question existentielle

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

question existentielle

Message  marvin le merveilleux le Dim 30 Oct - 18:20

C'est quoi le rock?

marvin le merveilleux
Langue pendue

Nombre de messages : 148
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 06/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Jean Rhume le Dim 30 Oct - 18:29

ACHO il a dit :
"Le rock c'est aussi une culture de la danse et des sons"

Déjà... albino

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Jean Rhume le Dim 30 Oct - 18:44

Dis donc, c'est complètement con comme question ! Non je déconne... :face:
Eh bien je dirais que le rock, est une musique non savante jouée par des gens ayant la plupart du temps des coupes de cheveux atroces. Et voilà. geek

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Hugues le Dim 30 Oct - 18:50

au départ (il faut bien un commencement à tout), c'est de la musique rythmique populaire, qui s'est vendue en 45 tours aux USA, on dansait dessus, on s'éclatait, se défoulait, il y avait une excitation sur le rythme, et aussi sur le chant et le son

plus c'était excitant, plus c'était bon

le rock trouve des origines aussi dans les rythmes du blues et du jazz

le rock, comme le blues et le jazz, a traversé l'Europe et marqué plein de jeunes blancs becs anglais (Beatles, Stones, Kinks, Who en tête) qui se sont eux-mêmes, à leur tour, mis à influencer des américains (ainsi on pouvait voir Otis Redding reprendre Satisfaction alors que les Stones s'inspiraient du rhythm'n'blues)

et ainsi de suite, d'influence en influence, de groupe en groupe, le rock est devenu une culture musicale de plus en plus large, vivante et passionnante, d'une richesse et d'une variété musicale sans fin... qui a d'ailleurs aussi donné naissance à de nombreux genres de musique qui n'ont plus grand chose à voir avec le rock au sens strict

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Jean Rhume le Dim 30 Oct - 19:08

Bah voilà... On peut pas dire mieux. thumleft

Non quand j'ai vu marqué "question existentielle", j'ai pensé à un sujet du genre "comment expliquez-vous le fait d'être accroché à un forum quasi 24 heures sur 24 ?", mais bon... :pig:

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  midnighter le Dim 30 Oct - 19:10

non le rock c'est pas ca, le rock c'est un état d'esprit !

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  thiad le Dim 30 Oct - 19:20

Si j'savais...! scratch

Ce que dit Acho est juste mais c'est un constat historique ; sociologiquement c'est plus complexe, je crois, avec tous ces allers retours entre blacks et blancs, la ségrégation, y compris dans la distribution des disques - les "race" records - la manière dont on va rendre tout cela bien lisse pour que ça passe à la radio - écoutez voir les textes libidineux des anciens blues ou des textes de Bessie Smith.
Le rock ? Une vaste fumisterie pour blancs complexés, coincés entre dieu et papa (ou maman, voir Elvis). geek
Et pourtant on aime ça, allez savoir pourquoi !!

Quant à l'état d'esprit, hummm, je sais pas. On écoute même du rock au Medef et même un DRH licencie en écoutant The Clash...(fiction ? Etes-vous sûr ?) rambo
Je sens que je vais me faire étriper, moi affraid

thiad
Langue pendue

Nombre de messages : 1235
Date d'inscription : 23/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Hugues le Dim 30 Oct - 19:46

thiad a écrit:Le rock ? Une vaste fumisterie pour blancs complexés, coincés entre dieu et papa (ou maman, voir Elvis). geek

wow, voilà un point de vue assez provocant :face:

La musique rythmique ne te fait donc rien? Parce qu'au départ, c'est quand même très basique, le rock, ce n'est rien que l'excitation procurée par du rythme, du son, des chants.

Chuck Berry, Janis Joplin, les Stooges, le Velvet Underground. Quelques noms parmi bien d'autres qui m'ont fait ressentir le "rock", chacun avec un état d'esprit particulier. Mais on en revient toujours à ce quelque chose d'excitant.

L'état d'esprit, c'est trop abstrait, dur à définir, chacun a le sien...

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  thiad le Dim 30 Oct - 20:13

ACHO a écrit:
La musique rythmique ne te fait donc rien? Parce qu'au départ, c'est quand même très basique, le rock, ce n'est rien que l'excitation procurée par du rythme, du son, des chants.

Chuck Berry, Janis Joplin, les Stooges, le Velvet Underground. Quelques noms parmi bien d'autres qui m'ont fait ressentir le "rock", chacun avec un état d'esprit particulier. Mais on en revient toujours à ce quelque chose d'excitant.

L'état d'esprit, c'est trop abstrait, dur à définir, chacun a le sien...

Si si le rythme et tout ça me font quelque chose mais est-ce suffisant pour dire ce qu'est le rock ?
Tous les artistes que tu cites, je les aime et continue à les écouter. Mes choix, mes goûts sont éclectiques et le rock n'est pas ma seule passion mais quand on se penche un peu sur son histoire on découvre autre chose que le seul aspect divertissant (danse et fun) que somme toute on met en avant (enfin assez souvent).
La portée contestataire d'une telle musique est souvent gommée au profit du seul divertissement....ça, ça me gêne terriblement...bien que l'écoute de la musique a toujours une finalité de distraction.

Si j'aime le blues ou le folk les plus "roots" c'est que le but de distraire n'occulte pas l'expression des frustrations, des constats que l'artiste établit concernant l'existence de ses contemporains, leurs manques ou attentes...tout en donnant à tout ça une portée universelle...voir comment les noirs dans les blues critiquaient et tournaient en dérision leurs "maîtres" en ne se faisant pas comprendre d'eux (métaphores constantes, double sens, ironie etc..). Tout cela on le trouve moins dans le rock aujourd'hui, en tous cas ce n'est pas ce qui plaît le plus chez ceux qui écoutent cette musique...j'ai souvent l'impression qu'il s'agit de mode, de fringue, de postures, d'attitudes qui sont des poses...
Mais ce n'est pas exclusif et mes jugements sur une musique et le rock en particulier ne sont pas suspendus à ces remarques.
C'est simplement un point de vue qui peut être réfléchi et argumenté et dont je veux bien discuter.. salut

thiad
Langue pendue

Nombre de messages : 1235
Date d'inscription : 23/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Jean Rhume le Dim 30 Oct - 21:49

Les gars, vous avez du courage pour vous lancer dans d'épiques explications sur ce vaste sujet, en plus, d'une façon ou d'une autre, vous avez un peu tous raison.

Jacques Martin. elephant

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Religionnaire le Dim 30 Oct - 21:50

Faut pas oublier la country qui est aussi impliquée dans la naissance du rock...

Religionnaire
Langue pendue

Nombre de messages : 215
Localisation : Chambre d'isolement no1
Date d'inscription : 23/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.destination-rock.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  thiad le Dim 30 Oct - 22:05

eh Religionnaire je tiens Island de KC pour un de leur meilleur disque et je ne suis pas le seul, je connais au moins une autre personne, non mais..! :face:

thiad
Langue pendue

Nombre de messages : 1235
Date d'inscription : 23/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Hugues le Lun 31 Oct - 0:11

thiad a écrit:La portée contestataire d'une telle musique est souvent gommée au profit du seul divertissement....ça, ça me gêne terriblement...bien que l'écoute de la musique a toujours une finalité de distraction.

Si j'aime le blues ou le folk les plus "roots" c'est que le but de distraire n'occulte pas l'expression des frustrations, des constats que l'artiste établit concernant l'existence de ses contemporains, leurs manques ou attentes...tout en donnant à tout ça une portée universelle...voir comment les noirs dans les blues critiquaient et tournaient en dérision leurs "maîtres" en ne se faisant pas comprendre d'eux (métaphores constantes, double sens, ironie etc..). Tout cela on le trouve moins dans le rock aujourd'hui, en tous cas ce n'est pas ce qui plaît le plus chez ceux qui écoutent cette musique...j'ai souvent l'impression qu'il s'agit de mode, de fringue, de postures, d'attitudes qui sont des poses...
Mais ce n'est pas exclusif et mes jugements sur une musique et le rock en particulier ne sont pas suspendus à ces remarques.
C'est simplement un point de vue qui peut être réfléchi et argumenté et dont je veux bien discuter.. salut

Je comprends bien sûr ce que tu veux dire par rapport au divertissement, à la récup' du rock par le show biz. C'est pourquoi il ne faut rien attendre des médias. Le rock, le vrai, il faut aller le chercher, il ne peut qu'être clandestin.

Personnellement, j'apporterai un bémol à une portée qui se devrait d'être contestataire, je trouve le rock aussi important en tant qu'expression d'un défoulement, d'énergie, de frustrations, etc... Je ne m'intéresse pas forcément à son importance sociologique, et je ne pense pas que cela soit plus important que l'expression seule. C'est l'expression elle-même qui m'intéresse le plus. J'aime aussi le blues, mais plutôt pour la portée humaine de sa forme d'expression, une authenticité qui a trouvée sa voie dans des générations de souffrance. Je sens dans le blues une forme d'insoumission permanente, mais cette insoumission relève plus de la résistance que de la rébellion. La révolte que j'ai le plus ressentie dans le rock, c'est celle du Dylan de Highway 61 et de Jim Morrison.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Yann G. le Lun 31 Oct - 0:22

J'imagine que la réponse doit se trouver quelque part dans les bouquins de Greil Marcus et Nick Tosches, particulièrement Country : les Racines Tordues du Rock'n'Roll, et Héros Oubliés du Rock'n'Roll de ce dernier, tous deux dispos chez Alias. Question suivante ?

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  zepablo le Lun 31 Oct - 0:50

Le rock c'est 42.

drunken

zepablo
Langue pendue

Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 26/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  midnighter le Lun 31 Oct - 1:11

zepablo a écrit:Le rock c'est 42.

drunken

hihi

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Religionnaire le Lun 31 Oct - 11:27

thiad a écrit:eh Religionnaire je tiens Island de KC pour un de leur meilleur disque et je ne suis pas le seul, je connais au moins une autre personne, non mais..! :face:


Je sais mais je suis véritablement allergique à cet album, désolé...
Je suis dans ma période choquante en ce moment, je me suis déjà fait engueuler pour avoir descendu London Calling et Heroes...

Religionnaire
Langue pendue

Nombre de messages : 215
Localisation : Chambre d'isolement no1
Date d'inscription : 23/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.destination-rock.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Jean Rhume le Lun 31 Oct - 12:54

Impossible de descendre London Calling, allons... :bigsmurf:

Et pourquoi pas un grand Schtroumpf pour illustrer ce propos ?

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Religionnaire le Lun 31 Oct - 12:58

Pour moi écouter London Calling c'est comme bouffer de la paëlla...

Religionnaire
Langue pendue

Nombre de messages : 215
Localisation : Chambre d'isolement no1
Date d'inscription : 23/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.destination-rock.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Jean Rhume le Lun 31 Oct - 13:00

C'est bon la paëlla. :face:

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Jean Rhume le Lun 31 Oct - 14:02

zepablo a écrit:Le rock c'est 42.

drunken


Pardon mais j'ai rien compris à cette vanne... tongue

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  zepablo le Lun 31 Oct - 14:55


JR (not from Dallas but from ... ?)
Pardon mais j'ai rien compris à cette vanne...
C.Goffette :
On en revient à la dose d'efforts que chacun est apte à fournir, en fonction de sa propre passion, de son ouverture d'esprit, etc.

Pour les blagues c'est pareil ! drunken

zepablo
Langue pendue

Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 26/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  midnighter le Lun 31 Oct - 15:37

Jean Rhume a écrit:
zepablo a écrit:Le rock c'est 42.

drunken


Pardon mais j'ai rien compris à cette vanne... tongue

ben alors va lire ou regarder the hitchikers guide to the galaxy (H2G2

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Jean Rhume le Lun 31 Oct - 15:59

Non, je ne vois toujours pas, désolé...
Pourtant, je fournis un effort considérable. :pig:

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  midnighter le Lun 31 Oct - 16:14

Jean Rhume a écrit:Non, je ne vois toujours pas, désolé...
Pourtant, je fournis un effort considérable. :pig:



et en fait la reponse a la question de l'existance c'est 42... regarde au moins le film c'est terrible !

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question existentielle

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum