1967

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1967

Message  Hugues le Mer 30 Juil - 23:55



Premier album des Stone Poneys (avec Linda Ronstadt), paru en janvier.

Side 1

Sweet Summer Blue & Gold 2:17
If I Were You 1:56
Just a Little Bit of Rain 2:20
Bicycle Song (Soon Now) 1:52
Orion 3:18

Side 2

Wild about My Lovin' 3:50
Back Home 2:00
Meredith (on my mind) 2:10
Train & the River 2:20
All the Beautiful Things 1:55
2:10 Train 3:20

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Hugues le Jeu 31 Juil - 10:25



Version anglaise, parue le 20 janvier.

Si j'aime de plus en plus Aftermath, celui-ci me laisse toujours sceptique. On est loin du chef d'oeuvre. Je me demande si les Stones n'ont pas eu la très mauvaise idée d'être influencés par l'ambiance "pop de cirque" du Blonde On Blonde de Dylan? Une chose est sûre: les uns comme les autres auraient mieux fait d'éviter la fumette en studio.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Quiet Man le Jeu 31 Juil - 10:46

Hugues a écrit:

Premier album des Stone Poneys (avec Linda Ronstadt), paru en janvier.

Side 1

Sweet Summer Blue & Gold 2:17
If I Were You 1:56
Just a Little Bit of Rain 2:20
Bicycle Song (Soon Now) 1:52
Orion 3:18

Side 2

Wild about My Lovin' 3:50
Back Home 2:00
Meredith (on my mind) 2:10
Train & the River 2:20
All the Beautiful Things 1:55
2:10 Train 3:20

C'est le type même de disque "gentil" mais sans grand intérêt que beaucoup ont découvert - comme moi - lorsque Linda est devenue autre chose qu'une choriste de talent. C'est un album très "daté", oeuvre d'un groupe comme il en existait des dizaines aux U.S.A. dans le sillage de Peter Paul & Mary. "Evergreen, vol. 2", paru la même année, est un peu plus consistant (meilleures compositions) mais à peine.
En fait la carrière de Linda ne devient intéressante qu'à partir de 1972 et l'album "Linda Ronstadt" ("Rock me on the water") qui est son troisiéme solo avec les futurs Eagles (mais pas qu'eux) au grand complet derrière elle. Cela dit, ce qu'elle a fait avant se réécoute agréablement aujourd'hui (un peu comme les "girl groups").
Personnellement, je ne l'ai vraiment découverte qu'un peu plus tard, à la sortie de "Heart Like a Wheel" en 1974.

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Quiet Man le Jeu 31 Juil - 11:04

Hugues a écrit:

Version anglaise, parue le 20 janvier.

Si j'aime de plus en plus Aftermath, celui-ci me laisse toujours sceptique. On est loin du chef d'oeuvre. Je me demande si les Stones n'ont pas eu la très mauvaise idée d'être influencés par l'ambiance "pop de cirque" du Blonde On Blonde de Dylan? Une chose est sûre: les uns comme les autres auraient mieux fait d'éviter la fumette en studio.

Cette époque (mid-sixties) des Rolling Stones alterne le meilleur et le pire. Aftermath a longtemps été le seul véritable grand album des Stones (pour tous les albums, de cette époque, seule la version UK présente un intérêt, les Américains ayant taillé dans les versions originales pour des raison de marketing).
"Between The Buttons" est maintenant un des albums des Glimmer Twins que je réécoute avec le plus de plaisir.
En revanche, "Satanic Majesties" appartient à la catégorie des albums à oublier: une pochette très vendeuse (3D), un single accrocheur ("She's a Rainbow"), et quelques expériences douteuses (en tout cas ce n'est pas pour cela que l'on aimait les Stones à l'époque); il est à noter que l'un des titres est sorti en single sous le nom de Bill Wyman.
À l'époque, cet album avait fait de l'effet parmi le public adolescent (dont je faisais partie - même si je ne l'ai acheté que beaucoup plus tard) mais il a vite fait "pschitt...
Non, pour moi, 1967 (j'ai fait sur mon blog en 2006 un double top 10 des albums - US et UK - de cette année-là) restera l'année, non pas de "Sgt. Pepper's" (je n'aimais pas non plus les Beatles pour ça) mais celle de "Massachussetts" et des Bee Gees.
41 ans après, je persiste et signe... en 1967, c'était la honte (en France uniquement) d'aimer ce groupe que les Ricains classaient comme un groupe "underground".

Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Hugues le Jeu 31 Juil - 11:30

Je n'ai toujours pas écouté Their Satanic Majesties Request, mais j'aime bien "She's a Rainbow". Je me demande ce que vaut ce disque et s'il ne serait finalement pas plus intéressant que Between the Buttons, ne serait-ce que pour les audaces instrumentales, au moins dépaysantes. Evidemment, la seule façon d'en avoir le coeur net pour moi serait de l'écouter, et donc de l'acheter.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Hugues le Jeu 31 Juil - 14:39



(j'ai toujours cru que c'était Paul qui faisait "she loves you yeah yeah yeah" à la fin, et sur la vidéo je me rends compte que c'est John!)

sinon j'aime bien cette chanson, c'est une de leurs meilleures en 67

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Hugues le Jeu 31 Juil - 18:16

En avril 67 sort le single "Born Under a Bad Sign/Personal Manager" d'Albert King.

C'est la face B qu'il faut écouter pour comprendre en quoi Albert King est très, très grand. De premières mesures tamisées, extraordinairement feutrées, où rarement voix de bluesman fut si douce, jusqu'aux moindres petits craquements de guitare, jusqu'aux plaintes qu'il finit par en tirer, à en faire frissonner d'extase des auditrices dans le fond (apparemment il y a un public sur l'enregistrement de "Personal Manager"), voilà quatre minutes et vingt-huit secondes de blues électrique au sommet.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Lee Harvey Oswald le Jeu 31 Juil - 22:30

Une chanson de cette période des Stones que j'adorais...à quoi fait allusion les portes de prison qui claquent ?

http://fr.youtube.com/watch?v=uZ4oA-4dqWw

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Hugues le Ven 1 Aoû - 0:18



Deuxième album, paru en juin.

Side 1

December Dream 3:30
Song About the Rain 2:40
Autumn Afternoon 2:35
I'd Like to Know 2:38
Evergreen (Part 1) 3:10
Evergreen (Part 2) 3:33

Side 2

Different Drum 2:45
Driftin' 2:30
One For One 2:50
Back on the Street Again 1:50
Toys in Time 1:50
New Hard Times 3:00

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  michel53 le Ven 1 Aoû - 2:29

Lee Harvey Oswald a écrit:Une chanson de cette période des Stones que j'adorais...à quoi fait allusion les portes de prison qui claquent ?

http://fr.youtube.com/watch?v=uZ4oA-4dqWw

Ce bruit de portes est en relation avec l'incarcération de quelques jours de Mick Jagger, de Keith Richards et de Robert Fraser en juin 1967 suite à des problèmes divers de drogues, de médias et de corruption policière après une fiesta organisée par Keith dans son manoir de Redlands.
Les Who, les Beatles ainsi que toute une série d'artistes comme Graham Greene ou Allen Gingsberg ainsi que la grande institution britannique du "Times" prennent position, aidée par la jeunesse du monde entier, contre cette décision de justice qui prendra fin par une peine de sursis et 7000 livres par personne de caution.

En remerciements, les Stones dédient cette chanson "We love you"" à tout ceux qui les ont soutenus. Lennon et McCartney participent même aux choeurs.


michel53
Langue pendue

Nombre de messages : 152
Age : 66
Localisation : Mayenne (53)
Date d'inscription : 30/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Lee Harvey Oswald le Ven 1 Aoû - 2:44

michel53 a écrit:
Lee Harvey Oswald a écrit:Une chanson de cette période des Stones que j'adorais...à quoi fait allusion les portes de prison qui claquent ?

http://fr.youtube.com/watch?v=uZ4oA-4dqWw

Ce bruit de portes est en relation avec l'incarcération de quelques jours de Mick Jagger, de Keith Richards et de Robert Fraser en juin 1967 suite à des problèmes divers de drogues, de médias et de corruption policière après une fiesta organisée par Keith dans son manoir de Redlands.
Les Who, les Beatles ainsi que toute une série d'artistes comme Graham Greene ou Allen Gingsberg ainsi que la grande institution britannique du "Times" prennent position, aidée par la jeunesse du monde entier, contre cette décision de justice qui prendra fin par une peine de sursis et 7000 livres par personne de caution.

En remerciements, les Stones dédient cette chanson "We love you"" à tout ceux qui les ont soutenus. Lennon et McCartney participent même aux choeurs.


Réponse parfaite...merci d'avoir fourni en plus une explication détailée.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  michel53 le Ven 1 Aoû - 2:57

Merci .... c'était bien le minimum !!!

michel53
Langue pendue

Nombre de messages : 152
Age : 66
Localisation : Mayenne (53)
Date d'inscription : 30/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Hugues le Ven 1 Aoû - 15:05

1967 est peut-être l'année la plus effervescente de l'histoire de la pop. Il y a le festival de Monterey, qui est un rêve, où savoir qui fut le plus sensationnel peut être débattu à l'infini, entre Joplin, Hendrix, les Who, Otis Redding... Le fait est qu'il s'y passe quelque chose, qu'une jeune génération s'implique, fait le show... L'événement est sous les yeux d'une audience qui, comme souvent lorsqu'il se passe vraiment quelque chose, est plus ébahie qu'hystérique.

Barrett signe des perles de psychédélisme inouï: "Arnold Layne", "Candy & a Currant Bun", "See Emily Play", "Apples & Oranges", et la majeure partie d'un album unique, The Piper at the Gates of Dawn.

Un jeune Canadien du nom de Neil Young signe quelques joyaux au sein du Buffalo Springfield (groupe-comète, hélas - qui était à Monterey, mais sans Neil Young): "Mr Soul", "Expecting to Fly", "Broken Arrow".

Les Beach Boys sortent le single "Heroes & Villains" en juillet.

Les Doors, le Velvet Underground, le Jimi Hendrix Experience sortent leur premiers albums. Lennon signe "Strawberry Fields Forever", "A Day in the Life" (avec Paul), "I Am the Walrus".

Van Morrison chante "Brown-Eyed Girl". Love sort Da Capo et Forever Changes. Les Kinks sortent "Waterloo Sunset" et les Who "I Can See for Miles".

Aretha Franklin sort son premier chef d'oeuvre chez Atlantic, I Never Loved a Man the Way I Love You.

Sans oublier de merveilleux albums de Tim Buckley, Fred Neil, Tim Hardin...

Bref, j'ai toujours vu l'année 67 comme la plus phénoménale.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Hugues le Ven 1 Aoû - 18:14



Where Am I Going

Side One:

Bring Him Back (Pomus/Schuman)
Don't Let Me Lose This Dream (Aretha Franklin)
I Can't Wait Until I See My Baby's Face (Taylor/Ragavoy)
Take Me For A Little While (Martin)
Chained To A Memory (Rogers/Alhert)
Sunny (Bobby Hebb)

Side Two:

They Long To Be Close To You (Bacharach/David)
Welcome Home (Taylor)
Come Back To Me (Lerner/Lane)
If You Go Away (Jacques Brel/Rod McKuen)
Broken Blossoms (trad. adapted T.Springfield/Gray)
Where Am I Going (Dorothy Fields/Cy Coleman)

Produced by John Franz

with accompaniment directed by Ivor Raymonde, Alan Tew, Arthur Greenslade, Wally Syott, Peter Knight, Reg Guest; special arrangements by Pat Williams & Jim Tyler

vocal backing by Madeline Bell, Lesley Duncan & Dusty Springfield.

PHILIPS (S)RBL 7820

note: Dusty's version of "....Close To You" predates The Carpenters' hit version by 3 years.Her version of "If You Go Away" is held in such esteem that it is often thought to be one of her hits, but was never a single.

Une merveille que ce 3ème LP de la reine blanche du rhythm'n'blues, paru en novembre.


Dernière édition par Hugues le Ven 1 Aoû - 18:44, édité 2 fois

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  johnny99 le Ven 1 Aoû - 18:20

Il y a aussi un son nouveau qui apparait, avec les developpements techniques, la stéréo, l'amplification des guitares, la puissance des amplis, l'amplitude des basses, l'utilisation de l'orgue hammond commence à se généraliser et fournir un "tapis" confortable sur lequel chaque instrument prend sa place distinctement des autres.

Je situe ce changement au tournant des années 66/67 suivant les productions.

johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Hugues le Sam 2 Aoû - 18:54

Quiet Man a écrit:Et pourquoi ne pas réduire Sgt. Pepper's à un 45 tours (avec une seule face)?

Volontiers: Lovely Rita/A Day in the Life tongue

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Hugues le Dim 7 Déc - 0:03



Dis-donc, Quiet Man, des "disques gentils sans grand intérêt" de cette beauté, si tu pouvais m'en recommander d'autres, je suis preneur... Tu ne l'as plus écouté depuis combien de temps? Mr. Green

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Hugues le Dim 7 Déc - 0:30



Putain, que cet album est bon!

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  parispal le Dim 7 Déc - 0:37



67, l'année des pochettes à fleurs... En écoutant ça, j'ai pensé aux harmonies des Jayhawks. Étonnant, non?

à écouter ici

parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1967

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum