Matthew Ryan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Matthew Ryan

Message  Hugues le Dim 28 Sep - 19:24



Matthew Ryan est de ces singer songwriters auxquels je reste fidèle pour des raisons que le coeur connaît mieux que la raison (à l'aise, Blaise). Il en va de même pour Jeff Tweedy, Josh Rouse, Ron Sexsmith et bien d'autres. Mais Matthew Ryan se situe très précisément à la frontière de deux univers: celui du pop-rock indé (où je range ceux que je viens de citer à côté de Matthew), et celui de l'americana - où je classe des mecs comme Peter Himmelman, Peter Case, Mike Plume, etc... Matthew Ryan fait le lien entre les plaines poussiéreuses et l'espace urbain bleu nuit, entre l'aspect nomade d'une voix rocailleuse et l'errance transitoire de crépuscules abyssaux, éprouvée au volant d'une voiture, où à l'intérieur d'un avion, au-dessus d'une marée de buildings fourmillant de lumières nocturnes. L'univers de Matthew Ryan a quelque chose de spatial, de sonique, de pensif, de progressif, d'hypnotique, c'est une musique qui se diffuse, qui envahit, qui intoxique. Et il n'est même pas besoin de se pencher sur les textes pour comprendre que ce qu'il raconte est profond.

Il a sorti un nouvel album cette année, Matthew Ryan vs the Silver State, que je viens d'acheter.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum