Dylan à Paris - Compte Rendu.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dylan à Paris - Compte Rendu.

Message  dkelvin le Sam 5 Nov - 1:04

parispal a écrit:
grasshopper a écrit:
Ah ça Charlie Sexton, c'était une perle absolue.

mais madame Sexton lui a dit : "Mon Charlie, maintenant tu choisis entre ta Bobness et ouam" et hop il est rentré à la maison. Never ending tour, no way!

J'ai refait le dialogue, mais l'histoire est véridique.

pArispAl

affraid Ciel ! Yoko Sexton :lol:

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dylan à Paris - Compte Rendu.

Message  dkelvin le Sam 5 Nov - 21:14

grasshopper a écrit: ces gratteux sont d'immenses fiotes, des bousics, des brêles, des sous-merdes, des pas bons, des pourris, des nuls à chier, des trous du cul, des nuisibles ...l:


Oui, Maître Capello ?
study Il y avait aussi des "résidus de fausse couche", des "porc putrides", ou aussi, s'accordant bien sur le plan prosodique avec "bousics" et "brêles", des "buses". Ou alors, plus imagé des Boulet

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dylan à Paris - Compte Rendu.

Message  Hugues le Sam 5 Nov - 23:44

Charlie Sexton joue aussi sur deux des meilleurs Lucinda Williams, Car Wheels On A Gravel Road et Essence (il a même co-produit le second). Il y a aussi l'excellent Bo Ramsey sur ces mêmes albums.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dylan à Paris - Compte Rendu.

Message  thiad le Lun 7 Nov - 21:57

Pour apaiser les esprits lisez donc le livre de Greil Marcus, Like a Rolling Stone édition Galaade - sur 300 pages il démontre que cette chanson est le condensé de toute une époque - après vous n'écouterez plus cette chanson de la même manière -brillant et érudit.

Et si vous n'êtes pas encore réconcilié avec Dylan lisez du même auteur La République invisible - Bob Dylan et l'Amérique clandestine aux éditions Denoel collection X -Trême
où il évoque avec précision les Basements tapes et leur enracinement dans les musiques traditionnelles américaines - époustouflant d'intelligence et de sensibilité. Après procurez-vous les Basement Tapes en 4 cd's (malheureusement bootleg).

Bonne lecture :lol:

thiad
Langue pendue

Nombre de messages : 1235
Date d'inscription : 23/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dylan à Paris - Compte Rendu.

Message  Yann G. le Mar 8 Nov - 12:57

Oui, il y a aussi le bouquin de Sam Sheppard sur la Rolling Thunder Review qui avait l'air sympa.
Et puis, chez Fayard, l'édition française du Bob Dylan Scrapbook, qui accompagne le film de Scorsese, un bouquin où il y a des images à tirer, des insertions de flyers et des posters, des pages à déplier. J'adore ce genre de livres, ça rappelle les livres en 3D de mon enfance ...

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dylan à Paris - Compte Rendu.

Message  thiad le Mar 8 Nov - 13:54

Je n'ai pas vu le livre de Sheppard mais le second est effectivement très bien fait et amusant même si les textes ne sont pas très passionnant... :DD

thiad
Langue pendue

Nombre de messages : 1235
Date d'inscription : 23/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dylan à Paris - Compte Rendu.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum