Ludivine Sagnier

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Lun 9 Jan - 15:12

ACHO a écrit:Et bien j'ai trouvé ce film EXCELLENT! Parfaite unité d'atmosphère, univers de l'écrivain très bien rendu, bonne musique, et excellente interprétation des deux comédiennes! Un très, très bon film. Je connais pas la filmo d'Ozon mais celui-là est top.
C'est mieux que Chabrol, déjà. Au niveau psychologique c'est plus fin. La réalisation? Excellente aussi à mon avis, car pas démonstrative, sans recherche d'effet qui nuirait au propos du film.

Vraiment, je lui tire mon chapeau, à Ozon, j'ai rarement vu un film rendre si bien des atmosphères et des vapeurs psychologiques.

C'est plus que malin, c'est du grand art!

Quant à Ludivine, elle excelle dans son rôle de "pétasse", lignée Adjani dans l'Eté meurtrier. Comédienne très prometteuse, à mon avis.

non pas une pétasse, plutôt un animal blessé, indomptable, avec des cicatrices qui ne se referment pas comme Adjani dans L'été Meutrier si tu donnes cette comparaison, Julie délaissée par son père trop occupé à faire son business, une mère morte trop tôt et accidentellement.
Une jeune femme qui cherche à attirer l'intention avec un physique en plein changement mi Femme mi enfant. Julie incarne toutes les adolescences en quête de son identitée d'adulte.
Julie est une projection mentale de ce qui sommeille depuis trop longtemps dans la vie trop étriquée de la romancière.


je ne suis pas d'accord avec toi sur Chabrol au niveau de la psychologie moins fine de ces personnages.
Deux exemples significatifs( plus récents que ceux énoncés par Vintage, ce qui montre qd même la prouesse du réa qui a produit des films moins bons certes mais tout aussi marquants) de la justesse d'une psychologie made in Chabrol: le couple improbable que forme Sandrine Bonaire et Isabelle Huppert dans la Cérémonie ou encore Jacques Dutronc, Isabelle Huppert et Rodolphe Pauly dans Merci pour le Chocolat.
Mais bon en même temps je ne suis peut-être pas impartiale car j'aime beaucoup Chabrol et surtout sa "muse" Isabelle Huppert.


Dernière édition par le Lun 9 Jan - 15:17, édité 2 fois

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Lun 9 Jan - 15:13

Vintage
Effectivement, l'unité d'atmosphère est tenu jusqu'à la fin, c'est assez rare. La musique est carrement pompée sur le thème de BAsic Instint par Jerry Goldsmith.

mais carrément maintenant que tu le dis.

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Lun 9 Jan - 15:16

Vintage a écrit:Que la Bête Meure, Le Boucher, Les Fantômes du Chapelier (et j'en passe).... sont des chefs d'oeuvre bien supérieurs à Swimming Pool.

Pour moi, non. Mais ces films et Swimming Pool sont difficilement comparables, car il se passe plus de choses dans ceux de Chabrol sus-mentionnés, il n'y a pas la même qualité d'atmosphère. Moi j'ai énormément apprécié la justesse et l'unité du film d'Ozon. Chez Chabrol, y'a un côté joueur et grinçant que n'a pas Ozon.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Lun 9 Jan - 15:19

ACHO a écrit:
Vintage a écrit:Que la Bête Meure, Le Boucher, Les Fantômes du Chapelier (et j'en passe).... sont des chefs d'oeuvre bien supérieurs à Swimming Pool.

Pour moi, non. Mais ces films et Swimming Pool sont difficilement comparables, car il se passe plus de choses dans ceux de Chabrol sus-mentionnés, il n'y a pas la même qualité d'atmosphère. Moi j'ai énormément apprécié la justesse et l'unité du film d'Ozon. Chez Chabrol, y'a un côté joueur et grinçant que n'a pas Ozon.

joueur et grinçant, c'est à dire?

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Lun 9 Jan - 15:24

Quant à Ludivine, elle excelle dans son rôle de "pétasse", lignée Adjani dans l'Eté meurtrier. Comédienne très prometteuse, à mon avis.

non pas une pétasse, plutôt un animal blessé, indomptable, avec des cicatrices qui ne se referment pas comme Adjani dans L'été Meutrier si tu donnes cette comparaison, Julie délaissée par son père trop occupé à faire son business, une mère morte trop tôt et accidentellement.
Une jeune femme qui cherche à attirer l'intention avec un physique en plein changement mi Femme mi enfant. Julie incarne toutes les adolescences en quête de son identitée d'adulte.
Julie est une projection mentale de ce qui sommeille depuis trop longtemps dans la vie trop étriquée de la romancière.

oui mais là tu triches, car tout cela on ne le comprend qu'en cours de route, il est clair que la "pétasse" n'est qu'en surface, mais excuse-moi, c'est une pétasse quand même, dans sa façon de vivre et de se comporter. N'importe quelle fille intelligente peut se comporter comme une pétasse, comme n'importe quel mec intelligent de se comporter comme un play boy macho. Cela étant dit, elle donne en cours de film plus de vulnérabilité et d'innocence à son personnage que ne le faisait Adjani (qui elle évoluait sur un registre un peu plus cinglé).

Quand je souligne que Ludivine joue très bien son rôle de pétasse, c'est justement dans les apparences, et c'est ce rôle de composition que j'ai trouvé excellent. Elle a dû bien les observer. :face:

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Lun 9 Jan - 15:31

axel a écrit:
ACHO a écrit:
Vintage a écrit:Que la Bête Meure, Le Boucher, Les Fantômes du Chapelier (et j'en passe).... sont des chefs d'oeuvre bien supérieurs à Swimming Pool.

Pour moi, non. Mais ces films et Swimming Pool sont difficilement comparables, car il se passe plus de choses dans ceux de Chabrol sus-mentionnés, il n'y a pas la même qualité d'atmosphère. Moi j'ai énormément apprécié la justesse et l'unité du film d'Ozon. Chez Chabrol, y'a un côté joueur et grinçant que n'a pas Ozon.

joueur et grinçant, c'est à dire?

Ben ça veut dire ce que ça veut dire! :face:

Ozon s'attache juste à l'atmosphère. Chabrol joue avec le spectateur, avec les personnages, avec le scénario. Il n'essaie pas d'être juste, je ne crois pas. Il essaie juste de déranger, de surprendre, il jubile de ce qu'il prépare. Chabrol, c'est l'inspecteur Lavardin. Il donne des petites gifles aux bourgeois. Il bouscule. Il est entre Mocky et Hitchcock.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Vintage le Lun 9 Jan - 15:34

ACHO a écrit:
Vintage a écrit:Que la Bête Meure, Le Boucher, Les Fantômes du Chapelier (et j'en passe).... sont des chefs d'oeuvre bien supérieurs à Swimming Pool.

Pour moi, non. Mais ces films et Swimming Pool sont difficilement comparables, car il se passe plus de choses dans ceux de Chabrol sus-mentionnés, il n'y a pas la même qualité d'atmosphère. Moi j'ai énormément apprécié la justesse et l'unité du film d'Ozon. Chez Chabrol, y'a un côté joueur et grinçant que n'a pas Ozon.

Comme d'habitude, je pense le contraire, ces films sont parfaitement comparables. Les deux réalisateurs bricolent l'atmosphère mais pas avec les mêmes matériaux. ET c'est bien heureusement avec cette utilisation différente de l'ambiance qu'ils sont comparables.
Dixit François OZON "Je suis venu jouer dans la cour de Chabrol".

Si l'unité d'atmosphère est tenu jusqu'au bout, elle n'a pas l'intensité des films de Chabrol sus-mentionnés.
Ozon est un comtemplatif, sa filmo le montre et le fil directeur est l'Attente (voir SOUS LE SABLE, 8 Femmes...). C'est pour cela que ces autres films sont aussi chiants.

Vintage
Langue pendue

Nombre de messages : 2008
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Lun 9 Jan - 18:01

ACHO a écrit:
axel a écrit:
ACHO a écrit:
Vintage a écrit:Que la Bête Meure, Le Boucher, Les Fantômes du Chapelier (et j'en passe).... sont des chefs d'oeuvre bien supérieurs à Swimming Pool.

Pour moi, non. Mais ces films et Swimming Pool sont difficilement comparables, car il se passe plus de choses dans ceux de Chabrol sus-mentionnés, il n'y a pas la même qualité d'atmosphère. Moi j'ai énormément apprécié la justesse et l'unité du film d'Ozon. Chez Chabrol, y'a un côté joueur et grinçant que n'a pas Ozon.

joueur et grinçant, c'est à dire?

Ben ça veut dire ce que ça veut dire!:face:

Ozon s'attache juste à l'atmosphère. Chabrol joue avec le spectateur, avec les personnages, avec le scénario. Il n'essaie pas d'être juste, je ne crois pas. Il essaie juste de déranger, de surprendre, il jubile de ce qu'il prépare. Chabrol, c'est l'inspecteur Lavardin. Il donne des petites gifles aux bourgeois. Il bouscule. Il est entre Mocky et Hitchcock.

je sais ce que veulent dire ces mots. mais je voulais avoir des exemples un peu plus précis tirés de l'ensemble de sa filmo ou d'un film en particulier qui te fait employer à leur propos ces deux adjectifs qui semblent illustrer l'univers de ce réalisateur. c'est ma faute j'aurais du poser une question plus précise.

Chabrol serait-il franchouillard?
je crois qu'il ne renie pas ce côté qui transparait dans ses films mais c'est aussi parce que les bourgeois qu'il dépeint sont chauvins et portent des lorgnettes, rétrécis du séant!

Sinon pour le terme "pétasse" si tu veux, il y a pétasse et pétasse, toutes les jeunes filles en phase de devenir femmes le sont un peu...et ne le cesse jamais d'ailleurs de l'être un peu.

Elle est surtout mal élevée et cherche à attirer l'attention mais pétasse... provocante? c'est une môme...
peut-être.
et oui je triche puisque je connais la fin mais à en juger sur son comportement sans connaitre le dénouement, je n'aurais pas employer ce terme mais après tout je ne porte pas le même regard.

d'ailleurs c'est quoi la définition d'une "pétasse"?
une aguicheuse? une nana qui enchaine les partenaires?
maquillé comme un camion volé?
c'est sérieux, c'est quoi? non parce qu'on a tendance à l'employer mais peut-être que la dénomination au fil du temps est galvaudée?
je voudrais avoir un avis masculin?

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  tina le Lun 9 Jan - 18:58

basil a écrit:Elle dégueule de chirurgie esthétique, on la croirait en cire. Ca ne va pas s'arranger en plus. Humainement elle à l'air très équilibré, ce qui m'etonne d'autant plus.
Je ne m'explique pas plus cette tendance galopante à ce faire refaire la bouche

Je pense que tu te trompes, voici des photos d'elle jeune :
Là elle a 7 ans :
http://www.angelinajolie.cz/www/filmografie/lookintogetout/image001look.jpg
et là 21 :
http://www.imdb.com/gallery/ss/0116353/Ss/0116353/1-8.jpg?path=gallery&path_key=0116353

tina
Langue pendue

Nombre de messages : 50
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 10/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Lun 9 Jan - 19:39

Vintage a écrit:Si l'unité d'atmosphère est tenu jusqu'au bout, elle n'a pas l'intensité des films de Chabrol sus-mentionnés.
Ozon est un comtemplatif, sa filmo le montre et le fil directeur est l'Attente (voir SOUS LE SABLE, 8 Femmes...). C'est pour cela que ces autres films sont aussi chiants.

Ah, 8 Femmes c'était de lui aussi? Donc il aime Ludivine Sagnier, lui aussi - il a bon goût! ;)

Plus contemplatif, oui je suis d'accord, et moins intense si tu veux, mais moins d'intensité n'en fait pas forcément quelque chose d'inférieur.
Je ne vois pas trop d'intensité chez Chabrol, du reste.
Je n'ai pas trouvé 8 Femmes chiant, pour mémoire, ça se laissait regarder. A mon avis tu es trop dur avec Ozon, tu ne dois pas être très contemplatif. :face:

La contemplation, c'est bien: ça initie le regard, comme on apprend aussi à écouter de la musique calme. Pour jouer au DJ en ce moment, je m'aperçois que trop de gens trouvent la musique chiante à partir du moment où elle est calme, ce qui est fort dommage. Le film d'Ozon hier soir m'a fait le même effet qu'un bon disque. Une sensation de fluidité, d'unité. J'admire ça. Ce n'est pas du sous-Chabrol, et la citation d'Ozon n'est certainement qu'une modeste boutade.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Lun 9 Jan - 19:47

axel a écrit:d'ailleurs c'est quoi la définition d'une "pétasse"?

Ben justement, il suffit d'observer le jeu de Ludivine: la pétasse tortille du cul de façon mollassonne, en faisant claquer ses tongues en descendant l'escalier. Elle écoute la télé à fond le soir, en allongeant les jambes sur le bord du canapé. Elle rentre avec un mec différent chaque soir, en gloussant parce qu'elle a trop bu. Elle se fait sauter par un quadragénaire ventripotent qui ronfle comme un porc. Etc...

Non franchement, c'est pas vraiment "la classe". :face:

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Lun 9 Jan - 19:56

pour moi le terme vaut pour une femme plus mûr et qui peut se comporter de cette façon et encore mettre à fond le volume de la tv ne me fait pas dire d'une femme que c'est une pétasse.
Pour moi le terme est excessif pour une "gamine" qui mérite des claques! mal élevé quoi mais je me répète...
Dans ce cas Lolita était une pétasse?
on n'est pas d'accord donc pas la peine d'argumenter plus.

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Vintage le Lun 9 Jan - 20:03

Définitions de PÉTASSE sur le Web :

Terme péjoratif qui signifie généralement femmes de mauvaise moeurs. Ce terme provient de la France au 16ème siècle. Il était attribué aux prostituées qui étaient obligées de péter avant d'entrer dans les villes afin que celles-ci fassent sortir le diable de leur corps.


Le mot de la semaine : PÉTASSE




--------------------------------------------------------------------------------


PÉTASSE [petas] : Nom fém. Populaire et péjoratif.

Définition :
Femme provocante, par l'attitude et la présentation physique, qui n'a pas de pudeur et ne respecte pas les règles de la morale sexuelle admise ; aguicheuse.

Exemples d'emploi :


« Ma sœur Lynda, pis même Myriam, disent souvent ça pétasse en parlant d'une fille qui est provocante. C'est un terme nouveau comme on pourrait dire. » (Inf. fém., quarantaine, Grand-Mère, CELM, 1978.)


« Je lui ai dit d'arrêter de faire sa pétasse, pis de lâcher mon chum [ami de garçon] tranquille. Ben, elle a continué. J'ai dit à mon chum : "Viens, on va aller faire un tour ailleurs pour voir si on y est." » (Inf. fém., trentaine, Québec, CELM, 1984.)


« On [des amis] se rencontre en ville, sur la Main, pis on commence à boire, une bière, deux, trois. Une heure après, arrive une belle fille, mais une pétasse qui se met à vouloir qu'on lui paye un verre. Méchante pétasse ! » (Inf. masc., vingtaine, Montréal, CELM, 1998.)


« Oups ! que j'ai dit, mon ex-blonde qui arrive, j'étais assez mal à l'aise surtout que tout le monde savait bien que c'est une vraie pétasse achalante. » (Inf. masc., vingtaine, Trois-Rivières, CELM, 2000.)


« Qu'est-ce que tu penses gros dégueulasse
Que j'vais t'baiser comme une pétasse
Va donc t'faire voir dans un bordel
Dis leur que t'as envie d'une poubelle »
(Fred FORTIN. « Les divorcés du Lac St-Jean », chanson du disque éponyme Joseph Antoine Frédéric Fortin Perron, Musi Art, 1996.)


« Voici quelques mythes, faits cocasses et statistiques sur le pet [...]. Pendant tout le Moyen Âge, on pète sans retenue. Les vents sont un danger pour le corps et doivent être évacués. Du XIVe au XVe siècle, une étrange coutume accepte le pet comme règlement de péage pour entrer en ville ! L'origine de cette pratique reste obscure, mais viendrait peut-être du fait que le Diable, se tenant sous forme de gaz dans le corps des personnes exerçant des activités dégradantes, était expulsé avant d'entrer en ville. Cette pratique donna le mot " pétasse ", puisque ce sont surtout les prostituées qui payaient de cette façon. » (Rodolphe DE MELO et Jean-Philippe FORTIN, in La Presse, Montréal, dimanche 22 juillet 2001, C3, col. 2., CELM.)


Syntagmes : Faire sa pétasse, avoir l'air pétasse, méchante (superlatif) pétasse.

Historique : Pet est issu (vers 1179) du latin peditum, évolution en pedtum, pettum, déverbal de pedere « péter », mot vulgaire. Pet a donné les dérivés verbaux péter et pétiller et a produit, au XIXe siècle, des vocables de sens très particulier, ainsi le dérivé argotique pétasse, sous l'influence de pute-putasse et de poufiasse, pour désigner une prostituée (1878) puis, péjorativement, une femme. (FEW, DHLF).

Au Québec pétasse « femme qui aime jouer de ses charmes » est récent, il apparaît au début des années 80 et semble avoir éclipsé pétard qui présente des similitudes de forme et de sens. Pétasse est davantage utilisé (fréquence d'emploi) par les jeunes qui l'ont emprunté aux films de langue étrangère, souvent américains, traduits dans un français hexagonal argotique, ainsi pieu, flotte, clope et même meuf (verlan) etc. (Enquêtes, en 2000-2001, auprès de deux cents étudiants du Collège Shawinigan, CELM).

Catégorie : Innovation sémantique et fréquence d'emploi chez les jeunes Québécois.



--------------------------------------------------------------------------------


Serge Fournier

Vintage
Langue pendue

Nombre de messages : 2008
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Lun 9 Jan - 20:11

axel a écrit:pour moi le terme vaut pour une femme plus mûr et qui peut se comporter de cette façon et encore mettre à fond le volume de la tv ne me fait pas dire d'une femme que c'est une pétasse.
Pour moi le terme est excessif pour une "gamine" qui mérite des claques! mal élevé quoi mais je me répète...
Dans ce cas Lolita était une pétasse?
on n'est pas d'accord donc pas la peine d'argumenter plus.

si si, moi j'adore argumenter :bounce:

oui, je dirais la même chose d'une femme plus mûre

la gamine en question n'a pas l'excuse de la jeunesse, car elle est libre et responsable de ses actes - à partir du moment où tu ne peux pas te permettre de lui faire la morale, par respect de sa liberté, tu peux te permettre de lui reprocher sa conduite, sans indulgence particulière: il s'agit juste de dire les choses comme elles sont, n'en déplaise à sa susceptibilité

Lolita, je sais pas, faudrait que je revois le film - je crois qu'elle est moins pétasse

j'adore utiliser ce mot, maintenant, c'est malin! Mr. Green

j'aurais pu dire "fille délurée", mais je trouve ça vulgaire :DD

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Lun 9 Jan - 20:11

il y a sans doute de ça chez le rôle qu'elle endosse mais pas totalement....
je ne veux pas être catégorique mais au fond pas mal de mots très familiers sont galvaudés comme "salope" qui ne signifie pas ce qu'on y met derrière quand on le prononce.
d'ailleurs est elle "pétasse" ou "salop..."bon d'accord j'arrête! :eye:

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Lun 9 Jan - 20:16

Bien joué, Vintage! Ces définitions de la "pétasse" sont extra thumright

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Vintage le Lun 9 Jan - 20:16

Lolita, elle est aguicheuse.
Julia dans Swimming Pool est délurée mais elle a par moment un comportement de pétasse. Mais ce n'est que mon ressentit.

Vintage
Langue pendue

Nombre de messages : 2008
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Lun 9 Jan - 20:31

je suis d'accord avec vintage. elle n'est pas pétasse tout le temps mais par moment au vu des définitions.

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Lun 9 Jan - 20:47

axel a écrit:je suis d'accord avec vintage. elle n'est pas pétasse tout le temps mais par moment au vu des définitions.

J'ai dit que Ludivine excellait dans le rôle de la pétasse, ça ne veut pas dire qu'elle n'est pour moi qu'une pétasse pendant tout le film...

Par contre je pense que le rôle de la pétasse lui a demandé un effort de composition :face: c'est pourquoi j'en ai relevé l'excellence...

mais je me trompe peut-être... peut-être que ce fut plus dur pour elle de donner à ce personnage une dimension plus sensible... dimension qui ne se révèle qu'à la fin...

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Lun 9 Jan - 20:53

J'ai dit que Ludivine excellait dans le rôle de la pétasse, ça ne veut pas dire qu'elle n'est pour moi qu'une pétasse pendant tout le film...

j'avais compris mais autant pour moi et non au temps pour moi!
tu aimes argumenter et je ne déteste pas ça non plus. Je voulais avoir plusieurs avis parce que je ne l'avais pas perçue de cette façon disons des avis développés de la question.
cela ne m'a pas échappé que la jeune femme t'avait plus dans ce rôle disons l'interprétation qu'elle en donne.
Un rôle qui n'est pas facile à jouer.
Ce que j'aime c'est qu'elle n'a pas une beauté commune, c'est une femme avec des lolos, des hanches et pas une brindille qui donne des complexes, une beauté irréaliste et ça fait du bien!
Elle est à l'aise avec son corps tiens vulgaire aussi est son personnage, pétasse alors? :DD :DD

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  midnighter le Lun 9 Jan - 23:08

charlotte rampling est putain de bien conservée... Mesdames je vous souhaite le meme sort !

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Lun 9 Jan - 23:55

c'est vrai..
mais là c'est la nature qui décide+ ce que tu fait subir à ton corps au quotidien, si tu l'entretiens mais quand je parle de nature, il y a aussi comment tu es fait à la base: la forme de la poitrine, des fesses, ta morphologie etc...et le physiologique: ton capital cellules, patrimoine génétique...etc...
alors oui c'est sûr en espérant être plus tard une vieille encore désirable...et ferme :DD si toutefois j'arrive jusque là...et là c'ets mystère et boule de gum!

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Vintage le Mar 10 Jan - 1:17


Vintage
Langue pendue

Nombre de messages : 2008
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  fucking axel le Mar 10 Jan - 1:54

y'en a un qui va pas être déçu :DD

si tu ressembles à ça effectivement tu peux faire une vieille tout à fait bais....et non désirable! :DD
mais bon en même temps la gamine ne laissait rien présager dans ce sens là donc j'attends de voir avec les rides en plus na!
en général quand tu as le coup de foudre pour quelqu'un on dit souvent regarde sa mère et tu verras ce qui t'attends dans plusieurs années....
à l'inverse, me concernant par exemple c'est le père que je regarde...
et quand une nana ressemble à son père?... lol!

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Hugues le Mar 10 Jan - 10:12

Vintage a écrit:

C'est Kirsten Dunst? (il sonne bien son nom, je trouve, pas vous?)

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ludivine Sagnier

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:20


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum