Ludivine Sagnier

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Mar 10 Jan - 10:18

axel a écrit:
en général quand tu as le coup de foudre pour quelqu'un on dit souvent regarde sa mère et tu verras ce qui t'attends dans plusieurs années....

ça c'est dans un film de Charlot... il a une jolie petite amie dont il rend visite aux parents - la mère est plutôt moche.

Ils finissent par regarder un album de photos, Charlot voit une photo de sa petite amie et le lui signale, et sa petite amie lui signifie que c'est pas elle, mais sa mère au même âge - stupeur de Charlot, qui regarde la fille, puis la mère, puis la fille, puis la mère...

et si ma mémoire est bonne, il finit par fuir à toutes jambes... Mr. Green

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Mar 10 Jan - 12:38

c'est tout à fait ça! quelle mémoire!!!
le titre? et tu remportes notre super t-shirt spécial 2006!!

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  dkelvin le Mar 10 Jan - 14:24

Vintage a écrit:C'est certainement le meilleur film d'Ozon. Le reste de sa filmo ne m'intéresse pas beaucoup..

Bon d'habitude je ne m'aventure pas trop dans cette partie du forum mais comme pour l'une des rares fois dans l'année, j'ai regardé un film et que ce film c'était Swimming Pool, je post un chtit commentaire
J'ai regardé parce que j'aime bcp Charlotte Rampling (depuis Portier de Nuit et La Chair de l'Orchidée, vous voyez le grand père qui vous parle) et que j'ai bcp aimé Sous Le Sable d'Ozon. Mais si le film arrive à (tout juste) intéresser jusqu'au meurtre du Franck, après c'est vraiment navrant. Encore une démonstration de ce que disait Cocteau, que la volonté de montrer détruit l'art. L'idée de montrer que l'apparente immoralité de l'une (celle qui vit mais n'écrit pas) n'est rien par rapport à celle de l'autre (celle qui écrit mais ne vit pas) vire dans du sous-Chabrol assez consternant. On pense aussi aux Diaboliques (mais là il y avait une atmosphère oppressante) ou à La Piscine de Deray. Non, grosse déception.
Et puis la Ludivine, franchement, quelle mauvaise comédienne. Il faut vraiment que j'arrête de regarder des films moi.

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Mar 10 Jan - 14:48

le relier aux Diaboliques de Clouzot n'est pas une mauvaise connection, en y réfléchissant y'a un peu de cet atmosphère trouble et notamment le rapport des deux femmes assez ambigu d'ailleurs.
justement il ne se passe rien d'autres que l'évolution d'une relation jusqu'au meurtre de Frank car Ozon installe ses personnages et ils évoluent selon la fertilité de la romancière qui était restée en panne de sensations et d'imagination. de plus le fait de surprendre d'une certaine façon son spectateur casse un peu le scénario habituel, il renverse une tendance qui placerait le meurtre bien plus tôt, il suit une progression. Le meurtre n'est pas le véritable enjeu, il suit une continuïté drama mais pas le clou du film sinon en bousculant un ordre ou une ligne directrice, tu ne vois pas le même film.
tu fais allusion d'une domination de l'une sur l'autre mais la romancière projette sur Julie ses fantasmes et sa frustration, si elle voit l'autre de cette manière c'est parce qu'elle la trouve belle, un feu follet, libre d'une certaine manière même si torturée.
La romancière se regarde sous un autre angle, la mise en scène illustre ce dédoublement, les faux semblants.
L'eau de la piscine, cet élement liquide, flou, inconstant marque également cette ambivalence, ce doute, une apparence.
A chaque fois que le spectateur pense avoir saisi de quoi l'intrigue retourne, il le repousse dans sa réflexion, il crée un faux suspens pour qu'il soit vraiment "surpris" à la fin.
Le spectateur est placé du côté de la romancière, il avance avec elle comme elle crée au fur et à mesure.


Dernière édition par le Mar 10 Jan - 14:58, édité 2 fois

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Mar 10 Jan - 14:52

axel a écrit:c'est tout à fait ça! quelle mémoire!!!
le titre? et tu remportes notre super t-shirt spécial 2006!!

Je ne sais plus, c'est sur un des nombreux courts métrages, je les ai tous enregistrés sur une vidéo perso...

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Mar 10 Jan - 15:03

Le meurtre c'est à peu près le seul truc anecdotique du film...

Moi j'ai trouvé très réussie l'expression de l'univers de l'écrivain... parce que je me demande encore si la Julie (Ludivine Sagnier EST une grande comédienne!) n'a pas existé que dans l'imaginaire de Charlotte Rampling, avec l'arrivée de la seconde fille de l'éditeur à la fin... on se demande si Charlotte n'a pas imaginé Julie à partir de celle-ci...

tout reste délibérément flou, je pense... car l'écrivain ne fait plus de différence entre la réalité et ce qu'il imagine...

qu'importe: c'est l'atmosphère, cette petite musique, qui compte

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  dkelvin le Mar 10 Jan - 15:04

axel a écrit:Le spectateur est placé du côté de la romancière, il avance avec elle comme elle crée au fur et à mesure.

S'il avait regardé les rushes au fur et à mesure, peut être qu'il se serait rendu compte qu'il ne fallait pas le faire intervenir ce meurtre (ou alors de manière onirique) qu'il allait briser la tension (et l'attention) créée chez le spectateur. Ozon n'est pas assez frustré sexuellement (Hitchcock et Clouzot l'étaient, Chabrol pas assez ce qui fait qu'il n'a jamais atteint le niveau des précédents), il n'arrive pas à faire des films pareils, des films de types prêts à jouir dans leur pantalon tellement qu'ils se retiennent depuis longtemps. Je préfère donc retourner à Vertigo et au Quai des Orfèvres.

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  dkelvin le Mar 10 Jan - 15:07

ACHO a écrit:Ludivine Sagnier EST une grande comédienne
Ludivine Sagnier N'EST PAS une grande comédienne Na tongue
scratch Ce serait pas un peu stérile ?
Est-ce que dire "je trouve que Ludivigne Sagnier est une grande commédienne alors que dk pense le contraire ne serait pas plus constructif plutôt que "Biduline Gnagner" EST une grande comédienne, C'EST comme ça et ça se discute pas jour après jour" ?

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Mar 10 Jan - 15:17

dkelvin a écrit:
ACHO a écrit:Ludivine Sagnier EST une grande comédienne
Ludivine Sagnier N'EST PAS une grande comédienne Na tongue
scratch Ce serait pas un peu stérile ?
Est-ce que dire "je trouve que Ludivigne Sagnier est une grande commédienne alors que dk pense le contraire ne serait pas plus constructif plutôt que "Biduline Gnagner" EST une grande comédienne, C'EST comme ça et ça se discute pas jour après jour" ?

Dans les deux cas, rien de particulièrement constructif. Par contre, tu me permettras de trouver MA formule moins lourde. Oui, la lourdeur, c'est plutôt ton truc. C'est comme "Biduline Gnagner", je me demande si ça fait rire quelqu'un? Tu veux que je joue avec ton nom, aussi? Remarque, ça ne fera rire personne non plus. Non vraiment, vaut mieux que j'évite d'entrer dans ton jeu...


Dernière édition par le Mar 10 Jan - 15:40, édité 1 fois

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  dkelvin le Mar 10 Jan - 15:40

ACHO a écrit:Dans les deux cas, rien de particulièrement constructif, mais dire que Ludivine Sagnier est une très mauvaise comédienne est proprement consternant.
Oui "très mauvaise" ce serait consternant. Non, j'ai juste dit "mauvaise" :DD Mais si les gens aiment, tant mieux.
C'est vrai que j'aime bien la lourdeur. Je trouve d'ailleurs bcp de gens un peu "légers" moi.

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Mar 10 Jan - 15:44

dkelvin a écrit:
ACHO a écrit:Dans les deux cas, rien de particulièrement constructif, mais dire que Ludivine Sagnier est une très mauvaise comédienne est proprement consternant.
Oui "très mauvaise" ce serait consternant. Non, j'ai juste dit "mauvaise" :DD Mais si les gens aiment, tant mieux.

"quelle mauvaise" est égal à très mauvaise. Dans les deux cas, il y a une accentuation du qualitatif "mauvais". Allez, j'arrête là, je ne m'amuse vraiment pas avec toi, t'es trop mesquin.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Mar 10 Jan - 17:31

ACHO a écrit:Le meurtre c'est à peu près le seul truc anecdotique du film...

Moi j'ai trouvé très réussie l'expression de l'univers de l'écrivain... parce que je me demande encore si la Julie (Ludivine Sagnier EST une grande comédienne!) n'a pas existé que dans l'imaginaire de Charlotte Rampling, avec l'arrivée de la seconde fille de l'éditeur à la fin... on se demande si Charlotte n'a pas imaginé Julie à partir de celle-ci...

tout reste délibérément flou, je pense... car l'écrivain ne fait plus de différence entre la réalité et ce qu'il imagine...

qu'importe: c'est l'atmosphère, cette petite musique, qui compte

C'est ce que j'ai écris plus haut et en suivant depuis le début ce qui ne me donne pas raison certes mais parfois je me demande si je ne poste pas pour rien plutôt que gratuitement, je devrais peut-être me taper des lessives à faire et nettoyer la poussière accumuler sur les meubles à force de posts parce que si on dialogue sans se lire c'est tout de même étonnant... . :face:
mais mes critiques ou mes commentaires n'engagent que moi c'est évident.
Revenons en donc au film:
D'ailleurs si tu regardes la dernière scène quand elle fait coucou à Julie/ia, tu constates que la romancière à fantasmer son héroïne. Il n'y a pas deux jeunes filles mais une seule, celle que l'on voit à la fin, la fille de l'éditeur et celle fantasmée qui n'existe que dans l'imagination de la romancière venue se superposer à la vraie jeune fille.
mais il est vrai que c'est une véritable énigme....
j'appelle françois et je reviens :lol:
elle ne l'a pas crée de toute pièce, elle est bien présente mais elle l'a fantasmé.
je repense à la scène où Marcel vient pour le nettoyage de la piscine, l'homme à tout faire n'aurait pas reconnu Julia, il aurait dénoncer l'usurpatrice, il la connaît depuis sa tendre enfance. Il existe dans le film plusieurs détails situations qui te saute à l'esprit quand tu remontes le film à l'envers.
ça se trouve, la romancière n'a même pas coucher avec Marcel, juste l'illustration de ses fanatsmes...
La scène du balcon où elle met le déshabillé rouge qu'elle trouve la première fois en arrivant dans la maison mais qu'elle ne porte pas. L'histoire avance, un véritable changement se produit en elle et au constact de l'autre: une jouisseuse, une épicurienne:ex: elle aime la vraie bouffe, boire et s'envoyer en l'air. Chose que la romancière ne vit plus que par procuration. Puis elle finit par le revêtir, tenue qu' elle n'aurait jamais mise quand elle était cette femme frustrée qui mangeait du fromage blanc allégé à l'image de son existence.
Cela rajoute matière au fantasme, elle est autre, elle est femme à l'écoute de ses désirs.

Le sourire de la romancière face à Julia qui ne la voit pas donne cette réponse ainsi que cette scène au balcon où on voit bien qu'il n'y a qu'une jeune fille.

Méfiez vous des apparences dit la romancière...

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Mar 10 Jan - 17:51

Pour le jeu de Ludivine Sagnier:
pas un rôle facile, ne serait ce que jouer à poil de cette manière: provocante, le genre déluré et non les pétasssssssss, être à poil et à l'aise devant l'objectif n'est pas très aisé, je suppute... :DD
Mais je ne lai pas vu jouer souvent pour juger de ces compétences de jeu, sa qualité d'actrice.
et je reste insensible à ces charmes qu'un avis plus masculin jugera d'une toute autre manière ainsi que le goût des autres..
Sinon elle fait partie d'une histoire, celle d'un réalisateur qui a su bien la diriger tout comme Charlotte Rampling.
Hors film, elle s'exprime assez bien, agréable mais ce n'est pas non plus ma tasse de thé en matière d'interprétation.

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  dkelvin le Mar 10 Jan - 19:09

axel a écrit:elle ne l'a pas crée de toute pièce, elle est bien présente mais elle l'a fantasmé.
je repense à la scène où Marcel vient pour le nettoyage de la piscine, l'homme à tout faire n'aurait pas reconnu Julia, il aurait dénoncer l'usurpatrice, il la connaît depuis sa tendre enfance. Il existe dans le film plusieurs détails situations qui te saute à l'esprit quand tu remontes le film à l'envers.
ça se trouve, la romancière n'a même pas coucher avec Marcel, juste l'illustration de ses fanatsmes...
La scène du balcon où elle met le déshabillé rouge qu'elle trouve la première fois en arrivant dans la maison mais qu'elle ne porte pas. L'histoire avance, un véritable changement se produit en elle et au constact de l'autre: une jouisseuse, une épicurienne:ex: elle aime la vraie bouffe, boire et s'envoyer en l'air. Chose que la romancière ne vit plus que par procuration. Puis elle finit par le revêtir, tenue qu' elle n'aurait jamais mise quand elle était cette femme frustrée qui mangeait du fromage blanc allégé à l'image de son existence.
Cela rajoute matière au fantasme, elle est autre, elle est femme à l'écoute de ses désirs.

Le sourire de la romancière face à Julia qui ne la voit pas donne cette réponse ainsi que cette scène au balcon où on voit bien qu'il n'y a qu'une jeune fille.

Méfiez vous des apparences dit la romancière...

Merci Axel de re-citer tous ces indices parce que finalement je crois que je n'avais pas bien vu la quantité de signes de ce type qu'il y a dans le film et que peut être, à force de ne plus assez voir de films, j'étais passé à côté d'une possible interprétation complètement fantasmatique de l'histoire. Je crois avoir été un peu con sur ce coup là. En fait, on serait plutôt dans un Repulsion version piscine. Comme ça, le film est déjà plus intéressant. Bon, je ne me mêlerai plus trop de ciné.
En ce qui concerne la Ludovine Sagner, dans ce cas, on peut voir l'outrance génante de son personnage (genre Adjani dans l'Eté Meurtrier) comme un signe supplémentaire de la vision un peu cliché que se fait une anglaise frustrée d'une fille facile de la campagne en France.

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  midnighter le Mar 10 Jan - 19:52

dkelvin a écrit:des films de types prêts à jouir dans leur pantalon tellement qu'ils se retiennent depuis longtemps.

y'en a tellement des films comme ca... Pas besoin de se cacher derrière un faux prétexte d'intello, autant regarder un film porno qui s'assume comme tels.

Sinon je suis sur que ludivine sagnier n'est pas une mauvaise actrice, elle est très rock n roll dans le fond, et puis elle ne peut avoir épousée un homme avec marqué straight edge dans le dos, sans savoir un minimum ce que ce là veut dire. Non, simplement on lui à toujours collé des roles de merde... Il faut bien manger dans la vie.


Dernière édition par le Mar 10 Jan - 19:55, édité 1 fois

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  midnighter le Mar 10 Jan - 19:53

ACHO a écrit:
dkelvin a écrit:
ACHO a écrit:Dans les deux cas, rien de particulièrement constructif, mais dire que Ludivine Sagnier est une très mauvaise comédienne est proprement consternant.
Oui "très mauvaise" ce serait consternant. Non, j'ai juste dit "mauvaise" :DD Mais si les gens aiment, tant mieux.

"quelle mauvaise" est égal à très mauvaise. Dans les deux cas, il y a une accentuation du qualitatif "mauvais". Allez, j'arrête là, je ne m'amuse vraiment pas avec toi, t'es trop mesquin.


midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Mar 10 Jan - 19:55

axel a écrit:Pour le jeu de Ludivine Sagnier:
pas un rôle facile, ne serait ce que jouer à poil de cette manière: provocante, le genre déluré et non les pétasssssssss, être à poil et à l'aise devant l'objectif n'est pas très aisé, je suppute... :DD
Mais je ne lai pas vu jouer souvent pour juger de ces compétences de jeu, sa qualité d'actrice.
et je reste insensible à ces charmes qu'un avis plus masculin jugera d'une toute autre manière ainsi que le goût des autres..
Sinon elle fait partie d'une histoire, celle d'un réalisateur qui a su bien la diriger tout comme Charlotte Rampling.
Hors film, elle s'exprime assez bien, agréable mais ce n'est pas non plus ma tasse de thé en matière d'interprétation.

Je fais la différence entre ses charmes et son talent, rassure-toi - mon appréciation du jeu de la demoiselle n'est pas biaisée par le fait que je la trouve absolument charmante hors caméra (dans un reportage dont j'ai parlé).
Pour moi elle est une comédienne qui joue juste - le rôle qu'elle joue dans le film me paraît assez loin de sa personnalité. Dans le reportage, je crois me souvenir qu'elle disait s'être bien préparée pour le rôle - notamment au niveau du bronzage et autres entretiens du corps - pour jouer ce rôle d'allumeuse secrètement perturbée. Pour l'instant, elle sait très bien utiliser la spontanéité de sa jeunesse, et une de ses qualités est de savoir rester naturelle, et jamais affectée (ce qui n'est pas le cas de nombreuses actrices). Je me souviens aussi qu'elle disait avoir commencé très jeune, et qu'elle commençait seulement à devenir "professionnelle" dans sa façon d'aborder le métier.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Mar 10 Jan - 20:00

midnighter a écrit:
dkelvin a écrit:des films de types prêts à jouir dans leur pantalon tellement qu'ils se retiennent depuis longtemps.

y'en a tellement des films comme ca... Pas besoin de se cacher derrière un faux prétexte d'intello, autant regarder un film porno qui s'assume comme tels.

Sinon je suis sur que ludivine sagnier n'est pas une mauvaise actrice, elle est très rock n roll dans le fond, et puis elle ne peut avoir épousée un homme avec marqué straight edge dans le dos, sans savoir un minimum ce que ce là veut dire. Non, simplement on lui à toujours collé des roles de merde... Il faut bien manger dans la vie.

ouah l'autré, "des rôles de merde"! des rôles sont des rôles, les acteurs et les actrices doivent pouvoir tout jouer. Il n'y a pas de rôles de merde, il n'y a que des interprétations de merde!

au fait, elle a épousé qui? (je suis jamais au courant de ces trucs, moi...)

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  midnighter le Mar 10 Jan - 20:12

ACHO a écrit:ouah l'autré, "des rôles de merde"! des rôles sont des rôles, les acteurs et les actrices doivent pouvoir tout jouer. Il n'y a pas de rôles de merde, il n'y a que des interprétations de merde!

au fait, elle a épousé qui? (je suis jamais au courant de ces trucs, moi...)

enfin entre le role de pétasse, la fée clochette, et la gosse qui chantonne dans 8 femmes... bref.

Nicolas Duvauchelle

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  dkelvin le Mar 10 Jan - 20:22

midnighter a écrit:
dkelvin a écrit:des films de types prêts à jouir dans leur pantalon tellement qu'ils se retiennent depuis longtemps.
y'en a tellement des films comme ca... Pas besoin de se cacher derrière un faux prétexte d'intello, autant regarder un film porno qui s'assume comme tels..
Je me demande si tun 'aurais pas rien compris à ce que j'ai écrit. Tu devrais lire parfois, ça aide. M'enfin si tu préfèrerais qu'Hitchcock ait tourné un porno plutôt que Vertigo, libre à toi. Décidément c'est une journée de merde.

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Vintage le Mar 10 Jan - 20:29

Mais qu'est ce que vient foutre Nicolas Duvauchelle là-dedans???

c'est le rebelle qui fait de la pub pour Boss?le mec à Sagnier? rien à foutre!

Vintage
Langue pendue

Nombre de messages : 2008
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Mar 10 Jan - 20:30

midnighter a écrit:Nicolas Duvauchelle

J'sais pas qui c'est - mais son nom me rappelle vaguement le topic chevalin :clown:

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  midnighter le Mar 10 Jan - 20:31

dkelvin a écrit:
midnighter a écrit:
dkelvin a écrit:des films de types prêts à jouir dans leur pantalon tellement qu'ils se retiennent depuis longtemps.
y'en a tellement des films comme ca... Pas besoin de se cacher derrière un faux prétexte d'intello, autant regarder un film porno qui s'assume comme tels..
Je me demande si tun 'aurais pas rien compris à ce que j'ai écrit. Tu devrais lire parfois, ça aide. M'enfin si tu préfèrerais qu'Hitchcock ait tourné un porno plutôt que Vertigo, libre à toi. Décidément c'est une journée de merde.

on dit souvent : tu recoltes ce que tu sèmes. Ta journée de merde finalement tu te la provoque toi meme en interpretant dans le mauvais sens tout ce que tu peux trouver à lire. Sur cette mise au point j'explique :

si j'avais voulu parler d'hitchcock, j'aurai librement cité la partie ou tu parlais d'hitchcock... Si j'avais voulu parlé d'un film précis, ou d'un réal précis, j'aurai pris soin de ne pas tronconner ton post précédent. Hors, là, que lit-on dans ma citation, simplement une phrase à lire dans son premier degré. C'est donc un sujet un peu different de celui dont tu parlais, mais finalement ca lance un autre débat.

Fin du commentaire.

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  midnighter le Mar 10 Jan - 20:33

Vintage a écrit:Mais qu'est ce que vient foutre Nicolas Duvauchelle là-dedans???

c'est le rebelle qui fait de la pub pour Boss?le mec à Sagnier? rien à foutre!

oui, oui, d'accord... Et sinon il a joué dans ce film avec la fille de johnny, les corps impatients je crois

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Mar 10 Jan - 20:41

en tout cas le topic Ludivine Sagnier fait déjà cinq pages, y'a pas à se plaindre cheers

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum