NEIL YOUNG

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  walpurgis le Mar 26 Fév - 2:56

Comes A Time, ce n'est pas un album de vieux, c’est un album merveilleux, que personne ne cite jamais. J'ai passé tout un hiver à l'écouter, long ago, somewhere, I don't know when...
Toutes les mélodies y sont soignées. Les arrangement, peaufinés. Vingt fois sur le métier… J'aime beaucoup également "Hawks and Doves", que peu de gens apprécient... Ma préférée sur cet album, c'est "Little Wing", avec ses drôles d'accords, style John B. Sebastian, « You’re a Big Boy Now »… (mais qui connaît encore JBS ?). McCartney aussi utilise souvent les Majeurs septièmes. Kevin Ayers également. « Little wing, don't fly away »... En troisième position de mes « NY » préférés, je mettrais son tout premier album, que j'ai également écouté en long et en large pendant des années. Enfin, en quatrième, je placerais "On the Beach", à cause d'"Ambulance Blues". Mais il y en a que je préfère oublier…
Je voulais signaler que je n'aime pas spécialement Harvest et qu'on peut apprécier les deux aspects de NY, sans tomber dans le docteur Neil et mister Young.

walpurgis
Langue pendue

Nombre de messages : 608
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  Yann G. le Mar 26 Fév - 3:34

Mon Top 5 Neil Young :

After The Goldrush
Tonight's the Night
Live At Massey Hall
On The Beach
Zuma


J'adorais et adore toujours Harvest, parce que je l'ai découvert à un âge où ce genre de chose importe, mais la sortie du Live At Massey Hall m'a permis d'entendre des versions géniales des morceaux de l'album, l'enchainement "A Man Needs a Maid / Heart of Gold" est à tomber par terre. Depuis, j'écoute plus souvent ce dernier que le Harvest d'origine. N'empêche : comment rejeter des morceaux comme "Alabama" ou "Words (between the lines of age)" ?
Je suis d'accord avec toi, moi aussi j'ai beaucoup de sympathie pour Hawks and Doves, j'adore même ses trucs potaches de Reaganien comme "Union Man", c'est dire ! Mais, j'insiste : il faut redécouvrir Trans. Ce disque est vraiment l'un des plus couillus qu'il ait jamais sorti, et puis c'est très émouvant, c'est pour Zeke, son fils autiste. Dans mes préférés, il y a aussi Sleeps with Angels, qui a une forte emprise émotionnelle sur moi, c'était le disque hommage à Cobain. Parallèlement, il avait signé le morceau Philadelphia, sublime, pour le film du même nom. Plus tard, Mercury Rev a fait une reprise de ce morceau. On The Beach est un classique, il n'y a rien à en redire, ce n'est pas celui qui me touche le plus, mais c'est quand même considéré comme son plus grand disque, ce n'est pas pour rien que beaucoup de personnes le placent très haut.
Le fait qu'il ait joué "Ambulance Blues", "Mellow My Mind" et "Don't Let It Bring You Down" jeudi dernier, c'était vraiment extraordinaire. Le dernier disque ne m'a pas complètement passionné. Je crois que la presse (y compris XRoads) l'a un tantinet surévalué, à cause de "Ordinary People", et puis le plaisir de le voir en grande forme, mais c'est quand même un très bon disque à placer aux côtés de Ragged Glory ou Rust Never Sleeps. Au concert, les versions proposées de "No Hidden Path", "Spirit Road" et "Dirty Old Man" étaient géniales.
Sinon, j'ai vraiment adoré le disque contre Bush, à l'heure où des groupes plus jeunes ont un engagement réel, mais basé sur des textes métaphoriques, indirects, lui, il y va à donf et il chante "Don't want this stinking war" ou "Let's impeach the president". C'était un disque brut de décoffrage ne faisant pas dans la dentelle, avec un son dégueulasse. Je trouvais ça génial de sortir un disque aussi cradingue à soixante ans passés.
Sinon, ma passion pour Neil m'a même poussé à acheter des disques peu recommandables tels que Everybody's rockin ou Old Ways. Je mentirais en disant que je les écoute tous les jours mais même dans ces disques mineurs, il y a du bon. Sur Landing on Water, il y a ce morceau incroyable "Hippie Dream" où il défonce David Crosby, il est comme ça, Neil ...

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  walpurgis le Mar 26 Fév - 10:03

tu en parles bien, Yann : on sent ton émotion, mais aussi ton esprit critique

walpurgis
Langue pendue

Nombre de messages : 608
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  Quiet Man le Mar 26 Fév - 10:26

Enfin un débat qui ne parle que de musique, avec des gens qui aiment la musique... Je n'ai pas envie de classer les disques de Neil car mes préférences varient en fonction de l'humeur ou de la météo. Tout est question d'émotion plus que de raison ou de technique. Mais comme Hervé, j'ai un faible pour les disques imparfaits. Et "Time Fades Away" a été l'un des premiers disques que j'ai gravés sur CDR... Ce qui est sûr, c'est que, 42 ans après "Burned" ou "Out Of My Mind", le Canadien ne laisse toujours pas indifférent...

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  Yann G. le Mar 26 Fév - 13:14

Ne me parle pas de Time Fades Away, ça me déprime - ça fait au moins cinq ans que je l'ai signée, cette foutue pétition ...

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  parispal le Sam 8 Mar - 12:14

le concert d'Amsterdam est en téléchargement en MP3 chez BigO

Je n'ai téléchargé de Ambulance Blues, Campaigner et deux ou trois autres morceaux acoustiques et le son audience est très bon, public 100% silencieux




Disc I
First Set "Solo Acoustic"
Track 01 From Hank To Hendrix (10.2MB)
Track 02 Ambulance Blues (14.5MB)
Track 03 Sad Movies (7.7MB)
Track 04 A Man Needs A Maid (7.3MB)
Track 05 Try (5.2MB)
Track 06 Harvest (6.8MB)
Track 07 Love In Mind (5.0MB)
Track 08 Old King (9.9MB)
Track 09 Love Art Blues (7.5MB)
Track 10 Don't Let It Bring You Down (5.8MB)
Track 11 Campaigner (5.8MB)
Track 12 Old Man (6.7MB)
Second Set "Rock set with Band"
Track 13 Dirty Old Man (5.7MB)
Track 14 Spirit Road (9.1MB)

Disc II
Track 01 Down By The River (19.4MB)
Track 02 Hey Hey, My My (7.1MB)
Track 03 Too Far Gone (6.7MB)
Track 04 Oh, Lonesome Me (7.6MB)
Track 05 The Believer (4.4MB)
Track 06 Powderfinger (7.6MB)
Track 07 No Hidden Path (22.7MB)
Track 08 encore applz (3.9MB)
Track 09 Cinnamon Girl (6.7MB)
Track 10 Rockin' In The Free World/encore applz (13.2MB)
Track 11 The Sultan (4.5MB)

Lineup:
Neil Young - guitar, guitjo, harmonica, piano, vocals
Ben Keith - pedal steel, lap steel, guitar, organ, background vocals
Rick Rosas - bass, background vocals
Ralph Molina - drums, background vocals
Pegi Young - background vocals, vibraphone
Anthony Crawford - background vocals, piano, mandolin
Cary Kemp - gong on The Sultan

parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  Yann G. le Sam 8 Mar - 14:38

Merci beaucoup pour ce lien !!! merci
Et pourquoi les Hollandais, eux, ils ont eu droit à "Down By The River", "Powderfinger" et "Hey hey My My" ???

kar

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  flyaway le Sam 8 Mar - 15:51

merci !!! c'est énorme !!! Cool

flyaway
Langue pendue

Nombre de messages : 550
Age : 41
Localisation : sud est
Date d'inscription : 30/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  johnny99 le Lun 10 Mar - 1:48

Vous me paraissez vous y connaître en NY, je n'ai que quelques albums, sans avoir tout écouté, dont This note's for you, que je trouve excellent, même si le style est complètement atypique (plutôt rythm and blues avec cuivres), notamment la balade jazzy coupe de ville, ou 10 men working, sorte d'hymne blue-collar très pêchu.

Simple curiosité ou un album qui compte dans sa carrière?

johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  Hugues le Lun 10 Mar - 2:16

johnny99 a écrit:Vous me paraissez vous y connaître en NY, je n'ai que quelques albums, sans avoir tout écouté, dont This note's for you, que je trouve excellent, même si le style est complètement atypique (plutôt rythm and blues avec cuivres), notamment la balade jazzy coupe de ville, ou 10 men working, sorte d'hymne blue-collar très pêchu.

Simple curiosité ou un album qui compte dans sa carrière?

Je l'ai écouté, çui-là. Je l'avais en vinyle. Un des rares des années 80 que j'ai écoutés, avec Freedom. Dans mon souvenir, c'est un bon disque, mais davantage au niveau du jeu et du style que des compos. De toute façon, au niveau des compos, je crains que Neil Young n'ait plus rien fait de bon depuis Rust Never Sleeps.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  michel53 le Lun 10 Mar - 5:33

un grand merci à Parispal pour l'info sur le lien de téléchargement !!!
Concert et enregistrement sublime... moi qui n'ai pu aller à Paris au Rex, me voici presque satisfait ....
A quand la vidéo ??? oui je sais là, j'abuse !!! Shit

michel53
Langue pendue

Nombre de messages : 152
Age : 66
Localisation : Mayenne (53)
Date d'inscription : 30/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  parispal le Lun 10 Mar - 9:59

michel53 a écrit:un grand merci à Parispal pour l'info sur le lien de téléchargement !!!
Concert et enregistrement sublime... moi qui n'ai pu aller à Paris au Rex, me voici presque satisfait ....
A quand la vidéo ??? oui je sais là, j'abuse !!! Shit

ça doit se trouver, mais je ne sasis pas où joker

parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  Quiet Man le Lun 10 Mar - 13:40

michel53 a écrit:un grand merci à Parispal pour l'info sur le lien de téléchargement !!!
Concert et enregistrement sublime... moi qui n'ai pu aller à Paris au Rex, me voici presque satisfait ....
A quand la vidéo ??? oui je sais là, j'abuse !!! Shit

Il y a ceci, au moins, pour attendre...

http://video.aol.com/video-detail/neil-young-try-amsterdam-20-02-2008/2015305964


Dernière édition par Quiet Man le Lun 10 Mar - 15:00, édité 4 fois

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  Yann G. le Lun 10 Mar - 14:43

Hugues a écrit:
Je l'ai écouté, çui-là. Je l'avais en vinyle. Un des rares des années 80 que j'ai écoutés, avec Freedom. Dans mon souvenir, c'est un bon disque, mais davantage au niveau du jeu et du style que des compos. De toute façon, au niveau des compos, je crains que Neil Young n'ait plus rien fait de bon depuis Rust Never Sleeps.

Ça se discute :


Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  parispal le Ven 9 Mai - 18:35

Neil Young présente ses archives Blu-ray à une conférence Sun Microsystems, si vous avez le courage d'aller jusqu'au bout... Il cache bien son jeu, le Loner, en fait c'est un "nerd". Certes, il est toujours à la pointe et insaisissable, mais a-t-on vraiment de besoin de "tout" savoir?




parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  parispal le Sam 5 Juil - 22:38

je suis en train d 'écouter le concert du 23 mars 76 au Pavillon de Paris. "'Mellow my mind" au banjo :-))) et "Too far Gone", une de mes favorites.




Je vous joins l'interview mixte Best/R&F de l'époque:


"Nuits" : Rêvons surtout, au Tigre indomptable et solitaire qui, après avoir sorti ses griffes, a bien voulu faire patte de velours.

Neil Young, bien sûr. J'ai vu "Rock'n'Folk", hier. Il y a un article sur moi, oui, celui-ci...j'aimerais bien le lire...Vous savez, je comprends plus de français que les gens ne se l'imaginent. La moitié de ma ville natale, au Canada, était française. Saint Boniface, Winnipeg, Mannitoba...D'un côté du fleuve on parle français, de l'autre on parle anglais. Moi, je suis de l'autre côté. Mais si je restais ici deux ou trois jours, je crois bien que je comprendrais tout ce qui se dit autour de moi.

Benoît Feller : Combien de temps restez-vous ?

Neil Young : C'était vraiment fantastique. Si je devais penser à un bon concert, je parlerais de celui de ce soir. Le public était adorable : des gens raisonnables, sensibles aux chansons acoustiques, répondant physiquement aux chansons électriques.. Paris est la ville du contact. Remarquez, nous en voulions aussi, du côté de la scène ! Il faut être deux , vous savez ! Maintenant , j'aurais plus besoin d'une bonne baise que de n'importe quoi d'autre !

Best : On a parlé d'une"Rolling Zuma Review", récemment...

Neil Young : Heu...

Benoît Feller : C'était un gag ?

Neil Young : Oui, une bonne vanne. Regardez mon Tshirt..."Crazy Horse-Neil Young Northern California Bars Tour 1976". En fait "Rolling Stone" avait entendu parler de ces concerts, alors ils ont téléphoné à mon manager, Elliot Roberts, qui leur a déclaré que c'était une "Rolling Zuma Review". Moi, ça m'est totalement égal. L'important , c'est que nous ayons mis le groupe au point pour cette tournée en jouant dans une dizaine de bars en trois semaines. J'y allais en voiture, en partant de mon ranch. C'était bien, parce que si je ne voulais pas jouer je pouvais rester chez moi. Personne ne me forçait vous savez (sourire).

Benoît Feller : Ca s'est passé dans l'Oregon ?

Neil Young : Heu... Près de mon ranch, dans le Marin County, le San Mateo County, là-bas. On trouve les derniers bois de pins, et c'est peuplé de demi-demeurés qui vont se prendre des cuites phénoménales dans les bars des environs...C'est vraiment funky comme endroit. Alors nous jouions pour cinquante ou cent personnes hurlant d'aise, tout ça pour des noix, évidemment...

Benoît Feller : Ne croyez-vous pas que cette tournée européenne devrait vous permettre de visiter un petit peu plus longuement chacun des pays que vous traversez ?


Neil Young : Ca n'aurait aucun intérêt. je me considère comme engagé dans une course.Emotionnellement,il faut que je me concentre sur mes trois heures de scène quotidiennes.Et tout le reste du temps se doit d'être perdu à préparer ces trois heures que les foules connaissent. Alors, rester quelque part n'aurait aucun sens : l'endroit crucial, c'est le hall de concert, c'est le seul à avoir une importance. Visiter et flâner, c'est bien. Mais une tournée, c'est jouer et partir, okay ? Tiens, dans la Bible, ils disent que Jésus a marché sur les eaux. Eh bien, il ne s'est pas attardé pour autant, ah! ah!

(Neil Young n'est pas vraiment mystique à ce point. Il nous explique que c'est là une des vannes favorites des Crazy Horse. Peut-être est-il temps de se pencher sur son dernier album en date).

Phil Manoeuvre : Quel est le concept qui anime "Zuma" ?


Neil Young : "Zuma" relate l'histoire personnelle de ma rupture avec une femme..."Zuma" parle des sentiments inconscients, inhérents à une histoire d'amour. C'est très romantique, en un sens.

("Romantique"! avec "funky", cela semble être son mot favori. Pourtant, si une chanson comme "Stupid Girl" est romantique, les Stones sont des enfants de chœur! Je ne peux m'empêcher de trouver cela cynique, aussi cynique que les romans de John Hawkes. Je lui soumets le mot "cynisme").

Neil Young : Je suis effectivement très cynique à ce sujet dans certaines chansons. Et je vais même aller plus loin : à mon avis, tous les gens considèrent les choses ainsi au fond d'eux-mêmes. Seulement, ils le montrent plus ou moins...

Benoît Feller : Et "Through My Sails" ?


Neil Young : C'est encore le même sentiment. En fait, ma famille s'est brisée. Ca, c'est ce qui m'est arrivé. J'avais envie d'en faire le sujet d'un de mes disques. J'aurais pu le faire tout de suite,mais le résultat aurait été pour le moins déprimant...Alors j'ai laissé un an passer, et j'ai recommencé à travailler sur cette expérience, et j'ai pu sortir le disque. L'attente m'a surtout prouvé que je pouvais m'en tirer. Si je m'étais penché sur l'expression de cette histoire dès qu'elle m'est arrivée, ça aurait été beaucoup plus dur.

Phil Manoeuvre : Toute une partie du disque évoquait la civilisation aztèque, l'ancien Mexique, les conquistadores. Mais d'une façon assez inattendue. Pourtant, les Aztèques étaient plutôt sanglants, et vous en donnez une vision quasi-idyllique !


Neil Young : tout dépend du point de vue que l'on a. Dans mon esprit, ce n'est pas tellement la réalité historique qui me préoccupe. Parce que personne ne la connaît. Tu me dis une chose, on m'en a peut-être raconté une autre... Tout ce qui compte , finalement, ce sont les impressions profondes que l'on retire de l'Histoire. Je pense que les faits s'inclinent devant les impressions. idéalement, il y avait là une civilisation pacifique,naïve, heureuse, primitive. Tu parles des sacrifices sanglants, mais je les évoque aussi : "They offered Live in sacrifice/So that others could go on." A mon avis,la raison profonde des ces immolations humaines réside dans cette croyance qu'ils avaient : ils sacrifiaient une vie aux Dieux, qui en échange leur en donnaient une autre. C'est une manière de se perpétuer.

Phil Manoeuvre : Mais quand vous dites "Cortez...What a killer!" on a le sentiment que vous ressentez une profonde admiration pour lui...

Neil Young : Oui, je l'admire, parce qu'il est très fort. A la base, une civilisation en engloutit une autre. Donc, les Aztèques cultivaient les plus beaux idéaux du monde, la paix, le travail créatif...Ils construisaient et ils assemblaient, et ils étaient si forts ! Mais en même temps, ils étaient si faibles ! Parce qu'il y a une chose à laquelle ils ne s'étaient préparés,et cette chose qu'ils ignoraient s'appelait Cortez! Voilà ce que j'ai essayé de dépeindre.

parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  parispal le Jeu 25 Sep - 22:53

Le même, 32 ans plus tard...



NEIL YOUNG, Farm Aid 2008, Live at the Comcast Center, Mansfield, Massachusetts, September 20, 2008. Radio broadcast.

Merci qui? Merci BigO!

Téléchargement en MP3 ici :


Track 01. Love And Only Love (11.8MB)
Track 02. Everybody Knows This Is Nowhere (6.6MB)
Track 03. Powderfinger (11.0MB)
Track 04. Mother Earth (6.5MB)
Track 05. Unknown Legend (6.7MB)
Track 06. Old Man (5.7MB)
Track 07. Get Back To The Country (4.6MB)
Track 08. A Day In The Life (10.7MB)

parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  BOOM BOOM le Jeu 2 Oct - 22:10


BOOM BOOM
Langue pendue

Nombre de messages : 1130
Age : 58
Date d'inscription : 06/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  Yann G. le Sam 4 Oct - 18:09

Horrible cette version !!
D'ailleurs, on se demande qui est le gratteux derriere qui sait pas jouer (il prend meme pas un solo). geek
Robert Plant, c'est bien le gars qui joue dans My Bloody Valentine, non ??

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  Yann G. le Sam 11 Oct - 0:37



Toujours pas de date de parution pour le fameux coffret des Archives de Neil Young, mais un volume supplémentaire pour faire patienter les fans.
Sortie le 25 novembre.

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  parispal le Sam 11 Oct - 0:45

Sugar Mountain et Campaigner, les deux perles de Decade... Tu tiens ça d'où?

Merci pour l'info!

parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  Yann G. le Sam 11 Oct - 0:58

Je suis tombé dessus en surfant sur Amazon.com, mais j'imagine que l'info devait déjà être connue de ceux qui fréquentent assidument les sites de fans de Neil (ils sont nombreux), comme thrasherswheat.org.

Tiens, la preuve :

http://www.thrasherswheat.org/2008/10/cover-for-sugar-mountain-live.html

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  parispal le Sam 11 Oct - 10:11

Merci Yann. On voit que Noël approche...

Une belle setlist!

9th November 1968 - Canterbury House, Ann Arbor, Michigan

On The Way Home
The Old Laughing Lady
Mr Soul
Expecting To Fly
The Last Trip To Tulsa
The Loner
I Am A Child
I've Been Waiting For You
Broken Arrow
Birds
The Last Trip To Tulsa
Nowadays Clancy Can't Even sing
Out Of My Mind
I Am A Child
If I Could Have Her Tonight
Flying On The Ground Is Wrong
Birds

10th November 1968 - Canterbury House, Ann Arbor, Michigan

Mr Soul
Sugar Mountain
I Am A Child
I've Been Waiting For You
Nowadays Clancy Can't Even Sing
The Last Trip To Tulsa
The Loner
The Old Laughing Lady
Broken Arrow
Number One Song rap
Birds
I Am A Child

parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  parispal le Ven 5 Déc - 20:37

Bon, un peu déçu par ce Sugar Mountain non pas que ce soit mauvais, mais un DVD audio en plus du CD audio, ça sert à quoi???

parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  Quiet Man le Ven 5 Déc - 20:53

parispal a écrit:Bon, un peu déçu par ce Sugar Mountain non pas que ce soit mauvais, mais un DVD audio en plus du CD audio, ça sert à quoi???

Ça sert à vendre 3 ou 4 euros de plus...

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEIL YOUNG

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum