La lumière est désormais interdite...

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  johnny99 le Lun 11 Jan - 0:37

flyaway a écrit:il n'en faisait pas des tonnes...
c'était un artriste complet
l'année commence comme une grosse merde
je l'adorai, il nous donnait tant de force et de courage
à niquer toutes les adversités de la vie !
à plus tard mano !

le pathos à tout va, la voix chevrotante, ça n'est pas forcément la manière la plus sobre d'exprimer des choses, et ça a dû jouer à la fois pour et contre lui, mais c'est (c'était) tellement sincère...

johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Quiet Man le Lun 11 Jan - 0:46

johnny99 a écrit:Mano Solo est mort à l'âge de 46 ans.

Il en faisait des tonnes mais j'aimais bien certaines de ses chansons, j'avais notamment été très marqué par son premier album, "la marmaille nue".
Depuis, je l'ai quelque peu "oublié", mais son décès me touche.

Il faisait partie des gens, dont on sait qu'ils n'atteindront jamais les 80 ans, comme dirait Keith, mais, à force de lutter, il avait fini par me faire croire qu'il pourrait durer!


C'était aussi le fils de Cabu, le "père" du Grand Duduche...

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  johnny99 le Lun 11 Jan - 1:38

Il avait commencé avec les Chihuahas qu'il retrouva en 1996 pour un album tendance punk-rock sous le nom du groupe frères misère.


johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 11 Jan - 5:54

Arf faut croire que les bobos bohèmes alterno gauchistes parisiens ne savent pas que pour se prémunir du sida il faut une seule aiguille par veine quand on se fixe à l'héro...

En parlant de rebelle gauchiste blindé de frics, Bertrand Cantat cette nuit à la Police Judiciare de Bordeaux...la mère de ses enfants s'est suicidée dimanche matin alors qu'il dormait dans la chambre à coté...
Après Marie Trintignant, le type laisse six orphelins de mère derrière lui...drunken

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Lun 11 Jan - 6:09

Lee Harvey Oswald a écrit:En parlant de rebelle gauchiste blindé de frics, Bertrand Cantat cette nuit à la Police Judiciare de Bordeaux...la mère de ses enfants s'est suicidée dimanche matin alors qu'il dormait dans la chambre à coté...
Après Marie Trintignant, le type laisse six orphelins de mère derrière lui...drunken

Non? oww

C'est tragique. Houlà ça va encore faire de nauséeux choux gras cette affaire...

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 11 Jan - 6:21

C'est parti deja sur les différents blogs et forums, déballage de trucs glauques, ragots et autre...qu'elle était dépressive parce qu'il sortait avec une gamine de 19 ans alors qu'ils s'étaient remis ensemble, ce genre de trucs...

Elle s'appelait Kristina Rady, d'origine hongroise, 42 ans...Apparemment très cultivée elle avait été pressentie pour être ministre de la Culture de son pays natal...Elle avait témoigné en sa faveur lors de son procès pour le meurtre de Marie Trintignant alors qu'elle était la femme trompée, humiliée.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  flyaway le Lun 11 Jan - 17:10

Lee Harvey Oswald a écrit:Arf faut croire que les bobos bohèmes alterno gauchistes parisiens ne savent pas que pour se prémunir du sida il faut une seule aiguille par veine quand on se fixe à l'héro...

En parlant de rebelle gauchiste blindé de frics, Bertrand Cantat cette nuit à la Police Judiciare de Bordeaux...la mère de ses enfants s'est suicidée dimanche matin alors qu'il dormait dans la chambre à coté...
Après Marie Trintignant, le type laisse six orphelins de mère derrière lui...drunken


putain là tu me fais gerber

flyaway
Langue pendue

Nombre de messages : 550
Age : 41
Localisation : sud est
Date d'inscription : 30/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  iconoclast le Lun 11 Jan - 17:41

Mouais, polémique sans intérêt...
Pour revenir à Mano Solo, Ca me fait un peu bizarre en vérité, je m'explique : je viens de lire qu'il a été hospitalisé tout de suite après son ultime concert le 12 novembre, concert où j'étais présent. Ce soir-là, impression de malaise, set un peu décousu (beaucoup d'oublis de paroles) et puis un ultime rappel un peu étrange, Mano qui revient seul à la gratte puis qui s'en prend au public (à cause de ceux qui filment, puis de ceux qui tapent dans leurs mains, puis de ceux qui chantent les paroles) avant de s'emmêler dans ses chansons et de partir un peu brusquement. Du coup, le ressenti de cette soirée était mitigé et les dernières infos lui donnent un écho d'autant plus troublant... En tout cas, ça me fait drôle de me dire que j'ai assisté sans le savoir aux derniers moments de scène d'un artiste...

iconoclast
Langue pendue

Nombre de messages : 443
Localisation : Allier
Date d'inscription : 13/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 11 Jan - 23:29

flyaway a écrit:
Lee Harvey Oswald a écrit:Arf faut croire que les bobos bohèmes alterno gauchistes parisiens ne savent pas que pour se prémunir du sida il faut une seule aiguille par veine quand on se fixe à l'héro...

En parlant de rebelle gauchiste blindé de frics, Bertrand Cantat cette nuit à la Police Judiciare de Bordeaux...la mère de ses enfants s'est suicidée dimanche matin alors qu'il dormait dans la chambre à coté...
Après Marie Trintignant, le type laisse six orphelins de mère derrière lui...drunken


putain là tu me fais gerber

Ouais ben t'as raison moi aussi ça me fait gerber les petits Saint Vincent de Paul repus inquisiteurs et donneurs de leçons contre le grand Kapital dans leurs déclarations publiques mais avec des comportements irresponsables dans leur vie privée.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  flyaway le Mar 12 Jan - 17:51

merci pour ton message iconoclast.

flyaway
Langue pendue

Nombre de messages : 550
Age : 41
Localisation : sud est
Date d'inscription : 30/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Quiet Man le Mar 12 Jan - 18:02

flyaway a écrit:merci pour ton message iconoclast.

Et merci à vous deux pour votre dignité...

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 12 Jan - 18:27

Quiet Man a écrit:Et merci à vous deux pour votre dignité...

Et merci à notre apothicaire de la bonne pensée et de la juste pesé, qui manie la langue française avec autant de dextérité que John Wayne sortait son flingue.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Quiet Man le Mar 12 Jan - 19:17

Lee Harvey Oswald a écrit:
Quiet Man a écrit:Et merci à vous deux pour votre dignité...

Et merci à notre apothicaire de la bonne pensée et de la juste pesé, qui manie la langue française avec autant de dextérité que John Wayne sortait son flingue.

Kesako?

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 12 Jan - 19:30

Quiet Man a écrit:
Lee Harvey Oswald a écrit:
Quiet Man a écrit:Et merci à vous deux pour votre dignité...

Et merci à notre apothicaire de la bonne pensée et de la juste pesé, qui manie la langue française avec autant de dextérité que John Wayne sortait son flingue.

Kesako?

Tes posts rayonnants sans accrocs ni scories, ne cédant qu'au bon sentiment.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Quiet Man le Mar 12 Jan - 19:35

Lee Harvey Oswald a écrit:
Quiet Man a écrit:
Lee Harvey Oswald a écrit:
Quiet Man a écrit:Et merci à vous deux pour votre dignité...

Et merci à notre apothicaire de la bonne pensée et de la juste pesé, qui manie la langue française avec autant de dextérité que John Wayne sortait son flingue.

Kesako?

Tes posts rayonnants sans accrocs ni scories, ne cédant qu'au bon sentiment.

N'utilise pas de mots au-dessus de ta condition, s'il te plaît!

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 12 Jan - 19:48

Quiet Man a écrit:
Lee Harvey Oswald a écrit:
Quiet Man a écrit:
Lee Harvey Oswald a écrit:
Quiet Man a écrit:Et merci à vous deux pour votre dignité...

Et merci à notre apothicaire de la bonne pensée et de la juste pesé, qui manie la langue française avec autant de dextérité que John Wayne sortait son flingue.

Kesako?

Tes posts rayonnants sans accrocs ni scories, ne cédant qu'au bon sentiment.

N'utilise pas de mots au-dessus de ta condition, s'il te plaît!

Et toi ne t'essaie pas au revers mimétique en imitant ma méchanceté, ça risquerait d'entamer l'image de l'humaniste hors pair que tu cultives sur ce forum.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  johnny99 le Mer 13 Jan - 2:10

Ils font un casting au Paradis (ou enfer) des musikos ces temps-ci ou quoi?

mort du père (spirituel) de Wilco Johnson, Mick Green, ex-gratteux de Johnny Kidd et des Pirates (65 ans)


johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Mer 13 Jan - 5:51

Oui, là fin 2009 début 2010, ça défile...

et encore, on ne les cite pas tous elephant

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Mer 13 Jan - 5:57

Le truc, c'est qu'avec le baby boom d'après-guerre, et un nombre faramineux de musiciens nés dans les années 40, faut s'attendre à en voir tomber pas mal d'ici 2020. La décennie va être gaie.

Le plus drôle serait que Keith Richards devienne centenaire et finisse par enterrer ses collègues qui faisaient du footing.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  johnny99 le Mer 13 Jan - 16:32

Hugues a écrit:Le truc, c'est qu'avec le baby boom d'après-guerre, et un nombre faramineux de musiciens nés dans les années 40, faut s'attendre à en voir tomber pas mal d'ici 2020. La décennie va être gaie.

Le plus drôle serait que Keith Richards devienne centenaire et finisse par enterrer ses collègues qui faisaient du footing.

En même temps, de nos jours, 65 ans ce n'est pas si vieux, même si l'absorption de substances hallucinogènes tendrait à raccourcir l'espérance de vie (et encore...)

ps : Keith Richards est immortel!!

johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  flyaway le Mer 13 Jan - 21:24

Quiet Man a écrit:
flyaway a écrit:merci pour ton message iconoclast.

Et merci à vous deux pour votre dignité...


ça veut dire quoi ça ?

flyaway
Langue pendue

Nombre de messages : 550
Age : 41
Localisation : sud est
Date d'inscription : 30/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Lee Harvey Oswald le Mer 13 Jan - 22:34

Que je suis un sale con.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Jeu 14 Jan - 3:29

C'est l'hécatombe.

Jimmy Lee Lindsey Jr., the Memphis musician better known by his punk-rock stage name Jay Reatard, has died, his record label Goner Records said on Wednesday. In a statement posted at goner-records.com, the label said: “It is with great sadness that we report the passing of our good friend Jay Reatard. Jay died in his sleep last night. We will pass along information about funeral arrangements when they are made public.”


Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Hugues le Ven 15 Jan - 16:05

La piste du meurtre n'est pas exclue.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 19 Jan - 6:05

Un peu de lecture...

A la lumière du nouvel événement tragique qui touche Bertrand Cantat, je relisais ce texte écrit quelque temps après le meurtre de Marie Trintignant par Marc Edouard Nabe, par ailleurs très bon écrivain même si l'on peut contester ses idées et excellent critique de jazz...
Au dernier paragraphe, il rendait déja un superbe hommage à Kristina Rady en saluant son amour vrai et sa noblesse.
Par ailleurs, ce qu'il écrit avant pourrait defriser certains biens pensants ici...



Bertrand Cantat est une brute qui a osé frapper à mort une femme : nous sommes d’accord. II a d’autant moins d’excuses qu’après leur dispute il a laissé crever Marie Trintignant à côté de lui dans la chambre d’hôtel de Vilnius, pendant des heures, sans alerter les secours : nous sommes toujours d’accord. Le leader de Noir Désir a même dissimulé au frère et au mari de sa victime la gravité de son état, par lâcheté et immaturité impardonnables : nous sommes encore d’accord. Et puis, c’est tout. Après, on ne peut plus être d’accord. Surtout quand la mère de Marie, Nadine Trintignant, publie, deux mois jour pour jour après la mort de sa fille, un livre Marie, ma fille (chez Fayard, bien sûr). Qu’elle ait eu besoin d’écrire pour soulager sa douleur et sa haine, on peut le comprendre, mais pourquoi n’a-t-elle pas gardé dans son tiroir le manuscrit de ce texte dégoûtant ? Quand la comédienne dans le coma a été rapatriée sur un brancard, Nadine protégeait de ses mains, comme on couve un œuf, le visage massacré de Marie, flashé par les paparazzi, tout en les traitant de « bande de chiens ! ». Aujourd’hui, après toutes celles qui ont été consacrées à sa fille starifiée grâce au drame du 27 juillet, la mère tire la couverture de Paris Match à elle, en posant à la Une, sans honte ni pudeur. Où sont passés les chiens ?
Nadine et ses chiens… Elle est tellement vérolée par quarante ans d’idéologie socialiste qu’elle reprend la terminologie la plus cynique de Mitterrand accusant la presse du suicide de Bérégovoy en 1993… Dans l’interview qu’elle a donnée, comme dans son livre, Nadine ne nomme jamais Cantat, non pas pour se protéger juridiquement d’une accusation de violation de la présomption d’innocence, mais pour le faire non-exister comme ce salaud a fait non-exister sa fille… C’est d’une puérilité même pas pathétique. Cantat existe, hélas. Et tous les amateurs de vraie musique savent bien que le premier drame de toute cette histoire, c’est qu’il y ait eu en France des millions de cons pour adorer ce chanteur inepte et son groupe de débiles... Au point même qu’il s’est trouvé des gauchos indécents pour lancer des appels à la solidarité (dans Le Monde, bien sûr) de leur « héros » en taule. Ça les emmerde tous que leur idole soit un meurtrier. Ça les oblige à se renier en tant que bien-pensants, et ça, dans leur saloperie, ils ne le veulent à aucun prix. « Cantat est des nôtres». Ils veulent à toute force faire de Cantat un « frère ». D’après eux, ce crime ne lui ressemble pas, ça ne peut pas être lui, il est trop « bon », il est trop « pur », il a juste été un instant le jouet tragique, shakespearien, racinien, bernsteinien, d’une fatalité dégueulasse qui lui est étrangère. Quelle peur de la réalité de la part de ces abstraits connards !
Cette affaire est l’un des plus violents coups portés à la bien-pensance. Il ne s’agit plus seulement de reconnaître qu’on peut à la fois être bien-pensant et mal-agissant, mais de comprendre que c’est à cause de cette bien-pensance-même que le mal peut naître désormais. Il faudra bien approfondir cette vérité : le vrai mal aujourd’hui vient toujours d’un excès de bien-pensance. Cherchez bien. Voilà pourquoi ce fait divers gêne tout le monde. On sait bien qu’on est loin d’une histoire d’amour fou romantique qui a mal tourné, d’une tragédie roméo-juliettesque pour journaux féminins qui branlent si bien leurs fleurs bleues au fantasme fusionnel malsain… L’histoire du SMS du mari envoyé à la femme et intercepté par l’amant ne suffit pas à transformer Cantat en Othello et Marie en Desdémone ! La belle et le rebelle… Non ! Le passage à tabac de l’actrice « éthérée » par le « poète » du rock n’est pas un accident. Il a été nourri par plus de deux générations d’encrassage intellectuel, de mauvais goût artistique, de politisation bidon, bref ce soudain tabassage est l’expression d’un matraquage ancien. Ce bourrage de gueule vient d’un bourrage de crâne ! Marie est le fruit d’une culture particulièrement répugnante et Bertrand aussi : voilà pourquoi dès qu’un peu de sentiment réel (la jalousie) surgit, une simple pulsion bêtement humaine, ancestralement barbare, trop mal refoulée depuis des lustres par un discours fallacieux sur le rapport entre les hommes sur cette planète, ça ne peut qu’aboutir à une explosion meurtrière.

L’Affaire Cantat/Trintignant, c’est le dernier soubresaut de l’esprit de mai 68. Ultime avatar du soixante-huitardisme !… Ceux qui reprochent à sa mère « Nadine la Haineuse » d’avoir changé depuis l’époque hippie où elle prêchait l’amour des autres n’ont pas compris qu’elle était déjà comme ça. Comme d’ailleurs les sectaires de sa génération qui croient qu’en faisant leur petite révolution d’étudiants, ils étaient tous généreux, évolués, révoltés et antibourgeois ! Peace and Love cachait Hate and War : on le voit bien aujourd’hui dans tous les domaines. Grâce à cette pénible affaire, il apparaît au grand jour qu’une gauchiste célèbre pour ses engagements humanistes, en principe au-delà de toute mesquinerie, et a priori affranchie de toute réaction primaire, peut se révéler dans sa légitime souffrance viscérale de mère comme la pire « lepéniste ». Elle n’est pas loin de réclamer la peine de mort pour l’assassin de sa fille, ce qui est assez logique pour une des premières partisanes du droit à l’avortement.
Dire qu’il y a quelques mois, tous les médias au garde-à-vous se scandalisaient du livre de Brigitte Bardot, considéré comme un bréviaire de haine franchouillarde ! Et aujourd’hui, les mêmes font toute la pub qu’il faut à celui de Nadine Trintignant... Pourtant, il pue vraiment, celui-là. Et pas seulement le deuil commercial, mais les entrailles mal lavées. Car il est clair que la mère fait un transfert total sur sa fille, elle la bouffe, elle est en pleine possession, celle-là même que cette donneuse de leçons reproche à son gendre pas idéal d’avoir confondue avec l’amour… Elle projette, elle ne tourne pas c’est une projectionniste, pas une cinéaste ! Pour elle, les enfants de Marie sont les siens, elle avoue d’ailleurs qu’il lui arrive de prendre son propre fils pour le frère de ses petits-enfants. Quant au père, le seul grand homme de cinéma de la famille, et manifestement « amoureux » de sa fille depuis toujours, il est trop écrasé par sa mégère liftée pour avoir droit à la parole… Pauvre Trintignangnan ! Les gens ne semblent pas conscients de leur ignominie.
L’aveuglement de la mère est tel qu’elle ne comprend pas que Marie, quelques jours avant la nuit fatale, lui lance un SOS signé « ta fifille battue ». Nadine est tellement narcissique qu’elle pense que c’est à elle, sa mère, que Marie fait allusion, et se sent presque coupable de l’avoir « battue » moralement. Elle percute trop tard que sa fille est peut-être victime du type sombre dont elle s’est amourachée ! Victime de l’autre. « L’autre », le « meurtrier », « lui », le nom manque. D’ailleurs, appeler Cantat « l’autre » et le haïr rappelle la « haine de l’autre », expression préférée des socialistes pour dénoncer la politique « nauséabonde » contraire à celle, si amoureuse d’autrui qu’ils ont professée toute leur vie. Nadine Trintignant a fait toute sa réputation sur la compréhension des autres et la grandeur d’âme, et elle se conduit comme la dernière des beaufesses haineuses qui devrait sérieusement remettre en question toutes les théories démagogiques dont elle et les siens se sont faits les chantres depuis plus de trente ans.
Le manichéisme ordinaire de notre société fait qu’il faut choisir son camp entre les Cantat et les Trintignant comme il fallait choisir entre Bush et Saddam Hussein avant la guerre en Irak. Mais le « clan Cantat » est achalandé des mêmes esprits pourris par 68 que « le Clan Trintignant » ! II est crucial pour le premier de soutenir Bertrand parce que, malgré son crime, il reste un artiste engagé tolérant super intègre politiquement parfait… Et il est vital pour l’autre de cacher à tous la nature tourmentée et difficile de Marie, qui, malgré son « hystérie » supposée, doit devenir absolument une espèce d’icône des femmes battues.

Quelle indécence ! Seuls les Lituaniens de Vilnius gardent la tête froide. Pour eux c’est juste une histoire de viandes qui saignent. D’ailleurs n’est-on pas dans la ville natale de Soutine, le grand peintre des carcasses pantelantes de sang ? Pas beaucoup d’amour là-dedans. Ni de dignité. Un seul personnage reste admirable, c’est Kristina, la femme de Bertrand Cantat. Il faut voir comment elle parle de lui et comment elle parle d’elle, je veux dire de Marie qui lui a piqué son mari (c’est dans son nom). Quelle noblesse ! Et quel amour surtout. Parce qu’il n’y a que ça au fond qui intéresse ceux qui se passionnent pour ce drame, et ils ne le voient jamais là où il est… L’amour, le vrai, pas celui qui relie visqueusement comme de la guimauve merdeuse amants et maîtresses, frères et sœurs, ex et futurs, et même enfants… Non, l’amour comme on n’en fait plus : désintéressé, totalement, qui ne connaît pas l’égoïsme, l’amour de l’autre avant le sien. Le plus beau geste de toute la tragédie, le seul réellement dostoïevskien (à la Sonia!), c’est lorsque Kristina dévale les escaliers du palais de justice de Vilnius, au milieu des flics et des journalistes qui poursuivent Cantat ramené rapidement dans sa cellule. Alors que sa Marie agonise toujours à l’hôpital, Kristina, sublime cocue, a juste le temps de lui crier : « Elle vit, Bertrand, elle vit encore ! »

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La lumière est désormais interdite...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:37


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum