Numéro 33 - Juin 2005 ( disponible Jeudi 16 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Numéro 33 - Juin 2005 ( disponible Jeudi 16 )

Message  Frenchy le Mer 8 Juin - 16:22

Les mous sont lâchés !…

Sans vouloir aucunement placer le débat sur le plan politique (je suis plutôt multicolore de conviction et j’ai donc du mal avec les tons unis, quels qu’ils soient), je dois bien avouer que ce petit "non" au référendum sur la Constitution Européenne m’a mis en joie. Pas pour ce qu’il représente vraiment, car bon nombre ne savaient pas spécialement pourquoi ils se déplaçaient aux urnes et ne connaissaient rien ou si peu du texte constitutionnel, et parce que ça fait quand même encore un sacré pacson de têtes de bétail qui continuent bêtement de suivre le troupeau, au pas, quelle que soit sa direction (il est d’ailleurs assez effrayant de constater qu’il n’y a que vers les extrêmes qu’on retrouve un semblant d’énergie, mais je m’égare et j’ai dit que je refusais de verser dans la politique).

Non, juste pour le plaisir de voir quelques poings tremblants taper vaguement sur la table et dire simplement… "Non" ! Par pur esprit de contradiction. Chacun a toujours eu ses raisons de dire non, mais là, une (petite, je le répète) majorité s’est dressée, sous couvert de l’anonymat républicain et a vraiment dit non. Bon, trois petites lettres, ce n’est pas le bout du monde, mais c’est déjà pas mal, c’est mieux que rien et, surtout, c’est un bon début. Le tapage médiatico-politique n’a pas eu gain de cause, les moutons avaient la tête ailleurs et sont restés hermétiques à la voix unique qu’on a essayé de leur souffler, de façon un peu lourde, il est vrai. Bonne pioche !

Tout ceci pour en (re)venir, quand même, à votre magazine. Un magazine qui, bien qu’ayant toujours un œil dans le rétro, s’est à jamais refusé d’être nostalgique. Etre nostalgique, c’est être passif. C’est retomber dans le camp du "oui".

Oui, monsieur.

Chef, oui, chef.

Oui, oui, OUI !…

C’est ainsi que nous avons décidé, une fois de plus, de retrousser nos manches, de ne pas nous laisser aller à une quelconque répétition ou monotonie ; et de faire, à nouveau, l’effort de nous remettre en question. Et pas qu’un peu, cette fois-ci : pas pour un simple lifting, non, pour un véritable coup de shaker ! On est en train de se botter le cul, ça peut faire mal, mais ça aide aussi à avancer.

Et si on perd quelques gardiens de musée au passage, et bien tant pis, il y aura bien une poignée de belles âmes encore vierges en crossroadsitude qui nous rejoindront, en chemin, et viendront remplir les éventuels rangs dégarnis.

Crossroads se refuse d’être mou. Crossroads se refuse d’être établi, prévisible, cloisonné, coincé. Crossroads refuse de faire des concessions, y compris à lui-même. Crossroads, avec ses habituels défauts (mais aussi ses qualités, vous ne seriez pas en train de me lire, dans le cas contraire) dit non à tout ceci, encore et encore. Qui nous aime nous suive, rendez-vous vers le 20 juillet…

Christophe Goffette

Frenchy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1382
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/foolmoon75

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum