La lumière est désormais interdite...

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  johnny99 le Mar 19 Jan - 12:30

La politisation du crime et son histoire de bien-pensants responsables du mal-agissant, c'est du pur délire quand même!

Autant je suis d'accord pour le début (une brute, un lâche,..) et le fait que Nadine aurait dû garder ses écrits pour elle, mais le fantasme qui suit est totalement délirant!

On a à faire à une dispute de couple qui a très mal fini, aidée sans doute en cela par quelques substances qui ne facilitent pas la sérénité, la nana insoumise qui provoque, le mec, heurté dans sa sensibilité de mâle, qui répond comme s'il s'était agit d'une partie de bourre-pif à la sortie d'une mêlée de rugby, et puis, ensuite le doute, l'incrédulité, la panique...

Enfin, je n'y étais pas mais il me semble que ça aurait pu ressembler à cette description, je ne vois là rien de particulièrement gauchisant ou soixante-huitard!

Quand à la réaction de Nadine, elle est excessive, puérile, gratuitement méchante, mais qui peut juger la douleur d'une mère qui a perdu sa fille?

là encore, c'est banalement humain, sans orientation politique.

Concernant la "sublime cocue", il était assez facile de louanger son attitude, mais n'a t-elle pas payé, plus tard, cette position? On parle d'un échec artistique comme cause de son suicide, les évènements de Vilnius y ont sans doute aussi, contribué, à posteriori, et ce n'est pas faire de la psychologie de bas étage que de prétendre cela, aucun être humain ne sortirait indemne d'une telle épreuve.
avatar
johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Quiet Man le Mar 19 Jan - 13:12

johnny99 a écrit:La politisation du crime et son histoire de bien-pensants responsables du mal-agissant, c'est du pur délire quand même!

Autant je suis d'accord pour le début (une brute, un lâche,..) et le fait que Nadine aurait dû garder ses écrits pour elle, mais le fantasme qui suit est totalement délirant!

On a à faire à une dispute de couple qui a très mal fini, aidée sans doute en cela par quelques substances qui ne facilitent pas la sérénité, la nana insoumise qui provoque, le mec, heurté dans sa sensibilité de mâle, qui répond comme s'il s'était agit d'une partie de bourre-pif à la sortie d'une mêlée de rugby, et puis, ensuite le doute, l'incrédulité, la panique...

Enfin, je n'y étais pas mais il me semble que ça aurait pu ressembler à cette description, je ne vois là rien de particulièrement gauchisant ou soixante-huitard!

Quand à la réaction de Nadine, elle est excessive, puérile, gratuitement méchante, mais qui peut juger la douleur d'une mère qui a perdu sa fille?

là encore, c'est banalement humain, sans orientation politique.

Concernant la "sublime cocue", il était assez facile de louanger son attitude, mais n'a t-elle pas payé, plus tard, cette position? On parle d'un échec artistique comme cause de son suicide, les évènements de Vilnius y ont sans doute aussi, contribué, à posteriori, et ce n'est pas faire de la psychologie de bas étage que de prétendre cela, aucun être humain ne sortirait indemne d'une telle épreuve.

Ce qui est sûr, c'est que le fils de Zanini est à mettre dans ce même sac où il mélange tout le monde et n'importe qui... Et je ferai le nœud (marin) moi-même pour être certain qu'il n'en ressorte jamais...
avatar
Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Mar 19 Jan - 19:24

Kate McGarrigle

Ex-épouse de Loudon Wainwright III, mère de Rufus et Martha Wainwright.

Ecoutez-donc cette merveille...
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  iconoclast le Mar 19 Jan - 19:41

Ce qui m'intéresse chez Cantat, c'est qu'il a fait partie d'un groupe dont j'ai plaisir à écouter les albums. Le reste, je m'en tape (sans jeu de mots).
Comme si une oeuvre devait être un prétexte pour obligatoirement admirer quelqu'un ! N'importe quoi !
Tiens, l'autre jour, j'ai lu un recueil de pensées de Baudelaire, mon poète favori, un type qui a su aller jusqu'aux profondeurs les plus noires de l'âme et de la souffrance humaines. Mais quel sale con ! C'était quasiment un nazi avant l'heure. Il emploie même le terme de solution finale pour parler des juifs, c'est dire ! Et je ne vous parle pas de son discours sur les femmes et la démocratie... Alors, arrêtons de politiser bêtement et de penser que nous connaissons des gens sous prétexte que nous aimons leurs livres, leurs chansons... Si c'était aussi simple, ça se saurait !
avatar
iconoclast
Langue pendue

Nombre de messages : 443
Localisation : Allier
Date d'inscription : 13/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Mar 19 Jan - 20:02

iconoclast a écrit:Ce qui m'intéresse chez Cantat, c'est qu'il a fait partie d'un groupe dont j'ai plaisir à écouter les albums. Le reste, je m'en tape (sans jeu de mots).
Comme si une oeuvre devait être un prétexte pour obligatoirement admirer quelqu'un ! N'importe quoi !
Tiens, l'autre jour, j'ai lu un recueil de pensées de Baudelaire, mon poète favori, un type qui a su aller jusqu'aux profondeurs les plus noires de l'âme et de la souffrance humaines. Mais quel sale con ! C'était quasiment un nazi avant l'heure. Il emploie même le terme de solution finale pour parler des juifs, c'est dire ! Et je ne vous parle pas de son discours sur les femmes et la démocratie... Alors, arrêtons de politiser bêtement et de penser que nous connaissons des gens sous prétexte que nous aimons leurs livres, leurs chansons... Si c'était aussi simple, ça se saurait !

Ouais mais là t'es en train de réduire la personnalité de Baudelaire à quelques propos de sa part qui t'ont choqué... Mon avis est que son oeuvre en dit bien plus sur sa personnalité, justement, que ces quelques pensées qu'il n'avait d'ailleurs pas daigné publier (pour autant que je me souvienne). Et n'oublie pas quelle société était celle du XIXème siècle. Traîter Baudelaire de "sale con" est absurde, et une pure insanité, intellectuellement parlant, compte tenu de ton approche morale contemporaine. A moins que tu l'aies proféré sur le ton léger de l'humour et de la désinvolture, qui pourraient éventuellement permettre ce genre de liberté.
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  thiad le Mar 19 Jan - 20:41

Le texte de Nabe est d'une laideur,d'une inconsistance et d'une fatuité qui défie toute raison ainsi que toute appréciation possible, à un quelconque niveau !

Quant à savoir ce qu'est la bien pensance - avant d'user d'un concept (en est-ce un ?) encore faut-il s'assurer de sa définition, de son usage et de ses connexions possibles - là c'est du grand n'importe quoi ! Inconsistant, disais-je !

Et loin de moi l'idée de défendre Cantat - la justice est passée !

thiad
Langue pendue

Nombre de messages : 1235
Date d'inscription : 23/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  iconoclast le Mar 19 Jan - 20:44

Ce que j'entends par "sale con" n'est effectivement pas en rapport avec l'intellect de Baudelaire. Pour info, ces pensées devaient être publiées et ce cher Charles estimait même qu'elles seraient l'expression la plus sincère de l'homme qu'il était. Je ne réduis pas la personnalité de Baudelaire à ses propos, je dis juste que ces propos reflètent sa personnalité autant que peut le faire le reste de son oeuvre. Un poème, une chanson, un tableau ou un roman ne peuvent amnistier qui que ce soit. Baudelaire fasciste, antisémite et misogyne, c'est aussi Baudelaire. Que ça plaise ou non. C'est trop facile de ne montrer que Céline du doigt sous prétexte que ce dernier a vécu sous l'occupation. Après, évidemment, il y a le contexte (mais bon, Victor Hugo à la même époque, que j'apprécie pourtant moins en tant qu'écrivain avait su montrer plus de grandeur d'âme que l'auteur des fleurs du mal.) Et donc, partant de là, Cantat qui frappe une femme et Cantat qui chante, c'est la même personne. Je peux me permettre de juger ses disques en tant que public, juger de ses actes privés ne me concerne pas. La justice est là pour ça non ? Il va quand même falloir qu'on se fasse à l'idée que l'on doit prendre les artistes pour leur art et non pour eux, sinon, on sombre dans le people et dans les contradictions humaines. Et je l'affirme, au risque de choquer, ça ne me gêne pas qu'un "sale con" écrive des poèmes magnifiques, qu'un amant violent ait un discours généreux et "bien-pensant", ou qu'un type abandonne ses enfants et rédige des textes sur l'éducation (JJ Rousseau pour ne pas le nommer), puisque je ne prendrai que ce qui m'intéressera. Donc SEPARONS ! Le Cantat chanteur n'excuse en rien l'amant violent mais il pourrait massacrer autant de filles qu'il voudrait que ça ne changerait rien à ce que je pense de ses chansons.
avatar
iconoclast
Langue pendue

Nombre de messages : 443
Localisation : Allier
Date d'inscription : 13/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Mar 19 Jan - 21:40

Je peux me tromper, mais le fascisme au XIXème siècle n'existait pas. Et traîter Baudelaire de nazi est une absurdité. L'antisémitisme au XIXème siècle, c'était pas les camps de concentration. La misogynie, le racisme, c'était aussi autre chose au XIXème siècle. Tu ne peux pas repousser d'un revers de la main le contexte social et historique, tu ne peux pas nier deux siècles d'histoire humaine. Peut-être fais-tu allusion à l'ouvrage de Baudelaire intitulé Mon coeur mis à nu? Si c'est ça, je peux te dire que ce n'était qu'un brouillon. Il jetait ses pensées sur le papier, de façon très libre. Et il en a jeté des choses, là-dedans. Et c'est peu dire que ses points de vue socio-politiques ont peu d'intérêt par rapport à ses points de vue sur l'art. D'ailleurs, je crois que sans un minimum de culture historique, on n'est pas capable de comprendre les points de vue politiques que pouvait avoir un homme du XIXème siècle. Et je ne crois pas ça important. C'est comme le débat sur "Le dormeur du Val" de Rimbaud qui divise les interprètes: ceux qui y voient un message pacifiste contre l'horreur de la guerre, et ceux qui y voient au contraire un message patriote saluant la bravoure du soldat. Le fait est qu'on s'en fout, puisque le poème parle de lui-même. En lisant Mon coeur mis à nu de Baudelaire, j'ai moi-même fait acte de critique.
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  iconoclast le Mar 19 Jan - 22:56

Hugues a écrit: Le fait est qu'on s'en fout, puisque le poème parle de lui-même.[/i].
Alors on est d'accord, profitons des oeuvres et oublions les hommes.


Pour ce qui est de Baudelaire, l'Histoire explique effectivement certaines choses mais elle n'excuse pas tout ! Bien sûr que "fascisme" et "nazisme" sont ici anachroniques, il n'empêche que Baudelaire, comme d'autres membres de l'élite dont il se réclamait à cette époque (A. Daudet par exemple) était atteint de ce vieux mal ancestral français (mais pas que français) qu'est l'antisémitisme, mal qui se réveilla sans peine avec l'affaire Dreyfus, puis la collaboration. Et c'est un peu facile de dire que c'était moins grave au 19ème parce qu'il n'y avait pas de camps de concentration à cette époque. Si Baudelaire avait vécu en 1940, il n'aurait pas forcément été moins antisémite qu'en 1850, on vit ce qu'il advint d'intellectuels aussi admirables que lui (Céline, Giraudoux). Il emploie quand même, je le répète, l'expression "solution finale" concernant les juifs (peut-on alors parler de visionnaire ?) Dans le même temps, il y avait en France des types comme Hugo et Zola qui défendaient d'autres valeurs. Et pourtant, je préfère lire du Baudelaire...
avatar
iconoclast
Langue pendue

Nombre de messages : 443
Localisation : Allier
Date d'inscription : 13/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Mar 19 Jan - 23:15

Moi je suis intimement convaincu que Baudelaire n'aurait pas supporté l'antisémitisme en 1940. C'est pourquoi je pense que l'époque est importante, sans compter le fait que Baudelaire a souvent changé d'opinion de son vivant, déjà. Ses pensées évoluaient avec son temps. Baudelaire n'était pas dogmatique, même s'il a eu des tendances au dogmatisme. Mais il se méfiait des idéologies, c'est même une des clefs initiatiques de son expérience poétique. Il n'avait pas l'humanisme d'Hugo, mais dans ses pensées mises à nu, il dit trouver Hugo "bête". Il en conclut même plus généralement que "le grand homme est bête", pour s'en prendre à la démagogie des bons sentiments. Baudelaire n'avait pas de générosité humaniste à grande échelle, il ne voyait là que ramassis de sottise ; son humanité à lui était plus profonde, réservée aux bas-fonds. Baudelaire était un tantinet sataniste: était-ce bien raisonnable?
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  iconoclast le Mer 20 Jan - 0:00

Je ne sais plus qui a dit : "Qui est le plus grand poète français du XIXème siècle ? Victor Hugo, hélas..."

Ca résume bien notre propos...
avatar
iconoclast
Langue pendue

Nombre de messages : 443
Localisation : Allier
Date d'inscription : 13/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  iconoclast le Mer 20 Jan - 0:03

Après recherches, il s'agirait d'André Gide.
avatar
iconoclast
Langue pendue

Nombre de messages : 443
Localisation : Allier
Date d'inscription : 13/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Lee Harvey Oswald le Mer 20 Jan - 0:50

iconoclast a écrit:C'était quasiment un nazi avant l'heure. Il emploie même le terme de solution finale pour parler des juifs

Tu es sur de cela !?...Le terme de "Solution Finale" (en allemand die Endlosung) est prononcé pour la première fois par Reinhardt Heydrich lors de la Conférence de Wansee en janvier 42 qui planifie l'extermination totale des Juifs d'Europe...
De toute façon comme tous les obsédés de la religion catholique de l'époque, Baudelaire avait peut être un fond d'antisémitisme, mais de là à identifier les mystères abyssaux de son subconscient dont témoigne sa poésie avec les arcanes noirs du nazisme, euh c'est pour le moins un raccourci audacieux...faire de Baudelaire par anticipation un adepte du national socialisme, sanglé dans un uniforme noir avec un brassard SS faut pas déconner...Mr. Green

Bref quoi qu'on pense du texte de ME Nabe, il a eu le mérite d'étrenner ici un échange intéressant sur la création et la vie d'homme.


Dernière édition par Lee Harvey Oswald le Sam 13 Mar - 22:47, édité 1 fois
avatar
Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  iconoclast le Mer 20 Jan - 12:45

Ouais, il faut pas prendre tout ce que je dis au pied de la lettre, sinon, on a pas fini. Pour l'antisémitisme de Baudelaire, les termes exacts employés dans Mon coeur mis à nu sont "Belle conspiration à organiser pour l'extermination de la race juive." mais le contexte est assez flou.
avatar
iconoclast
Langue pendue

Nombre de messages : 443
Localisation : Allier
Date d'inscription : 13/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  johnny99 le Jeu 18 Fév - 2:19

Susie Q est triste, Dale Hawkins s'en est allé à son tour, le crabe l'a saisi au colon à 72 ans.

Long live rock, comme dirait Pete T.