Propos de Lars VON TRIER à CANNES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Propos de Lars VON TRIER à CANNES

Message  LB le Lun 6 Juin - 3:41

Que cela soit, dés le début, totalement clair. Je ne connais Lars VON TRIER que de nom, je n'ai vu aucun de ses films, et je n'en verrais aucun. Entre les films que je dois voir, les livres et les bds que je dois lire, je n'avais déjà pas prévu de m'intéresser à lui, mais, depuis quelques jours, il m'est devenu très antipathique. Vous l'aurez compris, je fais allusion aux propos qu'il a tenus à Cannes sur HITLER. Des "maladresses", comme vous dîtes bien légèrement. Il est vrai qu'il s'est contenté d'exprimer sa sympathie pour un homme responsable de la mort de millions d'autres. Rien de bien grave, en vérité!
Bon, soyons sérieux, le sujet me semble l'exiger. Non, les propos de VON TRIER ne sont pas une simple "cascade de maladresses", non, ceux qui les ont condamnés ne sont pas des "blaireaux" se livrant à du "sensationnalisme au rabais" avec une "polémique à deux balles". VON TRIER a affirmé sa sympathie pour HITLER (tout en disant ne pas approuver ses actes) de manière volontaire et libre (mais pas réfléchie, je vous accorde volontiers ce point), et il doit en assumer la responsabilité. L'horreur des crimes des nazis condamne sans appel de telles prises de position, que l'éventuel génie cinématographique de leur auteur (N'ayant pas vu ses films, je ne me prononcerai bien évidemment pas sur leur qualité) ne saurait excuser. Vous prenez la défense de VON TRIER, allant jusqu'à l'afficher en couverture, avec beaucoup de désinvolture, niant la gravité de ses paroles par la nécessité de défendre un cinéma de qualité. Ce souci, par ailleurs justifié et louable, vous incite manifestement à exprimer des jugements imbéciles (pour rester poli), à des concessions regrettables.
Je conclurai cette lettre en adressant aux responsables cannois mes félicitations pour leur rapide réaction. Encore une fois, les propos de VON TRIER ne pouvaient être tolérés, et nécessitaient une réponse claire et ferme. Son exclusion du festival l'a été.

Laurent BOTTINO
L'ARCADIE
186 Ter avenue de PESSICART
06100 NICE

LB
Nouveau

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 06/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propos de Lars VON TRIER à CANNES

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 6 Juin - 4:48

Laurent Bottino, vous ne servez pas la mémoire de ce gouffre sans fond que fut l'Holocauste en montant sur vos grands chevaux bien pensants d'Humaniste béni oui-oui outré...Certes il est tellement plus facile de traiter LVT de "gros nazi" à partir d'une provocation (lancée à la suite d'une interminable série de questions/réponses de journalistes débiles plus préoccupés de savoir dans quelle fiesta cannoise ils vont mater la nuit le cul de pétasses emperlouzés que de s'interroger sur la signification esthétique de ses films) que de remettre ses quelques mots en regard de son oeuvre cinématographique (vous le reconnaissez, vous ne savez absolument RIEN de son univers filmique et des idées qui y sont véhiculées), encore même faudrait il avoir quelque sens critique et culture politique pour appréhender une oeuvre placée sous le signe de la subversion...Car connaissant son Cinéma, il est parfaitement limpide qu'il n'y a AUCUNE forme d'antisémitisme dans ses propos, aucun négationnisme, aucune glorification de la visée mortifère nazie, des atrocités commises, d'ailleurs comment pourrait il en être, son actrice est Charlotte Gainsbourg (son père d'ailleurs n'avait il pas fait le même genre de provocation dans son disque "Rock Around The Bunker" ?), son chef opérateur est aussi Juif, il a toujours combattu les mouvements d'extrême droite dans son pays, deux de ses comédiens ont la Trisomie 21, alors tu parles d'un Cinéaste portant le brassard SS...
Toute l’œuvre de Lars Von Trier repose sur la dénonciation d’une Europe moisie et hypocrite, honteuse de son passé, incapable de la moindre remise en cause, hormis par cette substitution de la culture permanente de l’excuse, la mise en place d’une pensée unique, un idéalisme artificiel et niais, dont votre post vient d'en être une illustration éloquente...

Dans cette fameuse Conférence, il dit juste être intéressé par le personnage de Hitler et là je ne vois pas le scandale, Hitler étant un personnage, certes éminemment négatif, mais dans sa psychologie infiniment plus retors et complexe que le pantin détraqué décrit habituellement par l'historiographie et on peut être fasciné par le personnage (en ce qu'il nous révèle de notre PROPRE humanité et de ses failles béantes, Hitler est autant que Jesus le FILS de l'Homme) en ayant toujours en perspective l'enigme absolu que représente la Shoah.

Je vous conseille à ce sujet d'ailleurs la défense ahurissante de Hitler par un des plus grands érudits de notre temps, de surcroît Juif lui-même, George Steiner dans un récit intitulé "Le Transport de A.H." (si vous ne savez pas qui est George Steiner, allez consulter sa fiche sur Wikipedia)...
George Steiner dans une récente interview à Libération : "Je préfère un SS cultivé à un beach boy"...A côté d'une telle déclaration, vous admettrez que la provocation de Lars Von Trier c'est de la blague.

Personnellement me choque plus un vieux porc libidineux qui viole une camériste noire (quand on sait en plus qu'en Afrique le viol est considéré comme pire que la mort) et sa défense par certains imbéciles gauchistes que la provocation, peut être maladroite et hors de propos dans le contexte cannois, d'un authentique artiste, quoi qu'on pense de ses films. Donc bravo au rédacteur en chef de Brazil d'avoir frondément mis LVT en couverture, à contre courant des cris d'orfraie des biens pensants naifs.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

TOUJOURS LES PROPOS DE LARS VON TRIER A CANNES

Message  LB le Mer 8 Juin - 2:40

Lee Harvey Oswald, en réponse à mon message, vous vous livrez à une défense passionnée de Lars VON TRIER, montrant une connaissance approfondie de ses films qui, encore une fois, n'est pas la mienne. Malheureusement, ce ne sont pas les films de ce cinéaste que je mets en cause, mais les propos qu'il a tenus à Cannes, lors d'une conférence de presse, propos que vous avez, il me semble, en partie déformés. Si VON TRIER s'était contenté, comme vous le soutenez, d'affirmer un intérêt pour le personnage d'HITLER, il n' y aurait en effet pas de commentaire particulier à faire, les abîmes de l'âme humaine qu'HITLER a révélés et la manière dont il a entraîné tout un peuple dans sa démence meurtrière restant un avertissement et un sujet de réflexion capitaux. Mais le discours de VON TRIER s'est révélé plus ambigu, exprimant une "sympathie" (Le mot a été prononcé par le cinéaste) dépassant un simple intérêt, "Je dis que je comprends l'homme. Ce n'est pas vraiment un brave type, mais (...) je compatis un peu avec lui". Des propos étonnants, et, vous en conviendrez, pour le moins troublants: "Je pense qu'il a fait de mauvaises choses, absolument, mais je peux l'imaginer assis dans son bunker à la fin." Je suis personnellement frappé par la légèreté avec laquelle VON TRIER évoque ici la Shoah, "de mauvaises choses", et la compassion exprimée pour leur auteur "Je compatis un peu avec lui."
Cela ne signifie cependant évidemment pas que VON TRIER est un nazi, juste, en l'occurrence, un provocateur à la petite semaine. Si les films de ce cinéaste, ses différents engagements, que vous avez évoqués dans votre réponse, permettent d'écarter tout soupçon d'accointance avec des idéologies racistes, ils n'enlèvent rien aux paroles qu'il a, sans aucune contrainte, prononcées, et devant lesquelles les journalistes se sont, à juste titre, indignés. Les injurier ne sert à rien, ce n'est pas eux qui ont commis une faute. Que cela vous plaise ou non, VON TRIER a bel et bien dérapé, et le fait que d'autres individus, comme Georges STEINER, aient proféré des paroles bien pires ne saurait être avancé comme une excuse. Je maintiens donc toutes les remarques exprimées dans mon courrier précédent.
Vous critiquez ce courrier avec vigueur, m'accusant d'humanisme "béni oui-oui", de participer à la promotion d' "une pensée unique, un idéalisme artificiel et niais", de naïveté. Naïf? Peut-être. Susceptible d'exprimer des jugements rapides, pas toujours réfléchis? Sans doute, comme tout un chacun. Humaniste béni oui-oui... C'est votre droit de le penser, comme c'est le mien de vous considérer comme un individu plus prompt à l'éructation qu'à la réflexion, confondant ses condamnations avec de grandes manifestations d'intelligence et d'anticonformisme. Il ne suffit pas pour atteindre ces deux qualités de se livrer à l'insulte et de se dresser sur ses ergots. Cette attitude me semble relever plus de la pose que d'un véritable engagement, idéologique et artistique. Je suis peut-être un humaniste béni oui-oui, ce qui reste à prouver, mais j'attends que vous me démontriez en quoi vous êtes autre chose qu'un producteur d'arrogantes diatribes, gonflé de sa supposée importance.
Un dernier mot concernant le "vieux porc libidineux". Je me déclarerai, sur ce point, entièrement d'accord avec vous, si l'individu en question s'avère coupable. Je vous rappelle cependant que l'enquête est en cours, que dans une démocratie, dans un état de droit, tout accusé est présumé innocent jusqu'à ce que la preuve de sa culpabilité ait été apportée, et que l'accusation, dans cette affaire, comporte de réelles incohérences. Mais il s'agit là d'un autre débat, qui ne concerne pas BRAZIL.

Laurent BOTTINO

LB
Nouveau

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 06/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propos de Lars VON TRIER à CANNES

Message  Lee Harvey Oswald le Mer 8 Juin - 4:23

Laurent Bottino, je vous remercie d'abord d'avoir apporté quelque crédit à mon post certes vitupérant en me répondant longuement point à point...Après tout, vous auriez pu très bien considéré ma réaction comme peanuts étant donné que nous ne sommes pas à égalité, je suis planqué derrière un pseudo alors que vous affichez votre indignation sous votre vraie identité (ce n'est pas ironique, j'ai un respect, quelles que soient leurs convictions, pour les rares personnes qui osent s'exprimer sur le net à visage découvert).

Soit, LVT exprime sa SYMPATHIE pour Hitler et je devine que pour vous un artiste ne doit pas tout s'autoriser, qu'il a au contraire une responsabilité sociale, politique et historique et qu'il ne peut s'autoriser de bafouer publiquement des interdits formellement acquis dans une Démocratie (pédophilie, racisme, antisémitisme, sympathie pour Hitler ou Staline,...euh ah non pas sur pour Staline, l'intelligentsia et nos bobos n'auraient surement pas bronché si LVT aurait affiché une sympathie pour une ordure communiste...) sans avoir à rendre de comptes sur le piétinement de ces intangibles piliers moraux...Vous considérez que l'on n'a pas le droit d'écrire ou dire certaines choses...Bon, je ne cabotinerai pas plus en avant en me mettant en porte à faux sur le respect de cette observance commune, cela nous entrainerait sur une élaboration patiente et méthodique réflexion sur la signification de la provocation, la place du provocant dans une société libre avec ses règles morales d'apparat, la valeur de ce moyen stratégique pour faire sortir l'ennemi de ses gonds, le faire changer de position afin de prendre l'avantage de la situation...

Juste un mot sur votre lettre ouverte au rédacteur en chef de Brazil...Je ne veux pas parler à sa place, libre à lui de venir vous répondre ici sur son choix éditorial, mais je pense qu'il a considéré justement les propos de LVT comme une provocation madroite plutôt qu'une apologie de criminels nazis et qu'il doit savoir que ce genre de provocation est somme toute courante dans les conférences de presse anglo saxonnes (ainsi, les propos de LVT n'ont fait le buzz qu'en France et n'ont trouvé que peu d'échos indignés ailleurs).
Pour ma part, je l'ai dit, LVT est un artiste, et comme tout artiste, il a cette faculté de se mettre à la place de personnages qui pourraient l'inspirer, ce qui inclut de rentrer en sympathie avec iceuxci...Que LVT éprouve dans son continuum d'inspiration artistique un sentiment "humaniste" pour un pauvre type vieillard avant l'heure, tremblotant crépusculaire, sa chair crispé, enterré à plusieurs mètres sous un bunker, devinant l'échec de tout ce qui avait fondé ses rêveries démentes, au risque de vous choquer je peux comprendre, sans forcément l'approuver, la compassion de LVT...Alors voila, il le dit lui-même, il sait les millions de morts de la Shoah, il doit souffrir dans sa chair de cette honte de notre Civilisation (il y a assez d'indices dans ses films sur cette obsession), mais il en vient quand même à éprouver de la sympathie pour le Hitler en phase terminal...Libre à vous bien sur de trouver cela indécent, révoltant, moi je n'oublie pas que LVT est un cinéaste torturé, complexé, qui trimballe son lot de névroses et de mal être, et qu'il arrive à se mettre dans la peau d'un dictateur, aussi monstrueux soit il, je l'absous et même plus que cela de cette "faute de goût"...Après on en revient certes à ce qui est admis en privé et en public.


Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propos de Lars VON TRIER à CANNES

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 21 Juin - 16:47

Bon maintenant que notre ami est reparti lire ses magazines culturels avec Yannick Noah en couverture ou autres histrions niaiseux de la bonne conscience bienfaitrice de l'Humanité, on va pouvoir parler des films de Lars Von Trier tranquille...

Revu hier son film "Element Of Crime"...magnifique travail sur la narration, multiple, éclatée, tendue par une violence âpre, froide, avec d'évidentes références à Tarkovski, un chant funèbre pour notre Occident agonisant...Je conseille sa vision à tous les VRAIS cinéphiles.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propos de Lars VON TRIER à CANNES

Message  GOOF le Mar 5 Juil - 9:33

Je ne sais pas encore où sera publiée mon interview de Lars Von Trier, je mettrai un petit mot ici… Elle éclaire, je l'espère, beaucoup le personnage, sachant que dès le début je lui ai signifié que je n'avais pas de temps à perdre avec tout ce bordel de polémique (pour info, je l'ai interviewé deux heures après qu'il ait été annoncé persona non grata et juste après un direct avec le JT de la première chaîne TV d'Israël !!)… Par contre, lui a tenu à m'en parler, entre les lignes… Je te rassure, on a aussi parlé de fist fucking !…

GOOF
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 06/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propos de Lars VON TRIER à CANNES

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 5 Juil - 15:12

Ah bien au contraire moi ça m'aurait interessé qu'il développe dans le cadre d'une interview sérieuse ce qu'il pense réellement d'Hitler et la plaie coruscante et cinabre du nazisme dans l'Histoire de l'Europe, j'en ai rien à foutre moi de savoir qu'il partouze avec des gros Vikings bardés de cuir.
Entre temps, j'ai appris, Preacher, que vous étiez responsable des bonus DVD d'un de ses films, ceci expliquant peut être cela...Il y a des choses très intéressantes dans Brazil mais enfin ça copine quand même beaucoup (toute la filmographie merdique d'Antoine de Caunes portée aux nues au détriment de celle de Gus Van Sant ça fait pas sérieux pour une revue qui se veut cinéphile).

Euh sinon vous pouvez coller son interview sur ce forum, elle m'intéresse hein.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propos de Lars VON TRIER à CANNES

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum