La lumière est désormais interdite...

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Lee Harvey Oswald le Dim 14 Mar - 20:42

thiad a écrit:Ce genre "d'argument" est un peu court et tout droit sorti de la doxa habituelle....

Il est de notoriété que "Le Livre Noir Du Communisme" a été financé par Berlusconi et la vision sanglante de cette idéologie un mensonge relayé par les médias bourgeois...d'ailleurs les mea culpa d'anciens maoistes ont été extorqués dans les geoles de notre République...

thiad a écrit:Mais les raccourcis n'ont jamais eu une réelle vertu euristique.....

Attends là si tu commences à t'improviser Commissaire du Prolétariat du forum et à traquer sans pitié toute analyse que tu considères comme historiquement candide, il risquerait de perdre sa vocation première d'être un support au magazine qui met Bernie Bonvoisin en couverture....Mr. Green
Ceci dit avec une telle reprise en main, ce forum finira surement par devenir un havre de science et de savoir historique...et si ça peut servir à rééduquer tous nos Camarades Prolétaires qui le fréquentent...Mr. Green

thiad a écrit:En tous cas il n'est plus ici question de communisme, non ? Ici, je veux dire là en france (sans majuscule - celle-ci est bien petite aujourd'hui avec ces médiocres qui gouvernent et leurs réflexes de DRH - tiens d'ailleurs le ministre de l'éducation est un ancien DRH - tu pourrais aussi t'en prendre à lui, non ? Si inculture il doit y avoir il en prépare les prémices avec une vigueur surprenante....)....

Là je te renvoie ton accusation de simplisme...A lire ta haine pour notre gouvernement (et je ne suis surement pas un laudateur de Sarkozy), tu dois être un de ces utopistes candides qui assimilent gauche=respect et humanisme, droite=conservateur et irrespect...

Alors pour remettre en place quelques caricatures grotesques...

-Segolène Royal ,concurrente de Sarkozy aux dernières élections présidentielles est surement bien plus traditionnaliste et conservatrice que Sarkozy (cf sa défense des valeurs de la famille, pour rappel sa proposition de loi pour interdire les films érotiques M6)...
-Question liberté dans la France actuelle, bien entendu, les gens sous Mitterrand étaient bien plus libres, la vie était bien plus douce, c’est sur on s’en souvient tous. D’ailleurs on les mettait sur écoute pour en être bien certains, histoire d’être bien assuré qu’ils se comportaient correctement.
-La conception de l’homme à Droite n’est pas dénué de respect et d’entraide non plus bien qu’elle valorise en effet l’accomplissement personnel au dépend de l’assistanat flagellatoire.
-Le libéralisme est humaniste autrement, dans libéralisme il y a liberté c'est-à-dire une conception libertaire justement, qui place l’homme et ses aspirations au centre de tout, qui le responsabilise d’un coté certes mais par conséquent lui octroie des droits supplémentaires . Et puis sortons de la caricature, aucun des partis républicain ne va à l’encontre des règles les plus élémentaires du bien vivre ensemble, associé la gauche à partouse collective et droite à individualisme irrespectueux est un rapprochement des plus simplistes qui soient. Je rajoute que la Droite française n'a JAMAIS remis en cause la couverture maladie universelle, il suffit de creuser juste un peu peu pour s'apercevoir que cette Droite est au fond très éprise de valeurs de gauche et c'est absurde de vouloir la diaboliser.
-Penser à ses projets, rêver d’une vie meilleure et de réussite est tout a fait compatible avec respecter son prochain et aimer les autres.
-La gauche francaise d’aujourd’hui c’est une gauche Jospiniste, mitterrandiste, une gauche qui n’a que très peu de différence avec la droite (qui ressemble plus a un parti centriste voir social democrate selon des normes etrangeres), la politique même proposée par Bayrou est proche du Blairisme, un modèle d'égalitarisme social comme on le sait tous.
-A l'heure européenne et mondiale, les politiques ont des marges de manœuvre considérablement étroites, donc il est parfaitement idiot de reporter l'ensemble des maux de la société française sur Sarkozy et son gouvernement. C'est la loi du marché qui dicte son pouvoir et la droite et la gauche n'ont pas ce pouvoir.
avatar
Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  dkelvin le Dim 14 Mar - 23:51

thiad a écrit:Ce genre "d'argument" est un peu court et tout droit sorti de la doxa habituelle....
Si on fait le compte des abrutissements, des massacres, des morts, de l'inculture, l'autre côté se livre à une sévère concurrence - les méfaits du colonialisme, les pogroms (bien avant le communisme dans la russie tzariste) ne sont pas à négliger non plus !

La comptabilité macabre est bien peu éclairante.

Je dis cela d'autant plus à l'aise que je ne suis pas communiste. Mais les raccourcis n'ont jamais eu une réelle vertu euristique.....

En tous cas il n'est plus ici question de communisme, non ? Ici, je veux dire là en france (sans majuscule - celle-ci est bien petite aujourd'hui avec ces médiocres qui gouvernent et leurs réflexes de DRH - tiens d'ailleurs le ministre de l'éducation est un ancien DRH - tu pourrais aussi t'en prendre à lui, non ? Si inculture il doit y avoir il en prépare les prémices avec une vigueur surprenante....)....Le reste c'est de l'histoire et comme le récit historique est une construction toujours vouée à soutenir une idéologie - il suffit juste de choisir celle qui rehaussera un peu les desseins de ces imbéciles qui nous gouvernent.

cheers Bonsoir Thiad.
Au cas où tu ne t'en sois pas rendu compte, ce forum est désormais vidé de tout étranger (très tendance en ce moment), l'entrée est gardée comme les Enfers par 2 Cerbères iq LHO irascibles qui mettent en charpies tout impétrant ayant eu l'outrecuidance de traverser le Styx d'un clic de souris.
old Tenez vous à distance ô pauvre hère qui errez sur le net à la recherche d'un havre de paix pour parler musique, ici vous n'êtes point les bienvenus. out

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 15 Mar - 0:30

dkelvin a écrit:
Au cas où tu ne t'en sois pas rendu compte, ce forum est désormais vidé de tout étranger (très tendance en ce moment), l'entrée est gardée comme les Enfers par 2 Cerbères iq LHO irascibles qui mettent en charpies tout impétrant ayant eu l'outrecuidance de traverser le Styx d'un clic de souris.
old Tenez vous à distance ô pauvre hère qui errez sur le net à la recherche d'un havre de paix pour parler musique, ici vous n'êtes point les bienvenus. out

Reprocher d'éloigner les hallucinés venus polémiquer vindicativement et galvauder les préceptes de ce forum, ce serait ignorer le rôle prophylactique des Cerbères de ce Temple, pourtant essentiel à la préservation de notre écosystème...
Imaginez un peu déposer un cadavre dans une baignore, l'eau claire se transformerait alors rapidement en mangrove pourrissant...
avatar
Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Jeu 18 Mar - 9:36

avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Jeu 18 Mar - 16:47

"Like 99.999999% of the world, I paid no attention to Big Star when they were actually a recording and touring band. I recall seeing #1 Record in a music store when it was released. It was Big Star's debut album, and my first exposure to the band, and I remember being vaguely amused by the audacity of a bunch of unknown musicians who would dare to call themselves Big Star and name an album #1 Record. But that was the extent of my interest. I certainly wasn't going to buy it. Who the hell had ever heard of Big Star?

And that was the way it went. Nobody bought the three albums the band released. The band broke up. Chris Bell, who may have been Alex Chilton's equal as a songwriter (and that's really saying something) died young and tragically in an auto accident. Nobody knew who Alex Chilton was except perhaps a few rabid music fans who remembered his soulful vocals as a teenager in The Boxtops.

I'm fairly sure it was Michael Stipe who brought the band to my attention. Somewhere in the early '80s, in the flush of those first few, great R.E.M. albums, I recall reading Stipe's admiring comments about Alex Chilton and Big Star. Since, at the time, I thought R.E.M. could no wrong, I tracked down vinyl copies of the three Big Star albums. They were, and are, enigmatic and marvelous. There were great songs there, for sure. But it was weird to hear these Memphis kids with their blatant Anglophilia. It was as if The Beatles had landed in the cotton fields. The first album was a pristine but derivative homage to Beatlemania. The second album was sloppy and loud, and utterly compelling and melodically brilliant. And the third album was just a dissolate, despairing mess. It was hard to believe that all three albums came from the same band.

But that was Alex Chilton. He was a superb pop craftsman who didn't give a flying f&$# most of the time. He conveyed an air of cynical nonchalance: in the studio, on stage, in real life. And he wrote songs of such incredible depth and self-loathing that they could break your heart. He frittered away most of the good years, and I love him dearly. And now he, too, is gone too soon. Rolling Stone Magazine put all three of the Big Star albums -- and there were only three, as far as I was concerned, although later and inferior incarnations of the band put out a few others -- in their list of the 500 greatest albums of all time. They were right. As Paul Westerberg of The Replacements sang, "Children by the million sing for Alex Chilton." As usual, he exaggerated. Even in their belated renaissance, Big Star were never more than a cult favorite. But he still got it right in spirit. The tens of thousands who finally paid attention, far too late, know that Alex Chilton was one of the greats. I'll miss him, and this is a sad day."

Andy Whitman
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  flyaway le Jeu 18 Mar - 19:23

oh putain il est mort de quoi ... 59 piges... " the letter " dans la tête et pis big star c'était pas de la daube en croûte. R.I.P

flyaway
Langue pendue

Nombre de messages : 550
Age : 43
Localisation : sud est
Date d'inscription : 30/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Jeu 18 Mar - 23:56

Crise cardiaque.
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Lee Harvey Oswald le Sam 20 Mar - 17:39

flyaway a écrit:oh putain il est mort de quoi ... 59 piges...

Trop de blessures avaient entamé sa vie pour qu'il passe la barre de la soixantaine.
avatar
Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Dim 21 Mar - 10:32

"HOW does one react to the death of one’s mentor? My mind instantly slammed down the inner trouble-door that guards against all thought, emotion, sadness. Survival mode. Rock guitar players are all dead men walking. It’s only a matter of time, I tell myself as I finger my calluses. Those who fail to click with the world and society at large find safe haven in music — to sing, write songs, create, perform. Each an active art in itself that offers no promise of success, let alone happiness.

Yet success shone early on Alex Chilton, as the 16-year-old soulful singer of the hit-making Box Tops. Possessing more talent than necessary, he tired as a very young man of playing the game — touring, performing at state fairs, etc. So he returned home to Memphis. Focusing on his pop writing and his rock guitar skills, he formed the group Big Star with Chris Bell. Now he had creative control, and his versatility shone bright. Beautiful melodies, heart-wrenching lyrics: “I’m in Love with a Girl,” “September Gurls.”

On Big Star’s masterpiece third album, Alex sang my favorite song of his, “Nighttime” — a haunting and gorgeous ballad that I will forever associate with my floor-sleeping days in New York. Strangely, the desperation in the line “I hate it here, get me out of here” made me, of all things, happy. He went on to produce more artistic, challenging records. One equipped with the take-it-or-leave-it — no, excuse me, with the take-it-like-I-make-it — title “Like Flies on Sherbert.” The man had a sense of humor, believe me.

It was some years back, the last time I saw Alex Chilton. We miraculously bumped into each other one autumn evening in New York, he in a Memphis Minnie T-shirt, with take-out Thai, en route to his hotel. He invited me along to watch the World Series on TV, and I immediately discarded whatever flimsy obligation I may have had. We watched baseball, talked and laughed, especially about his current residence — he was living in, get this, a tent in Tennessee.

Because we were musicians, our talk inevitably turned toward women, and Al, ever the Southern gentleman, was having a hard time between bites communicating to me the difficulty in ... you see, the difficulty in (me taking my last swig that didn’t end up on the wall, as I boldly supplied the punch line) “... in asking a young lady if she’d like to come back to your tent?” We both darn near died there in a fit of laughter.

Yeah, December boys got it bad, as “September Gurls” notes. The great Alex Chilton is gone — folk troubadour, blues shouter, master singer, songwriter and guitarist. Someone should write a tune about him. Then again, nah, that would be impossible. Or just plain stupid."

Paul Westerberg
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  johnny99 le Jeu 8 Avr - 22:50

Malcolm Mc Laren ne managera plus aucun groupe, mort du crabe à 64 ans.
avatar
johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Alphonse le Ven 9 Avr - 0:46

johnny99 a écrit:Malcolm Mc Laren ne managera plus aucun groupe, mort du crabe à 64 ans.

Un escroc de moins! Je ne le pleurerai pas, c'est certain.
avatar
Alphonse
Langue pendue

Nombre de messages : 61
Localisation : Vannes
Date d'inscription : 16/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  abominog le Lun 17 Mai - 0:18

Love was all ...