l’artisan du son des Tindersticks, montre aussi que, pour l’étranger, la chanson française est considérée depuis peu comme un genre musical en soi, qui a son propre bac dans les magasins de disques d’Amérique, d’Angleterre ou du Japon. Quand on pense que c’est un Anglais qui a composé ce p’tit jerk de p’tites auto-tamponneuses, comme dirait GDG, qu’est « Tout est fini » ! Mais c’est exactement ce que je voulais dire en rappelant que Dylan était amoureux de Françoise Hardy.

NAIVE. Country yéyé, vous confirmez ?

ARNO PETIT POPO. Faute de mieux ! Faute de mieux ! En vrai, il n’y a pas de prix sur l’étiquette.

NAIVE. Pour finir, le morceau caché…

ARNO PETIT POPO. Quel morceau caché ? C’est « L’Ile au Trésor » de Stevenson. Tout le monde sait qu’il n’y a pas de « morceau caché ».

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 24 Sep - 21:50

Excellente interview, ça a aiguillonné ma curiosité (ça faisait longtemps)...Je vais tacher d'aller écouter le disque.

Qui est-ce ce "Arno Petit Popo" ?

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Lun 24 Sep - 22:45

Lee Harvey Oswald a écrit:Excellente interview, ça a aiguillonné ma curiosité (ça faisait longtemps)...Je vais tacher d'aller écouter le disque.

Qui est-ce ce "Arno Petit Popo" ?



Arnaud Viviant, le critique des Inrocks ...

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Mer 26 Sep - 13:52

TELERAMA : 2F


Alexandra chante bien, d’une voix veloutée au timbre joliment voilé.Alexandra chante doux, des morceaux souvent lents qu’on croirait tout droit sortis de la bande originale d’un road-movie, mais qui sous leur enveloppe matelassée dissimulent parfois des sentiments violents. Selon l’humeur et les chansons, mademoiselle Roos se montre inoffensive ou plus venimeuse : grand écart permanent entre des sensations amoureuses quelque peu éculées et l’exploration sans filet des chemins non balisés du désir… C’est évidemment là qu’on la préfère. Mais que le sentiment soit ou non policé, il baigne toujours ici dans une ambiance très tamisée qui rappelle à la fois les grands airs de l’Ouest américain et les slows des yé-yé façon Françoise Hardy. Un autre rescapé des sixties vient d’ail­leurs s’immiscer dans son jeu soudain clair : Julien Clerc, qui chante avec la belle un duo pas franchement original mais très mélodique qu’on écoute sans déplaisir. Sera-t-il suffisant pour attirer enfin l’attention sur Alexandra et imposer aux radios ce quatrième album studio ?


Valérie Lehoux
1 CD Naïve.
Télérama n° 3011 - 29 Septembre 2007

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  BOOM BOOM le Ven 28 Sep - 17:57

Qui est-ce ce "Arno Petit Popo" ?
Arno Caca Petit Popo ! tusors

BOOM BOOM
Langue pendue

Nombre de messages : 1130
Age : 57
Date d'inscription : 06/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Sam 29 Sep - 22:51

C'est ce même Arnaud qui avait fait la critique de FANFARES en 2004 :


http://www.vma.fr/actualite/roos/Roos_Inrockuptibles_01.PDF



Cool Smile cheers

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Lun 1 Oct - 23:01

OUEST FRANCE :

IL Y A TANT DE RARETES CHEZ ALEXANDRA ROOS

Chanson. Ne laissez pas la belle Alexandra s'évaporer... Après deux très beaux disques passés malheureusement inaperçus, il est temps de découvrir son blues clair en écoutant "Huit de pique", son troisième album.


Il y a tant de raretés chez Alexandra Roos, jeune femme d'une trentaine d'années, dont le joli minois n'est pas sans rappeler, tout au moins sur la pochette du disque, celui d'une actrice disparue...

La première rareté, c'est son chant, à la fois rauque et chaud, si sensible pour faire vivre de manière intense ses chansons. « Pour moi, dit-elle, le chant doit être directement lié à l'intérieur, avec le moins d'interférences possibles. Je voudrais que ce soit à chaque fois mon âme qui chante même si parfois c'est difficile de se mettre à nu. J'ai dû en enlever des carapaces... »

La deuxième rareté, c'est sa parfaite complicité avec son fidèle et unique parolier Gérard Duguet-Grasser, qui excelle dans la peinture précise à la fois des sentiments amoureux et des décors urbains. Au point que Julien Clerc (qui interprète ici un duo avec Alexandra) a choisi l'un de ses textes pour son dernier disque.

La troisième rareté, ce sont les ambiances des albums d'Alexandra Roos. Si celle-ci partage l'essentiel des compositions avec un autre fidèle, le guitariste Jeff Rian, elle aime baigner ses chansons dans une atmosphère particulière. Pour le précédent disque, l'équipe était partie à Tucson enregistrer un folk âpre avec l'ingénieur du son des Calexico.

Cette fois, Alexandra a fait appel au très réputé Ian Capple, ingénieur du son des Tindersticks. Cela donne un blues un peu râpeux mais toujours lumineux. Ainsi, quand elle chante Tout est fini, les violons donnent de la gaieté à la mélodie. « Mes chansons sont parfois nostalgiques, mais jamais triste », assure t-elle.

La quatrième rareté, c'est le nombre de chansons épatantes qui courent dans cet album, comme la très sixties Tout est fini et la langoureuse N'as-tu jamais rêvé. Mais aussi l'insidueuse Prends-moi, ode néo-hippie fichtrement actuel. Et Dirty Song, toute en suspension. Et encore une étrange chanson cachée, qui clôt un album figurant incontestablement comme l'un des plus beaux de cette rentrée.


Michel TROADEC.

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Jeu 4 Oct - 21:20

LIBERATION

Par Ludovic Perrin
QUOTIDIEN : mercredi 3 octobre 2007




Trois ans après l’album Fanfares, Alexandra Roos continue d’explorer cette veine country-folk qui nous la fit voir en Emmylou d’ici - une belle plainte. Sans les trompettes mariachis de Calexico mais toujours avec Gérard Duguet-Grasser, journaliste à Purple et parolier pour Julien Clerc ( Place Clichy), la chanteuse se concentre sur un répertoire de révoltes déchirées contre un monde de banques, de bombes et de compromissions ( Prends-moi).
Abandonnant les fantaisies piña colada de Fanfares pour une gravité cotonneuse, ce troisième disque prend le risque, en se concentrant sur les guitares et les climats étirés, d’une certaine uniformité : une bonne première partie joliment ponctuée par un duo avec Julien Clerc ( N’as-tu jamais rêvé) puis des univers trop proches, des orchestrations et des tempos trop exclusifs.
Après un tunnel de guitares, un Fender Rhodes


( Dirty Song) redonne sa chance à l’album Huit de pique.

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Sam 6 Oct - 19:24

ALEXANDRA ROOS SUR RTL MAINTENANT !


http://www.rtl.fr/



Enfin avec Michel Fugain ( Shit ) et Philippe Lavil rambo .


Ca se termine à 19H00. Par chance, Michel Fugain a déjà chanté 2 chansons donc ça va cesser. queen

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Laurent78 le Mer 10 Oct - 10:26



ALEXANDRA ROOS - Je pensais, pensais à toi ( Live 2007 )
http://www.dailymotion.com/relevance/search/alexandra+roos/video/x2eh9p_alexandra-roos-nouvel-album_music



http://musique.fluctuat.net/alexandra-roos.html

cheers



ECOUTEZ :

Pescara
Antonioni
Dirty Song
L'azur Des Cieux
Les Premiers Jours D'Avril

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALEXANDRA ROOS

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum