1991

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1991

Message  Hugues le Ven 29 Aoû - 22:54



Attention: Rambling

Est-ce qu'il n'a pas été un peu oublié ce gars-là? En tout cas sa musique, typiquement américaine, cette sorte de soul roots où la mélodie importe moins que le style, le lyrisme, la manière, le panache, la foi...

Qui fut à l'origine de cette sorte de musique? Van Morrison. Dylan et Springsteen ne sont pas loin. Il y a aussi un certain Dirk Hamilton qui sévit à la même époque.

Non franchement, des artistes du genre Marc Cohn dans les années 90, il en viendra des centaines, j'ai des compiles concoctées par un pote américain qui en témoignent. Tenez, je pourrais vous citer Peter Himmelman, aussi. Certains irlandais ont aussi cette veine. D'ailleurs, Maître Van vient de Belfast.

Les femmes aussi s'y mettront. Patty Griffin pourrait reprendre le répertoire intégral de ce Marc Cohn.

La plupart de ces artistes américains ont une voix rocailleuse.

Mais qu'expriment donc tous ces américains? Un sens de l'espace, de l'errance, du crépuscule, de soirs où l'on se berce d'illusions, ou rumine des regrets. La plainte poussiéreuse de l'âme, une âme assoiffée d'espace (encore) et de liberté. Les claviers sont liquides. Les percussions sont en peaux de bête. Les barbes sont en copeaux de bois. Les sentiments sont élastiques. Il y a de l'aventure dans le quotidien. On se sent nomade en faisant cent mètres.

Le plus drôle est que j'aime même pas cet album. Mais il est tellement typique d'un univers qui m'est familier. Je dois cette fréquentation à quelques bons amis qui me prêtèrent des copies de disques du temps où je n'avais pas le sou. On n'apprécie jamais autant le voyage impromptu que lorsqu'on en a besoin. Rien n'est calculé, on préfère le fantasme. Il y a aussi un espace (3ème édition) où l'on se fait des idées. Ineffable buée de rêves, brume précédant l'esprit. Je dois aussi cette fréquentation à moi-même. On est prédisposé au rêve, ou pas.

Never forget 1000 Kisses de Patty Griffin.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1991

Message  Hugues le Ven 29 Aoû - 23:39



C'est dingue, même en baissant le son et en n'écoutant que la moitié, on a quand même les oreilles qui bourdonnent pendant au moins une demie heure après, avec ce truc.

Quel est l'intérêt d'avoir les oreilles qui bourdonnent, je vous le demande? Elles butinent, après?

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1991

Message  Hugues le Sam 30 Aoû - 13:53



Ceci est l'étiquette (à quelques variantes près) d'une grandeur d'une cassette vidéo collée sur une boîte rectangulaire en bois, faite à la main (peut-être par Fred Eaglesmith lui-même). Cette boîte contient deux CDs, et un livret (du format de la boîte) avec toutes les paroles des chansons, et quelques photos en noir et blanc, apparemment de la famille (génétique ou amicale) d'Eaglesmith.

Il n'y a rien de plus logique à ce genre d'objet lorsqu'on connaît l'univers d'Eaglesmith, dont la qualité première est la terrestre authenticité. Cette authenticité se respire par la fraîche odeur du bois qui me vient aux narines à l'instant même où j'écris ceci (en effet, j'ai la boîte posée à côté de moi). Le livret aussi sent le bois, l'odeur des copeaux. Cela donne envie de visiter le Canada. Peut-être que cette odeur de bois exprime mieux que tout ce que valent les chansons du Canadien. De même, l'album Lipstick Lies & Gasoline, en 97, sentira le diesel, la rouille et la carrosserie. En attendant, ici, on est plutôt du côté des charrues qui labourent les champs.
Eaglesmith est aussi un sentimental, et chante souvent comme un gros bon garçon qu'une fille sans coeur a délaissé. C'est un peu le "Jef" de Brel. Peut-être que le J de son middle-name est Jef (ne cherchez pas, c'est pas le sujet). Mais il peut être aussi en colère - mais jamais contre les femmes par contre, plutôt contre les exploiteurs d'ouvriers, ceux qui ne connaissent rien à la valeur du travail manuel ou artisanal. Eaglesmith est un homme honnête, humble, simple, et intelligent. Il ne craint jamais de paraître terre-à-terre, et il a raison, car sans cesse, ses chansons nous rappellent aux valeurs humaines de la simplicité, de l'humilité. Ceci ne l'empêche pas de savoir écrire des chansons, et il les écrit très facilement. C'est toute sa vie, et il la passe majoritairement sur la route, en tournée. Comme j'ai aussi pu en juger à l'écoute de "bootlegs live", Eaglesmith a un humour ravageur, le sens de la répartie, des anecdotes, et ses acolytes s'y mettent aussi, ça fait partie du show. Cet humour lié au vécu, comme on pouvait le sentir chez Audiard, ou Coluche.

En écoutant les disques d'Eaglesmith, on peut être séduit par plusieurs choses. D'abord, l'univers du country-folk, de l'americana, du bluegrass, le son des banjos et mandolines (thanks Willie P. Bennett, qu'il repose en paix), si l'on aime le dépaysement, et le retour aux sources, procuré par cet univers. Et puis certaines chansons poignantes vous saisissent toujours à un moment donné, si toutefois votre coeur n'est pas perdu dans le cynisme des temps modernes.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1991

Message  Hugues le Sam 30 Aoû - 18:09



Lynn Miles ~ Chalk This One Up To The Moon

1 All I Ever Wanted (4:36)
2 It's Gone (3:35)
3 It's Hockey Night In Canada (2:46)
4 I Can't Tell You Why (4:00)
5 Whiskey (4:05)
6 Roses And Intentions (4:27)
7 Nobody's Angel (5:23)
8 A Little Rain (4:00)
9 It'll Be Here (5:16)
10 The Venus Motel (2:58 )
11 Never Again (3:22)
12 A Bell Will Ring (2:02)

Autre singer songwriter canadienne, qui fut un temps la compagne de Fred Eaglesmith et qui, pour la petite histoire, fut aussi la prof de musique d'Alanis Morissette (qui apparemment n'a rien compris). De belles parties de guitare acoustiques. Il s'agit ici de son deuxième album. Le premier est introuvable. J'ai tous les autres, ils sont tous bons.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1991

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum