Une grand mère à moustache chez les Tartuffes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une grand mère à moustache chez les Tartuffes

Message  Lee Harvey Oswald le Sam 16 Juil - 15:58

...Hé oui, c'est plus qu'un concert...Pour ceux d'entre vous, bourgeois consommateurs, y compris les pauvres qui consomment sans acheter, qui veulent savoir ce qu'est en 2011 une grande sédition artistique et intellectuelle, éprouver le discours foncièrement indigné d'une grande rebelle chez le parti le plus avant gardiste dans ses idées politiques et sociales, et accessoirement découvrir ce que la musique de notre époque a à offrir de plus audacieux et innovant, ne manquez pas Joan Baez à la prochaine fête de l'Huma...

www.humanite.fr/29_06_2011-le-grand-retour-de-joan-bae...

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une grand mère à moustache chez les Tartuffes

Message  michel53 le Mar 19 Juil - 3:29

Lee Harvey Oswald a écrit:...Hé oui, c'est plus qu'un concert...Pour ceux d'entre vous, bourgeois consommateurs, y compris les pauvres qui consomment sans acheter, qui veulent savoir ce qu'est en 2011 une grande sédition artistique et intellectuelle, éprouver le discours foncièrement indigné d'une grande rebelle chez le parti le plus avant gardiste dans ses idées politiques et sociales, et accessoirement découvrir ce que la musique de notre époque a à offrir de plus audacieux et innovant, ne manquez pas Joan Baez à la prochaine fête de l'Huma...

www.humanite.fr/29_06_2011-le-grand-retour-de-joan-bae...

Je ne sais pas trop comment interpréter cet article ?? Au deuxième, voir troisième degré j'espère ??
Pour moi Joan Baez reste une très grande dame engagée et sincère dans de multiples combats, et bien sur une très grande voix même à 70 ans passés ... Je l'ai vu récemment en mars dans une salle moyenne à Rennes et j'ai vraiment apprécié cette soirée. Auparavant, je l'avais vu il y a bien longtemps en 1974 quelques jours après Led Zeppelin au Palais des Sports de St Ouen, et fin des années 80 au Palais des Congrès pour la tournée promotion de son livre "Et une voix pour chanter" et simultanément de son album "Recently". Je n'ai jamais été déçu ... Donc, il y a de plus en plus de chances que je débourse 25 euros pour un ticket et monter sur Paris, la voir encore une fois .. (Peut être l'une des dernières ?? La Dame est quand même âgée et va peut être arrêter de tourner en concert !!)
Tant qu'au lieu et l'occasion, je ne m'étalerai pas de trop sur le sujet, chacun ses opinions .... mais j'ai quand même apprécier Les Who, Léonard Cohen et bien d'autres à tous ces concerts ... Tant qu'à la récupération politique, n'oublions pas qu'il y a quelques années le Grand Sarkozyen Johnny Hallyday avait été aussi la star d'un soir pour l'Huma !!! Comprenne qui pourra !!!

michel53
Langue pendue

Nombre de messages : 152
Age : 66
Localisation : Mayenne (53)
Date d'inscription : 30/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une grand mère à moustache chez les Tartuffes

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 19 Juil - 7:08

C'était au premier degré, sarcastique...mais tu as tout à fait raison de venir la défendre, si elle t'a procuré des émotions esthétiques, je respecte.
Bon je m'en suis jamais caché, les chansons politiquement engagées n'ont jamais été pour moi le côté le plus intéressant ni le plus profond de cette musique, c'est souvent le produit d'élans superficiels, en tout cas moi je n'y trouve rarement matière à réflexions approfondies. La plupart des chanteurs engagés feraient mieux d'aller coller des affiches que de nous bassiner puérilement en musique de ce qu'ils pensent de l'état social et politique de leur temps. D'ailleurs souvent ces rebelles à la petite semaine ne se rendent même pas compte qu'ils sont parfaitement conformes et que leur remise en question du monde qui les entoure a tôt fait d'être ingérée par le marketing et le divertissement. Joan Baez, quel que soit l'intérêt de ses chansons, a été ainsi longtemps du produit consommable pour bobos éclairés, ses textes et sa musique n'ont jamais remis en question quoi que ce soit, alors que l'on ne me parle pas de sédition artistique ou intellectuelle, ce qu'elle dit dans ses textes et sa musique n'ont jamais choqué personne. Elle prétend dans ses chansons gauchistes dénoncer les règles morales du système capitaliste alors même que le public qui se presse à ses concerts sont des bourgeois consommateurs. Bref beaucoup de tartufferie là-dedans.

Ceci dit, je connais mal la Dame en question...J'ai toujours trouvé sa voix insupportable, ça m'a toujours empêché d'aller écouté ses disques...Et puis peut on à la fois aimer en même temps Karen Dalton ou Judee Sill et Joan Baez ? Je ne crois pas.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une chronique (Xroads #14)

Message  Quiet Man le Mar 19 Juil - 10:04

JOAN BAEZ *****
Day After Tomorrow
Razor & Tie
Amende honorable

J'ai longtemps eu un problème avec Joan Baez. D'une part, je lui en voulais de s'attribuer en permanence une part importante dans la réussite de Bob Dylan (alors qu'en fait Dylan s'est servi d'elle comme il se servait de tout le monde à l'époque et que Joan doit plus à Bob – au moins pour la suite de sa carrière – que l'inverse); d'autre part, son argument principal – sa voix – a longtemps été pour moi un obstacle tant elle s'acharnait à massacrer les mélodies que j'aimais, qu'elles soient traditionnelles ou Dylaniennes par des vocalises vite insupportables. D'un autre côté, ses engagements personnels ont toujours forcé mon respect (je garde notamment en souvenir une prestation en direct à la TV française où elle chanta « Parachustiste » de Maxime Le Forestier, chanson bannie sur nos ondes, malgré l'interdiction qui lui en avait été faite). Et puis elle a toujours su interpréter de bons songwriters, parfois inconnus: 3 titres de Richard Shindell sur le même album ("Gone From Danger" en 1997), il fallait le faire. Mais aujourd'hui, je fais amende honorable avec ce "Day After Tomorrow" qui est peut-être le meilleur album de cette grande dame. Production impeccable et tonique de Steve Earle dont elle avait déjà repris « Christmas In Washington » sur "Dark Chords On A Big Guitar", choix des auteurs du meilleur goût: 3 titres de Earle (je recommande le morceau d'ouverture « God Is God » ou le simili-traditionnel « I Am A Wanderer », 2 d'Eliza Gilkyson, le morceau titre de Tom Waits et puis Diana Jones, Thea Gilmore, Elvis Costello & T-Bone Burnett (le délicat « Scarlet Tide » également repris par Alison Krauss, Patty Griffin. Et puis des gratteurs de cordes (et vocalistes) de haut niveau tels que Tim O'Brien, Darrell Scott ou Steve Earle. Et surtout, Madame Baez a vieilli, donc perdu en partie sa voix dont elle tire désormais la substantifique moelle, ne s'égarant plus en vocalises inutiles. Bien sûr, elle essaie – sans réussir – sur « Rose Of Sharon » de la pas-assez-reconnue Eliza Gikyson mais, tout au long de l'album, elle chante tout en retenue et illumine chaque composition. Un vrai grand disque, d'une grande artsite, rien que pour le plaisir.

À ranger, plus tard!

Sam Pierre

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une grand mère à moustache chez les Tartuffes

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 19 Juil - 10:31

Et sa soeur, la très jolie Mimi Farina, tu connais ça Sam Pierre ?

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une grand mère à moustache chez les Tartuffes

Message  Quiet Man le Mar 19 Juil - 11:18

Lee Harvey Oswald a écrit:Et sa soeur, la très jolie Mimi Farina, tu connais ça Sam Pierre ?

J'ai connu la regrettée Mimi Fariña surtout par les disques qu'elle a faits avec son mari, le (encore plus) regretté Richard Fariña. Des titres comme "Bold Marauder" avec son accompagnment au dulcimer restent des classiques...

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une grand mère à moustache chez les Tartuffes

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum