C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  Lee Harvey Oswald le Dim 3 Aoû - 1:51

Ben ouais...sur quel autre forum je pourrais parler du groupe prog français du début des années 70 Triangle ?

Il y en a qui connaissent ici...des disques à conseiller ?
Un collègue de bureau m'a dit que leurs concerts alors décalquaient vraiment et que les enregistrements studios étaient plutot décevant par rapport à la violence de leurs prestations publiques...

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  michel53 le Dim 3 Aoû - 2:14

Lee Harvey Oswald a écrit:Ben ouais...sur quel autre forum je pourrais parler du groupe prog français du début des années 70 Triangle ?

Il y en a qui connaissent ici...des disques à conseiller ?
Un collègue de bureau m'a dit que leurs concerts alors décalquaient vraiment et que les enregistrements studios étaient plutot décevant par rapport à leurs prestations publiques...





Personnellement, je ne connais vraiment que ces deux albums que je possédais à l'époque.. J'aurais un faible pour le premier de 1970 qui sonnait assez rock pour l'époque. Le deuxième de 1972 est plus élaboré au niveau des textes.

Mais je laisse aux autres connaisseurs le choix de commenter le reste de leur relativement courte discographie, car je ne la connais pas trop.

michel53
Langue pendue

Nombre de messages : 152
Age : 66
Localisation : Mayenne (53)
Date d'inscription : 30/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  Lee Harvey Oswald le Dim 3 Aoû - 2:28

Les pochettes me donnent en tout cas envie de les écouter...si en plus tu parles de "niveau de texte élaboré"...mais musicalement c'est plus Genesis ou un équivalent de la "Kosmische Musik" pratiquée alors outre Rhin ?...c'est plus Ange ou Catherine Ribeiro ?

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  Quiet Man le Dim 3 Aoû - 2:42

Lee Harvey Oswald a écrit:Les pochettes me donnent en tout cas envie de les écouter...si en plus tu parles de "niveau de texte élaboré"...mais musicalement c'est plus Genesis ou un équivalent de la "Kosmische Musik" pratiquée alors outre Rhin ?...c'est plus Ange ou Catherine Ribeiro ?

C'est plus rock;;; avec un soupçon de jazz (because François jeanneau, saxophoniste jazz de formation)... Mais rien à voir avec ceux que tu cites...

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  Lee Harvey Oswald le Dim 3 Aoû - 2:54

ah...

Tu m'aurais dit que c'est dans le meme créneau qu'Alpes, le fabuleux groupe qui accompagnait Catherine Ribeiro, j'aurais commadé illico meme à prix fort tous leurs disques...comparé à Ange euh j'aurais encore un peu hésité...Mr. Green

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  Quiet Man le Dim 3 Aoû - 3:03

Lee Harvey Oswald a écrit:ah...

Tu m'aurais dit que c'est dans le meme créneau qu'Alpes, le fabuleux groupe qui accompagnait Catherine Ribeiro, j'aurais commadé illico meme à prix fort tous leurs disques...comparé à Ange euh j'aurais encore un peu hésité...Mr. Green

En fait, c'était un sympathique groupe de variété rock à la française, un peu dans la lignée de Martin Circus (le premier, le vrai, celui de l'album live au Rock & Roll Circus, avant la dégénérescence de "Je m'éclate au Sénégal)...

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  michel53 le Dim 3 Aoû - 4:08

Voilà... Quiet Man a tout dit ... Rock Variétés.. Plutôt rock quand même..
Mais je n'ai jamais trouvé ce coté "prog" annoncé (style Ange), l'idée ne m'avait pas effleuré l'oreille.

michel53
Langue pendue

Nombre de messages : 152
Age : 66
Localisation : Mayenne (53)
Date d'inscription : 30/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  walpurgis le Dim 3 Aoû - 8:32

Le bassiste de Triangle venait des Lionceaux, qui, vers 1964-65, avaient fait des reprises des Beatles (parfois convenables). On peut trouver leur version d'Ask Me Why sur les Beatles et la France volume 4, qui contient des trucs incroyables (au mauvais sens du terme).

Le batteur de Triangle venait des Players, un groupe qui faisait des reprises des Shadows et des Fantômes mais jouait aussi ses propres compos. Triangle jouait carré, voire isocèle. J'ai un 45 tours d'eux. Ils avaient un look Matching Moll, mais tout le monde à l'époque avait un look Matching Moll.

Les Players, je les ai vus sur scène au moins 25 fois car ils jouaient sur une petite estrade, à la terrasse d'un café, à Royan, au "Régalties", en 1962 ou 1963 (j'étais un petit garçon et ce sont de vieux souvenirs). Ils étaient excellents. Le guitariste jouait comme Marvin. Puis il a fondé Total Issue, un groupe de rock genre Crosby, Stills and Nash à l'époque de triangle, martin circus. Ensuite, il a accompagné Nancy Holloway (il faut bien bouffer). Quant au batteur, il s'est retrouvé chez Cloclo (même raison).

J'ai vu Zoo sur scène, j'avais trouvé ça nul, mais c'est parce que je n'aime pas le jazz.

J'ai vu Magma aussi. Même remarque. Le chanteur : un Jagger nain.

J'ai écouté C R + Alpes sur scène, avec les bougies sur le piano. Mais ça ne rendait pas. Ils jouaient dans de trop grandes salles. Il leur aurait fallu des endroits plus intimes.

Et Martin Circus, période Sénégal. J'avais voulu parler backstage avec le batteur, un fantôme gris. J'étais tombé sur le chanteur, suffisant, arrogant, dédaigneux, Gérard Blanc.

Je m'étais pourtant promis de ne plus intervenir sur ce forum car j'en ai plus que marre des interventions de certains qui parlent de choses qu'ils ne connaissent pas (between the buttons ou their satanic) et prennent cet espace pour leur propre blog.

walpurgis
Langue pendue

Nombre de messages : 608
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  Quiet Man le Dim 3 Aoû - 9:21

walpurgis a écrit: Et Martin Circus, période Sénégal. J'avais voulu parler backstage avec le batteur, un fantôme gris. J'étais tombé sur le chanteur, suffisant, arrogant, dédaigneux, Gérard Blanc. Le vrai Martin Circus c'était avant Gérard Blanc

Je m'étais pourtant promis de ne plus intervenir sur ce forum car j'en ai plus que marre des interventions de certains qui parlent de choses qu'ils ne connaissent pas (between the buttons ou their satanic) et prennent cet espace pour leur propre blog. Des noms, des noms!!!

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  walpurgis le Dim 3 Aoû - 10:41

je connais très mal Ribeiro (et ça ne m'intéresse pas). C'était peut-être le chaînon manquant entre Barbara et Nico, (personnellement ce chaînon ne me "manquait" pas, car je n'apprécie ni Ribeiro, ni Barbara, et encore moins la sinistre Nico avec son harmonium foireux).

Oui "Martin Circus", c'était une sorte de groupe de jazz rock (ils avaient un très bon saxo) puis le côté "Circus" l'a emporté sur l'aspect "Martin" et c'est devenu tout et n'importe quoi, des tout petits Beach Boys à la française, ils ont osé reprendre "Barbara Ann", devenue "Marylène" mais ça faisait patronage Saint Joseph. bom

Le bassiste de Triangle se nommait "Papillon", il est décédé il y a quelques années.

walpurgis
Langue pendue

Nombre de messages : 608
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  Quiet Man le Dim 3 Aoû - 12:12

walpurgis a écrit:je connais très mal Ribeiro (et ça ne m'intéresse pas). C'était peut-être le chaînon manquant entre Barbara et Nico, (personnellement ce chaînon ne me "manquait" pas, car je n'apprécie ni Ribeiro, ni Barbara, et encore moins la sinistre Nico avec son harmonium foireux).


Des 3, je n'aime que Barbara, et ça m'est venu assez tard. Mais des titres comme "Dis, quand reviendras-tu?" (repris en Français par Martha Wainwright) ou "Göttingen" sont des vrais chefs d'oeuvre d'émotion...

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  walpurgis le Dim 3 Aoû - 12:52

Je reconnais que "Dis, quand reviendras-tu ?" c'est bien, c'est assez bouleversant, mais c'est une des rares chansons qu'elle ait faites qui m'émeuve. ça parle d'un amour mort mais elle y croit encore, c'est à la fois une chanson d'espoir et de désespoir, et c'est cette ambiguité qui en fait le prix.
Le reste me laisse froid.
Je parlais d'elle en général. Je reconnais son talent, incontestable, mais ce qu'elle fait ce n'est pas vraiment pour moi. J'ai beau être âgé, je l'associe à des gens encore plus âgés que moi. Ce n'était pas une chanteuse de ma génération. Je préférais toutes les connes yéyés. Gall, Vartan, Hardy. Sauf Sheila évidemment dont le nom même me donne un urticaire virulent.

walpurgis
Langue pendue

Nombre de messages : 608
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  Lee Harvey Oswald le Dim 3 Aoû - 13:38

Quiet Man a écrit:des interventions de certains qui parlent de choses qu'ils ne connaissent pas (between the buttons ou their satanic) et prennent cet espace pour leur propre blog. Des noms, des noms!!!

moi je sais...Mr. Green


Un type qui par la générosité de l'invention mélodique, l'audace et la liberté de l'harmonie, du rythme, de la construction, par l'originalité des moyens mis en oeuvre au service d'une vrai imagination musicale mérite d'etre redécouvert c'est...William Sheller.
Je ne comprends pas qu'on fasse tout un foin sur un Michel Polnareff et que William Sheller soit aussi mal considéré dans le milieu pop. Pourtant ses disques des années 70 marquent une influence Beatles indéniable.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  johnny99 le Dim 3 Aoû - 15:12

[quote="Lee Harvey Oswald"]


Un type qui par la générosité de l'invention mélodique, l'audace et la liberté de l'harmonie, du rythme, de la construction, par l'originalité des moyens mis en oeuvre au service d'une vrai imagination musicale mérite d'etre redécouvert c'est...William Sheller.
quote]

je suis entièrement d'accord avec toi, Sheller est un immense mélodiste, doublé d'un musicien et arrangeur hors pair.

sinon j'ai trouvé un podcast de Triangle, ça casse pas 3 pates à un canard


johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  walpurgis le Dim 3 Aoû - 15:15

quizz william sheller (un chanteur que j'apprécie) : quelle chanson de Macca a-t-il copié dans Rock'n'roll dollar ?

walpurgis
Langue pendue

Nombre de messages : 608
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  johnny99 le Dim 3 Aoû - 17:04

walpurgis a écrit:quizz william sheller (un chanteur que j'apprécie) : quelle chanson de Macca a-t-il copié dans Rock'n'roll dollar ?

J'ai trouvé la réponse sur le net mais je laisse les érudits répondre...

johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  Quiet Man le Dim 3 Aoû - 18:06

Lee Harvey Oswald a écrit:
Un type qui par la générosité de l'invention mélodique, l'audace et la liberté de l'harmonie, du rythme, de la construction, par l'originalité des moyens mis en oeuvre au service d'une vrai imagination musicale mérite d'etre redécouvert c'est...William Sheller.
Je ne comprends pas qu'on fasse tout un foin sur un Michel Polnareff et que William Sheller soit aussi mal considéré dans le milieu pop. Pourtant ses disques des années 70 marquent une influence Beatles indéniable.

Mon cher LHO tresbon sois béni! Tiens, tu peux même m'appeler John Wayne tant que tu veux...

Pour moi Sheller est au top du top... Sa culture classique, sa culture pop-rock (voir le méconnu "Albion"), son amour de la musique font de ce Pierrot lunaire l'un des artistes francophones les plus éminents de l'époque, et cela depuis l'époque des Irrésistibles (aka "The Beloved Ones") et de "My Year Is A Day"

Je l'ai vu 2 fois sur scène: la première en 2001, seul avec son piano, à l'Arsenal de Metz (une des meilleures salles de France du point de vue acoustique). La deuxième fois au Galaxie d'Amnéville en 2005 (1 semaine avant l'enregistrement de son CD/DVD "Parade au Cirque Royal" (je recommande le DVD, avec une interview des plus passionnantes) avec cordes, bois et cuivres. Dans les 2 cas c'était sublime... Et William a l'art de d'introduire chacune de ses chansons par une petite histoire, toujours savoureuse...
C'es sans doute le seul qui a la stature pour concurrencer les plus grands Anglo-Saxons, pour ceux qui aiment vraiment la musique.



Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  michel53 le Dim 3 Aoû - 20:05

Un autre groupe oublié des années 70 et pourtant combien rock ... un "Aerosmith" à la française.. Les VARIATIONS.

Jo Leb, Marc Tobaly, Jacques Grande et Jackie Bitton forment ce groupe qui assureront entre autre les premières parties des concerts de notre Hallyday national, mais aussi des New York Dolls, de Tim Buckley, de Bachman Turner Overdrive, de Jimi Hendrix, de Cream, de Taste.... !!!
Pas trop mauvais comme CV, .. non ?????

Le groupe se dissous en 1975 après quatre albums honorables et fera un apparition 40 ans plus tard, en 2006 au "Petit Journal" à Paris.

Nador - 1969
http://www.marctobaly.com/Site.data/Composants/pochettes/NADOR-Vinyl.jpg

Take it or leave it - 1973


Moroccan roll - 1974


Café de Paris - 1975



michel53
Langue pendue

Nombre de messages : 152
Age : 66
Localisation : Mayenne (53)
Date d'inscription : 30/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  Quiet Man le Dim 3 Aoû - 20:54

Les Variations étaient beaucoup plus rock mais beaucoup moins "frenchy". Tombés dans une marmite de Stones à la naissance?

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 4 Aoû - 0:30

Quiet Man a écrit:"frenchy". Tombés dans une marmite de Stones

Je m'excuse, les Frenchies (au pluriel siouplait) c'était plutot dans la marmite New York Dolls...Mr. Green
Bon il y a bien quelques oreilles perverses ici pour avoir adoré le groupe du réalisateur des "Visiteurs"... drunken

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est sur Crossroads et nul part ailleurs

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum