SCOTT WALKER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SCOTT WALKER

Message  Hugues le Jeu 4 Mai - 11:15

Je suis en train d'écouter The Drift. A priori c'est dans la lignée de l'excellent Tilt. Il ferait passer Antony & The Johnsons pour Chantal Goya. Mr. Green

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  eastonellis le Jeu 4 Mai - 13:07

Je l'ai écouté. C'est exceptionnel, fou, je le trouve même encore meilleur que Tilt.

Du grand art, mais pour oreilles averties.

eastonellis
Langue pendue

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 22/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://art-rock.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 15 Mai - 0:40

Il y avait infinité d'anges malades en exil qui eraient avec leur chagrin dans le décor de Tilt. Remontés dans leur patrie d'origine, il ne reste sur le dernier album que des ruines parfaitement inhabitées que ne fréquenteront que quelques snobinards qui veulent bien se faire voir dans les salons branchés.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  eastonellis le Lun 15 Mai - 2:50

Snobinard... vraiment ridicule....

The Drift est tout simplement génial, saisissant, intense. C'est un véritable chef-d'oeuvre. Pas besoin d'être "snobinard" pour l'apprécier, suffit d'accepter de se laisser emporter dans l'univers peut-être difficile de Scott Walker, mais fascinant comme aucun autre quand on s'y abandonne.

Enfin, c'est sûr que lorsqu'on aime des oeuvres exigeantes, des artistes qui ne suivent pas les chemins balisés, on trouve toujours des types pour vous traiter de "snobinard". Parce qu'eux sont incapables de comprendre ces oeuvres... Ou estiment que la musique, ça doit être forcément une petite mélodie sympa sur deux-trois accords convenus.

Il ya des artistes qui se contentent de peu (et certains peuvent faire de bonnes choses avec peu), et d'autres qui cherchent, expérimentent, vont ou les autres n'osent pas. Heureusement que dans notre société de loisir et de consommation, il reste quelques musiciens comme Scott Walker qui refusent la facilité, qui n'ont pas pour objectif de juste distraire le public avec de jolies chansonnettes, mais de faire avancer la musique, de proposer "autre chose".

Snobinard... faut-il aimer Johnny, la star academy, les Bronzés pour ne pas être... "snobinard" ?
http://art-rock.over-blog.com/article-2628233.html

eastonellis
Langue pendue

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 22/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://art-rock.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 15 Mai - 4:42

Ton post est un peu à coté de la plaque me concernant ...
C'était juste une réaction d'humeur provocante à un enthousiasme pour ce disque que je trouve EXTREMEMENT exagéré ...Bon la c'est moi qu'on va traiter de snob, je m'en branle mais il se trouve que j'écoute en sus des bouseux rednecks beaucoup de compositeurs contemporains comme Penderecki, Luigi Nono, Xenakis, Dutilleux, Stockausen ou Webern et il suffit de deviner ce que certaines oeuvres de ces maitres peuvent trimballer de vertiges harmoniques, de coefficient de bizarrerie dans leurs musiques violemment fracturées, de plongées effarantes et désespérées dans les abimes de la noirceur pour etre agacé de voir certains se prosterner devant une musique ou il y beaucoup de stéréotypes et de banalités harmoniques je suis désolé...
Sans parler d' "imposture" comme l'écrit Eric Dahan (cf sa critique excellente du disque dans un précédent Rock And Folk), il y a des raisons d'en avoir marre d'entendre la litanie des "génie! génie! génie!" à propos de pièces musicales dont je trouve perso une grande partie de l'orchestration pataude et peu inspirée.

Tiens pendant que j'écris ces lignes une réminiscence littéraire ...Ce mot de Louis Aragon à propos de Rimbaud qui m'avait choqué à l'époque : "Aimer "Le Bateau Ivre" est un grand signe de vulgarité d'esprit" avant de comprendre ce qu'il a voulu exactement dire ...

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  Hugues le Lun 15 Mai - 12:00

Les avis sont très contrastés chez les aficionados. Pour ma part après deux écoutes je dois dire que je reste perplexe, je ne sais encore qu'en penser.

Journaliste: quelle réaction attendez-vous du public?
Jim Morrison: qu'il soit... perplexe
Ray Manzarek: c'est le mot
Journaliste: mais perplexe en bien ou en mal?
Ray Manzarek: ça fait partie de la perplexité

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  Hugues le Lun 15 Mai - 12:06

Lee Harvey Oswald a écrit:Tiens pendant que j'écris ces lignes une réminiscence littéraire ...Ce mot de Louis Aragon à propos de Rimbaud qui m'avait choqué à l'époque : "Aimer "Le Bateau Ivre" est un grand signe de vulgarité d'esprit" avant de comprendre ce qu'il a voulu exactement dire ...

Ah, et qu'a t-il voulu dire? jocolor

Que le Bateau Ivre c'est surestimé?

Je ne suis pas de cet avis, mais bon. On va pas commencer une analyse de Rimbaud. joker

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  eastonellis le Lun 15 Mai - 14:19

Lee Harvey Oswald a écrit:mais il se trouve que j'écoute en sus des bouseux rednecks beaucoup de compositeurs contemporains comme Penderecki, Luigi Nono, Xenakis, Dutilleux, Stockausen ou Webern et il suffit de deviner ce que certaines oeuvres de ces maitres peuvent trimballer de vertiges harmoniques, de coefficient de bizarrerie dans leurs musiques violemment fracturées, de plongées effarantes et désespérées dans les abimes de la noirceur pour etre agacé de voir certains se prosterner devant une musique ou il y beaucoup de stéréotypes et de banalités harmoniques je suis désolé...

Dans ce cas, jetons toute la pop, le rock, puisque les harmonies utilisées ont dans 99% déjà deux siècles. Jetons tous les groupes sombres travaillant sur la dissonance, parce que Liszt, Wagner et les compositeurs classiques du XX° sont allés bien plus loin. Jetons tous les groupes qui prétendent jouer sur le rythme et la dynamique, parce qu'ils ne seront en la matière jamais à la hauteur de Beethoven et des compositeurs russes. Les harmonies et mélodies des Beatles (a part quelques exceptions) n'apportent rien de nouveau par rapport à ce que faisait Schubert plus d'un siècle avant ! Par contre, dans le cadre de la pop, elles ont été véritablement révolutionnaires...

Car tout dépend justement du style, du cadre. Ce que fait Scott Walker, dans un genre pop-rock, c'est effectivement innovant, radical et... génial. Il ne fait pas de la musique "classique" contemporaine, mais a réussi à en intégrer des éléments complexes.

Je connais bien la musique contemporaine, et je trouve qu'il y a chez Scott Walker une noirceur et une audace qui n'ont pas à rougir de ce que font bon nombre de compositeurs "savants". Tu parles de Penderecki... depuis les années 70, il s'est mis aux oeuvres modales, "néo-classiques" plutôt accessibles et qui me semblent souvent moins "saisissantes" que celles de Scott Walker. D'ailleurs, tu trouveras aussi des "élitistes" qui te diront que Penderecki est rétrograde, comme d'autres (tel Adorno) le disaient de Stravinski en le comparant à Schoenberg...

Mais en se plongeant vraiment dans les oeuvres de Scott Walker et Stravinski, il est indiscutable qu'elles ont un grand pouvoir de fascination (même si on peut ne pas y être sensible), qu'elles "fonctionnent", et amènent quelque chose de nouveau, et c'est bien là l'essentiel. La musique du Sacre du Printemps n'est peut-être pas aussi originale et moderne que celle de Schoenberg à la même époque... mais elle a bien plus marqué les esprits et n'en demeure pas moins un grand chef-d'oeuvre.

eastonellis
Langue pendue

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 22/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://art-rock.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 15 Mai - 22:17

En voila un messager bien plus passionnant que ton premier recours binaire Scott Walker/Star Ac et en ouvrant des perspectives à chaque coin de paragraphe ca nous embarquerait dans des discussions dont les démonstrations seraient condamnées à la perpétuité ...
Seulement quelques rectifications ...Tu me pretes des intentions qui ne sont pas les miennes ...Je n'ai jamais prétendu que le critère de nouveauté (ce qu'une musique peut apporter de nouveau) était le critère qui déterminait tout et pis que tel raffinement harmonique et modal discriminaient la qualité d'une musique ...Perso j'échange pas les 2 accords pourris d' "Heroin" du Velvet contre certaines complexités modales du rock progressif et meme si j'aime beaucoup certains aspects de Penderecki, un négro tapant sa caisse de savon dans une cuisine glauque me touche plus que certains de ses pensums de fin de Conservatoire...J'ai défendu ici tel Kenny Rogers et sur la blogothèque Dolly Parton contre un vandale qui se gaussait de l'honneur musical du bas peuple yankee ...Alors ne me fait pas de procès d'intention ...
Seul compte le rapport passionné, partial, incontrolable que tu entretiens avec le disque que tu poses sur ta platine et dans le cas de Scott Walker, nonobstant ma petite provoc' sur le snobisme (mais ca ca vient de certaines personnes de mon entourage, je me sers de ce forum comme d'un exutoire) j'avais deja tout dit lors de mon premier post sur ce topic...Je ne retrouve plus dans le dernier disque les prolongements lyriques de Tilt...Que tu n'es pas été sensible à mon histoire d'anges j'en suis navré j'essairai de trouver images plus expressives la prochaine fois...
Enfin que tu me crois ou pas c'est moi qui ait fait découvrir Scott Walker à notre ami virtuel commun Christian je suis fan de bossa Texier (si t'es en mp avec lui mon nom de code est Pleasure Harbour pour une inutile vérification).

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  eastonellis le Mar 16 Mai - 1:08

Ce qui m'a "énervé" dans ton premier message, c'est le terme "snobinard".
Tu parles du rapport partial, passionné, incontrolable... et bien c'est justement celui que j'ai avec The Drift. Quand je l'ai écouté pour la première fois, je suis resté scotché, stupéfait, ébahi... et après de nombreuses écoutes, je reste fasciné. Alors comprends bien que lorsqu'un disque te procure des émotions aussi fortes... tu ne peux que t'énerver si on vient te dire que pour aimer ce disque, il faut être "snobinard".

Ce n'est pas que je n'ai pas été sensible ou n'ai pas compris ton "histoire d'anges", c'est juste que je ne la partage pas et considère même The Drift comme plus abouti que Tilt.

eastonellis
Langue pendue

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 22/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://art-rock.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 16 Mai - 2:52

Eastonellis j'ai lu ce que tu en disais dans ton blog, tu en parles d'un point de vue exclusif mais qui arrive à ouvrir des curiosités voire à d'autres horizons à tes lecteurs et ca je respecte si je ne suis pas d'accord.
Scott Walker je connais tres bien sa discographie, de ses tentatives simili-Spector avec ses faux-frères à sa série d'album de la fin des années 60 (mon préféré c'est le Scott 3), de ses albums "country" qui m'intriguent beaucoup (ou il y chante du Jimmy Webb, du Mickey Newbury,du Tom T. Hall, du Randy Newman hum) au parfait solipsisme de Climate Hunter (Mark Knopfler à la guitare sur la mise en musique du sublime poème de Tennesse Williams héhé), de Nite Flights à ses derniers disques ...Mets ma réaction sur le compte de ma manie à briser les artistes que j'ai porté sur le pavois de l'Idolatrie...

Hop j'en profite ici pour saluer la grande ouverture d'esprit musical de ce forum et certains rédacteurs du magazine qui postent ici sous les balles de leurs lecteurs, ce qui n'est le cas pour aucune autre revue.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  eastonellis le Mar 16 Mai - 16:40

Lee Harvey Oswald a écrit: Mets ma réaction sur le compte de ma manie à briser les artistes que j'ai porté sur le pavois de l'Idolatrie...

D'où ton pseudo !

Lee harvey, si mes souvenirs sont bons (enfin, je n'y étais pas et n'étais même pas né) a cru en Kennedy avant de le haïr. Mais il était sûrement un bouc-émissaire, l'assassinat de JFK a (sans doute) été commandité par des hommes qui l'ont porté au pouvoir (notamment la mafia), et donc brisé après l'avoir idôlatré... Mais c'est une autre histoire, et une histoire dont on risque de ne jamais savoir le fin mot...

eastonellis
Langue pendue

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 22/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://art-rock.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  Hugues le Lun 22 Mai - 17:23

et bien je peux dire que je n'arrive pas à entrer dedans...

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  dahu le Mar 23 Mai - 0:14

Bon!Sur le fond,beaucoup de choses ont deja ete dites.Il est evident que l'on peut toujours trouver plus nobles et plus grand;et qu'il y a de grandes chances qu'on oublie Scott walker et pas Ligetti,que les betles n'ont rien invente,etc...je crois que chacun a repondu justement a ces questions.finalement vous etes plutot d'accord,apres explication! cheers Je pense qu'on est parfois exaspere par le "climat" qui entoure la sortie d'un album.Si l'album de Scott Walker devient une manie de Snob,ne jetons pas forcement la pierre a Scott Walker,mais aux Snobs.De la meme maniere certains se sont mis a denigrer Bjork sur le seul critere de sa nouvelle "branchitude";les memes auraient peut-etre encense son travail si il n'etait pas tombe dans l'oreille des Bobo...

Mon ecoute de "the drift" a ete je pense un peu differente de la votre pour une raison toute simple:c'est le premier disque de Scott walker que j'ecoute.Il me plait,je viens donc d'acheter "tilt".Je n'ai pas pu encore tout bien ecouter.Mais je decouvre les deux en bloc,je n'ai pas attendu des annees son nouvel opus(donc forcement je ne suis pas deçu),et tout son travail me semble d'une grande unite ,tres "coherent"d'un disque a l'autre,et tres bon dans les deux cas.Bien sur,des ecoutes prolongees me feront sans doute nuancer ces propos,mais ce sont mes premieres impressions,prenez-les comme telles!


Au fait,je suis tout nouveau ici,et les forumeurs me semblent d'une grande ouverture d'esprit(pour preuve la discussion qui precede:de Ligeti a Dolly Parton!):je sens que ça va me plaire!

dahu
Bavard

Nombre de messages : 40
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 18/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  eastonellis le Mer 24 Mai - 1:43

dahu a écrit:Bon!Sur le fond,beaucoup de choses ont deja ete dites.Il est evident que l'on peut toujours trouver plus nobles et plus grand;et qu'il y a de grandes chances qu'on oublie Scott walker et pas Ligetti,que les betles n'ont rien invente,etc...je crois que chacun a repondu justement a ces questions.finalement vous etes plutot d'accord,apres explication! cheers Je pense qu'on est parfois exaspere par le "climat" qui entoure la sortie d'un album.Si l'album de Scott Walker devient une manie de Snob,ne jetons pas forcement la pierre a Scott Walker,mais aux Snobs.De la meme maniere certains se sont mis a denigrer Bjork sur le seul critere de sa nouvelle "branchitude";les memes auraient peut-etre encense son travail si il n'etait pas tombe dans l'oreille des Bobo...

C'est vrai que c'est très fréquent. Un peu comme ceux qui ne peuvent supporter les groupes lorsqu'ils commencent à voir du succès. Comme pour Radiohead. Le succès d'OK Computer a détourné d'eux certains fans du début... alors même que Radiohead est devenus plus exigeant, innovant... mais c'est la rançon du succès. La plupart des amateurs de musique ont ce travers. Ils ont tendance à rejeter ce qu'ils ont aimé quand ils voient que trop de monde les apprécient. Ils ont du coup l'impression que ce groupe, qu'ils n'étaient que peu nombreux à encenser, qu'ils considèrent presque comme leur "propriété" leur échappe... alors ils passent à autre chose.

Les passionnés de musique ont tendance à être très méfiants vis à vis de ce que le public aime. Par élitisme ou parce qu'ils estiment -souvent à raison - que le grand public écoute de la daube et que la qualité d'un groupe est inversemment proportionnelle à son succès.

Sinon, bienvenue sur ce forum... même si je n'y suis moi-même pas depuis très longtemps !

eastonellis
Langue pendue

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 22/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://art-rock.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  Hugues le Mer 24 Mai - 8:30

Par rapport à Radiohead, en ce qui me concerne la question de l'élitisme ne se pose pas, car j'ai découvert le groupe avec OK Computer en 1997, et je n'ai pas aimé du tout. Cela n'a guère changé depuis, mais je n'ai jamais écouté les précédents et les suivants attentivement. J'ai essayé, mais j'ai bâillé d'ennui dès les premières chansons et j'ai laissé tomber.

Pour en revenir au nouvel album de Scott Walker, l'ambiance créée y est théâtrale et captivante, certes, mais trop glaciale et statique pour moi, la voix de Scott me crispe, et ma patience finit par s'exacerber. Alors je passe à autre chose... comme Niobe, par exemple: ô bonheur! cherry

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  Hugues le Lun 18 Déc - 16:48

Je viens de commencer à écouter le Scott 4 (1969). Et bien c'est autre chose que Led Zep, les mecs. tongue

Un topic Scott Walker vs Led Zeppelin serait ridicule, quoiqu'ils aient un point commun... Ce sera la devinette du jour. jocolor


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 18 Déc - 18:20

Ouais pas trop difficile ta devinette...
Mais à part la numérotation de leurs premiers disques il y a un autre point commun, c'est Leos Carax...Scott Walker a fait la BO de Pola X et le cinéaste a utilisé un morceau de Led Zeppelin dans un autre de ses films.

Ceci dit precher Scott Walker dans le forum Crossroads, autant réciter du Stephane Mallarmé au Stade de France un soir de finale de Coupe du Monde. Mr. Green

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCOTT WALKER

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum