Edito de Xroads

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Edito de Xroads

Message  Invité le Lun 9 Fév - 20:21

Je viens de lire l'édito de Christophe Goffette sur le site de banditscompany

Et je dois dire que je le trouve particulièrement petit, et très décevant.
Je ne suis pas spécialement un fan des livres de HB mais venir étaler en édito vos conflits sans possibilité de réponse, et en des termes aussi méprisants, ça relève pour moi des conneries de cours de récré.
D'autant plus quand on songe qu'il n'y a pas encore si longtemps les livres du même monsieur trônaient en bonne place dans Xroads. Ca ressemble en aussi sordide à la querelle d'amants qui se séparent et dont l'un va faire circuler des photos de l'autre à poil sur le net.

Les indignations c'est bien joli mais quand ça frappe où il faut, pas parce que le gus qui a écrit un article ne veut pas le voir figurer dans un numéro spécial et que ça fait grommeler. Sans concession ? Dans quel sens faut-il prendre cela ?


Le téléphone et les messageries privées ça existe. Et quand tout ne se passe pas comme on l'espérait on passe à autre chose sans infliger aux lecteurs la vision minable de ce genre de règlement de compte

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  GOOF le Lun 9 Fév - 23:28

Hello Jungleland (et les autres)…
Je le dis, le répète même (déjà !!). Cet édito n'est pas sur une seule personne. Sinon, cette personne aurait été nommée. Je comprends bien qu'il est de l'intérêt de certains, peut-être, de faire circuler cette information, mais ça n'est pas le cas. Cet édito parle d'un groupe de personnes, que j'ai rencontrées ou non, de souvenirs récents ou pas. Le fait est que j'ai ensuite mis tout ça en situation et essayer de trouver une résonnance contemporaine et c'est peut-être une erreur, car ça ne semble pas bien compris. On me reproche assez par ailleurs de montrer du doigt les agissements de certaines personnes pour qu'ensuite je ne sois pas non plus accusé de camoufler d'autres choses. Si j'avais voulu faire un édito sur une personne en particulier, et bien j'aurais fait comme d'habitude, j'aurais nommé cette personne et j'aurais écrit ce que j'ai sur le cœur. Alors oui, en relisant la chose, effectivement si ça avait été sur une seule et même personne, on peut considérer que c'est violent. je ne vais pas insulter votre intelligence en vous faisant une étude de texte scolaire, mais cet édito m'a été inspiré, outre la ribambelle de personnages colorés que je croise au quotidien, par bien deux douzaines de personnes que j'ai croisées plus ou moins ces vingt-cinq dernières années. Je ne me vois pas en dresser la liste ici (pour certains, j'ai carrément oublié leur nom ou ne l'ai jamais connu), car cela rendrait la chose personnelle, alors que ça n'est pas le cas. Comme toujours, je ne fais que dépeindre l'environnement professionnel et personnel qui est le mien, je raconte des histoires, plus ou moins ancrées dans notre/ma réalité quotidienne. J'avoue que la mauvaise interprétation de ce texte (qui par ailleurs circule curieusement beacoup sur le net, alors que le magazine n'est pas encore livré et que je ne l'ai pas posté moi-même ni ici ni ailleurs) me surprend assez. Enfin bon, ça ne sera ni la première ni la dernière fois, j'en ai bien peur.
A+++
CG

GOOF
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 06/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  GOOF le Lun 9 Fév - 23:31

Autant pour moi, je n'avais pas vu que tu avais vu l'édito sur le site, c'est donc Frenchy qui l'a mis en ligne, comme tous les mois. Ça ne change en rien tout ce que j'ai dit précédemment.
J'en ai profité pour le relire et je te conseille de le relire Jungleland, tu verras que je pars d'un nombre de personne au pluriel ("tout petits petits", etc.), pour ensuite les agglomérer et n'en faire qu'une pour mon développement.
Bref…
CG

GOOF
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 06/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  GOOF le Lun 9 Fév - 23:38

Last but not least… Je ne nie aucunement que H.B. fasse partie de mes sources d'inspiration, pour le coup. Mais de là à en faire un porte-drapeau ou une victime, c'est aller un peu loin en besogne. Cet édito parle cent fois plus des Star Academy et consorts, de toute façon… Re-bref…

P.S. : si j'avais voulu atteindre H.B. ou qui que ce soit d'autre, j'aurais été beaucoup plus spécifique et précis. Là, ça ne rimerait à rien. Maintenant, si certains se reconnaissent un peu, beaucoup, etc., qui puis-je ? Là-dessus, une fois encore, on en revient aux fondamentaux : à qui profite l'étalage de tout ceci, en ce moment même ??? Si tel était le cas, certainement pas à nous autres de Crossroads… Ai-je l'air aussi stupide ????

GOOF
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 06/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  Invité le Mar 10 Fév - 13:08

pas du tout convaincu par tes explications freak

encore une fois je ne me fais en aucun cas le défenseur de qui que ce soit, je pense simplement que ces déballages publics n'ont franchement pas grand chose à faire sur le magazine

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

PETIT BONHOMME RÉDAC CHEF

Message  bergerac le Mar 10 Fév - 13:47

PETIT BONHOMME
RÉDAC’CHEF

Il est toujours plaisant qu'un nain de l'écriture au style pachydermique se pique d'esprit. Le plus souvent, la lecture de l'étron littéraire qui en résulte désarme les volontés les plus farouches comme les âmes les plus sensibles. Et pourtant, n'en doutons pas, l'exercice est nécessaire, quasi prophylactique. Encore faut-il parvenir à se hisser au niveau de l'auteur, et la tache est ardue. Aussi me suis-je dévoué à la cause commune, tant la purge du sieur Goffette est de ces pensum dont la lecture fait amèrement regretter que le papier qui en constitue bien malgré lui le support n'ait point servi a de moins nobles usages. Passons sur le fond du propos, dont l'absence totale d'originalité (un fan s'identifie à son idole) le dispute à la médiocrité. Oublions même le style (si l'on ose user du mot pour décrire l'objet) lourd et indigeste. Non, ce qui interpelle, chez le sieur Goffette, c'est ce subtil et si rare mélange d'humour carambar, de truismes affligeants, d'inculture crasse, de haines recuites, de fausse gaudriole, et de vrai mépris. Le lecteur y apprendra tout d’abord avec profit que ledit fan aime l'argent. L'auteur, sans doute par manque de place, ne précise toutefois pas, c'est fort dommage, si les doigts du fan sont également crochus. Que son petit corps est malingre. Là encore une précision manque cruellement : son nez est-il fourchu ?. Qu’il est de surcroît aigri, frustré, étriqué, arriviste, bas du front, imbu de sa personne, mégalomane, et autocrate. Enfin, pour l'édification des masses, l’auteur imagine le fan se paluchant à l'écoute des oeuvres de son idole, lui qui n’a pas le bonheur de connaître la timide Madame Goffette. Ce doux portrait mérite l'éloge, tant il est difficile de reproduire si fidèlement - et sans le talent s'il vous plaît ! - les bienveillants éditoriaux du regretté journal "JE SUIS PARTOUT", dont le sieur Goffette eut sans nul doute fait un perspicace et diligent Rédac’Chef. Le sieur Goffette y ajoute la veulerie en anonymisant faussement ses vomissures, ce qui du reste ne saurait le protéger des rigueurs de la loi sur la presse qui, depuis l'an de grâce 1881, protège les citoyens contre les blaireaux. "La dénonciation est un devoir Républicain" vient de déclarer un ardent défenseur de notre nouveau Ministre de l'identité nationale. Le sieur Goffette est bien de son temps, qu’il en soit ici chaleureusement remercié.

bergerac
Nouveau

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  Captain le Mar 10 Fév - 17:10

@ bergerac
C'est toi qui est lourd et indigeste, avec ton style ampoulé, c'est toi qui est "pachydermique" (t'as passé combien d'heures pour trouver "prophylactique" ?). Quant à parler de "Je suis partout", c'est vraiment n'importe quoi. Et t'as même pas honte de ta connerie ? T'es vraiment le type même du pseudo-intello qui veut donner des leçons, mais dont on voit tout de suite qu'il n'a rien à dire, sinon des inepties...

Captain
Langue pendue

Nombre de messages : 150
Age : 47
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 02/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  milbart le Mar 10 Fév - 17:12

WOW, WOWO, WOW!!! la violence ne resoud rien, fumez vous un petard et courez nus dans les prés!!! Mr. Green

milbart
Langue pendue

Nombre de messages : 331
Age : 24
Localisation : Nantes, mais qui ca interesses??????
Date d'inscription : 28/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://milbart44.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  Captain le Mar 10 Fév - 17:41

Hello
OK, la violence ne résoud rien... mais quand un gugusse dit que Christophe Goffette aurait pu être rédac chef d'un journal comme "Je suis partout", journal collabo et antisémite, excusez-moi, mais c'est limite diffamation... Alors qu'on ne soit pas d'accord avec ce qu'il écrit, qu'on n'aime pas son style, ok... Mais bon, faut pas dire n'importe quoi non plus, ça me fait sortir de mes gonds...
Ps : désolé, je fume jamais de pétard, et puis courir nu dehors en ce moment, ben ça craint !

Captain
Langue pendue

Nombre de messages : 150
Age : 47
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 02/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  bergerac le Mar 10 Fév - 19:11

Je ne réponds pas aux insultes, c'est sans intérêt.

Mais si les morceaux choisis ci-dessous ne vous rappellent vraiment rien, c'est que votre mémoire est aussi courte que votre langue est pendue...

"beaucoup sont tous-petits, insignifiants, à peine des ersatz de moins que rien..."

"Petit bonhomme aime....même les petites coupures usagées et crades, le pognon qui brille n'en parlons même pas".

"Petit bonhomme ressent les choses à l'intérieur de son petit corps malingre..."

"Petit bonhomme est étriqué, arriviste, bas du front, imbu de sa personne..."

"On l'imagine bien se tirlipoter le berlingot devant la glace..."

S'en prendre au physique,
Stigmatiser (pardon d'utiliser des mots difficiles pour vous) une prétendue âpreté au gain,
Utiliser la métaphore (encore pardon) sexuelle ou salace pour humilier sa victime,

Vraiment, ça ne vous parle pas ?

Je n'ai jamais parlé d'antisémitisme, ça n'a strictement rien à voir avec le sujet, ni avec l'éditorial, et je n'en soupçonne l'auteur d'aucune manière.

Mais quant on utilise une telle phraséologie (sincèrement désolé), il ne faut pas s'offusquer en retour que l'analogie (c'est pas vulgaire, je vous assure) vienne naturellement à l'esprit du lecteur : c'est avant qu'il faut faire attention.

C'est peut être inconscient, mais ça devrait au moins l'interroger sur lui-même, et l'amener à minima à présenter des excuses, au lieu de tenter de se justifier piteusement.

En tous cas, je le maintiens, c'est inacceptable.

Bonne journée.

bergerac
Nouveau

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  Captain le Mar 10 Fév - 19:33

T'as peut-être pas parlé d'antisémitisme, mais tu parles de "Je suis partout", journal infâme dont c'était le fond de commerce... Alors... Et toi, tu ne fais pas dans ton texte d'allusions salaces en disant, je cite : "Enfin, pour l'édification des masses, l’auteur imagine le fan se paluchant à l'écoute des oeuvres de son idole, lui qui n’a pas le bonheur de connaître la timide Madame Goffette."
Ca ne te parle pas ? (je reprends ta phraséologie, si si, tu vois, ce mot, je le connais...)
Perso, je me fiche de l'édito du Goof, des personnes à qui il est adressé... En revanche, il a le droit de l'écrire, que ça plaise ou pas, dans le style qu'il souhaite... point barre.
Bonne journée aussi !

Captain
Langue pendue

Nombre de messages : 150
Age : 47
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 02/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  bergerac le Mar 10 Fév - 19:45

Je me répète : si je parle de "JE SUIS PARTOUT", c'est précisément parce que la phraséologie (puisque vous aimez ce mot) de l'éditorial s'en inspire, consciemment ou pas, et c'est justement ce qui me choque (et qui devrait vous choquer aussi) et non pour cause d'antisémitisme imaginaire : ce n'est pas en détournant le débat que vous y contribuez.

Par ailleurs, l'expression "la timide Madame GOFFETTE" figure dans l'article original, je ne fais que la renvoyer à son auteur, pour lui montrer à quel point c'est agréable.... mais vous aviez déjà compris.

Un dernier mot : on peut effectivement écrire ce que l'on veut et comme on le veut, que ça plaise ou pas. Mais il y quand même deux limites : la loi, et le droit de critique de celui a qui, justement, ça ne plaît pas.

A plus.

bergerac
Nouveau

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  BAYOU le Mar 10 Fév - 22:38

J’ai parcouru (un peu tardivement) les échanges sur le forum Springsteen concernant cette polémique, mais le sujet a été fermé par le cerbère de service avant que je donne mon avis..
Sans prendre partie dans une querelle dont je ne connais pas les causes, je souhaite néanmoins préciser quelques points.
Je lis Crooss-XRoads depuis le premier numéro et j’ai l’impression que l’ami Goof est surtout un passionné.
J’ai eu l’occasion de le croiser à plusieurs reprises (Van Disk, Salon du Livre Américain à Vincennes) et sa démarche est tout sauf mercantile.(J’ai pas vu d’autres représentants de la presse rock d’ailleurs dans ces endroits, mais peut-être ont-ils mieux à faire dans les after shave ?)
Je ne suis pas toujours d’accord avec ses éditos allumés (qu’il revendique d’ailleurs) ou les choix éditoriaux du mag, mais en tout cas on ne peut pas lui reprocher de ne pas se battre pour une certaine idée de la musique qu’on aime.
J’avoue être plus circonspect pour Rolling Stone (ou Rock’n’ Folk) journaux bien installés dans le système, adossés à des groupes de presse, alors que XRoads est indépendant.

Alors les relations humaines, les conflits de personnes sont une chose, mais si BANDITS et Co peut se faire un peu de blé avec le hors série Springsteen, tant mieux, cela permettra de consacrer des pages et des articles à des nouveaux artistes qui en ont bien besoin.

Et c’est pas vraiment que fait le nouveau Rolling Stone me semble-t-il.

BAYOU
Bavard

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 10/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  Yann G. le Mar 10 Fév - 22:42

bergerac a écrit:
Un dernier mot : on peut effectivement écrire ce que l'on veut et comme on le veut, que ça plaise ou pas. Mais il y quand même deux limites : la loi, et le droit de critique de celui a qui, justement, ça ne plaît pas.

Je suis parfaitement d'accord avec la deuxieme partie de la phrase (le droit de critiquer), mais je regrette amerement la premiere partie (la loi)... qu'il n'y ait rien en France qui protege la liberte d'expression avec autant de vigueur que le premier amendement. Aux Etats-Unis, je peux ecrire qu'Hugues Barriere ou Christophe Goffette sont des gros mesquins, frustres et cupides sans risquer le moindre proces. Je peux meme raconter qu'ils aiment se tripoter le chibre devant la glace et tant que je les accuse pas de crimes ou quoi que ce soit de tel, personne ne va aller m'accuser de quelque chose d'aussi debile que la "diffamation" (un mot bien francais dont je suis pas vraiment sur qu'il ait un equivalent dans le droit americain).

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  GOOF le Mar 10 Fév - 23:22

Bon. Je vais le redire une bonne fois pour toutes (tiens, des nouveaux membres, comme c'est amusant !). Si je veux écrire que Hugues Barrière ou qui que ce soit est un con ou un trou du cul, je le ferais. Je pense d'ailleurs que je l'ai suffisamment fait pour qu'on n'en doute pas. Et que je sache, ce que j'ai eu à dire à Hugues par le passé, je lui ai toujours dit en face (il s'est occupé de la compta de la société pendant plusieurs années, nous avons donc souvent eu matière à débattre. C'est d'ailleurs pourquoi, parallèlement, il est assez délirant de lire ce que lui écrit sur moi depuis des semaines, parce que ça c'est de l'ordre de la diffamation).
De manière générale, si je ne cite pas quelqu'un, c'est que ça ne lui ai pas adressé précisément. Ça me parait tomber sous le sens, mais bon, puisqu'il faut tout expliquer, allons-y. Alors : sujet, verbe, complément… De la même façon qu'un pluriel n'est pas un singulier (voir le début de l'édito). Il ne sert donc à rien de polémiquer à rallonge sur ceci ou cela. Ça me rappelle Besson (il était cité, lui !) qui m'avait attaqué en justice pour diffamation, parce qu'on aurait écrit qu'il achetait les critiques, alors qu'on avait écrit EXACTEMENT l'inverse ("heureusement que tous les critiques ne sont pas achetés", de mémoire). Les mots, on peut leur faire dire ce qu'on veut (un lecteur m'a envoyé une expliquation de texte de mon édito complètement abracadabrantesque tout à l'heure), mais jusqu'à preuve du contraire j'aimerais rester maître de ce que j'écris et ne pas me retrouver dans la position où l'on m'impose quoi que ce soit. Je l'ai dit, je le répète encore une fois : cet édito met en exergue plein de gens, tout ce qui concerne la Star Ac, etc. Et d'autres, certains que j'ai rencontrés, d'autres non. Certains que je connais, d'autres pas. Peu importe. Je raconte une histoire, c'est tout. Personne n'a à se sentir visé ou en proie à une parano collective galopante. Et le mois prochain, je ferai "Petit bonhomme fait du vélo" si j'ai envie, quitte à ce que les cyclistes de petite envergure n'achètent plus Crossroads !)
Ensuite, concernant ce que j'écris et ce que je suis, comme toujours : celui qui n'est pas content 1/ je ne le force pas à lire les éditos 2/ rien ne l'empêche de créer son propre magazine pour faire entendre sa voix. Bien sûr, il peut continuer aussi de pleurnicher anonymement sur des forums où il se sent tout puissant parce que personne ne peut venir lui retirer son clavier de force. Peut-être ces élucubrations survivront-elles dans quelque disque dur, tant mieux pour lui (celui qui n'est pas content, un exemple quoi, vous savez, ces pluriels un peu singuliers…).
Enfin, il est assez incroyable de voir qu'il n'y a qu'en France qu'on peut ainsi partir sur de tels délires. On parlait de délation tout à l'heure ; franchement, ça m'y fait penser, effectivement. Je précise que j'ai été opéré petit et circoncis à cette occasion, si ça peut en aider certains à m'organiser des vacances dans un chaleureux pays voisin… Ça me fait un peu aussi penser au film "Les Diables", à revoir…
Moi aussi on m'a viré la moitié de mes posts hier sur le même forum où j'étais venu, en toute sympathie, corriger certaines choses… Y lire que je fais du pognon sur le dos des collaborateurs de nos revues, alors que je suis endetté jusqu'au trognon depuis des années, surtout écrit par le seul mec qui connait très bien la situation, pour avoir été le comptable de la boite, c'est un peu too much !… Ça c'est clairement diffamatoire au vu des lois de notre pays. J'en ai eu confirmation par trois avocats différents dans la journée…
Allez, un Brazil sur le feu j'ai, passons à quelque chose de plus constructif…
Bonne soirée à tous, même aux grincheux
CG

GOOF
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 06/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  olivier le Mer 11 Fév - 22:00

Hola grand bonhomme, je suis un de tes persécuteurs du moment, celui qui analyse dangereusement les textes comme tu dis.
Faut pas t'en faire et prévenir tes trois avocats, on ne veut pas ta peau, ni des indemnités d'ailleurs, mais quand tu publies, tu dois accepter les critiques (qui ne sont pas des accusations comme tu l'écris à foison).
Si les réactions ont été vives et t'ont surpris c'est parce que ton texte est vif et surprenant, il maintient aussi l'ambiguité dans le post scriptum sur les/la personnes qui se cacheraient éventuellement derrière petit bonhomme. Pour le coup le "tu parles!" est...parlant.
Quand à l'analyse de texte, elle est liée au texte lui-même et ses ambiguités. Mais aussi et surtout sur ce qui est tout à fait explicite comme ta volonté d'établir une catégorie inférieure d'hommes, les petits bonhommes, euphémisme certes mais instituant quand-même l'infériorité des uns. Un peu basé ensuite sur un rapport avide à l'argent, un peu basé sur une caractéristique physique invalidante, la malignité, un peu basé sur la recherche de la protection des forts et des puissants, un peu basé enfin sur l'inachèvement sexuel de l'homme qui se masturbe. Cela ne fait pas de toi un raciste, un antisémite, un fasciste, un sexiste... bien entendu, vraiment. Mais cela fait de ton texte un brulôt hideux qui reprend des éléments de réthoriques qui font que des lecteurs s'en émeuvent légitimenent.
Si tu pouvais le reconnaitre cela serait heureux pour toi et nous.
Puisque Hugues fut une source d'inspiration pour cet édito (source que je qualifie comme tu le sais de majeure, mais bon je ne remet pas en cause ta bonne foi et ce que tu m'as écrit par mail ailleurs), il mérite certainement une petite excuse plus qu'une menace d'avocats et associés.
Je sais que les querelles amoureuses sont souvent d'ordre passionnel c'est-à-dire en dehors de toute raison et tu manifestes un peu de dépit et d'amour donc pour Hugo petit bonhomme.
Quand à ton rapport à l'argent, si tu ne veux pas te faire critiquer comme avare (pas avide on est d'accord) envoye au moins ton hors série aux contributeurs bénévoles. Je pense que tu as toujours nos adresses.
En ce qui concerne ce qui nous intéresse tous, le sexe, sache que le fait d'être circoncis n'apporte aucune forme de caution morale à nos écrits, et qu'heureusement il ne permet plus de bénéficier comme tu le suggères d'un tarif préférentiel en train pour la Bavière ou la Silésie.
Signé Torquemada

olivier
Nouveau

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 11/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edito de Xroads

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum