Numéro 37 - Novembre 2005 ( disponible Mercredi 16 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Numéro 37 - Novembre 2005 ( disponible Mercredi 16 )

Message  Frenchy le Lun 7 Nov - 11:44

Con un peu j’ai l’air

J’ai l’air un peu con ce matin, tout seul, la gueule enfarinée par ce bouclage de dingues (mais qu’est-ce qui nous a pris de pondre encore 180 pages ce mois-ci ? Attendez, je reviens, je vais compter…) (pause) (me revoilà… Putain, presque 850.000 caractères ! La vache…), à me demander, une fois encore, quelles conneries je vais bien pouvoir tartiner ici-bas.
Pour tout vous dire, je suis d’humeur assez mitigée ce matin. Envie de peser le pour et le contre. Voire même de laisser le contre coup de bouler le pour. Car, oui, parfois, j’ai un peu l’impression d’être quelque peu masochiste dans ma relation avec ce magazine (notez que je n’ai pas dit travail). À quoi bon se décarcasser, finalement ? Je veux dire… Un exemple pour étayer ce début d’édito un peu flou (mais flou je suis ce matin… Ah, je l’ai déjà dit ? Ok, ok…)… Prenons Magma. Je pense en toute objectivité qu’on a pas mal aidé le groupe, lui consacrant plusieurs papiers, dont deux gros sujets en moins d’un an. Il me semble également que ce soutien est unique, je ne crois pas avoir vu quoi que ce soit d’aussi consistant ailleurs sur ce groupe depuis, je ne sais pas, quinze ans, vingt peut-être. Résultat des courses : ils nous les brisent menues, parce qu’à la 237ème ligne de la 24ème colonne, on aurait dit que la pile Vander était allé aux Etats-Unis tel mois de telle année avec machin, alors que mince, flûte et patatruc, il y serait en fait allé avec bidule trois mois plus tard. Ou huit mois plus tôt. Ou… Personne n’en a rien à carrer, en fait. Et la Magma family de nous gonfler –et quand je dis gonfler, ça ne veut pas dire autre chose ! Genre des oreillons qui auraient mal tournés, avec la brouette comme principal instrument quotidien- jusqu’à ce que je prenne cette décision tout aussi extrémiste : on ne parlera plus d’eux ; voilà, ça évitera de faire des erreurs aussi phénoménales. Et ça fera de la place pour les autres…
C’est typiquement français, je crois. Jamais content. Vous n’êtes jamais content. Trop ceci, trop cela. Bouh, les vilains, ils se sont trompés de pochette de disque, lalalalère. Mais pourquoi ils disent ceci d’untel si ce n’est pas pour dire cela d’autretel ? Pis, moi, je préfère la version pirate yougoslave de l’album jamais sorti, pourquoi qu’ils en causent pas, bande de scribouillards mollusquoïdes ! Pis, Dylan, c’est pas ses vrais cheveux, moi aussi je perds mes cheveux, y’a jamais de dossier coiffure dans ce satané canard ? etc. Il suffit d’aller sur notre forum pour se rendre compte de l’étendu des dégâts. Pire que des enfants gâtés ! Attention, vous êtes prêt ? Allez, tout le monde tape du pied en cadence, en marmonnant “Maaaiiiiisssss euuuuhhhhhh, quiiiiii c’eessstttt encorrrr ceeeeeeeux-lààààà, Joooohn Butler Trioooooo ?”. Bien. Très bien. Et maintenant, on continue : “Maaaiiiiisssss euuuuhhhhhh, pourquoiiiiiiiii y’aaaaa paas plussss de …….. (mettre votre groupe ou style musical préféré… Désolé, une fois encore, ça ne touche pas les lecteurs qui viennent essentiellement pour leur dose de cinéphageuhisation) dans ceeee nuuuuumééééérooooo ?”. etc.
Alors, évidemment, à chaque fois que je suis un peu débordé par ce ras le bol (toujours passager, jusqu’à présent), j’ai une pensée pour toutes les personnes qui participent à ce magazine. Et j’ai envie de les remercier. Tous. Sans exception. Parce qu’ils se défoncent tous. Sans exception. Ça tombe bien, ce mois-ci, c’est la centième publication de Bandits Company et j’en ai profité pour battre le “rappel des troupes” (lire pages 72 à 75). On y a associé un grand concours, parce qu’on est trop con. Définitivement. Puis, c’est, je crois, en toute subjectivité l’un des sommaires les plus complets/complémentaires depuis la formation de cette bande de bandits, voici presque six ans. J’en suis assez content, pour tout vous dire. Et ssiiiii eeeeuuuuuuhhh, vous-euh, vous n’en êêêêttees paaaas contennt-euh, alleeeezz voiiiirrrrr ailleuuurrsss siiiii-euh leee Goof-euh y est-euh… Poil aux yeux !

Christophe Goffette

Frenchy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1382
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/foolmoon75

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum