défendons nos droits et nos libertés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

défendons nos droits et nos libertés

Message  sadeyes le Mer 7 Déc - 14:26

Le gouvernement français a déclaré l'urgence sur le projet de loi DADVSI (Droits d'Auteur et Droits Voisins dans la Société de l'Information – n°1206), censé transposer la directive EUCD (European Union Copyright Directive – 2001/29CE).

Ce projet de loi présenté par le Ministre de la Culture et de la Communication doit être examiné les 22 et 23 décembre 2005 par le Parlement au cours de deux séances de nuit rapprochées. Si ce projet est adopté en l'état, des conséquences sociales, économiques, stratégiques et démocratiques seraient majeures et irréversibles. Ces conséquences frapperont tout utilisateur de données numériques dans sa sphère privée, personnes physiques et morales (associations, sociétés, administrations).

Concrètement, le projet DADVSI verrouille juridiquement les dispositifs anti-copie sur tout support numérique : ces dispositifs seront crées, déployés et contrôlés selon des critères arbitraires par les seuls industriels du disque, du film et du logiciel propriétaire. Ces dispositifs permettront de surveiller et contrôler les pratiques numériques de tout utilisateur. Ils permettront d'interdire à distance tout accès aux oeuvres et toute utilisation des matériels numériques et électroniques. Toute personne contournant, de manière directe ou indirecte un dispositif, sera présumée coupable du délit de contrefaçon (3 ans de prison et 300.000 euros d'amende). Cette sanction s'appliquera à toute personne 'non autorisée' qui communiquera de manière directe ou indirecte sur les dispositifs anti-copie (analyses et études de sécurité informatique, promotion de logiciels libres, etc). Cette sanction s'appliquera au fait de développer, de présenter ou d'utiliser un logiciel libre ou un logiciel autre que celui choisi (et vendu) par l'éditeur.

Graver ses propres compilations à partir d'un CD, extraire son morceau favori pour l'écouter sur son ordinateur, le transférer vers un baladeur MP3, prêter un CD à un ami, lire un DVD avec un logiciel libre, autant de pratiques très répandues et parfaitement légales, que le gouvernement propose de proscrire de fait. Ce projet de loi légitime en effet les dispositifs techniques de contrôle d'usage installés par les éditeurs et les producteurs sur les CD et les DVD. Et surtout, il prévoit des sanctions pénales pour qui s'aviserait de les faire sauter.

En plus de mettre à mort la copie privée tout en conservant la redevance associée, le projet de loi DADVSI prévoit jusqu'à trois ans de prison et 300 000 euros d'amende pour le simple fait de lire un DVD avec un logiciel non autorisé par l'éditeur du DVD. Un tel acte est assimilé dans le projet de loi à un délit de contrefaçon. Cela revient à dire qu'un éditeur de livres peut imposer une marque de lunettes pour lire les livres qu'il fait imprimer, et que tout lecteur qui se permet de lire ces livres avec des lunettes d'une autre marque est un « pirate ».

Le fait de convertir au format MP3 un fichier « protégé » téléchargé sur le site de la FNAC est également assimilé à un délit de contrefaçon. Le projet de loi DADVSI interdit, par la même, la conception, la distribution et l'utilisation de logiciels libres permettant d'accéder à une oeuvre protégée.

Le fait, en connaissance de cause, de faire connaître, directement ou indirectement, un outil ou un algorithme prohibé par le projet de loi est également sanctionné, indépendamment du fait que l'outil en question puisse avoir une utilisation principale autre que le contournement (la lecture d'un DVD par exemple). Ce n'est absolument pas requis par la directive et pour une bonne raison. C'est une porte ouverte à la censure. La liberté d'expression des auteurs de logiciels libre, mais aussi des chercheurs en sécurité informatique, des universitaires et des journalistes, est directement menacée. et les documentalistes aussi ! (adieu la GED...un amendement prévoit d'interdire tous les logiciels permettant de mettre à disposition une information protégée par le droit d'auteur et n'intégrant pas un dispositif de traçage et de contrôle de l'usage privé (mesure technique)



REAGISSONS !

L'urgence est réelle, le débat démocratique est confisqué, la manoeuvre ne doit rien au hasard. Tous les éléments de compréhension des enjeux sont réunis dans un dossier d'information : ce dossier existe en version synthétique de 20 pages et en version complète de 50 pages. Le dossier est imprimable en format A4 et en format A5 (mini-livre). Les détails sur cette page: http://www.eucd.info/153.shtml
Nous vous encourageons à visiter le site http://eucd.info . Vous trouverez sur cette page les moyens de faire pression (en contactant notamment les députés qui voteront ce projet de loi)

sadeyes
Langue pendue

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 15/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: défendons nos droits et nos libertés

Message  midnighter le Mer 7 Déc - 15:09

mais a quoi vont bien pouvoir servir tout ces ipods vendu pour noel confused

ahahaha

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum