MIKE MYERS (Austin Powers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  Hugues le Ven 29 Juil - 16:15

Je ne connais pas bien sa filmo, et je n'ai même vu que des extraits des fameux Austin Powers (dont un dans des circonstances amusantes, puisque seulement en image dans un mégastore tandis que j'écoutais des disques aux points d'écoute), qui m'ont fait hurler de rire (intérieurement, ou alors je m'en suis pas rendu compte parce que j'avais le casque).

Toujours est-il que j'ai vu un Actor's Studio avec lui, et je l'ai trouvé extraordinaire, il a un humour ravageur, ultra personnel et original, et je pense que c'est actuellement le mec le plus drôle de la planète. :D

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  Vintage le Ven 29 Juil - 20:15

ACHO a écrit:Je ne connais pas bien sa filmo, et je n'ai même vu que des extraits des fameux Austin Powers (dont un dans des circonstances amusantes, puisque seulement en image dans un mégastore tandis que j'écoutais des disques aux points d'écoute), qui m'ont fait hurler de rire (intérieurement, ou alors je m'en suis pas rendu compte parce que j'avais le casque).

Toujours est-il que j'ai vu un Actor's Studio avec lui, et je l'ai trouvé extraordinaire, il a un humour ravageur, ultra personnel et original, et je pense que c'est actuellement le mec le plus drôle de la planète. :D

oui c'est l'un des princes de l'impro...pour le reste ça n'est pas du tout ma tasse de thé...deux gags du premier Austin Powers me font rire, le reste est un supplice...pas mon truc Myers.


Dernière édition par le Ven 16 Sep - 20:48, édité 1 fois

Vintage
Langue pendue

Nombre de messages : 2008
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  fucking axel le Ven 29 Juil - 20:38

Austin Powers de James Gray Jay roach :oops: (1&2) je n'ai vu que ces deux films qui déclenchent un rire franc (gras de l'adolescence) ou du partage. Comédies loufoques, psychédéliques. Austin a une certaine allure, il est surtout très sur de lui, le ridicule ne tue pas Austin (la formule a changé) mais il a surtout un truc qui fait crac boom hue auprès de la gente féminine!!
Multiplications de scènes cartoonesques. Certaines séquences me font vraiment marrer. Par exemple: le personnage récurrent avec le chapeau rouge à pompom(oui je ne sais pas comment ça s'appelle) qui ne meurs pas immédiatement. Le comique de répétition "lourdingue" fonctionne puisque dans la lignée du ton du film.


Mike Myers est à l'entremise d'un Jerry Lee Lewis potache et un Jack Lemmon au langage corporel brillantissime, des mimiques incroyables notamment appréciés chez le réalisateur Billy Wilder.

Mais il y a aussi Wayne's World de Penelope Spheeris
Synopsis vu sur allo oui?
Deux adolescents ont transformé une cave en studio de télévision et y anime chaque nuit une émission musicale diffusée sur un réseau câblé local. Un ambitieux producteur de télévision, séduit par leur style débridé, décide de leur donner leur première grande chance.
et W'sW2 de Stephen Surjik avec Dana Carvey (le blondinet qui se trémousse sur Foxy Lady de Jimmy Hendrix).

Si pour certains la série des Austin Powers est un supplice il vaut mieux éviter ces deux là....

Je ne suis pas fan de ces films mais j'aime bien me laisser aller de temps en temps à la franche déconnade!


Dernière édition par le Ven 29 Juil - 23:00, édité 2 fois

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  AmarokProg le Ven 29 Juil - 21:23

euh... les Austin Powers ont été réalisé par Jay Roach (également responsable des "Mon Beau Père... et moi") et non James Gray auteur lui de 2 chefs d'oeuvre : Little Odessa et The Yards dont on ne peut pas dire qu'ils soient recommandé aux dépressifs (tu as confondu les topics où l'on parlait du réalisateur, pas grave) Mr. Green

Enfin, Mike Myers ne ressemble pas à Jerry Lee Lewis, même avec un piano... ni vraiment à Jerry Lewis, ce dernier est moins vulgaire, moins régressif ! Le plus digne successeur de Jerry (adepte du slapstick) étant probablement Jim Carrey, quand il s'en donne la peine (ou qu'on lui en offre l'occasion)... Mr. Green

Mike Myers est quant à lui dans la tradition du Sturday's Night Live (Eddy Murphy, Belushi et cie) normal il en vient !

:flower:

AmarokProg
Langue pendue

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.amarokprog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  fucking axel le Ven 29 Juil - 22:59

autant pour moi, dans mon cerveau, c'est à la recherche du neurone perdu, j'ai les synapses qui tournent à vide, je suis atteinte du syndrome Dennis Hopper ;) !!! :suspect:

pas tout à fait ok mais pourquoi pas....
je ne parlais pas de physique mais de jeu, d'attitude, d'interprétation, le comique potache. Dans le genre gras et lourdingue, tu as fatty arbuckle avec qui buster keaton a joué et lié amitié à ses débuts. Wayne's World ne fait pas dans la dentelle, c'est assez proche de ce genre de comique.
Mais certes pour la comparaison entre carrey et Lewis pour les autres je reste dubitative même si ils font partis de la même famille.

carrey est l'homme de la lune, l'alter ego d'andy kaufman.

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  Hugues le Sam 30 Juil - 9:34

Ah oui, j'oublie de dire que dans les Austin Powers y'a ce Dr Evil (aussi joué par Mike Myers) dont la vue seule me fait mourir de rire.

Je ne suis pas sûr que Myers soit plus vulgaire et régressif que Carrey, mais à vrai dire je ne connais pas assez le sujet pour être catégorique sur ce point. Il me semble, d'après ce que j'ai vu, que les Austin Powers sont plus délirants que les films de Carrey, et ne reposent pas sur le seul numéro d'acteur. Myers me semble plus moderne et ravageur, même dans ses excès. Faudrait que je revoie ça avec plus d'attention.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  AmarokProg le Sam 30 Juil - 10:33

Je ne suis pas sûr que Myers soit plus vulgaire et régressif que Carrey

Non, je comparais à Jerry Lewis ...

Quant à Buster Keaton et Mike Myers, désolé mais ce dernier est bien trop bavard et grimaçant (sans parler des déguisements) pour être comparer à "l'homme qui ne rit jamais". Keaton a un masque immobile en guise de visage, le corps est inversement toujours en mouvement, acrobatique. Son comique est basé sur le statique contre les éléments déchaînés et nettement plus désespéré/sombre que Myers qui oeuvre dans la boufonnerie (je dis cela sans mépris)

Le comique de Myers est basé essentiellement sur le texte et la situation, le travestissement et la gestuelle étant le plus souvent caricatural pour renforcer l'impact parodique (la parodie, le pastiche étant une marque de fabrique du Saturday Night Live et des comiques ayant participé à l'émission !)

Buster Keaton est calme ! D'où son surnom de Malec dans ses premiers films (anagramme de calme - idée des distributeurs français de l 'époque). Et puis son humour est subtil.... (je ne dis par que MM n'est pas drôle non plus !) il suffit de revoir "le mecano de la General" ou "la croisière du Navigator" pour réaliser à quel point sa mise en scène (et son discours) étaient milimétrés... Mr. Green

AmarokProg
Langue pendue

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.amarokprog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  fucking axel le Sam 30 Juil - 14:49

je n'ai pas comparé Keaton à Myers, que ce soit bien clair!!! ça n'a rien à voir du tout....
Wayne's World ne fait pas dans la dentelle, c'est assez proche de ce genre de comique.

j'ai évoqué Keaton juste parce que je nommais Fatty Arbukle, et on a tendance à ne pas savoir qui est cet acteur, situer son personnage plutôt que Keaton plus reconnaissable, connu!
Keaton était le faire valoir de Fatty Arbukle comme plus tard André Bourvil avec Louis De Funès. Buster (d'ailleurs Buster était un autre surnom parce qu'il était casse coup, il a failli mourir plus d'une fois en effectuant ses cascades lui même, le Rémi Julienne de l'époque) Keaton s'en prenait plein la figure, les intrigues étaient simples et axées essentiellement sur l'action rapide et efficace, la répétition, le gag, c'était la grosse artillerie...potache! il n'y avait rien de subtile. ex: les tartes à la crème.
Les trois Stooges, avec son frère ainé et son père, bien avant sa rencontre avec arbukle c'était du même acabit, sans finesse, tout axé sur le visuel et apparenté au cirque après il est sur que son personnage et sa personnalité ont évolué, il a eu envie de changer de registre, s'est façonné un personnage, c'etait un comique assez différent, l'homme qui ne rit jamais, maladroit, émouvant.

Dans le film Benny and joon de Jeremiah Chechik
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=8162.htmlJohnny depp calque son jeu et ses expressions sur Buster Keaton, il revêt son costume avec des clins d'oeil à Chaplin(la danse des petits pains de La Ruée vers L'Or) mais à l'univers du cirque, de la peinture. Ce film est une petite merveille disons que le souvenir que j'en garde est merveilleux!!

c'était juste pour repréciser certaines choses.

Concernant la comparaison entre carrey et myers, il est vrai que carrey est toujours au centre, il cultive un personnage exubérant, que l'on déteste même, pourtant sa maladresse est attachante, il demeure dans beaucoup de ses films l'attraction principale alors que myers ne fait pas son one man show, il s'offre davantage, il partage.
Je crois que pour apprécier carrey, il faut voir ce mec qui vient de la lune (j'insiste lourdement) mais ce rôle lui redonne toute sa crédibilité même si le comique Andy Kaufman transgressait les règles de la bienséance, il bousculait aussi les esprits.
Il apportait un humour neuf (//du sang neuf dans la profession) souvent mal compris car ses spectacles étaient non seulement provocateurs mais outrepassaient les limites, qui n'étaient toujours de bon goût.
Je me reconnais dans ce type de personnages à part, à la marge, c'est en découvrant ces films que je me dis que finalement j'ai ma place.

Des réalisateurs comme Burton, Gilliam ou Altman me redonnent une confiance que j'avais perdu.
Pendant longtemps Tim Burton a souffert d'être d'une certaine manière exclu, il suffit de lire ces histoires, de découvrir son trait de crayon un peu naif mais expressif. Pendant longtemps il s'est posé une foule de questions à savoir quelle etait sa place, il se sentait HENI (homme existant non identifié). Avec le recul et l'expérience, il s'est rendu compte que cette différence le servait plutôt que le contraire, a influencé son cinéma, et qu'il est extraordinaire de faire l'exception à la règle, un être original, tout sauf banal.


Dernière édition par le Sam 30 Juil - 15:26, édité 2 fois

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  abominog le Sam 30 Juil - 15:22

la scène en ombres chinoises sous la tente dans le 2 est quand même un grand moment.
dans le 1 c'est la scène finale avec les fruits.

pour le reste c'est quand même très scato, très gras, surtout le 2 avec le gros (joué aussi par mike Myers). Perso, çà m'a fait marrer sur le coup mais de là à en garder un grand souvenir ... à part Elisabeth Hurley qui est à tomber !
Je pense qu'il ne faut pas y voir plus qu'un simple divertissement et je n'ai pas vu le 3.

Mais le foutage de gueule des James Bond est bien vu: tous ces gus qui ne meurent jamais vraiment et où on préfère tuer le héros avec des machines hyper sophistiquées plutôt que de lui coller une bastos dans le crâne...

Il a joué aussi (peut-être même réalisé, les spécialistes le diront) dans les Wayne's World. De l'humour de potache ... mais on y voit Joan Jett, Aerosmith, on y entend Queen, Golden Earring ...

Il semble être un grand fan de zik, les bandes son des Austin sont d'ailleurs pas mal aussi.

Par contre les grimaces de Carrey m'exaspèrent.

abominog
Langue pendue

Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 27/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  AmarokProg le Sam 30 Juil - 19:13

je n'ai pas comparé Keaton à Myers, que ce soit bien clair!!! ça n'a rien à voir du tout....

Désolé, mal lu le post...

Je pense qu'il est difficile de comparer la subtilité de Myers avec des comiques qui n'avaient que le visuel pour toute expression. Malgré tout, l'esprit Stooges ou Keaton et le reste des film de l'époque (Keystone et cie) reposait sur l'esprit du cirque et de la scène... ce n'est pas pour rien si Chaplin est devenu ce qu'il est, en synthétisant - génialement - (et en dépassant ces limites) ces diverses influences.

Dans Benny & Joon, Johnny Depp (que j'admire) se rapproche plutôt d'un Chaplin. Evidemment, le film joue malgré tout sur Keaton : Depp lit même le livre "The Look of Buster Keaton", une affiche du film "Sherlock Junior" traine également, mais paradoxalement, son visage est trop expressif (à mon sens).

Depp, par contre, se calque beaucoup plus sur Keaton dans Edward aux Mains d'Argent (toujours selon moi).

Bon, le film insiste pourtant sur Keaton (j'ai donc surement tort) puisque la scène des petits pains, si chère à Chaplin a été crée en premier par Fatty Arbuckle (dans "The Rough House") dont Keaton était le faire valoir comme dit plus haut...

Bon, bref...

Des réalisateurs comme Burton, Gilliam ou Altman me redonnent une confiance que j'avais perdu.

Il y en a un paquet d'autres (ce n'est pas un reproche). Cela dit, Burton se sentait bizarre surtout lorsqu'il bossait chez Disney... je crois que c'est le propre de tout créatif un peu "original" (disons avec un style personnel) que de se croire différent et de chercher sa place. Il est évident que Disney ne permettait pas aux individualités de s'exprimer (surtout à l'époque Rox & Rouky)... je ne pense pas que Gilliam se soit posé ce genre de questions (il a rapidement collaboré à des revues plutôt décallées comme MAD) et Altman est un cas très particulier bien que courant à Hollywood... le "je t'aime moi non plus" avec la grande industrie du cinoche... c'était le propre de nombreux auteurs classiques (Anthony Mann, Nicolas Ray, Robert Aldrich et j'en passe) de la grande époque !

lol!

Pour en revenir aux comiques, je pense malgré tout que Jim Carrey a fait montre d'une sensibilité évidente dans quelques films (Truman Show, Man on the Moon, Eternal Sunshine) mais que ses rôles les plus prisés l'enferment dans une imagerie de maître es grimaces et mimiques (ce qui en exaspèrent plus d'un) : le syndrôme Jerry Lewis en quelque sorte, qui lui aussi s'est avéré un acteur formidable au delà du comique neuneu que ces blaireaux d'américains ont bien voulu voir (la Valse des Pantins, Arizona Dreams mais aussi le génial Dingue du Palace, 1h10 de pur bonheur où, sans rien dire, il fait passer pleins de choses à tel point que Louis Malle ou Godard voyait en lui le plus brillant comique depuis... Buster Keaton ! La boucle est bouclée, ouf).

:flower:

AmarokProg
Langue pendue

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.amarokprog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  fucking axel le Ven 16 Sep - 14:44

Eternal Sunshine of the spotless mind de Michel Gondry est un film qui résume même illustre très justement la représentation d'un couple, ses déboires, quand la routine prend le pas sur ce qui nous a ému, plu, séduit une première fois. Jim Carrey est très séduisant dans ce rôle de paumé affectif, il est maladroit comme si c'était sa première fois.
La situation est irréelle, si chacun avait le pouvoir de se remettre en question pour mieux appréhender son quotidien, gérer ses émotions et ainsi préserver son couple, certains jours seraient plus faciles à vivre, ils ne seraient pas subis mais c'est une découverte de ce film: laisser venir à soi l'autre sans vouloir le changer, s'accepter soi par l'autre. Ce serait aussi chiant si tout coulait de source.
Joel tient à garder ses souvenirs pour mieux faire son deuil de l'être aimé. L'idée est très belle.
Plusieurs séquences sont inspirées, reconnues par le public, ex: le reproche de Clémentine sur les cheveux sur le savon qui la dégoutent, le signe d'une rupture à venir ou alors ce petit quelque chose que l'on perd, on ne sait avec exactitude le définir mais il nous manque douloureusement.
Kate est drôle, originale. La séquence du train, les oeuvres de Clémentine: ses messieurs patates nous fait retrouver cette fraicheur et inscouciance enfantine. Clémentine aime la vie et embarque Joel dans son sillage.

Je m'égare...je pourrais en dire encore plus sur ce film.



sinon amarokprog, je suis ok avec ton exposé, maintenant j'y retrouve mes petits et c'est très vrai ta comparaison avec keaton et depp dans Edward aux mains d'argent, le masque impassible et triste.
Rox et Rouky ou Taram et le chaudron magique sont des dessins animés qui pour le premier m'a fait pleurer comme une madeleine et l'autre fichu la trouille! sacré farceur que ce Burton!!! Il sait bien décrire le monde de l'enfance, ses peurs, son apprentissage vers l'âge adulte.


oups on parlait de Mike...

fucking axel
Langue pendue

Nombre de messages : 1325
Localisation : alsace
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  walpurgis le Ven 16 Sep - 20:42

Le personnage de "Mini-Moi", c'est quand même une sacrée trouvaille, un clone nain... C'est assez cauchemardesque, mais ça fait rire. :compress:

walpurgis
Langue pendue

Nombre de messages : 608
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  Vintage le Sam 17 Sep - 15:05

Pintoux a écrit:Le personnage de "Mini-Moi", c'est quand même une sacrée trouvaille, un clone nain... C'est assez cauchemardesque, mais ça fait rire. :compress:



tu imagines un petit Pintoux qui chroniquerait des CD 2 titres!!

Vintage
Langue pendue

Nombre de messages : 2008
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  walpurgis le Sam 17 Sep - 16:45

J'aime bien aussi le Docteur Denfer, avec son doigt devant la bouche !

walpurgis
Langue pendue

Nombre de messages : 608
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIKE MYERS (Austin Powers)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:20


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum