DVD Austin City Limits - Music Festival

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Hugues le Dim 16 Oct - 19:25

axel a écrit:jenifer est bien la fille de son père......quelles belles voix!!!

Ah, je vois que tu as écouté sur CDBaby le disque qu'elle a sorti avec son père aussi? Son père est un grand fan de jazz.

J'ai reçu hier son nouvel enregistrement, je suis un privilégié Smile

dix nouvelles chansons! Completely Solo ça s'appelle - ça devrait être dispo sur le site Puremusic dans les mois qui viennent, grâce à Frank Goodman qui joue aussi les éditeurs, et qui a aussi filmé la chanteuse durant l'enregistrement (DVD en perspective?).

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Laurent78 le Dim 16 Oct - 23:30

grasshopper a écrit:Bon, en tant que forumers vous devez assez trainer sur internet pour savoir que ce n'est pas sur la Fnac qu'il faut compter pour trouver le moindre CD un peu rare dans ce petit pays qu'est la France ...d'autant plus que si vous finissez par y parvenir il vous en coutera souvent plus de 25 euros, ce que je considère comme un prix indécent ... Au lieu de ça vous achetez vos CDs aux Etats-Unis via la plateforme MarketPlace de Amazon.fr. La magasin Caïman par exemple propose un excellent service, vous recevez les Cds dans les dix jours et il vous en coûte rarement plus de 13 euros frais de port compris. L'achat est de plus garanti par Amazon France et si il y a le moindre problème, vous serez intégralement remboursés.


Moi je trouve toujours très dommage d'acheter un CD en import alors qu'il est dispo officiellement en France.

Si on veut que le CD d'après bénéficie aussi d'une distribution officielle, la meilleure façon de l'encourager est d'acheter les versions prévues dans notre pays.

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  fucking axel le Mar 18 Oct - 0:04

le problème c'est que les distributeurs français se réveillent un peu tard parfois ou restent aveugles.
concernant jenifer Jackson, si ces cds étaient dans tous les disquaires, les gens achèteraient moins en import si je suis ta logique et le pbm c'est que la plupart du temps qd je leur parle d'un artiste que je viens de découvrir mais qui n'en est pas à son premier il me fait cette tête :suspect: en me prenant pour alien

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Yann G. le Mar 18 Oct - 10:27

axel a écrit:le problème c'est que les distributeurs français se réveillent un peu tard parfois ou restent aveugles.
concernant jenifer Jackson, si ces cds étaient dans tous les disquaires, les gens achèteraient moins en import si je suis ta logique et le pbm c'est que la plupart du temps qd je leur parle d'un artiste que je viens de découvrir mais qui n'en est pas à son premier il me fait cette tête :suspect: en me prenant pour alien

Le problème c'est aussi quand le CD est vendu dans sa version "française" 23 euros alors qu'on le trouve à moins de 15 euros en import. Je citerai comme exemple End of Love de Clem Snide, il est d'abord arrivé chez Gibert en Import au mois de Mars dernier, il coutait 11 euros et des brouettes, puis Fargo l'a sorti en France avec plusieurs mois de retard en changeant la pochette (pourquoi, d'ailleurs ?), et là il coûtait 18 euros ...cherchez l'erreur.
De amnière générale, quand chez Gibert, ils disposent des deux versions, la version en import est souvent 30 % moins chère. Bob Dylan, No Direction Home était à 21 euros en import et à 30 dans son édition française. Evidemment, ce n'est pas le produit que l'on paie, mais la pub ... alors oui, si on pousse le raisonnement jusqu'au bout, on peut dire que si on achetait que des imports, il n'y aurait plus de pubs dans nos journaux quis eraient alors voués à la disparition ... bon, mais est-ce que ça justifie réellement ces 30% de différence ? Ils font pas de pub, les Américains ? A qui profite le crime ?

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  katou8 le Mar 18 Oct - 11:03

grasshopper a écrit:Bon, en tant que forumers vous devez assez trainer sur internet pour savoir que ce n'est pas sur la Fnac qu'il faut compter pour trouver le moindre CD un peu rare dans ce petit pays qu'est la France ...d'autant plus que si vous finissez par y parvenir il vous en coutera souvent plus de 25 euros, ce que je considère comme un prix indécent ... Au lieu de ça vous achetez vos CDs aux Etats-Unis via la plateforme MarketPlace de Amazon.fr. La magasin Caïman par exemple propose un excellent service, vous recevez les Cds dans les dix jours et il vous en coûte rarement plus de 13 euros frais de port compris. L'achat est de plus garanti par Amazon France et si il y a le moindre problème, vous serez intégralement remboursés.
et si un cd se perd (ce qui m'est arrivé) ils font un geste commercial et vous remboursent !
countrysongs a écrit:

Moi je trouve toujours très dommage d'acheter un CD en import alors qu'il est dispo officiellement en France.

Si on veut que le CD d'après bénéficie aussi d'une distribution officielle, la meilleure façon de l'encourager est d'acheter les versions prévues dans notre pays.

d'accord ... sauf que nous ne sommes pas des vaches à lait ni des mécènes. C'est aux distributeurs, labels, magasins de prendre un peu de risques ... pas aux clients de culpabiliser et de les faire vivre coûte que coûte au détriment de leurs finances personnelles !

Dans mon cas j'ai cherché Black Mountain : 16 Euros à la Fnac en nouveauté en septembre ... 8 Euros chez caïman, sorti depuis janvier !

En France on est timide ... on attend de voir si un "produit" peut marcher et on le sort 6 mois plus tard. Du coup pendant ce temps-là des tas d'acheteurs potentiels l'ont trouvé autrement ... et après on se plaint que le "produit" ne se vend pas ! Faut pas déconner non plus !

Et pour en revenir à Black Mountain cela m'aurait bien fait suer (il faut être poli sur le forum) de le payer 16 Euros vu ce que çà vaut !

katou8
Langue pendue

Nombre de messages : 413
Date d'inscription : 05/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Hugues le Mar 18 Oct - 11:13

et puis en fait, lorsqu'il se trouve un marché français pour acheter des imports, ça incite les labels étrangers à trouver un distributeur français - donc, attendre indéfiniment une disponibilité française n'incite pas les labels étrangers à trouver un distributeur français... je sais pas si vous me suivez Smile

z'avez vu la pub pour Rounder Europe dans Crossroads? (pages 6 et 7) et bien la disponibilité française de ces disques est due aux contacts avec Métisse Music (maison d'édition musicale), le distributeur Harmonia Mundi, les promoteurs de concerts comme Hervé et sa Pomme d'Eve, et la presse portée sur les imports US (devinez).

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  GOOF le Mar 18 Oct - 23:24

Bon, je découvre les 93843984 messages qui précèdent d'un coup, je voudrais juste rebondir sur deux choses :
••• Katou8 : non, Crossroads n'était pas vraiment plus viable que les autres revues. Je ne vais pas vous faire un historique financier complet, mais Crossroads ne serait jamais là ni sans Compact ni sans Brazil. Les neuf numéros de Crossroads ont tous perdu beaucoup d'argent. L'ajout de Compact, c'était aussi une façon de laisser vivre Crossroads. Pour ce qui est d'une éventuelle majorité de déçus, je suis dans le regret de dire que non, pas du tout. Notre taux de réabonnement est même meilleur depuis la nouvelle formule. Il se trouve qu'il y a un pourcentage de grincheux plus élevé sur ce forum que partout ailleurs ! Pas représentatif du tout.
Quand on a des gens comme countrysongs, qui d'un côté se plaignent de ne pas trouver le magazine aussi intéressant qu'avant, puis de l'autre côté demande des infos qui l'intéressent sur un sujet qu'on vient de traiter et qu'il n'a pas lu, c'est un peu fort de chocolat ! Bon, il a sa fixette (Crossroads = gros caca depuis que Compact n'est plus -ben oui, c'est Compact qui a disparu, pas Crossroads, mais bon), d'autres en ont d'autres, on ne changera pas l'être humain. Au passage, nous reprocher de dire que maintenant tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, et écouter le dernier Sheryl Crow, ça me fait doucement marrer. Si le ridicule tuait, ce pauvre countrysongs aurait été transformé depuis longtemps en fumée verte comme les batteurs de Spinal Tap…
••• Grasshopper : le prix élevé des disques en France n'est aucunement lié à la pub, mais plutôt 1/ effectivement à la taille du marché (par rapport aux E.U.) mais dans une proportion plus infime 2/ aux taxes, le disque étant taxé à 19,6 %, alors qu'aux E.U. je ne sais pas trop où ils en sont, mais ça ne doit pas dépasser les 7 % 3/ bêtement le prix de gros HT qui est élevé (car les maisons de disques ont pris l'habitude de se goinfrer) 4/ et c'est totalement lié les marges magasins qui sont en France énormissimes… Parce que ce sont des rapaces, ni plus ni moins et qu'on a une culture en France de la culture onéreuse.
Voilou, je vous laisse vous engueuler et reviens relever le compter une autre fois…
CG

P.S. : ah oui, le Sheryl Crow, au fait, on n'a pas dit qu'il était tout beau tout gentil, enfin bon…

GOOF
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 06/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Laurent78 le Mer 19 Oct - 1:44

GOOF a écrit:Bon, je découvre les 93843984 messages qui précèdent d'un coup, je voudrais juste rebondir sur deux choses :
••• Katou8 : non, Crossroads n'était pas vraiment plus viable que les autres revues. Je ne vais pas vous faire un historique financier complet, mais Crossroads ne serait jamais là ni sans Compact ni sans Brazil. Les neuf numéros de Crossroads ont tous perdu beaucoup d'argent. L'ajout de Compact, c'était aussi une façon de laisser vivre Crossroads. Pour ce qui est d'une éventuelle majorité de déçus, je suis dans le regret de dire que non, pas du tout. Notre taux de réabonnement est même meilleur depuis la nouvelle formule. Il se trouve qu'il y a un pourcentage de grincheux plus élevé sur ce forum que partout ailleurs !

Voilà l'exemple même de ce qui semble professionnel pour Goof qui bosse dans un journal et fait face aux critiques : de la pédagogie.

Malheuresement, ça se gâte après ...

Quand on a des gens comme countrysongs, qui d'un côté se plaignent de ne pas trouver le magazine aussi intéressant qu'avant, puis de l'autre côté demande des infos qui l'intéressent sur un sujet qu'on vient de traiter et qu'il n'a pas lu, c'est un peu fort de chocolat !

Je pourrais tout à fait passer des heures et des heures sur le magazine et pourtant louper une info qui réapparaitrait sur le forum. Cela n'a donc aucun sens.

Bon, il a sa fixette (Crossroads = gros caca depuis que Compact n'est plus -ben oui, c'est Compact qui a disparu, pas Crossroads, mais bon), d'autres en ont d'autres, on ne changera pas l'être humain.


Gros caca, non ça c'est ton interprétation. Qu'un magazine devient un poil plus consensuelle dans ses critiques de disques etc ... n'en font pas un magazine de merde à mes yeux. Donc je te laisse avec ton interprétation érronée, volontaire ( donc malhonnête ) ou pas.

Au passage, nous reprocher de dire que maintenant tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, et écouter le dernier Sheryl Crow, ça me fait doucement marrer. Si le ridicule tuait, ce pauvre countrysongs aurait été transformé depuis longtemps en fumée verte comme les batteurs de Spinal Tap…

Je suis en total désaccord avec ça. Le nouveau "Wildflower" de Shéryl Crow est rempli de doutes, voire de désemparement.

Tu as écouté attentivement cet album ou tu parle dans le vent ? T'as l'air de dire ça avec le plus grand sérieux, j'ai du mal à le croire ! Ces dernières remarques semblent plein de négligence. Pour quelqu'un qui dirige un magazine de musique, c'est vraiment pas gégé. :roll:

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  GOOF le Mer 19 Oct - 2:54

Louper une info de 6 pages, c'est un problème de vue, alors ?
Ce magazine n'a jamais été ni plus ni moins consensuel (c'est un garçon, pas de "elle", merci). Il correspond aux gens qui y participent, chacun étant totalement libre à l'intérieur, en fonction de ses goûts, envies, etc. Philippe Ross, par exemple, apporte ce qui lui est propre, à savoir pas mal de choses du côté de la pop british ou de l'indie rock. Il n'écrivait pas dans Crossroads, mais dans Compact. C'est l'exemple le plus frappant, peut-être. Que ses envies de rédacteur et goûts personnels soient différents des tiens ou de ceux d'autres lecteurs, n'en font pas pour autant un auteur de textes consensuels.
Le Sheryl Crow rempli de désemparement ???? Là, c'est moi qui suis désemparé ! C'est de la pop à (petites) guitares, orientée radio à mort, avec pour seul but de faire fonctionner le tiroir-caisses. Elle y a mis autant de doutes que Besson d'âme dans "Taxi 3" (pour rester en territoire connu). Ce disque a déjà été oublié par tous ceux qui y ont jeté une oreille voire deux.
Sache par ailleurs que je ne parle que de ce que j'écoute et que je ne néglige rien. La preuve, je viens encore de dépenser trois minutes de mon temps à répondre à ton message.
cg

GOOF
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 06/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  katou8 le Mer 19 Oct - 12:44

GOOF a écrit:Il se trouve qu'il y a un pourcentage de grincheux plus élevé sur ce forum que partout ailleurs ! Pas représentatif du tout.

je ne sais pas si je suis englobé dans les "grincheux", et peu importe en fait, mon point de vue est le suivant:

S'exprimer sur un magazine que l'on achète et soutient depuis le #1 en regrettant son évolution me semble assez normal. C'est en fait tout aussi comparable à un critique qui aime un groupe depuis le début et qui regrette l'évolution de sa musique ... Est-ce pour autant un grincheux ? Et les éditos au vitriol ... sont-ils aussi le fruit d'un grincheux ?

Dire ce qu'on aime ou pas sur un forum me semble beaucoup plus constructif que d'acheter simplement le magazine sans s'exprimer sur son contenu et permet de participer à son évolution.
Si par contre il faut dire "que-tout-il-est-génial", on tombe dans la langue de bois et ce n'est pas les habitudes de la maison, non ?

Pour la nouvelle maquette, mon entourage (potes, femme ...) partage mon opinion : c'est le boxon, pas agréable à lire. Je trouve que l'on retourne dangeureusement vers "music up". Mais bon, nous sommes sûrement une poignée de grincheux et nous nous sommes rassemblés (normal d'après le proverbe)

dans le cas countrysongs j'imagine un peu sa démarche (parfois): c'est-à-dire trouver sur le forum ce qu'il ne trouve pas (ou plus) dans le magazine. Pour le reste, ses fixettes sur Dolly Parton et Sheryl Crow, c'est un autre débat , surtout quand en // on parle de commercial à propos de Noir Désir !

katou8
Langue pendue

Nombre de messages : 413
Date d'inscription : 05/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  AmarokProg le Mer 19 Oct - 12:58

En même temps critiquer l'aspect commercial de Sheryl Crow quand James Blunt a été encensé dans la revue ça me fait sourire également mais bon... Mr. Green

AmarokProg
Langue pendue

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.amarokprog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  perfect le Mer 19 Oct - 13:51

AmarokProg a écrit:En même temps critiquer l'aspect commercial de Sheryl Crow quand James Blunt a été encensé dans la revue ça me fait sourire également mais bon... Mr. Green

Sourire tu dis ?... Moi j'étais mort de rire :lol: Même ma femme qui ne cromprend rien à la musique, m'a fait la réflexion : Tiens c'est bizarre ça qu'est-ce qui'il fait là James Blunt dans ta revue de rock ?
Je lui ai repondu tristement : "bein oui, c'est comme ça, c'est de pire en pire".... mais j'ai préféré m'en tordre de rire !

perfect
Langue pendue

Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 11/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://fperfect.club.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  AmarokProg le Mer 19 Oct - 14:12

Barf, moi je trouve le Blunt et le Crow plutôt sympathiques... mais avant de me faire tomber dessus, je précise sympathique, je n'ai pas dit que c'était formidable non plus...

salut

C'est surtout l'attitude à leur encontre et la différence de traitement qui me fait rigoler. Critiquer une orientation pop commerciale (pour une artiste qui n'a jamais visé autre chose qui plus est) me fait penser qu'il faudra réévaluer un énorme paquet de groupes mythiques ou d'artistes légendaires.

De plus la critique du Crow ne m'apparaît pas comme strictement négative. Bon, bref, sur ce...

lol!

AmarokProg
Langue pendue

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.amarokprog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Hugues le Mer 19 Oct - 15:06

perfect a écrit:Tiens c'est bizarre ça qu'est-ce qui'il fait là James Blunt dans ta revue de rock ?
Je lui ai repondu tristement : "bein oui, c'est comme ça, c'est de pire en pire"....

Non c'est pas de pire en pire, le Goof a toujours assumé ses goûts ou ses coups de coeur. Il a rencontré James Blunt, a dialogué avec lui, a été séduit par le personnage, et il aime aussi sa musique, ben oui.

Notre rédac'chef n'a jamais été un apôtre du bon goût. Il a cerné chez Blunt un trait de caractère, quelque chose qui lui a plu, et l'a défendu, comme il a toujours défendu, par exemple, John Cougar Mellencamp, un des rockers les plus détestés de la planète (par les critiques en tout cas).

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  thiad le Mer 19 Oct - 15:10

Il faudra quand même un jour se pencher sérieusement sur ce que tous nous entendons par "commercial" parce que si il existe des artistes qui ne souhaitent pas rencontrer un public qui les écoute, se déplace pour les voir et les écouter et acheter leurs disques; présentez-moi cet artiste!!! Ensuite si commercial se définit par des critères strictement musicaux ou textuels alors allons-y discutons parce que là y'a à faire et les textes de James Blunt et sa musique présentent souvent les mêmes caractéristiques de nombre de groupes ou artistes dont on encense la production sur ce forum, dans la revue ou dans les médias en général.

Je n'ai écouté J-Blunt que parce que ma fille (15ans) voulait me le faire découvrir; juste retour des choses moi qui lui prête les disques de R-Lamontagne, J-Ritter, Lambshop les premiers R-Adams, G-Welch ou M-Ward.
Et très honnêtement le disque de ce mec n'est pas mal foutu du tout même si souvent on n'en retient que le tube qui est passé tout l'été sur les ondes.

En revanche si est commercial ce qui a un peu de succès et sort du milieu des branchés-happy few alors il faudrait convenir que le Velvet est commercial (de manière posthume, certes) ou AC/DC.

Si je provoque un peu c'est parce que souvent je trouve que les débats ou engueulades sur ce forum pourraient être évités si on prenait le soin de dire de quoi on parle et quels sont les critères que nous retenons pour retenir tel artiste et pas tel autre.

Salut à tous et bonne écoute (de votre choix).

thiad
Langue pendue

Nombre de messages : 1235
Date d'inscription : 23/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  katou8 le Mer 19 Oct - 15:24

thiad a écrit:
En revanche si est commercial ce qui a un peu de succès et sort du milieu des branchés-happy few alors il faudrait convenir que le Velvet est commercial (de manière posthume, certes) ou AC/DC.

tout à fait d'accord ! Commercial ne veut pas dire grand chose, et souvent une appréciation de "branchés" qui jugent ainsi tout disque ayant un peu de succès dans leur genre chéri .... et donc à excommunier.

ainsi:
- le british blues boom a été commercial pour les blueseux purs et durs pour qui un bon blueseux est un blueseux noir !
- pendragon est commercial pour les progueux
- Pat Metheny est commercial pour les jazzeux
- Evanescence est commercial pour les hardeux
- keith urban est commercial pour les countryseux
...etc...etc...

et pourtant tous sont d'illustres inconnus pour le grand public en général !

et effectivement, aujourd'hui, les DOORS, le VELVET et toutes les légendes 60-70 sont commerciaux ! :suspect: affraid

katou8
Langue pendue

Nombre de messages : 413
Date d'inscription : 05/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Hugues le Mer 19 Oct - 15:35

En ce qui concerne Sheryl Crow, pour ma part, je trouve ça fadasse à un point tel que je me demande bien ce qu'on peut lui trouver. Si quelqu'un peut m'expliquer, je peux comprendre, pas de problème. En fait, la première chose qui m'intéresse si on doit en discuter, c'est l'argumentaire de ceux qui aiment. Je sais pas pour vous, mais moi j'ai toujours su mieux parler de ce que j'aime que de ce que je n'aime pas, ou ne sais pas aimer.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Laurent78 le Mer 19 Oct - 15:41

GOOF a écrit:Louper une info de 6 pages, c'est un problème de vue, alors ?

Ha parce qu'il a fallu 6 pages pour dire si le dernier album de Laura Cantrell était dispo officiellement ou pas ? Vous ne savez pas mettre en page le magazine s'il vous faut autant de place pour écrire une phrase ! Mr. Green

( tu remarque que je tourne ta malhonnêteté de dire que j'ai rien lu du dossier sur Laura Cantrell de façon plus positive )

Ce magazine n'a jamais été ni plus ni moins consensuel (c'est un garçon, pas de "elle", merci). Il correspond aux gens qui y participent, chacun étant totalement libre à l'intérieur, en fonction de ses goûts, envies, etc. Philippe Ross, par exemple, apporte ce qui lui est propre, à savoir pas mal de choses du côté de la pop british ou de l'indie rock. Il n'écrivait pas dans Crossroads, mais dans Compact. C'est l'exemple le plus frappant, peut-être. Que ses envies de rédacteur et goûts personnels soient différents des tiens ou de ceux d'autres lecteurs, n'en font pas pour autant un auteur de textes consensuels.

D'ac !

Le Sheryl Crow rempli de désemparement ???? Là, c'est moi qui suis désemparé ! C'est de la pop à (petites) guitares, orientée radio à mort, avec pour seul but de faire fonctionner le tiroir-caisses. Elle y a mis autant de doutes que Besson d'âme dans "Taxi 3" (pour rester en territoire connu).

Taxi 3 est un terrain connu par toi, pas par moi. C'est sûr que le dernier album de Shéryl Crow n'a pas joué la fibre larmoyante et depressive à mort, même si ça peut plaire à certain. Pour autant, je trouve qu'elle y dit des choses intéressantes, voilà tout.

Ce disque a déjà été oublié par tous ceux qui y ont jeté une oreille voire deux.
Sache par ailleurs que je ne parle que de ce que j'écoute et que je ne néglige rien. La preuve, je viens encore de dépenser trois minutes de mon temps à répondre à ton message.
cg

Bah il n'est pas oublié par moi, je l'écoute régulièrement depuis sa sortie, je ne m'en suis pas lassé du tout, même s'il est inégal.


Dernière édition par le Mer 19 Oct - 15:56, édité 1 fois

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Laurent78 le Mer 19 Oct - 15:49

katou8 a écrit:S'exprimer sur un magazine que l'on achète et soutient depuis le #1 en regrettant son évolution me semble assez normal. C'est en fait tout aussi comparable à un critique qui aime un groupe depuis le début et qui regrette l'évolution de sa musique ... Est-ce pour autant un grincheux ? Et les éditos au vitriol ... sont-ils aussi le fruit d'un grincheux ?
(...)
dans le cas countrysongs j'imagine un peu sa démarche (parfois): c'est-à-dire trouver sur le forum ce qu'il ne trouve pas (ou plus) dans le magazine. Pour le reste, ses fixettes sur Dolly Parton et Sheryl Crow, c'est un autre débat , surtout quand en // on parle de commercial à propos de Noir Désir !

Je suis entièrement d'accord sur tout ce que tu as dit avant. Apparement, on déteste la remarque ou la critique sur ce forum. Et on remarquera encore une fois que les plus grands retours sont de ceux qui bossent dans la magazine. Bref cela ne vient pas des lecteurs apparement.

Ensuite, pour Dolly Parton, je n'ai fait que de parler de sa période bluegrass, et de son nouvel album. Et j'ai juste parlé du nouvel album de Shéryl Crow. C'est Acho et Goof qui font une fixette sur le fait que j'aime ce disque.

Bref ne donnez pas aux autres VOS torts mr Acho et Goof, par souci d'honnêteté encore une fois.

AmarokProg a écrit:En même temps critiquer l'aspect commercial de Sheryl Crow quand James Blunt a été encensé dans la revue ça me fait sourire également mais bon... Mr. Green

Mr. Green Mr. Green Tu m'étonne...

Comme quoi, j'ai bien fait de lire en diagonale, j'ai pas vu la critique de James Blunt. En même temps, je ne juge que par les 2 singles que j'ai entendu. Le texte de "you're beautiful" est assez pauvre, mais c'est l'ensemble de sa production musicale qui était calibrée pour faire concurrence, ou marcher sur les pas de Daniel Powder.


Dernière édition par le Mer 19 Oct - 15:57, édité 5 fois

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Hugues le Mer 19 Oct - 15:50

katou8 a écrit:et effectivement, aujourd'hui, les DOORS, le VELVET et toutes les légendes 60-70 sont commerciaux ! :suspect: affraid

La musique du Velvet n'est pas commerciale. Fais-donc écouter "Sister Ray" à n'importe qui, tu verras si c'est commercial. Par contre, sa renommée posthume fait vendre les disques du Velvet à ceux qui s'intéressent au rock en tant qu'art.

Ce qu'on appelle "musique commerciale", c'est celle qui est calibrée pour plaire à un public de masse, comme un produit.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  fucking axel le Mer 19 Oct - 16:02

what's the fuck????

non franchement??????????

1 countrysongs parle pour toi mais n'inclus pas la parole générale: les lecteurs!je ne veux pas passer pour une frustrée ou aigrie culturelle toujours en train de faire des critiques négatives sur le compte de la revue par un intermédiaire, la revue offre qd même un panel de ce qui se fait actuellement et bien souvent oublié des autres journaux ou présenté sous un autre angle!
la critique est aisée l'art est difficile!
un forum n'est pas l'anti chambre de la mise à mort culturelle ou un défouloir!! je pensais le contraire!!
2 ok James Blunt n'est peut-être pas ta tasse musicale commerciale préférée mais après tout il en faut pour tous les goûts moi perso il me laisse de marbre! mais après tout pourquoi pas pour d'autres!
3 tu défends avec ardeur une artiste, pas de pbm puisque good is good et bad is bad but it's not simple...
réfléchis pourquoi les gens en viennent à la joute verbale avec toi???
on dirait que tu trouves un malin plaisir à provoquer l'autre plutôt que de privilégier le dialogue avec les journalistes! après ne vient pas te plaindre qu'ils ne te répondent plus! tu as de la chance de pouvoir dialoguer avec eux, penses tu que les autres en font de même??? ben là tu te mets le doigt dans l'oeil :eye:
4 si je devais compter sur le canard pour me parler des artistes que j'écoute et ben ça ferait belle lurette que j'aurai mis les voiles ailleurs!
5 franchement si tu trouves le mag incomplet, t'en achètes un autre pour compléter!
6 le forum semble ouvert à ceux qui ne lisent pas le canard déchainé car si tu lis régulièrement le forum bon nombre d'infos te sont re ou données!!
7 faut arrêter maintenant hein???
8 pourquoi aimes tu Sheryl Crow????????? je veux savoir moi aussi! et ce serait bien mieux comme tu le fais sur d'autres topics plus intelligemment????non???
9 y'a pas de neuf!

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  AmarokProg le Mer 19 Oct - 16:23

2 ok James Blunt n'est peut-être pas ta tasse musicale commerciale préférée mais après tout il en faut pour tous les goûts moi perso il me laisse de marbre! mais après tout pourquoi pas pour d'autres!

Tu éciras la même chose au Goof sur Sheryl Crow ? Mr. Green
Arf !
PS : je ne prend la défense de personne, ni de countrysong, ni de sheryl crow c'est pour le principe de la phrase qui devrait cencerner tout le monde, donc !
Sur le principe à défendre ce qu'on aime et casser ce que l'on n'aime pas, cela entraîne "obligatoirement" des joutes verbales... pourquoi s'en étonner... ?

:batman:

Pour Sheryl Crow, en fait, je vais être de super mauvaise fois histoire de faire bonne mesure (et pour ceux qui me croient de mauvaise fois, cela leur fera une occasion de pavoiser) et je dirai juste que si la demoiselle a été adoubée par ses copines Sarah McLachlan, Mary Chapin Carpenter et j'en passe, si elle a bossé avec S. Wonder, S. O Connor, Clapton, Don Henley ou le regretté Kevin Gilbert... qu'elle était de surcroît plutôt bien appréciée par Johnny Cash himself, c'est forcément :

1. qu'ils n'avaient pas grand chose dans les oreilles, et puis, qu'est-ce qu'ils y connaiss(ai)ent parce qu'elle vaut pas tripette quand même la demoiselle !

2. que peut-être, oui, peut-être, cela pourrait valoir un peu plus qu'une considération limite méprisable sur sa musique. Mais là c'est déjà aller trop loin pour une chanteuse qui fait dans la vente à tout prix. Mr. Green

Mon intervention s'arrêtera là.

:flower:


Dernière édition par le Mer 19 Oct - 16:30, édité 1 fois

AmarokProg
Langue pendue

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.amarokprog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Uncle_Remus le Mer 19 Oct - 16:27

axel a écrit:

3 tu défends avec ardeur une artiste, pas de pbm puisque good is good et bad is bad but it's not simple...
réfléchis pourquoi les gens en viennent à la joute verbale avec toi???

Ah oui, ça, c'est un truc très courant: il y a des gens, comme ça, qui passent leur temps à s'engrainer avec d'autres, avec qui les conversations dégénèrent, mais pour qui c'est toujours la faute des autres. Jamais ne leur vient la question de savoir si ça ne viendrait pas d'eux... Dans la vraie vie c'est déjà fatigant, alors sur un forum...

Uncle_Remus
Langue pendue

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 19/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Laurent78 le Mer 19 Oct - 16:28

axel a écrit:
3 tu défends avec ardeur une artiste, pas de pbm puisque good is good et bad is bad but it's not simple...
réfléchis pourquoi les gens en viennent à la joute verbale avec toi???


Mais bon sang, j'ai dit que j'aimais bien un album, j'ai fait un sujet dessus, voilà tout. Et c'est Acho et Goof qui reprennent ça en boucle pour en faire un argument, ou pour tourner ça en pic facile sur tous les salons !

Alors si je comprends bien, je peux inverser les rôles et faire moi aussi des tas de posts à chaque désaccord avec goof, ponctué par "son James Blunt" ? Ca mène où ces raccourcis faciles et cette mentalité sur les autres forumers ? Tu peux me le dire Axel ?

La joute verbale ?
1 ) Et bien j'ai par exemple parler de sujets tabous, enfi apparement "tabous". La fusion Crossroads-Compact. En voilà un sujet tabou.

2 ) Et le pire des sujets tabou : l'attitude à prendre quand on bosse dans un journal musical et que l'on post à longueur de journée sur les forums du-dit journal. Dkelvin a donné son avis et c'est vrai que c'était très personnel, il n'en était pas obligé.

3 ) Enfin, la confrontation des disques qu'on aime et qu'on aime pas provoque forcément des heurts.


Dernière édition par le Mer 19 Oct - 16:38, édité 4 fois

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Hugues le Mer 19 Oct - 16:29

AmarokProg a écrit:Pour Sheryl Crow, en fait, je vais être de super mauvaise fois histoire de faire bonne mesure (et pour ceux qui me croient de mauvaise fois, cela leur fera une occasion de pavoiser) et je dirai juste que si la demoiselle a été adoubée par ses copines Sarah McLachlan, Mary Chapin Carpenter et j'en passe, si elle a bossé avec S. Wonder, S. O Connor, Clapton, Don Henley ou le regretté Kevin Gilbert... qu'elle était de surcroît plutôt bien appréciée par Johnny Cash himself, c'est forcément :

1. qu'ils n'avaient pas grand chose dans les oreilles, et puis, qu'est-ce qu'ils y connaiss(ai)ent parce qu'elle vaut pas tripette quand même la demoiselle !

2. que peut-être, oui, peut-être, cela pourrait valoir un peu plus qu'une considération limite méprisable sur sa musique. Mais là c'est déjà aller trop loin pour une chanteuse qui fait dans la vente à tout prix. Mr. Green

Mon intervention s'arrêtera là.

:flower:

ah ça c'est vachement instructif, tiens, merci amarokprog, j'adore Sheryl Crow maintenant...

sache qu'il y a plein de chanteurs que j'adore qui aiment des trucs que je n'aime pas du tout...

en plus, tous les artistes que tu mentionnes, je ne les aime pas non plus, alors tu vois comme ça me stimule! ;)

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DVD Austin City Limits - Music Festival

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum