Sites polars et littérature générale

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Jeu 5 Jan - 14:45

ouf, tu me rassures, je croyais bien vous étiez tous des grands méchants sans coeur ici !!!

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Yves Gitton le Jeu 5 Jan - 16:34

Je me disais...qu'il était difficile de trouver de bons auteurs de polars français, nouveaux venus ou pas, qui abordent les sujets d'actualité, qui ont une véritable connaissance des lieux et situations socialement difficiles, des maux et travers des divers protagonistes qui s'affrontent dans des quartiers, des milieux très marqués sociologiquement . Je ne fais pas uniquement allusion à la crise dans les banlieues, mais aussi aux sphères politico-financières, ou autres univers...
La série "le poulpe", à une époque, avec ce personnage repris par des auteurs différents permettait d'avoir une vision un peu plus vaste des tensions et faits divers significatifs de l'évolution de notre société.
Les auteurs "gauchistes" de la série noire, J-P Manchette en tête,
J-B Pouy , Daeninckx, Vilar... s'occupaient de cela avec talent, mais depuispas mal d'années, on ne peut les comprendre d'aillleurs, les idéologies et leur combativité se sont émoussées . On les sent assez désabusés ou plus sages; plus noirs peut-être mais plus lisses. Peu ou pas d'autres jeunes auteurs (à ma connaissance, je suis loin d'être omniscient) n'ont vraiment percé dans ce genre; ils sont plus attirés par la Sf, le fantastique, le western galactique...
Dommage, car ce genre peut servir de révélateur efficace des maux et travers de n'importe quelle société . Au sujet de la notre, au sein de laquelle les souffrances et les violences pullulent, il y aurait beaucoup à raconter et cela me semblerait plus réaliste et plus sincère, que des auteurs, issus de ces environnements rudes, qui leur sont à eux familiers, se chargent à travers le roman noir de décrire leur quotidien.
Aux Etats-Unis , ces fictions-reportages me semblent plus nombreuses et très marquées par l'identité culturelle, le contexte particulier de chaque grande ville ou états où se déroule l'action.
A quoi attribuer ce manque de relai intergénérations et cette désaffection dans de larges pans de cette population, qui pourrait utiliser ce genre romanesque pour informer, alerter, inciter leurs voisins proches ou lointains, à la réflexion... le désintérêt ou le manque d'aisance vis à vis de l'écrit uniquement ?
Voilà ce que je me disais... Et vous qu'en dites vous, parce que moi ce que j'en dis, mais maintenant, c'est dit, on ne dira pas que... scratch

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Jeu 5 Jan - 17:42

oui, j'ai remarqué que cela te tenait à coeur, le polar ou roman noir révélateur du climat social ou politique...mais j'avoue n'en avoir jamais trouvé non plus ! aussi bien chez les français que les américains... mais je suis loin d'être une référence en la matière !
Par contre certains auteurs font assez fort la-dessus à l'instar de Rohinton Mistry ou VS Naipaul qui dépeignent formidablement le climat du pays (l'Inde en l'occurence) sous forme romancée mais néanmoins hyper lucide !
"La lecon de natation" et "l'équilibre du monde" de R.Mistry sont deux fantastiques romans qui te font entrer de plein-pied dans le contexte politico-social de l'Inde... et VS Naipaul n'est plus à présenter !
Je me rappelle avoir lu également il y a qq années un roman américain sur la guerre des gangs, mais ça tenait plus du "récit grand-reportage" que du roman en fait.
Alors à quand les polars qui nous feraient prendre conscience du climat réel dans lequel on vit ? I don't know ! peut-être que les romans noirs sont déjà tellement noirs qu'il vaut mieux pas en rajouter ?????? Isn't it ???
Je crois qu'en littérature c'est comme en musique (leitmotiv), il faut toujours tout catégoriser, chacun joue dans sa cours : le polar, le roman, le récit, le témoignage, l'essai, la nouvelle, le conte, la fiction... chacun reste à sa place sans déborder chez le voisin !

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Sam 7 Jan - 16:55

invitée a écrit:Bon ben tu diras à la fin ?
Philippe Roth un de mes favoris, à part le dernier j'ai pas aimé du tout ! moi en ce moment c'est "l'ombre du vent" de Carlos Ruiz Zafon, un récit fantastique dans le Barcelone de l'après guerre (civile) qui mêle inextricablement littérature et vie ! un climat très étrange, un jeune homme qui trouve dans le "cimetière des livres perdus" le roman d'un auteur disparu mystérieusement. Le jeune homme prend littéralement possession du récit, il remonte les traces de l'écrivain et sa vie en est transformée. Entre polar et récit fantastique, j'ai hâte d'être au dénouement.

Viens tout juste de le finir, quelle fin très inattendue ! beau et épais roman, qui nous entraîne dans un univers très inquiétant, à la limite du réel et du fantastique, assez noir mais en même temps plaisant à lire, le héros est jeune, l'histoire est belle, un hommage à la littérature, au travail de l'écrivain (enfin c'est comme cela que je l'ai perçu), une Barcelonne en pleine guerre civile en toile de fond, une histoire d'amour impossible là-dessus... enfin tous les ingrédients pour en faire un bon bouquin, je vous le recommande. J'en profite pour dire que beaucoup de jeunes (et moins jeunes bien sûr) auteurs espagnols ont un talent fou !

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Yves Gitton le Sam 7 Jan - 18:33

Je l'ai acheté celui-là, paru en poche récemment . Je te recommande "la tempête" de Manuel de Prada (points Seuil) lu cet été, intrigue très complexe, dans le milieu de la peinture, là aussi, une oeuvre sert de catalyseur au déroulement implacable d'une machination, dont le jeune héros espagnol, en voyage d'étude à Venise, ne sortira pas indemne.
Mon auteur de roman noir favori est, ce n'est pas original, mais comment faire autrement, Montalban, surtout les premières aventures de Pepe Carvalho : histoires solides, description de l'après franquisme, cuisine catalane (je suis allé cet été à Montpellier dans un restau dont la carte était d'ailleurs constituée de nombreux plats cités par Montalban dans ses romans...)
Sans parler de Luis Mendoza et de bien d'autes encore... study

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Sam 7 Jan - 19:09

ah moi je reste classique Paulo Coelho, frederico Garcia Lorca et ce petit nouveau héritier de Poe dont je t'ai déjà parlé !
Oui le truculent Pepe, succulent !!!!

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Jeu 19 Jan - 18:45

je viens de finir "les conspirateurs" Shan Sa.
Un huis clos entre deux espions (une chinoise, un américain) qui se laissent prendre au jeu de l'amour alors qu'ils devaient se livrer à celui de la guerre ! et au milieu un haut politique français verreux... qui lui se livre lui au jeu du traffic d'armes avec la chine !
bon je dirais pas trop terrible, tout est basé sur les rapports d'influences, le sexe, l'argent... seuls quelques moments intéressants sur la solitude de l'agent secret, sa perte d'identité.. dur, dur métier !!!

j'ai largement préféré "la joueuse de go" du même auteur...
et tout le monde s'en fout !!!!

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  fucking axel le Jeu 19 Jan - 19:24

connaissez-vous puisque on évoque la littérature provenant d'amérique du sud, l'auteur Elena Poniatowska?
Elle a écrit deux romans: La fille du Philosophe, recueil de nouvelles fortement ancrée et teintée de la culture d'am du sud et Cher Diégo Quiéla t'embrasse sur la correspondance fantasmée, supposée entre le muraliste mexicain Diego Rivera et l'une de ses amantes, elle était russe et ils ont vécue leur relation à Paris. ce deuxième livre est une petite merveille.

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Jeu 19 Jan - 21:55

Moi je ne connais pas, mais merci pour l'info Axel.
J'aime l'oeuvre de Diego, sa personnalité, moins sa vie tortueuse et tourmentée, mais je pense que je lirais ce livre avec plaisir. Il avait tellement de maîtresses ! je ne me souviens pas de cette russe dans la bio de Frida.

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Mar 31 Jan - 16:17

Ouf, j’avais du mal à m’en remettre !!!
Je viens de terminer un livre vertigineux : « Falaises » d’Olivier Adam.
Un climat très spécial, gris de gris, une jeunesse fracassée sur
les falaises d’Etretat, un avenir difficile à construire avec un terrible manque là au creux du ventre : cette période de la vie qui est censée être la base de tout... la petite enfance... et la quête perpétuelle du narrateur à la recherche de ces souvenirs oubliés, ceux qui bâtissent un avenir, ceux qui consolident un homme.
J’ai pris chaque mot, chaque phrase, chaque paragraphe de ce livre comme un direct dans l’estomac ! dur à encaisser mais en même temps comme libérateur d’un poids pesant, d’une angoisse !
Les deux dernières pages du livre, très « baudelairiennes » sont magnifiques, j’ai rarement lu un texte aussi beau (si j’avais le temps, je le saisirais pour vous l’offrir)!
Olivier Adam a un style direct, percutant comme je les aime ! rien d’empesé, ni d’emphatique, il va droit à l’essentiel, pour mettre encore plus en valeur tout le mal-être de ses personnages, la violence, le vide, le manque, la fragilité de leur vie !
Falaises est le dernier livre en date de ce tout jeune auteur (31 ans), je vais m’empresser d’aller acheter les précédents.
A ranger entre « mon ange » et « les choses les plus simples », sur ma table de chevet, là à portée de main
(j’imite nos chroniqueurs adorés).

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Mer 1 Fév - 20:49

Voilà, pour ceux qui auront le courage de le lire. J'ai rarement lu un texte aussi beau.

Nos vies sont les mêmes. Nos vies sont pareilles et inquiètes. Nos mémoires délavées, rongées par l’acide, nouées comme du mauvais coton. Notre avenir enfoui, notre histoire illisible, sans contour ni colonne vertébrale, toutes lumières éteintes. Nos vie sont des morceaux mal assemblés, des bouts épars qui jamais ne se joignent. Nos vies sont modernes et oubliées, minuscules et laissées pour compte. Millions de fenêtres allumées aux façades, de phares dans la nuit, de corps dans la ville.
Nos vies sont les mêmes. Nos vies sont pareilles et désemparées. Nous avons grandi à l’ombre de nos pères menaçants et froids, dans la fragilité usée de nos mères, nous nous serrions les uns contre les autres au creux de cités gelées, de maisons identiques et horriblement silencieuses, au creux de rues rongées d’angoisse et d’ennui, au milieu d’adultes morts. Oui, nous avons grandi dans la terreur de nos pères, le silence inquiet de nos mères, le vide que creusaient des lieux abstraits, inexistants, sans périphérie ni centre. Nous n’étions ni riches ni pauvres, ni pauvres ni riches, nous ne croyions en rien ni personne, et rien ni personne ne croyait en nous.
Nos vies sont les mêmes. Nos vies sont pareilles et sans recours. Nos enfances suintent l’ennui et la peur, nos adolescences se fracassent contre des murs invisibles, nos maison se confondent et se noient dans le paysage immense. Et sans fin tandis que le temps passe, nous regardons les nôtres tomber un à un, nous les voyons s’enfoncer et disparaître. Aujourd’hui nous marchons au hasard et nos pieds fraient dans les cendres. Nous n’avons pas connu l’histoire. Nous ignorons tout du sens de la marche. L’époque ne nous concerne pas et la société est une fiction trop immense pour seulement se la figurer. Nous allons et venons au gré du courant et tout nous glisse entre les doigts. Nous nous accrochons à ce qui nous rassure et nous retient, nous relie et ainsi, frottés les uns contre les autres sans jamais nous toucher, nous avons moins peur et quelque chose semble enfin se dessiner. Mais rien de précis ne s’affiche jamais nulle part, le vent souffle et le givre est partout. Noyés dans la masse nous dérivons, tremblants de froid nous avançons, comme des têtards aveugles. Sous nos pas tout se dérobe, et dans nos mains la vie s’enfuit comme du sable entre les doigts. Et pourtant nous continuons, pour la plupart nous continuons. Nous essuyons la poussière sur nos mains, sur nos genoux. Nous séchons le sang sur nos paumes, nous croisons les doigts et ainsi nous croyons conjurer le malheur.
Nos vies sont les mêmes. Nos vies sont pareilles et défigurées. Nous pleurons les mêmes morts et vivons dans la compagnie sombre des fantômes, nos corps s’emmêlent et cherchent en vain l’impossible consolation. Infiniment perdus dans la foule, nos vies tiennent dans un dé à coudre. Et nous avons beau nous hisser sur la pointe des pieds, nous demeurons plus petits que nous-mêmes.
Nos vies sont les mêmes. Nos vies se débattent, crient dans la nuit, hurlent et tremblent de peur. Infiniment nous cherchons un abri. Un lieu où le vent siffle moins fort. Un endroit où aller. Et cet abri est un visage, et ce visage nous suffit.
Extrait “Falaises” Olivier Adam.

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Yves Gitton le Mer 1 Fév - 22:02

Je l'ai lu, c'est très beau, poétique et ... si sombre. Merci pour cette page de lecture, bien choisie . Cela donne envie de lire les précédentes .

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Mer 1 Fév - 22:08

Merci Yves. J'aurais aimé pouvoir écrire un jour des textes de cette trempe ! quel talent et quelle lucidité ! C'est pratiquement le texte de conclusion du roman, je te rassure tout n'est pas comme cela dans le livre (enfin si presque !!!).

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Jeu 2 Fév - 13:01

J'ai hâte que tu lises Mon ange ! tu verras, pas épais le livre, je l'ai lu en une soirée !!!! ça fait partie des bouquins qui ne vieillissent pas et dont on peut parler encore aujourd'hui, genre dans une rubrique, tu vois ????

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Yves Gitton le Jeu 2 Fév - 22:03

Mon avis sur "mon ange" de Guillermo Rosalès que je viens de terminer .

Ce petit livre est d’une force terrible. Une atmosphère angoissante, un peu comme celle ressentie pour Vol au-dessus d’un nid de coucou. Seul le décor change, ce n'est pas celui d'un hôpital psychiatrique mais un asile à Miami.
On y sent une même tension, même violence, même folie éclatante de désespoir et d’âmes en dérive, mêmes petits filous qui abusent de leur pouvoir dans un microcosme hallucinant de révolte et de pourriture. Urine, merde, coups, viols, crasse, vols, beuverie, tout y passe.
Mon ange n'épargne ni le régime castriste ni les exilés cubains ni la société américaine, formidable miroir aux alouettes.
Entre renoncement, abnégation et déception, Guillermo Rosales décline, dans un pessimisme acide, l’absurde qui broie de pauvres pantins désarticulés (que nous sommes tous, même si nous ne vivons pas dans ces situations aussi extrêmes, qui servent d'accélérateurs, v. les récits de Primo Lévi, de Semprun ou de B.Bettelheim sur les camps ).

Merci pour ce bon conseil de lecture .

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Jeu 2 Fév - 22:10

Poète maudit paria de la vie
exilé banni plus rien que le gris
Régime carcéral pour un idéal
parqué comme une bête
le vide dans ma tête
Ni parvenu ni triomphateur
les grilles se referment j’ai pas peur

Mon ange quand j’y pense c’est pour abréger nos souffrances
Mon ange quand j’y pense c’est l’éternelle danse

Horreur tous les jours ça devient si flou
pilule de l’oubli celle qui abrutit
rouge pour le sang bleue pour l’évasion
et tous mes poètes à l’unisson
Miami la folie personne n’a compris
qu’mon eldorado c’était tous mes mots

Mon ange quand j’y pense c’est pour abréger nos souffrances
Mon ange quand j’y pense c’est l’éternelle danse

Bave aux commissures l’écume de chien
c’est juste l’usure j’ai plus rien d’humain
je deviens comme eux brutal malheureux
Lueur d’espoir quand tu apparais
j’veux encore y croire mon ange
L’issue sera fatale sans aucune larme
Fidèle tes poètes n’ont plus d’âme

Mon ange quand j’y pense c’est pour abréger nos souffrances
Mon ange quand j’y pense c’est ma dernière danse

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Sam 4 Fév - 12:04

bottleneck a écrit:Mon avis sur "mon ange" de Guillermo Rosalès que je viens de terminer .

Ce petit livre est d’une force terrible. Une atmosphère angoissante, un peu comme celle ressentie pour Vol au-dessus d’un nid de coucou. Seul le décor change, ce n'est pas celui d'un hôpital psychiatrique mais un asile à Miami.
On y sent une même tension, même violence, même folie éclatante de désespoir et d’âmes en dérive, mêmes petits filous qui abusent de leur pouvoir dans un microcosme hallucinant de révolte et de pourriture. Urine, merde, coups, viols, crasse, vols, beuverie, tout y passe.
Mon ange n'épargne ni le régime castriste ni les exilés cubains ni la société américaine, formidable miroir aux alouettes.
Entre renoncement, abnégation et déception, Guillermo Rosales décline, dans un pessimisme acide, l’absurde qui broie de pauvres pantins désarticulés (que nous sommes tous, même si nous ne vivons pas dans ces situations aussi extrêmes, qui servent d'accélérateurs, v. les récits de Primo Lévi, de Semprun ou de B.Bettelheim sur les camps ).

Merci pour ce bon conseil de lecture .

ça c'est la critique "scientifique" Bottle, mais dis-moi voir du fond du coeur (et rien que pour moi), t'as aimé ou pas ???

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Yves Gitton le Sam 4 Fév - 18:27

J'enlève mon masque chirurgical, éteins le plafonnier, me lave les mains trois fois et devant la glace, si je m'observe bien , j'ai l'air non pas heureux , mais sincèrement secoué par ce livre . Tu as acquis ma confiance pour d'autres prescriptions .
C'est curieux, cette manie, que j'ai de faire des phrases, je ne suis pourtant pas marin .
OUI !! Grand livre !

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Sam 4 Fév - 18:30

J'avais lu entre les lignes, mais j'attendais quand même confirmation ! en tout cas continue à faire des phrases, ça te va bien !!!

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  GUIGUI le Sam 4 Fév - 20:37

quelques petites nouveautés achetées cet après midi :
- Robert Crais "l'homme sans passé"
ET
- James Lee Burke "jolie blon's bounce". Le retour pour une nouvelle aventure de Dave Robicheaux.

Sinon je vous rassure : je n'ai toujours pas fini "Tokyo" de Mo Hayder mais je m'accroche ! ( en fait c'est la faute au boulot : trop de fatigue et pas assez d'energie pour me plonger dans le bouquin le soir).

GUIGUI
Langue pendue

Nombre de messages : 145
Localisation : ROUEN - FRANCE
Date d'inscription : 10/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  GUIGUI le Sam 4 Fév - 20:44

invitée a écrit:Ouf, j’avais du mal à m’en remettre !!!
Je viens de terminer un livre vertigineux : « Falaises » d’Olivier Adam.(...)
A ranger entre « mon ange » et « les choses les plus simples », sur ma table de chevet, là à portée de main
(j’imite nos chroniqueurs adorés).
Deja deux oublis dans mes emplettes.
D'abord "Falaises". Ce qui est marrant c'est que je suis passé à Etretat dimanche dernier ( magnifique et froide journée d'hiver) et je crois que je vais le lire ce livre et repartir me promener là bas....
Ensuite "mon ange".
Merci pour vos avis, commentaires.

GUIGUI
Langue pendue

Nombre de messages : 145
Localisation : ROUEN - FRANCE
Date d'inscription : 10/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Yves Gitton le Sam 4 Fév - 21:03

Bonjour, Guigui ! N'oublie pas, un petit commentaire serait le bien venu , sur Mo Hayder .
Tu as la chance d'habiter Rouen, vas-tu profiter du festival : films (et littérature) policiers scandinaves ?
J'ai un faible pour Gunnar Staalesen (folio policier ) , détective norvégien, très sombre .
En ce moment, je lis Dennis Lehane (Mystic River) : Gone, baby, gone et Pierre Jourde : Littérature sans estomac , un essai cinglant sur certains auteurs, de la littérature dite "blanche" actuelle et une BD , l'affaire du voile de Pétillon .

Pas de smiley, notre chère invitée, ne supporte pas et je ne veux pas la contrarier, elle est si aimable, mais l'intention y est .

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Sam 4 Fév - 21:42

GUIGUI a écrit:quelques petites nouveautés achetées cet après midi :
- Robert Crais "l'homme sans passé"
ET
- James Lee Burke "jolie blon's bounce". Le retour pour une nouvelle aventure de Dave Robicheaux.

Sinon je vous rassure : je n'ai toujours pas fini "Tokyo" de Mo Hayder mais je m'accroche ! ( en fait c'est la faute au boulot : trop de fatigue et pas assez d'energie pour me plonger dans le bouquin le soir).

Ah guigui (guille pour les intimes) te voici de retour ! Yves et moi commençions à nous sentir un peu seuls dans ce grand salon de lecture ! Oui je confirme nous attendons aussi tes commentaires sur tes lectures ! Accroche-toi !

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Americana le Sam 4 Fév - 21:45

bottleneck a écrit:

Pas de smiley, notre chère invitée, ne supporte pas et je ne veux pas la contrarier, elle est si aimable, mais l'intention y est .

Ne te prives surtout pas de ce plaisir pour moi Bottle, en fait je n'aime pas les utiliser, mais j'aime bien les voir finalement c'est rigolo, et puis il vaut mieux que je m'y habitue ! vous en êtes grands consommateurs en ces lieux.

Americana
Langue pendue

Nombre de messages : 1084
Age : 54
Localisation : on the road again
Date d'inscription : 14/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  thiad le Sam 4 Fév - 22:23

bottleneck a écrit:
En ce moment, je lis Dennis Lehane (Mystic River) : Gone, baby, gone et Pierre Jourde : Littérature sans estomac , un essai cinglant sur certains auteurs, de la littérature dite "blanche" actuelle et une BD , l'affaire du voile de Pétillon .

Ce livre de Pierre Jourde est absolument jubilatoire...les baudruches de la LIIITTTératurrre française se déglonfe après m'avoir sérieusement gonflé...je viens peu ici, pourtant je lis aussi...et pas mal..je veux dire beaucoup...je vais me mêler aussi de ça ??

thiad
Langue pendue

Nombre de messages : 1235
Date d'inscription : 23/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sites polars et littérature générale

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum