Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 17 Sep - 4:26

Va sortir cette semaine le film sur Joy Division "Control" d'Anton Corbijn (dont j'ai un a priori favorable)...si des personnes ici ont l'occasion d'aller le voir, qu'ils n'hésitent pas à en parler dans ce topic, voir si je dois me débrouiller pour télech...pour aller à l'UGC du quartier raquer 10 euros.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  BOOM BOOM le Mar 18 Sep - 18:40

C'est un documentaire ou une fiction (avec acteurs,donc) ?Si c'est un doc,faut y aller.

BOOM BOOM
Langue pendue

Nombre de messages : 1130
Age : 57
Date d'inscription : 06/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  BOOM BOOM le Mar 18 Sep - 18:48

Pour ne pas oublier la séance,faire un noeud...à son mouchoir. tusors

BOOM BOOM
Langue pendue

Nombre de messages : 1130
Age : 57
Date d'inscription : 06/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 18 Sep - 23:29

Rock And Folk fait sa couv' sur Ian Curtis à l'occasion de la sortie du film (une vraie fiction)...moi c'est ce que j'appele etre rock en 2007...Mr. Green
Inside un très bel article de Pacome Thiellement sur le groupe, à la fois érudit et divinatoire...Un vrai plaisir de lecture que cette "ballade du pendu" et le film sort le 26 septembre.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  Hugues le Mar 18 Sep - 23:56

mais ma parole, tu cherches à créer une division! Mr. Green

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  Yellowmoon5 le Mer 19 Sep - 10:41

JOY DIvision ? ou comment créer un mythe de toutes pièces.

bientot vous aurez des tee shirts de Ian curtiss avec la corde autour du cou, c'est vachement rebelle ça.... confused

Un groupe qui fut decouvert par la mort de son leader, très très branché sur l'expressionisme allemand récupéré par les nazis, et fasciné par le faste des manifestations SS.
Après sa mort, le groupe deviendra "New Order" tout le monde le sait, mais bon , le nom ne fut pas choisi par hasard, tout comme "Joy division" d'ailleurs. alien

Musicalement, les albums ont marqué des generations, autant par les morceaux certes, que par le travail incroyable de production dépouillée et spectrale de Martin Hannett. Ce qui fait que les diques se réecoutent très bien aujourd'hui.
En France, par exemple, notre Marquis de Sade me semblait bien supérieur à tous les niveaux en termes de textes , musique et prestation scenique et pourtant, totalement sous estimé......meme si Philippe Pascal revendiquait une certiane influence de Joy Division, c'etait surtout pour le son de Hannett qu'il réclamera à corps et à cris, provoquant la scission dans son propre groupe...
mais c'est une autre histoire. study

Sur scène le groupe etait profondément chiant, non seulement parce qu'en rupture totale avec les punks et la scène rock "classique", mais aussi parce que limité techniquement. faudrait pas l'oublier.
Bien sur, comme d'hab', des journaleux vous diront qu'ils y etaient , et qu'ils ont vu ce que tous les pekins autour n'ont pas su voir..... lol!
Or, à l'epoque, la scène anglaise etait tellement percutante que Joy division n'attirait pas les foules, et cela se comprends bien.

Sa "re" decouverte s'explique pour la demarche musicale et pour cett influence indéniable sur bon nombre de groupes encore aujourd'hui.
Mais désolé, Ian Curtiss n'avait rien d'interessant en soi, c'est plutot l'alchimie de ce groupe qui en faisait une entité très particulière musicalement.
mais les membres pris individuellement..... scratch

je n'ai pas vu le film, mais je crains d'y voir un film forgeant une fausse legende d'un type mal dans sa peau et dans sa tete , qui choisit d'en finir.
C'est tristement banal . Cela merite t'il un film ?
filer un oscar à un type qui joue le role ? bof....

Ne pas oublier pour les prochains films : Adrian Borland (sous un metro), Terry Kath ( avec un flingue) Michael hutchence ( comme Ian curtiss , la corde) etc etc

ah les producteurs doivent se mordre les doigts que Robert Smith ne se soit pas suicidé après "Pornography" là, le sujet aurait été d'une autre matière.....ah bizness bizness

Yellowmoon5
Langue pendue

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 28/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  Lee Harvey Oswald le Mer 19 Sep - 14:03

Houps pas beaucoup le temps d'écrire là une rhapsode à la gloire de Ian Curtis, de toute façon sur un forum ou la majorité se pignole devant des nymphettes hamiltoniennes chantournants et ou l'on trouve réunis les derniers survivants d'une race éteinte en France, celle qui écoute du Mark Knopfler, 30 lignes sur Joy Division ça va n'intéresser pratiquement personne.

Pour le rapport entre le groupe et le nazisme vrai mais Pacome Thiellement en un paragraphe fulgurant règle la question...Seulement dire que les affinités esthétiques entre l'Expressionisme et le Nazisme euh...Bauhaus, Otto Dix et toute la clique c'était pour eux de l'art dégénéré...Ils ont voulu travailler avec Fritz Lang (dont la filmographie expressioniste est très brève) pour réutiliser ses méthodes monumentales de "Metropolis" afin de propagande (puis lié au role qu'a joué sa femme Théa Von Harbou) mais le reste du mouvement était promis à une sanatio in radice.

Ce qui rend la musique de Joy Division si belle et incomparable, c'est qu'il est extrement rare d'assister, quand tu poses un disque sur ta platine, à l'investissement de la création par les énergies les plus intimes du créateur, lancé à corps perdu vers le discours habituelement proféré sur le divan d'un psychanaliste...Ian Curtis instaure dans ses chansons l'offrande cérémonielle de la douleur pantelante, d'une subjectivité d'écorché, errante, hagarde.

Et ce qui a encore de plus fabuleux, c'est que Ian Curtis ne s'est jamais voulu poète (contrairement à Philippe Pascal qui en était loin d'en etre un), il n'a jamais voulu prendre la pose d'un individu crucifié par sa propre conception lyrique du monde...Souvent la mélancolie ternit tel progresion d'accords, ses mouvements saccadés sur scène trahissaient sa vision intime et, farouchement, à l'abri de ses concitoyens, il jetait des accords et des modulations en studio ("Closer" quelle musicalité pour un type qui savait pas jouer d'instrument)...

A partir de là, de l'absolu d'images mentales, s'égrènent dans un désordre savant une infinité d'émotions qui cascadent au gré du sentiment d'un tragique intangible.
Derriere t'as le groupe qui pétrissait une pate musicale d'apparente grisaille que, soudain, par le travail ahurissant dans la production de Martin Hannett et les textes et la voix de Curtis, le ferment de la poésie anime, colore. Dans "Closer" tout tend à rendre la plénitude envoutante du silence effaré. Une dramatisation subtile qui se dérobe complètement aux clichés (quelle seconde face !).

Gloire à Jean-Pierre Turmel poète et créateur du label Sordide Sentimental d'avoir à l'époque tout de suite reconnu ce que ce groupe avait d'irrémédiablement singulier.

Ceci dit Yellowmoon, je ne suis pas d'accord avec ton post mais très courageux d'apporter une voix discordante au milieu d'une quasi unanimité autour du groupe à l'occasion de la sortie du film. salut

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  Lee Harvey Oswald le Sam 22 Sep - 0:10

J'ai hésité entre le dernier James Blunt, le Christophe Maé et le Frank Black...mais j'ai quand meme pris tout à l'heure au Virgin la réédition du lost album de David Bowie, Buddha Of Suburbia et droit au coeur dès la première écoute...cheers
Une écriture élegante qui mele, avec intelligence, les tentations d'une musique contemporaine, voire avant-gardiste au background deja connu et répertorié du style Bowie...Bref je le conseille à ceux ici qui apprécient son travail.

Il y a un rapport avec le sujet de ce topic et celui qui trouve au moins 3 liens entre David Bowie et des éléments de la biographie de Joy Division aura toute ma considération. salut

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  Yellowmoon5 le Sam 22 Sep - 15:09

Lee Harvey Oswald a écrit:
Pour le rapport entre le groupe et le nazisme vrai mais Pacome Thiellement en un paragraphe fulgurant règle la question...Seulement dire que les affinités esthétiques entre l'Expressionisme et le Nazisme euh...

heu relis mon propos STP je n'ai rien affirmé de tel. Il y a eu detournement d'une forme d'art au profit de la mise en oeuvre d'un faste et d'un esthetisme destiné à promouvoir le nazisme.

Ensuite, Pacome règle soi disant la fascination de JD pour le nazisme d'un paragraphe ??? affirmer à l'aide de Burroughs, Gainsbourg etc puis finalement Thatcher pour justifier d'une tentative d'assimilation de l'episode nazi dans l'inconscient collectif..... quelle connerie.
Citer Bowie, par ailleurs lui aussi très attiré par le faste nazi, Iggy Pop, Werner Herzog, avec un paragraphe complet sur "la ballade de bruno s." cache assez mal le creux du propos, malgré l'aisance d'un style emphasé à l'extreme (inhabituel dans les colonnes de R&F)...Bref Ian Curtis, nouveau héros neo romantique....soit.
et r&F qui encense le film de Corbijn comme etant le film R&Roll par essence, detruisant les films encensés auparavant ( sur Johnny cash justement, Les Doors etc ).
filmé en noir et blanc, clin d'oeil grossier à un certain cinéma allemand par ailleurs mettant en scène un jeune premier plus beau et plus sympa que Curtis lui meme.

R&F , Versatile magazine qui publiait il presque 20 ans que le plus réussi dans la musique de JD fur le suicide de Ian Curtis...ce que le sieur TURMEL ne leur a jamais pardonné. Sans oublier que le mag descendait regulièrement tous les nouveaux groupes del'epoque...Par contre si Turmel a toujours apprécié JD, contrairement à ce que tu ecrit LHO, il n' a pas entrevu specifiquement ce que d'aucuns n'avaient rien vu....hem, le groupe etait déjà signé chez FACTORY avec un album sous le bras. CQFD. sumo
Par contre il est vrai qu'il a fait decouvrir la musique indus à Curtis, c'est un fait yo
enfin bref, si tout ce baratin peut amener des auditeurs à decouvrir JD, why not, mais considérer curtis comme un poète maudit , symbole d'une jeunesse des 79's , c'est oublier qu'il n'a jamais ecrit ce qui pourrait etre considéré comme un chef d'oeuvre unanime.
Joy Division sont une oeuvre collective. elephant
Non, il a participé à l'aventure d'un groupe ambitieux, mais limité techniquement, lui conferant un horizon minimaliste sublimé par Martin Hannett. Les prestations en concert n'etaient pas à la hauteur des albums, et comment le pouvaient elles ?
M'enfin, comparer le curtis avec Elvis ????? en invoquant une psychologie de café du commerce.....avec un clin d'oeil grossier au HS de R&F sur Elvis..... DKELVIN

Gros batage pour badauds..... kap
Surtout ne pas rater le "reportage" de Eudeline sur Siouxsie....mort de rire. leb quel mytho celui là.
enfin noter que R&F dans son dernier n° evoque Siouxsie, Joy Division, Police....un back to the future des 79's ???
totale merdouille d'articles vains pour branchouille de surface.
J'vous rajoute un p'tit coup de mythe ma bonne dame ? c'est vendeur moon

Yellowmoon5
Langue pendue

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 28/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  Hugues le Sam 22 Sep - 15:34

Yellowmoon5 a écrit:
R&F , Versatile magazine qui publiait il presque 20 ans que le plus réussi dans la musique de JD fur le suicide de Ian Curtis...

Ferais-tu allusion à une chronique où l'auteur disait que le suicide de Curtis fut peut-être la chose la plus digne qu'il ait faite dans sa vie? (j'ai dû lire ça dans un hors-série, genre "discothèque idéale"). Parce que dans ce cas, moi je ne l'avais pas lu comme une observation négative. Il y a une distinction à faire entre le personnage Curtis (que je ne connais pas du tout) et la musique de Joy Division. Je veux dire par là que le chroniqueur, en disant ça, n'avait pas dit que la musique de JD était de la merde, loin de là. Mais il est possible qu'on ne se réfère pas à la même citation.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  Yellowmoon5 le Sam 22 Sep - 19:20

Hugues a écrit:
Yellowmoon5 a écrit:
R&F , Versatile magazine qui publiait il presque 20 ans que le plus réussi dans la musique de JD fur le suicide de Ian Curtis...

Ferais-tu allusion à une chronique où l'auteur disait que le suicide de Curtis fut peut-être la chose la plus digne qu'il ait faite dans sa vie? (j'ai dû lire ça dans un hors-série, genre "discothèque idéale"). Parce que dans ce cas, moi je ne l'avais pas lu comme une observation négative. Il y a une distinction à faire entre le personnage Curtis (que je ne connais pas du tout) et la musique de Joy Division. Je veux dire par là que le chroniqueur, en disant ça, n'avait pas dit que la musique de JD était de la merde, loin de là. Mais il est possible qu'on ne se réfère pas à la même citation.

No Hugues, il ne s'agit absolument pas de la meme chronique. R&F en 78 ou 79 n'a jamais ecrit une ligne sur Joy Division sinon pour casser. Il s'agissait d'une brève . affraid
Le HS de R&F ont permis au mag de passer un peu moins pour des cons, en y glissant généralement une chronique signée Dahan ou Assayas. scratch
Je persiste et signe pour avoir bien vécu la periode en question, Joy Division est un groupe passionnant, FACTORY les y a bien aidés, avec un type fabuleux Martin Hannett. Mais en 78 et 79, ils etaient loin de représenter la new wave de l'epoque (abusivement appelée Post Punk ensuite ?!)très riche musicalement dans sa diversité.
La mort de Curtis, a apporté une notoriété, sinon attiré l'attention sur un groupe qui est devenu culte en s'appelant New Order.
Mais mon avis, on s'en tape, vu que le grand R & Folk réecrit l'histoire pour vendre le film de Corbijn, un HS en préparation(je le sens) , et puis un article de Eudeline nous expliquant qu'il a déja sauvé Curtis du suicide et qu'ils etaient potes ...... DKELVIN
beau foutage de gueule en règle.

Yellowmoon5
Langue pendue

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 28/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  Lee Harvey Oswald le Sam 22 Sep - 23:45

Yellowmoon ne sors-tu tes antennes, parfois véritablement magiques, que lorsque tu montes au galop pour poster ici un discours "sans ironie" sur l'idée...qu'un groupe comme les Clash est de la plus haute importance musicale (ce meme groupe aurait il fait aussi l'objet du meme révisionnisme historique de la part de RF ?)...

Soit ce beau parleur gauchiste de Joe Strummer, ses manières concernées et sérieux ridicules (la guitare brandit phalliquement pour dire "ouais on est tous des opprimés dans ce monde pourri" laugh ), les plans de guitare de Mick Jones que meme il les repompait sur ceux d'Eddie Cochran 20 ans auparavant, les tentatives molles de fusion avec le reggae (cette fausse nouveauté qui pouvait apparaitre comme vrai en 77) au détriment...des perceptions de production inouies jusqu'alors (ainsi la manière dont Hannett integre l'essence du dub de Lee Perry dans son travail), le chavirement personnel, les confessions torturantes de Curtis dont la grandeur est telle qu'il faut que sa voix se taise à la fin de "Closer", la prosodie musicale menant aux régions souterraines de la douleur dans les chansons de Joy Division tss tss...Mr. Green

Je connais l'histoire avec Jean-Pierre Turmel et de son maxi "Licht Und Bleindheit" édité après la sortie de "Unknown Pleasures" donc je rectifie le fait que...bien plus que la musique indus c'est le romantisme germanique que Turmel lui a fait découvrir (Novalis, Arnim)...Turmel avait bien deviné la singulière connivence qu'il pourrait y avoir entre Ian Curtis et la Sehnsucht allemande, l'intution de résonances affectives tres profondes...C'est ne pas voir l'envergure de Turmel que le restreindre à ses lubies indus...

Le reste, j'étais pas né lors de son suicide en 80...alors ce que tu avances d'autre, j'en sais foutrement rien et de façon que Rock And Folk n'ai rien compris à Joy Division à l'époque qu'est ce que ça change (à vérifier tout de meme, Bayon qui pigeait pour le mag dans les années 80 a toujours été un ardent défenseur de ce groupe).

Juste une de mes sources pour une historisation exacte (le reste je fais confiance à mon affectivité), c'est la somme écrite sur ces années "post punk" par Simon Reynolds "Rit It Up & Start Again", ou il évoque bien en détail une cinquantaine de groupes de l'époque...avec au moins 8 pages consacrés à Joy Division et pas une ligne ou il remette en doute la nouveauté de la vision, la force étrange, nouvelle, la musicalité et la réelle influence de ce groupe...

Ce que j'avais à dire sur Joy Divison je l'ai deja dit plus haut, je ne retranche évidemment rien...à part le rapport entre expressionisme et nazisme, pour dire vrai les choses sont bien moins binaires que cela...

Pour le film c'est un peu abusé tes suspicions surtout que tu ne l'as pas vu...Le film est d'Anton Corbjin une référence dans l'univers rock et qui a rencontré de visu le groupe à l'époque...Le film a reçu des avis plus que positifs dans la presse spécialisée (Libé, Le Monde, Les Cahiers du Cinéma, Première) et ça me donne envie d'aller le voir...Les Doors d'Oliver Stone et le film sur Cash étaient des navets, ça me parait plutot salutaire que RF fasse acte de contrition...

Sinon le dernier numéro de Rock And Folk, j'ai beacoup aimé le dossier "MP3 chansons de Police" mais non signé (Dahan ?).

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on mettait un peu de joie dans ce forum ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum