couvrante dièse forty two

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: couvrante dièse forty two

Message  dkelvin le Ven 21 Avr - 10:18

Je me souviens que je voulais clore l'article sur le punk par cet extrait de "Communication Failure" de Mark Perry (2003, avec ATV, sur l'album Revolution), texte consacré au mouvement punk initial (celui de 76-77) et qui me paraît constituer une épitaphe pas plus mauvaise qu'une autre.

"We had the chance to change the world
Not all the world but a tiny part of it
Instead it was just a flash in the pan
Communication failure"

J'avais oublié de l'adjoindre. C'est fait. Rôle complémentaire du forum pourquoi pas.

So long monsieur strat

(sinon, l'article, il présent un intérêt ou pas ?)

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: couvrante dièse forty two

Message  strato88 le Ven 21 Avr - 14:24

bah oui, ta camera subjective offre enfin un AUTRE point de vue que celui du bunker de la rue chaptal... (ceci peut s'appliquer a beaucoups d'autres écrits de crossroads). tu trainais a camden town ou autre dans ces année là?

strato88
Langue pendue

Nombre de messages : 560
Localisation : entre abbey road et muscle shoals?
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cowcheese4

Revenir en haut Aller en bas

Re: couvrante dièse forty two

Message  dkelvin le Ven 21 Avr - 14:35

strato88 a écrit:bah oui, ta camera subjective offre enfin un AUTRE point de vue que celui du bunker de la rue chaptal... (ceci peut s'appliquer a beaucoups d'autres écrits de crossroads). tu trainais a camden town ou autre dans ces année là?

Non, King's Road surtout. Avec une fille en laisse, des croix gammées, des épingles à nourrice, les insultes des skins, les coups parfois. En France, ça posait, la presse prenait Eudeline pour le parangon des punks et les majors signaient Starshooter en croyant que c'était les Sex Pistols français. On est fort pour le grotesque je vous jure, pas étonnant que c'est dans ce pays qu'on a eu Molière, Mirbeau et Jarry.

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: couvrante dièse forty two

Message  Yves Gitton le Dim 23 Avr - 22:57

Intéressant cet article, un bon feedback vers une période revitalisante que j'ai (beaucoup) appréciée, quoique qu'en ce qui me concerne, j'écoutais davantage les groupes US de l'époque, qui jouaient souvent au CBGB's: Richard Hell, Tom Verlaine, Ramones, Patti Smith, New-York Dolls et surtout les Heartbreakers... J'ai trouvé assez juste la classification par tendances "intellos" et "primaires", la description du déclin et les causes qui ont provoqué le dénouement de ce mouvement.
Je suis assez perplexe au sujet des Pistols, pas de doute: Johnny Lydon était un showman de grand talent , le punk était sur mesures pour son goût de la provoc . Never mind est un album génial. De plus, il a toujours su s'entourer de musiciens plutôt doués : Gene Matlock notamment (et Jah Wobble avec PIL), dont le départ ( et l'arrivée de Sid Vicious...) a fragilisé (à mon humble avis) les SP et les a précipités vers une tendance aux happenings musicaux, les rendant encore plus malléables aux manipulations de leur cynique manager.
La plupart des autres groupes ont su évoluer avant la sclérose et l'auto-parodie ( Clash avec brio), et c'est tant mieux, ou su profiter de l'aubaine (Police, plutôt pas mal...).
Cet article m'a donné envie de réécouter les Buzzcocks et de découvrir the Fall . J'espère d'autres pages bientôt sur leurs alter ego new-yorkais.
Sincèrement et cordialement salut

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: couvrante dièse forty two

Message  Yves Gitton le Mer 26 Avr - 2:18

J'ai été agréablement surpris tout à l'heure d'apercevoir à travers la vitre d'une rame de métro : les visages souriants de Knopfler et d'Emmylou, bordés de ce bleu-Crossroads châtoyant et cher à Monsieur Frenchy, notre décorateur-maison, natif d'Arcachon.

Bonne et (riche) idée ces affiches pour ce pourtant déjà célèbre magazine ! thumleft

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: couvrante dièse forty two

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum