L'avenir du disque?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'avenir du disque?

Message  Hugues le Mar 13 Mai - 13:59

Tout content d'avoir reçu ce matin mes disques de Gene Clark et Flying Burrito Bros, tout en étant par ailleurs à la recherche d'un emploi, je me sentis soudainement décalé...

Combien est-on à s'intéresser encore aux disques, à vouloir les collectionner, à cultiver une sorte de littérature de la musique?

Est-ce que la notion d'album, d'opus, n'est pas en train de disparaître avec l'arrivée du téléchargement? Est-ce que l'abandon du disque n'est pas en train de bouleverser les données, et l'approche de la musique?

Car qui dit musique sans support, dit musique totalement impalpable, sans objet identifiable. A moins que chaque oeuvre musicale ait son propre site, comme un univers à visiter sur écran, son et image...

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  iconoclast le Mar 13 Mai - 17:15

Les jours de l'objet disques à grande échelle me semblent comptés, ouais... C'est dommage car je suis un grand collectionneur et je vais me retrouver avec une énorme cédéthèque sur les bras qui risque de faire rigoler dans quelques années, ou de faire des envieux... Je pense qu'il y aura toujours des tirages CD limités, comme pour les vinyles aujourd'hui, mais qu'ils ne seront pas à des prix très raisonnables et qu'on se rabattra sur du virtuel, bon gré, mal gré. Je sais que je regretterai le CD, comme j'ai regretté le 33 tours car cette nouvelle manière d'acquérir de la musique modifiera forcément notre façon de l'écouter : A l'époque du vinyle, je me posais pour écouter un disque, je m'arrêtais une quarantaine de minutes pour m'y consacrer tout en contemplant la pochette. Avec l'arrivée du CD, je me suis mis (comme beaucoup) à mettre un disque tout en faisant autre chose (ils sont trop longs), je ne regarde le livret que le jour de l'achat (même s'il est beau) et je ne connais plus les chansons par leur titre mais par leur numéro. Comment écoutera-t-on la musique en virtuel ? Mes potes qui y sont totalement passés se font des programmations plus ou moins arbitraires, la notion d'album disparaît et on est moins exigeant sur le son puisqu'on écoute de plus en plus de fichiers compressés. Je pense qu'apprécier la musique comme elle le mérite sera un art de vivre, un peu comme prendre le temps de se faire un petit plat mitonné plutôt que balancer un surgelé au micro-ondes... Ce sera aussi aux artistes de s'adapter, par exemple en concoctant des oeuvres à écouter en une fois, on pourrait revenir au concept album et, en tout cas, à des durées d'albums plus réduites. Sinon, ce sera la fin de l'album en tant qu'unité musicale, mais je n'y crois pas trop car ce format est quand même bien ancré dans l'esprit du public et celui des artistes eux-mêmes.

iconoclast
Langue pendue

Nombre de messages : 443
Localisation : Allier
Date d'inscription : 13/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  johnny99 le Mar 13 Mai - 19:37

iconoclast a écrit: Je sais que je regretterai le CD, comme j'ai regretté le 33 tours car cette nouvelle manière d'acquérir de la musique modifiera forcément notre façon de l'écouter : A l'époque du vinyle, je me posais pour écouter un disque, je m'arrêtais une quarantaine de minutes pour m'y consacrer tout en contemplant la pochette. Avec l'arrivée du CD, je me suis mis (comme beaucoup) à mettre un disque tout en faisant autre chose (ils sont trop longs), je ne regarde le livret que le jour de l'achat (même s'il est beau) et je ne connais plus les chansons par leur titre mais par leur numéro. .


Ton passage du 33t au cd a produit les mêmes effets que le passage du cd aux fichiers pour moi, je ne suis pas, par contre, nostalgique du vinyl.

L'avenir des vendeurs de disques est aussi florissant que celui des sculpteurs de menhirs, assurément, d'autant que le combat contre le piratage ne me semble pas gagné, en en parlant avec mes élèves, je me suis rendu compte que le simple fait d'acheter un CD leur semble d'une incongruité totale!
Cela va être dur de changer ces habitudes pour la génération actuelle.

johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  Hugues le Mar 13 Mai - 19:55

Les disquaires deviennent des antiquaires.

Les disques, des reliques.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  thiad le Mar 13 Mai - 20:53

Je m'intéresse toujours aux disques mais pas aux CD's....leur achat est en somme une nécessité....cela consiste souvent en achat de disques que j'ai déjà ou dans des nouveautés dont je ne saurais me passer( ex- le dernier Van der Graaf Generator.....album 2008 direct çui-ci). J'achète du vinyl, de l'occase et m'en porte très bien....relation sentimentale voire sensuelle à l'objet ! Le cd disparaît ? Pas grave...m'en fous ! Trop laid, livret minuscule parfois illisible, photos idem et boitier fragile....seul avantage son aspect pratique, on peut déambuler avec lui plus facilement....avec le MP3, les clefs USB ce sera encore plus facile....le consumérisme a gagné la musique encore un peu plus !

thiad
Langue pendue

Nombre de messages : 1235
Date d'inscription : 23/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  johnny99 le Mar 13 Mai - 23:39

Comme je fais beaucoup de voiture pour aller bosser, j'y écoute de musique.
Ainsi, j'ai acquis un transmetteur mp3, branché sur l'allume-cigare, qui fonctionne sur fréquences radio et sur lequel je plugge une clé USB 1Go, gorgée de zik.

ce qui me manque vraiment, c'est de ne pas lire les titres, j'ai l'impression de ne rien retenir de ce que j'écoute, comme si j'en avais besoin pour "fixer" la musique, qui n'est finalement que des ondes impalpables.

C'est cela que je regrette surtout dans les supports actuels, l'absence d'information tangible, les pochettes, quoi...

johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  ironfist le Mer 14 Mai - 0:49

L'avenir du disque , il est mort depuis belle lurette car ce n'est pas les quelques passionnés que les gens d'ici constituent qui vont la faire vivre.

>Mon bro compte s'ht une platine vinyl pour les convertir en cds pour les albums non édité en cds (ex les 1er Del lords)

> le cd est mort depuis quelques années & pas besoin de bosser ds 1 label ou ds les hautes sphère des pôles stratégies marketing pour le préssentir:perso g des potes diskr qui ont fermés, le 1er à fermer, 1 spécialiste de la zic electronique (à l'époque je me demandais comment on pouvait se spécialiser ds ce genre sans perdre d tunes) il y a moins de 5 ans,1 diskr généraliste qui a vendu sa boutique il y a 1 an, 1 autre spécialisé hard rock il y a 6 mois & 1 autre spécialisé hip hop/rnb qui se se reconvertit tant bien que mal...

bref , c le système & les médias de *%#? qui a fait qu'on en est venu à ça.Seul les achats on line vont subsister,je me demande ds combien d'années ça va prendre pour plus qu'il y ait de cds ds les grosses chaines de distribution avec les ventes qui doivent divisés par 5

ironfist
Langue pendue

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  godevin le Mer 14 Mai - 9:58

Pour l'avenir des disquaires, c'est une certitude: no future !... ils ferment les uns après les autres et seules les grandes enseignes restent en place.
A ce propos, un truc "étrange": une fnac s'est installée récemment (~1 an) dans notre région. A l'époque il y avait 2 disquaires, dont 1 très bien implanté et très bien achalandé (bien fourni dans beaucoup de domaines, de l'electro au classique en passant par le jazz et le rock, des vendeurs qui connaissaient leurs sujets). Bien que la fnac annonce depuis plusieurs mois que son département musique est sur la sellette, et que les rayons de CD sont appelés à disparaître de ses magasins, ils ont mis en place une politique de prix assez agressive ("prix verts", ré-éditions à 7 ou 10 euros, promos...) qui a abouti à la fermeture des 2 disquaires (ce qui était, j'en suis sûr, le but recherché). Depuis cette fermeture, les prix sont remontés (moins de promos, moins de prix verts).
Conclusion: le marché du CD va mal; au lieu d'essayer de le sauver (multiplier les points de vente) on fait l'inverse, on les réduit. Pas étonnant que le CD se vende moins: il est de plus en plus difficile de trouver un magasin pour l'acheter.

godevin
Langue pendue

Nombre de messages : 545
Localisation : waiting for the worms
Date d'inscription : 22/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  ironfist le Ven 6 Juin - 18:28

pour les parisiens et BP, je tiens à faire de la pub pour 1 pote disquaire que j'ai rencontré aujourd'hui(ça faisait 2-3 ans que j'aV pas fait 1 tour à sa boutique.).
Il existe encore mais bon, il est révolu le bon temps où les gens ht des cds...

Plus de bruit (jean paul , pour les intimes Mr. Green )
35 r La Rochefoucauld 75009 PARIS
01 49 70 08 70 metro Pigalle...


les lecteurs d1 certain magazine + poppy que folk, doivent connaitre ,vu qu'il passe toujours son annonce dans ce mag ...

sur la pile de cds qui avait sur son comptoir, il y avait l'album de nicole Atkins dont parlait Hugues, Foncez, il doit le vendre à 10€ Cool

Merfi ki? tongue

& pour les provinciaux qui se baladent sur Paris, vous pouvez toujours fr 1 tour par ce quartier animé:Montmarte(attention, ne rentrer pas ds les bars à hôtesses/peep show au risque de se fr déplumer car là où il y a des touristes/de l'argent, ya toujours des gansters pas très loin Mr. Green )

ironfist
Langue pendue

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  Hugues le Ven 6 Juin - 18:54

ironfist a écrit:sur la pile de cds qui avait sur son comptoir, il y avait l'album de nicole Atkins dont parlait Hugues, Foncez, il doit le vendre à 10€ Cool

et qu'a encensé Yann Giraud dans Xroads surtout!

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  Hugues le Ven 8 Aoû - 8:28

In 2006 EMI, the world's fourth-biggest recorded-music company, invited some teenagers into its headquarters in London to talk to its top managers about their listening habits. At the end of the session the EMI bosses thanked them for their comments and told them to help themselves to a big pile of CDs sitting on a table. But none of the teens took any of the CDs, even though they were free. That was the moment we realised the game was completely up, says a person who was there.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  michel53 le Sam 9 Aoû - 3:07

godevin a écrit:Pour l'avenir des disquaires, c'est une certitude: no future !... ils ferment les uns après les autres et seules les grandes enseignes restent en place.

Mais pas sur que ça dure... même à Los Angeles, une chaîne immense "Tower Records" a fermé les portes de sa succursale il y a quelques mois...

michel53
Langue pendue

Nombre de messages : 152
Age : 66
Localisation : Mayenne (53)
Date d'inscription : 30/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  Mark P. Allman le Dim 17 Aoû - 19:36

Tant qu'il y a des disques il y a de l'espoir, je ne pense pas que le fichier sans vie et pour moi sans âme, puisse remplacer le disque palpable quel que soit sa forme. Le dialogue avec son disquaire ( espèce rare ) reste nettement plus humain que le numérique. Certes le numérique offre des possibilité énorme particulièrement au niveau financier mais merde si on vire le support avec l'artwork original le livret papier, la musique perdra un bout de son âme. L'ère de la musique de masse est en voie de propagation, si elle nous engloutie il ne restera de nous chers, encore vivant mélomanes, que des mp3istes avec des ipod gonflés de morceaux qu'on aura jamais vraiment écouté : on écoute plus on entend.
Ne désespérons pas ... optimiste jusqu'à la fin (si il doit y avoir une)

Mark P. Allman
Nouveau

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 17/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  Michou le Mar 26 Aoû - 11:47

Certains disquaires spécialisés dans la musique classique ou le jazz fonctionnent très bien. Libre à chacun d'écouter de la musique sur CD ou ordinateur. De toutes façons la plupart des choses (il n'y a pas d'autres mots) que nous entendons ne méritent pas qu'elles soient tirées en format album.

En revanche, je persiste à penser que les gens sont prêts à acheter un disque lorsqu'ils vénèrent un artiste ou qu'un album est considéré comme incontournable (exemple : Mika).

Michou
Langue pendue

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 18/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir du disque?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:36


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum