LE BLUES

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Frenchy le Mar 12 Déc - 16:38

Cet album est appelé " Beano" à cause de la B.D que Clapton est en train de lire. Un des disques essentiels pour moi en tant que guitariste.
Je peux comprendre qu'il ne touche plus des gens mais je sais par des amis plus vieux (notamment l'enfoiré qui me l'a fait écouter quand j'avais 12 ans et qui est la cause de tout - il se reconnaîtra - qu'à sa sortie, le 22 juillet 1966, il a scotché tout le monde, lancé la carrière de Clapton ( et relancé celle de la Gibson Les Paul, reine de cet album dont on avait arrêté la fabrication ) et incité pas mal de jeunes à acheter une guitare électrique ( sans compter que c'est l'élément fondateur du Blues Boom Anglais...).
Pour moi le meilleur de Clapton est dans cet album. Guitare direct dans l'ampli Marshall, pas de tricherie de studio, juste un mec de 21 ans accompagné par un super groupe ( John McVie - plus tard chez Fleetwood Mac - à la basse et Hughie Flint à la batterie ) qui joue avec passion et talent la musique de ses héros.
A la sortie de l'album, lui est déjà parti fonder Cream...


Dernière édition par le Mar 12 Déc - 16:44, édité 1 fois

Frenchy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1382
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/foolmoon75

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Uncle_Remus le Mar 12 Déc - 16:42

Frenchy a écrit:
Mais pour moi le meilleur de Clapton est dans cet album. Guitare direct dans l'ampli Marshall, pas de tricherie de studio, juste un mec de 21 ans accompagné par un super groupe

Complètement d'accord. Ca couine, ça grince, ça dérape, c'est parfois faux, à côté, on s'en fout, on l'entend serrer des dents, on l'entend écraser son manche à tant vouloir prouver au monde tout ce qu'il veut lui prouver. Voilà c'est ça: dans cet album, à cet époque, EC en voulait. A mort. Et ça s'entend. C'est pas juste une histore d'album-référence historique.


Dernière édition par le Mar 12 Déc - 19:31, édité 1 fois

Uncle_Remus
Langue pendue

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 19/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Uncle_Remus le Mar 12 Déc - 17:56

Hugues a écrit:Bon les mecs, laissez tout tomber, c'est lui le meilleur


euh non, moi, je laisse pas tomber, on trouve toujours mieux que "le meilleur"....

Uncle_Remus
Langue pendue

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 19/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Hugues le Mar 12 Déc - 17:56

Bon, ben je vais encore devoir le réécouter alors. Mr. Green

je parle du Clapton

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Uncle_Remus le Mar 12 Déc - 17:58

Hugues a écrit:

Les enregistrements d'Otis Rush pour Cobra de 1956 à 1958 sont uniques. C'est je crois le premier bluesman électrique qui ait lancé le concept bruitiste émotionnel, un blues qui ne serait pas seulement basé sur le jeu de guitare ou les vocaux, mais un tout, les prises de micro, l'acoustique de la pièce, les dérapages harmoniques. Il a peut-être inventé ce son monstrueux que développeront les Who euh, cinq ans plus tard.

Et puis ça doit être un truc chez les Otis, l'émotion brute à gros bouillons.

Il est aussi très connu pour s'être plus souvent qu'à son tour affublé de groupes de merde qui pourrisaient ses productions, bruitisme émotionnel ou pas...


Dernière édition par le Mar 12 Déc - 19:30, édité 1 fois

Uncle_Remus
Langue pendue

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 19/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Hugues le Mar 12 Déc - 17:59

Uncle_Remus a écrit:
Hugues a écrit:Bon les mecs, laissez tout tomber, c'est lui le meilleur


euh non, moi, je laisse pas tomber, on trouve toujours mieux que "le meilleur"....

c'était une façon de parler. En tout cas il est parmi mes prefs, c'est sûr.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Uncle_Remus le Mar 12 Déc - 18:03

Hugues a écrit:Bon, ben je vais encore devoir le réécouter alors. Mr. Green

je parle du Clapton

Bonne idée cheers
Je reviens à Hopkins: le plus intéressant chez lui, ce sont les disques où il joue de la guitare électrique. Comme JLee Hooker (cf les faces Chess des années 50). Parce qu'en fait, il s'est mis à la guitare acoustique dans les 60s, pour satisfaire le public de blancs imbibé de folk et qui s'imaginait que "blues authentique" ou "vrai blues" ça signifiait black pouilleux avec guitare sèche qui joue mal... Alors qu''en fait des mecs comme Hopkins ou John Lee Hooker, leur truc, c'est la guitare électrique bien boueuse. Ecoute les Aladdin recordings de Lightnin' Hopkins. C'est quand même bien sale.


Dernière édition par le Mar 12 Déc - 19:31, édité 2 fois

Uncle_Remus
Langue pendue

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 19/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Hugues le Mar 12 Déc - 18:04

Uncle_Remus a écrit:
Hugues a écrit:

Les enregistrements d'Otis Rush pour Cobra de 1956 à 1958 sont uniques. C'est je crois le premier bluesman électrique qui ait lancé le concept bruitiste émotionnel, un blues qui ne serait pas seulement basé sur le jeu de guitare ou les vocaux, mais un tout, les prises de micro, l'acoustique de la pièce, les dérapages harmoniques. Il a peut-être inventé ce son monstrueux que développeront les Who euh, cinq ans plus tard.

Et puis ça doit être un truc chez les Otis, l'émotion brute à gros bouillons.

Il est aussi très connu pour s'être plus souvent qu'à son tour affublé de groupes de merde qui pourrisaient ses productions, brruitisme émotionnel ou pas...

Pas sur ce disque en tout cas... Je veux dire: ça sonne un peu crade ou "garage", mais l'ambiance y est unique. C'est vraiment l'émotion d'un certain blues urbain des bars de nuit, poisseux, enfumé, alcoolisé, dans la lumière blanchâtre des néons...


Dernière édition par le Mar 12 Déc - 18:41, édité 3 fois

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Hugues le Mar 12 Déc - 18:08

Uncle_Remus a écrit:
Hugues a écrit:Bon, ben je vais encore devoir le réécouter alors. Mr. Green

je parle du Clapton

Bonne idée cheers
Je revines à Hopkins: le plus intéressant chez lui, ce sont les disques où il joue de la guitare électrique. Comme JLee Hooker (cf les faces Chess des années 50). Parce qu'en fait, il s'est mis à la guitare acoustique dans les 60s, pour satisfaire le public de blancs imbibé de folk et qui s'imaginait que "blues authentique" ou "vrai blues" ça signifiait black pouilleux avec guitare sèche qui joue mal... Alors qu''en fait des mecs comme Hopkins ou John Lee Hooker, leur tuc, c'est la guitare électrique bien boueuse. Ecoute les Aladdin recordings de Lightnin' Hopkins. C'est quand même bien sale sale.

Je trouve cette observation d'autant plus pertinente que sur ce Best Of, on le voit avec une guitare acoustique sur les photos, mais parfois ça sonne comme une guitare électrique. Cela doit différer selon les morceaux.

Ah ouais, sinon j'aimerais ajouter que j'aime aussi beaucoup les premiers Muddy Waters et John Lee Hooker. Chez Waters y'a cette guitare bien crade, et sobre, qui donne beaucoup de saveur aux morceaux. Chez Hooker, c'est surtout le feeling et le rythme qui m'ont épaté. Parmi tout ce que j'ai écouté, c'est lui qui s'est montré le plus constant et imperturbable dans l'inspiration, comme s'il était totalement imperméable aux modes et au temps qui passe.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Uncle_Remus le Mar 12 Déc - 19:25

Hugues a écrit:Chez Hooker, c'est surtout le feeling et le rythme qui m'ont épaté. Parmi tout ce que j'ai écouté, c'est lui qui s'est montré le plus constant et imperturbable dans l'inspiration, comme s'il était totalement imperméable aux modes et au temps qui passe.

Peut-être alors que tu n'as pas écouté ces machins comme The Healer ou Boom boom avec pléthore d'invités, Santana, Roy Rogers ou Bonnie Raitt; dans le genre recyclage, c'est pas mal. Surtout ce qui est très gênant, c'est ce côté "faisons faire à ce bon vieux noir son numéro de bluesman ténébreux bien conforme à l'image que les blancs en ont.. vas-y le Noir, tape du pied sur la planchette qu'on entende le beat comme dans tous ces vieux enregistrements que personne n'écoute "... Sans parler du fait que ce genre d'artistes n'arrivent à obtenir l'audience et la respectabilité qu'il mérite que quand il conquiert un public de blancs et joue avec les Rolling Stones dans des stades. Et ça ne frappe personne, tout le monde appaludit et trouve tellement touchant ! Moi, je trouve que ça relève plus du zoo qu'autre chose.

Uncle_Remus
Langue pendue

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 19/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Hugues le Mar 12 Déc - 20:43

Uncle_Remus a écrit:
Hugues a écrit:Chez Hooker, c'est surtout le feeling et le rythme qui m'ont épaté. Parmi tout ce que j'ai écouté, c'est lui qui s'est montré le plus constant et imperturbable dans l'inspiration, comme s'il était totalement imperméable aux modes et au temps qui passe.

Peut-être alors que tu n'as pas écouté ces machins comme The Healer ou Boom boom avec pléthore d'invités, Santana, Roy Rogers ou Bonnie Raitt; dans le genre recyclage, c'est pas mal. Surtout ce qui est très gênant, c'est ce côté "faisons faire à ce bon vieux noir son numéro de bluesman ténébreux bien conforme à l'image que les blancs en ont.. vas-y le Noir, tape du pied sur la planchette qu'on entende le beat comme dans tous ces vieux enregistrements que personne n'écoute "... Sans parler du fait que ce genre d'artistes n'arrivent à obtenir l'audience et la respectabilité qu'il mérite que quand il conquiert un public de blancs et joue avec les Rolling Stones dans des stades. Et ça ne frappe personne, tout le monde appaludit et trouve tellement touchant ! Moi, je trouve que ça relève plus du zoo qu'autre chose.

J'ai commencé avec l'excellent Best Of de chez Rhino, qui s'étale de 1948 à 1987. C'est ce que les spécialistes recommandent pour commencer : les 45 tours originaux (toujours réédités à partir des masters originaux chez Rhino).

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Uncle_Remus le Mer 13 Déc - 12:57

Hugues a écrit:J'ai commencé avec l'excellent Best Of de chez Rhino, qui s'étale de 1948 à 1987. C'est ce que les spécialistes recommandent pour commencer : les 45 tours originaux (toujours réédités à partir des masters originaux chez Rhino).

Les 45 tours originaux ??? En CD ?? te rends-tu compte du contre-sens absolu ?
Blague à part, les compile, ça va bien un moemnt, mais un truc estampillé "1948-1987", franchement, non... tu as quoi, 1-2 titres par années ? Ca veut rien dire. Autant prendre une période précise, genre les années 50 (Chess), ou des albums plus tardifs des années 60, quitte à ne pas avoir un aperçu de TOUT ce qu'il a pu faire.

Uncle_Remus
Langue pendue

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 19/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Hugues le Mer 13 Déc - 13:05

Uncle_Remus a écrit:
Hugues a écrit:J'ai commencé avec l'excellent Best Of de chez Rhino, qui s'étale de 1948 à 1987. C'est ce que les spécialistes recommandent pour commencer : les 45 tours originaux (toujours réédités à partir des masters originaux chez Rhino).

Les 45 tours originaux ??? En CD ?? te rends-tu compte du contre-sens absolu ?
Blague à part, les compile, ça va bien un moemnt, mais un truc estampillé "1948-1987", franchement, non... tu as quoi, 1-2 titres par années ? Ca veut rien dire. Autant prendre une période précise, genre les années 50 (Chess), ou des albums plus tardifs des années 60, quitte à ne pas avoir un aperçu de TOUT ce qu'il a pu faire.

Il y a justement une unité de ton et de style sur tous les titres.

Evidemment qu'on peut écouter des singles sur CD, je vois pas le problème. Justement, le single forçait les artistes à tout exprimer en 3 mn, c'était très bien, et c'est comme ça qu'a commencé le blues sur disque.

Les puristes qui me reprochent d'acheter des compiles me font marrer! Les compiles peuvent être d'excellentes collections de singles pré-sixties, et cette compile Rhino de John Lee Hooker est excellente...

voici ds détails: http://www.allmusic.com/cg/amg.dll?p=amg&sql=10:rrk9ikkjbbf9


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Uncle_Remus le Mer 13 Déc - 13:20

Hugues a écrit:Evidemment qu'on peut écouter des singles sur CD, je vois pas le problème. Justement, le single forçait les artistes à tout exprimer en 3 mn, c'était très bien, et c'est comme ça qu'a commencé le blues sur disque.

C'était une blague (d'où mon "blague à part"...) sur le fait qu'en CD, ça ne peut pas être, par définition, les 45 tours originaux, vu que c'est un transfert d'un support à l'autre[i].
Juste une blague quoi.
Pour les compile, chacun fait comme il veut. Moi, je n'aime pas à la base, les compilations. Evidemment, quand on parle d'une période où les albums n'existaient pas, où d'une collection de singles de Untel chez tel label, oui, on en passe forcément par des compilations. Et j'en ai. Sinon, je n'écouterais jamais Skip James ou Blind Willie Johnson ou Mississippi John Hurt, et quantité d'autres bluesmen. Mais ce n'est pas ce qu'on appelle des "best of", plus des publications d'archives, des intégrales. Il n'y a pas ce côté choix, échantillon, qu'on trouve dans un "best of John Lee Hooker 1948-1987". Voilà, c'est ça que j'aime pas dans les best of: l'échantillonnage. Mais si ça t'est utile, très bien, je n'ai rien à redire.

Uncle_Remus
Langue pendue

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 19/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Hugues le Mer 13 Déc - 13:42

Uncle_Remus a écrit:
Hugues a écrit:Evidemment qu'on peut écouter des singles sur CD, je vois pas le problème. Justement, le single forçait les artistes à tout exprimer en 3 mn, c'était très bien, et c'est comme ça qu'a commencé le blues sur disque.

C'était une blague (d'où mon "blague à part"...) sur le fait qu'en CD, ça ne peut pas être, par définition, les 45 tours originaux, vu que c'est un transfert d'un support à l'autre[i].
Juste une blague quoi.
Pour les compile, chacun fait comme il veut. Moi, je n'aime pas à la base, les compilations. Evidemment, quand on parle d'une période où les albums n'existaient pas, où d'une collection de singles de Untel chez tel label, oui, on en passe forcément par des compilations. Et j'en ai. Sinon, je n'écouterais jamais Skip James ou Blind Willie Johnson ou Mississippi John Hurt, et quantité d'autres bluesmen. Mais ce n'est pas ce qu'on appelle des "best of", plus des publications d'archives, des intégrales. Il n'y a pas ce côté choix, échantillon, qu'on trouve dans un "best of John Lee Hooker 1948-1987". Voilà, c'est ça que j'aime pas dans les best of: l'échantillonnage. Mais si ça t'est utile, très bien, je n'ai rien à redire.

Boh tu sais c'est du cas par cas, pour commencer à écouter différents bluesmen, j'ai tout simplement suivi les conseils des spécialistes en faisant les meilleurs choix à prix peu onéreux. Parfois c'est des compiles, parfois des originaux. En ce qui concerne Hooker, j'ai vu sa disco originale sur AMG, ça commence en 59, elle est très riche. J'ignore quelle en est la variété. En tout cas la chro de la compile Rhino (voir lien ci-dessus) explique bien qu'elle permet d'écouter les premiers singles légendaires de Hooker (à partir de 1948) avec une qualité de son optimale. Je trouve donc que cette compile est la meilleure façon de commencer. Après je creuserai, si Hooker me branche vraiment. Pour l'instant je pense qu'il entre parmi mes dix préférés. Smile

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Mastermind le Mer 13 Déc - 18:24

Uncle_Remus a écrit:
Hugues a écrit:Chez Hooker, c'est surtout le feeling et le rythme qui m'ont épaté. Parmi tout ce que j'ai écouté, c'est lui qui s'est montré le plus constant et imperturbable dans l'inspiration, comme s'il était totalement imperméable aux modes et au temps qui passe.

Peut-être alors que tu n'as pas écouté ces machins comme The Healer ou Boom boom avec pléthore d'invités, Santana, Roy Rogers ou Bonnie Raitt; dans le genre recyclage, c'est pas mal. Surtout ce qui est très gênant, c'est ce côté "faisons faire à ce bon vieux noir son numéro de bluesman ténébreux bien conforme à l'image que les blancs en ont.. vas-y le Noir, tape du pied sur la planchette qu'on entende le beat comme dans tous ces vieux enregistrements que personne n'écoute "... Sans parler du fait que ce genre d'artistes n'arrivent à obtenir l'audience et la respectabilité qu'il mérite que quand il conquiert un public de blancs et joue avec les Rolling Stones dans des stades. Et ça ne frappe personne, tout le monde appaludit et trouve tellement touchant ! Moi, je trouve que ça relève plus du zoo qu'autre chose.

c'est grave d" ecrire des trucs pareils ! crazy je respecte ta vision du pauv'black exploité, mais là tu es à coté..... Suspecter Bonnie Raitt, Santana Roy Rogers Canned Heat et consorts c'est un faux procès.
Tous ces musicos savent ce qu'ils doivent au blues, et leur participation a permis à JL Hooker de refaire surface FINANCIEREMENT justement et de le replacer temporairement en haut de l'affiche, avant qu'il ne meure un peu moins fauché. C'est un juste retour tardif d'ascenseur.
Et parce qu'ils sont etablis, ils n'avaient rien à gagner dans cette affaire......et ces musicos n'ont rien à voir avec le cirque Rolling Stones.
je comprends et soutien le besoin de remonter aux sources du blues, et lis ce sujet avec interet, mais je n'accepte pas que l'on ecrive n'importe quoi sur certains musicos sous pretexte de citer John Lee Hooker.... duel

Alors que Santana , Canned Heat ( deja dans les 70's "Hooker 'n ' Heat"!), Bonnie Raitt aient utilisé justement leur notoriété pour aider dignement un veteran du blues en le faisant jouer et non pas en faisant l'aumone pour lui,je ne vois vraiment pas ou est le problème, d'autant que les deux albums en question sont bons. fly2

Mastermind
Langue pendue

Nombre de messages : 270
Localisation : Quelque part par là...non non par là
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Uncle_Remus le Mer 13 Déc - 20:16

Mastermind a écrit:
Uncle_Remus a écrit:
Hugues a écrit:Chez Hooker, c'est surtout le feeling et le rythme qui m'ont épaté. Parmi tout ce que j'ai écouté, c'est lui qui s'est montré le plus constant et imperturbable dans l'inspiration, comme s'il était totalement imperméable aux modes et au temps qui passe.

Peut-être alors que tu n'as pas écouté ces machins comme The Healer ou Boom boom avec pléthore d'invités, Santana, Roy Rogers ou Bonnie Raitt; dans le genre recyclage, c'est pas mal. Surtout ce qui est très gênant, c'est ce côté "faisons faire à ce bon vieux noir son numéro de bluesman ténébreux bien conforme à l'image que les blancs en ont.. vas-y le Noir, tape du pied sur la planchette qu'on entende le beat comme dans tous ces vieux enregistrements que personne n'écoute "... Sans parler du fait que ce genre d'artistes n'arrivent à obtenir l'audience et la respectabilité qu'il mérite que quand il conquiert un public de blancs et joue avec les Rolling Stones dans des stades. Et ça ne frappe personne, tout le monde appaludit et trouve tellement touchant ! Moi, je trouve que ça relève plus du zoo qu'autre chose.

c'est grave d" ecrire des trucs pareils ! crazy je respecte ta vision du pauv'black exploité, mais là tu es à coté..... Suspecter Bonnie Raitt, Santana Roy Rogers Canned Heat et consorts c'est un faux procès.
Tous ces musicos savent ce qu'ils doivent au blues, et leur participation a permis à JL Hooker de refaire surface FINANCIEREMENT justement et de le replacer temporairement en haut de l'affiche, avant qu'il ne meure un peu moins fauché. C'est un juste retour tardif d'ascenseur.
Et parce qu'ils sont etablis, ils n'avaient rien à gagner dans cette affaire......et ces musicos n'ont rien à voir avec le cirque Rolling Stones.
je comprends et soutien le besoin de remonter aux sources du blues, et lis ce sujet avec interet, mais je n'accepte pas que l'on ecrive n'importe quoi sur certains musicos sous pretexte de citer John Lee Hooker.... duel

Alors que Santana , Canned Heat ( deja dans les 70's "Hooker 'n ' Heat"!), Bonnie Raitt aient utilisé justement leur notoriété pour aider dignement un veteran du blues en le faisant jouer et non pas en faisant l'aumone pour lui,je ne vois vraiment pas ou est le problème, d'autant que les deux albums en question sont bons. fly2

Je ne mets aucunement en cause les musiciens, je ne dis même pas du mal des Rolling Stones et ne mettrait jamais en doute la sincérité de la démarche des musiciens présent sur ces disques.
Je parlais de la démarche, instiguée soit par des producteurs, soit par la maison de disques, soit par des promoteurs, sans même que tous ces gens pensent à mal d'ailleurs. C'est juste que c'est comme ça: le public du blues est maintenant surtout un public de blancs à qui on vend du blues tel qu'on pense que le blanc l'imagine (euh, je suis clair ???).
A part les spécialistes, il y a largement moins de monde qui cause des disques du label Fat Possum, par exemple.

Uncle_Remus
Langue pendue

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 19/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Uncle_Remus le Mer 13 Déc - 20:20

Mastermind a écrit:
Uncle_Remus a écrit:
Hugues a écrit:Chez Hooker, c'est surtout le feeling et le rythme qui m'ont épaté. Parmi tout ce que j'ai écouté, c'est lui qui s'est montré le plus constant et imperturbable dans l'inspiration, comme s'il était totalement imperméable aux modes et au temps qui passe.

Peut-être alors que tu n'as pas écouté ces machins comme The Healer ou Boom boom avec pléthore d'invités, Santana, Roy Rogers ou Bonnie Raitt; dans le genre recyclage, c'est pas mal. Surtout ce qui est très gênant, c'est ce côté "faisons faire à ce bon vieux noir son numéro de bluesman ténébreux bien conforme à l'image que les blancs en ont.. vas-y le Noir, tape du pied sur la planchette qu'on entende le beat comme dans tous ces vieux enregistrements que personne n'écoute "... Sans parler du fait que ce genre d'artistes n'arrivent à obtenir l'audience et la respectabilité qu'il mérite que quand il conquiert un public de blancs et joue avec les Rolling Stones dans des stades. Et ça ne frappe personne, tout le monde appaludit et trouve tellement touchant ! Moi, je trouve que ça relève plus du zoo qu'autre chose.

c'est grave d" ecrire des trucs pareils ! crazy je respecte ta vision du pauv'black exploité, mais là tu es à coté..... Suspecter Bonnie Raitt, Santana Roy Rogers Canned Heat et consorts c'est un faux procès.
Tous ces musicos savent ce qu'ils doivent au blues, et leur participation a permis à JL Hooker de refaire surface FINANCIEREMENT justement et de le replacer temporairement en haut de l'affiche, avant qu'il ne meure un peu moins fauché. C'est un juste retour tardif d'ascenseur.
Et parce qu'ils sont etablis, ils n'avaient rien à gagner dans cette affaire......et ces musicos n'ont rien à voir avec le cirque Rolling Stones.
je comprends et soutien le besoin de remonter aux sources du blues, et lis ce sujet avec interet, mais je n'accepte pas que l'on ecrive n'importe quoi sur certains musicos sous pretexte de citer John Lee Hooker.... duel

Alors que Santana , Canned Heat ( deja dans les 70's "Hooker 'n ' Heat"!), Bonnie Raitt aient utilisé justement leur notoriété pour aider dignement un veteran du blues en le faisant jouer et non pas en faisant l'aumone pour lui,je ne vois vraiment pas ou est le problème, d'autant que les deux albums en question sont bons. fly2

En plus tu as raison, ce genre de disque a permis à John Lee Hooker de mieux se faire connaître, reconnaître, de gagner des sous, etc. C'est le même truc que dans les années 60 et 70, avec Freddie King en première partie de Clapton, ou Buddy Guy des Rolling Stones. Bon ok.
Mais une chose n'empêche pas l'autre, c'est juste que c'est une situation ambigu.

Uncle_Remus
Langue pendue

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 19/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  flyaway le Mer 13 Déc - 21:33

mais non c'est bien ce qu'ils ont fait avec le vieux bluesman... c'est même très bien...

flyaway
Langue pendue

Nombre de messages : 550
Age : 41
Localisation : sud est
Date d'inscription : 30/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 18 Déc - 21:30

"Il y a trop de Noirs dans ce topic" George Freche.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Hugues le Mer 9 Mai - 23:35



Effectivement cette galette gagne à être réécoutée, je l'ai mieux appréciée ce soir, après le sublime Albert King (Born Under a Bad Sign). Ce qui m'a moins échappé ce soir que l'autre jour, c'est la densité du jeu, des parties de guitare, ça explose de l'intérieur, le son est superbe.

J'ajoute que j'écoute actuellement la version mono (j'ai aussi la version stereo à la suite sur le même CD, qui ne parut qu'en 69).

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Laurent78 le Jeu 10 Mai - 1:30




Dans une écoute en magasin, j'ai été séduit par ce disque.

J'achète trop peu de blues, me le conseillez vous ?


Le titre est en tout cas un brin provocateur ! Mr. Green

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Ayler le Jeu 10 Mai - 9:48

Hugues a écrit:

Effectivement cette galette gagne à être réécoutée, je l'ai mieux appréciée ce soir, après le sublime Albert King (Born Under a Bad Sign). Ce qui m'a moins échappé ce soir que l'autre jour, c'est la densité du jeu, des parties de guitare, ça explose de l'intérieur, le son est superbe.

C'est avec ce seul album que Clapton gagne ses galons de bluesman : il restera jusqu'en 1994 (!) son seul disque 100 % blues.
Qu'un anglais puisse aussi bien jouer le blues à cet âge reste impressionnant. Même s'il est très influencé par Freddie King lors de son époque John Mayall.

Au-delà de Clapton, c'est un album important du british blues, dans la mesure où c'est nettement plus proche du Chicago blues que ce que faisaient alors les Stones, Them, Animals et autres Yardbirds.
A titre perso, je préfère Cream, où Clapton développera un jeu plus personnel.

Ayler
Bavard

Nombre de messages : 49
Localisation : Jupiter sulfur mines
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://hendrix.aceboard.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Uncle_Remus le Jeu 10 Mai - 13:04

Hugues a écrit:

J'ajoute que j'écoute actuellement la version mono (j'ai aussi la version stereo à la suite sur le même CD, qui ne parut qu'en 69).

Je préfère justement la version mono. le son est plus comprimé et sort comme un coup de poing. La stéréo divise le son, forcément (guitare à droite, chant à gauche), et fait perdre l'impact, en tout cas l'impact des enregistrements prévus à l'origine pour le mono. La stéréo, c'est la mort du rock !! Mr. Green

Uncle_Remus
Langue pendue

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 19/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Frenchy le Jeu 10 Mai - 14:30

Laurent78 a écrit:


Dans une écoute en magasin, j'ai été séduit par ce disque.

J'achète trop peu de blues, me le conseillez vous ?


Le titre est en tout cas un brin provocateur ! Mr. Green


Si tu as été séduit, pourquoi demander notre avis?
Achète-le et laisse-le te séduire à nouveau... Smile

Frenchy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1382
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/foolmoon75

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BLUES

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum