Chanson francophone

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  Quiet Man le Jeu 24 Juin - 20:26

Eric Le Corre, dit Colin Chloé (en référence au personnage de Boris Vian), un des vrais talents de la chanson-rock française (et néanplus bretonne). Il est dans la lignée du meilleur Bashung tout en étant original. Et il se permet de chanter Baudelaire et Apollinaire avec talent... Ce disque, "Appeaux", auto-produit en 2008, a enfin bénéficié d'une diffusion nationale en février dernier.


avatar
Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  Lee Harvey Oswald le Ven 25 Juin - 3:07

Hugues a écrit:Du blues français, par Christophe, "Le beau bizarre", 1978 (faites pas attention à la vidéo, par contre ouvrez grand vos oreilles) - ce blues blafard et pantelant-là n'est pas loin d'Alex Chilton (Big Star phase Sister Lovers), sorti la même année, tiens! Les bleus, Christophe, ça le connaît... Il en explora la déliquescence.

avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  Hugues le Lun 31 Jan - 13:02

Ou encore JP Nataf.
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  Hugues le Lun 31 Jan - 13:04

Ici j'aime particulièrement les paroles (c'est assez rare pour être noté).

avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  Hugues le Lun 31 Jan - 13:14

Y'a, mine de rien, un petit quelque chose de Léo Ferré dans cet univers... (on peut voir aussi la vidéo sur YouTube)

avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  Hugues le Lun 31 Jan - 15:35

avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  johnny99 le Mer 2 Fév - 18:57

Pourquoi et comment ce titre n'est pas devenu un hyper mega hit, je l'ignore et le déplore!



L'album, que je découvre, est un génial mélange de trouvailles technologiques sonores et de chansons inspirées
avatar
johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  Hugues le Jeu 3 Fév - 14:39

"les portes de la nuit ne sont jamais fermées à clef"...

et bien ce n'est pas une chanson pour les veilleurs de nuit (je dois fermer toutes les portes à clef!)

avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  Hugues le Lun 7 Fév - 19:52



Suffisamment séduit par "Courchevel" en acoustique sur YouTube, j'ai acheté l'album (en ai fait de même pour Fleurent-Didier et Belin, en passant - et finalement, c'est Fleurent-Didier le plus intéressant des trois, du moins en comparant leur dernière livraison en date, qui est pour Fleurent-Didier la première, d'ailleurs - vous suivez? albino )

Première écoute: déception en ce qui concerne les arrangements. Ne seraient-ce que ceux de "Courchevel" ôtent à sa version acoustique une grosse partie de son charme. Il y a vraiment un problème en France, en matière de production: ces arrangements proprets, lisses, ces mixages sans relief... pourquoi? Je ne vois là aucune différence avec les dernières productions de Françoise Hardy et Camélia Jordana. Sinon, quelle est l'influence majeure de Florent Marchet? Alain Souchon. Quand on écoute Florent jouer avec les rimes en "ole" sur "L'idole", ou ses esquisses d'harmonies en mineur sur "Narbonne Plage", ça relève quasiment du pastiche. Sans parler du timbre de voix. Après, les amateurs de raffinements apprécieront la richesse harmonique de "Hors-piste" et la sobriété de "Qui je suis" pour conclure. Pourtant, Florent pourrait nous faire un disque à la Elliott Smith s'il le voulait. Mais il a l'air, en musicien, d'aimer aussi la flore instrumentale, plus variétoche que baroque hélas. Enfin je dis "hélas", mais moi le baroque c'est pas mon truc non plus, ni Elliott Smith d'ailleurs. Non, moi je pense surtout que Marchet est tiraillé entre le talent et le goût: il sait décocher des flèches pleines de poésie, rien qu'avec sa guitare, mais veut y mêler les instruments de musique. Ron Sexsmith a eu le même problème toute sa carrière (son nouveau producteur: celui de Metallica!). Sauf qu'à Ron la guitare ne suffit pas non plus (je veux dire qu'il lui faut autre chose: autre problème!).
avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  Hugues le Mar 3 Mai - 0:19

Quand Belinda Carlisle, ex-chanteuse des Go-Go's, se laisse submerger par la tristesse d'"Avec le temps"...

avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  Hugues le Mar 20 Déc - 12:58

Dans mon choix spontané des trente chansons sur l'autre sujet, arrive en premier "Parlez-moi d'amour" de Lucienne Boyer si l'on respecte la chronologie. 1930! Lucienne Boyer était une vraie star à l'époque. On trouve de jolies photos sur le très beau site Du temps des cerises aux feuilles mortes, dont voici la page consacrée à Lucienne Boyer dont je me permets d'extraire ces quelques images:



N'est-il pas troublant d'ainsi voyager dans le temps?

avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  Hugues le Mar 20 Déc - 13:05

Ma chronique sur amazon.fr du troisème coffret de l'Anthologie de la Chanson Française Enregistrée:



Le troisième volume de l'Anthologie de la Chanson Française Enregistrée est consacré aux années 30 (1930-1939). Il contient dix CDs dont chacun survole une année, traversée des chansons les plus populaires de l'époque. Sur chacun d'eux, c'est Fréhel qui ouvre le bal (musette), puisqu'elle fut une des chanteuses majeures de la décennie. Les joyaux de cette grande dame ne manquent pas: "Musette" (ma préférée, pour moi la plus poétiquement parfumée), "Comme un moineau", "Sous la blafarde", "La java bleue", "Sans lendemain"... 1930 fut un excellent cru: outre Fréhel (les deux premières chansons susmentionnées), cette année vit aussi surgir "Les goélands" de Damia, "Parlez-moi d'amour" de Lucienne Boyer (une des plus belles chansons du monde, que son auteur Jean Lenoir avait laissée moisir dans ses tiroirs pendant quelques années!), "J'ai deux amours" de Joséphine Baker (qui chante comme un oiseau exotique)... Au cours de la décennie, Damia nous offre des bijoux noirs: "La suppliante", "Sombre dimanche" (ma préférée), mais sait aussi faire des détours du côté du musette ("Le grand frisé", "La guinguette a fermé ses volets"). En 1934, Marie Dubas, elle, nous sort un inclassable monument (est-ce une chanson ou du cinéma?), "La Charlotte", que je défie quiconque d'écouter sans pleurer. Cette chanson, qui dure plus de six minutes, a dû marquer la môme Piaf à jamais.
Parallèlement à cette chanson française des rues au pathos parfois trop lourd (rehaussé parfois par l'approche plus intellectuelle d'une Marianne Oswald et son étonnant "Jeu de massacre"), nous vient un parfum plus moderne et léger avec Mireille et Jean Sablon ainsi que Pills et Tabet, sur des textes de Jean Nohain. "C'est un jardinier qui boîte", "les pieds dans l'eau", "Ce petit chemin", "Puisque vous partez en voyage"... tout ça préfigure l'arrivée du monument Charles Trenet à la fin de la décennie ("Je chante", "Boum"), dont le célèbre "Y'a d'la joie" fut d'abord chanté par Maurice Chevalier en 1937 (version retenue pour cette anthologie). Un autre Charles fait aussi ses débuts dans le registre à deux voix sur les rythmes du swing: Aznavour, avec son compère Johnny Hess (sous le nom de scène de Charles et Johnny): c'est techniquement brillant. Et quel bonheur que d'entendre le chant de Jean Sablon mêlé à la guitare de Django Reinhardt sur "Cette chanson est pour vous madame" et "Rendez-vous sous la pluie"!
Mistinguett est toujours là ("C'est vrai", 1935), ainsi qu'Yvette Guilbert (on la trouvait déjà dans le premier volume parcourant les années 1900-1920), enregistrant d'immortels classiques comme "Madame Arthur" et "Le fiacre", d'une délicieuse légèreté. En 1936, Edith Piaf déboule avec "Les mômes de la Cloche", et Jean Gabin avec "Quand on s'promène au bord de l'eau" offre l'insouciante bande-son du Front populaire. On peut se lasser assez vite de la rengaine des "Roses blanches" de Berthe Sylva, des ritournelles de Tino Rossi (on peut lui préférér "J'attendrai" par Jean Sablon, version retenue ici), des espagnolades de Rina Ketty ("Sombreros et mantilles"), mais c'est bien d'avoir été fidèle à l'époque, chacun y trouvera son compte, on ne change pas l'Histoire! Vous y trouverez donc aussi Fernandel ("Ignace", "Barnabé", "Félicie aussi"), Ray Ventura et son orchestre ("Qu'est-ce qu'on attend" etc...), Elyane Célis et sa voix d'opéra (le charmant "Pirouli pirouli"), Lucienne Delyle, Suzy Solidor, Lys Gauty (comment résister au limonaire d'"A Paris dans chaque faubourg"?). Je vous recommande en passant, et pour terminer, la visite d'un site magnifique intitulé Du Temps des Cerises aux Feuilles Mortes, ne serait-ce que pour la merveilleuse poésie des images d'époque qui l'illustrent.

avatar
Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10803
Age : 49
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson francophone

Message  zouzou1701 le Lun 30 Avr - 11:28

une petite video hommage