nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  Jean Rhume le Dim 24 Juil - 15:36

Ah non, je préfère quand même Coldplay sans hésiter...
U2 en revanche, c'est ingérable c'est vrai.

J'étais trop jeune pour apprécier Zouc mais son sketche sur la fourmi (bon, c'est le plus célèbre) m'a marqué à vie. Cette femme était vraiment étrange, elle est dead il y a quelques années, c'est ça ?

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  midnighter le Dim 24 Juil - 18:48

converge - jane doe
coalesce - there is nothing new under the sun
shellac - 1000 hurts (ou at action park, j'hésite...)
at the drive in - relationship of command
rage against the machine - s/t
lift to experience - the texas jerusalem crossroad
city of caterpillar - s/t
condense - genuflex
cat power - moon pix
16 horsepower - secret south

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  midnighter le Dim 24 Juil - 18:51

dkelvin a écrit:Today Is The Day - Sadness Will Prevail

la faute d'inatention... le vrai fan lui prend in the eyes of god. Steve Austin lui meme prendrait celui là, il l'avoue en interview

on se croise au concert au batofar?

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  Jean Rhume le Dim 24 Juil - 19:25

Michel Bergerac : Je te reviendrai (par des chemins boisés)
Jean Péancle : Ce châmeau en Espagne
Tout Stockhausen
Lucien Rémoulos : Il suffira que je m'en vais
Jean-Claude Pataugas : Fi de oim
Tout Lucien Lepreux
Le groupe Ange : Je de Meaux pour riz
Bob l'éponge : Greatests hits
Marceline Chépiot : Mon enfance est un soleil de lumière (live)
Tout le zouk en général
et
Jean Legrand & Nadine Gervaise : Je reviens de Foix
si y a la place dans la valise.

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  midnighter le Dim 24 Juil - 19:27

t'as trop écouté didier super toi...

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  dkelvin le Dim 24 Juil - 20:48

calling_in_dead a écrit:
dkelvin a écrit:Today Is The Day - Sadness Will Prevail

la faute d'inatention... le vrai fan lui prend in the eyes of god. Steve Austin lui meme prendrait celui là, il l'avoue en interview

on se croise au concert au batofar?

Et bien je suis pas un vrai fan :roll: . C'est mon groupe préféré seulement depuis la sortie de leur premier single. Ce qu'en pense Austin, je m'en tape.

Je serai au Batofar oui, et aussi pour Unsane le 18 !!
J'espère pouvoir parler à Austin et reparler à Spencer (dernier mini interview dans le New Wave de l'automne dernier) mais jene suis pas très amateur d'interviews alors ce sera au feeling .

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  midnighter le Dim 24 Juil - 21:01

pour today is the day : j'aime bien leur periode grind, mais leurs premiers disques sont vraiment meilleurs a mes yeux. plus interessants, moins dans la gueule, et plus reflechis aussi.

je me tape aussi de ce que dit austin, de toute facon c'est un pauvre con qui croit encore que les PANPAN et les nazis ca fait peur a d'autres personnes que les volvodrivingsoccermom americaines. il est bidon ce type, et son studio est une mauvaise copie de celui de steve albini.

mais bon today is the day, c'est la "légende" de chez relapse alors ca merite d'etre vu une fois. pas plus je suppose...

pour unsane : chris spencer a deja plus a dire que steve austin, mais ce mec m'inpressionne pas des masses. hélas je n'aurais surement pas la chance de voir unsane...

quand au interview, il faudrait un jour que qq1 ce decide a renouveller le genre. le blind test est une bonne option... la crativité dans le journalisme. uhmmm c'est un peu comme la musique en fait. les seuls barrière que l'on se fixe, c'est celles qu'on a a cause des pères. la famille je vous jure...

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  walpurgis le Dim 24 Juil - 21:22

Jean Rhume a écrit:Michel Bergerac : Je te reviendrai (par des chemins boisés)
Jean Péancle : Ce châmeau en Espagne
Tout Stockhausen
Lucien Rémoulos : Il suffira que je m'en vais
Jean-Claude Pataugas : Fi de oim
Tout Lucien Lepreux
Le groupe Ange : Je de Meaux pour riz
Bob l'éponge : Greatests hits
Marceline Chépiot : Mon enfance est un soleil de lumière (live)
Tout le zouk en général
et
Jean Legrand & Nadine Gervaise : Je reviens de Foix
si y a la place dans la valise.




tu devrais nous faire un blind date !!!!!

walpurgis
Langue pendue

Nombre de messages : 608
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  Jean Rhume le Lun 25 Juil - 12:27

C'est quoi un blind date ?
Je connais le Blind test mais...

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  dkelvin le Lun 25 Juil - 13:04

calling_in_dead a écrit:pour today is the day : j'aime bien leur periode grind, mais leurs premiers disques sont vraiment meilleurs a mes yeux. plus interessants, moins dans la gueule, et plus reflechis aussi.

je me tape aussi de ce que dit austin, de toute facon c'est un pauvre con qui croit encore que les PANPAN et les nazis ca fait peur a d'autres personnes que les volvodrivingsoccermom americaines. il est bidon ce type, et son studio est une mauvaise copie de celui de steve albini.

mais bon today is the day, c'est la "légende" de chez relapse alors ca merite d'etre vu une fois. pas plus je suppose...

pour unsane : chris spencer a deja plus a dire que steve austin, mais ce mec m'inpressionne pas des masses. hélas je n'aurais surement pas la chance de voir unsane...

Je ne suis d'accord avec rien mais ça n'a aucune importance, tout individu qui écoute TITD et Unsane est pardonné d'avance de toutes les conneries qu'il peut dire. Allez en paix. :flower:

dkelvin
Langue pendue

Nombre de messages : 1931
Localisation : 9.3. le jour, 7.5. la nuit
Date d'inscription : 07/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  walpurgis le Lun 25 Juil - 13:41

Jean Rhume a écrit:C'est quoi un blind date ?
Je connais le Blind test mais...


C'est pareil
faut deviner...

walpurgis
Langue pendue

Nombre de messages : 608
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  midnighter le Lun 25 Juil - 14:44

dkelvin a écrit:Je ne suis d'accord avec rien mais ça n'a aucune importance, tout individu qui écoute TITD et Unsane est pardonné d'avance de toutes les conneries qu'il peut dire. Allez en paix. :flower:

oui c'est vrai on s'en contrebranle pas mal de ces conneries de branleur de cerveaux... l'essentiel c'est le bruit Smile

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  GUIGUI le Lun 25 Juil - 22:50

pour moi :
- Reverend Glasseye and his wooden legs "black river falls"
- hank III : "lovesick broke & driftin'"
- Reverend Horton Heat "holly roller" ( une compil' comme ça j'en ai plus !)
- Lonesome Bob "things change"
- Sixteen Horsepower "Sixteen horsepower"
- Alice Texas "Sad days"
- Transvision Vamp "velveteen"
- Les Naufragés "a contre courant" ( ben quoi, on est bien sur une ile deserte !)
- Little Bob : j'hesite entre "lost territories" et "rendez vous in Angel City"
- Neville Brothers "yellow moon"
et le 11eme : Slim Cessna's Auto Club "always say please and thank you"

GUIGUI
Langue pendue

Nombre de messages : 145
Localisation : ROUEN - FRANCE
Date d'inscription : 10/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  midnighter le Lun 25 Juil - 23:42

- Sixteen Horsepower "Sixteen horsepower"

tu es bon, il est terrible celui là !!!

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  pretty hate machine le Mar 26 Juil - 21:16

pour ma part ce sera:

MARILLION:Misplaced Childhood

ELVIS PRESLEY:From Elvis in Memphis

NINE INCH NAILS:The downward spiral

PINK FLOYD:The Wall

LED ZEPPELIN:How the west was won

ROLLING STONES:Exile on main street

LEONARD COHEN:Songs of love and hate

BOB DYLAN:Blood on the tracks

THE SMITHS: The queen is dead

THE BEATLES: The white album

pretty hate machine
Langue pendue

Nombre de messages : 77
Localisation : rouen
Date d'inscription : 26/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  Jean Rhume le Mar 26 Juil - 21:30

Ah quelqu'un qui cite les Smiths. Perso (j'adore parce que tout le monde s'en fout mais bon, c'est un peu le principe), j'aurais dit l'album de singles "the world won't listen"...
Par contre, Marillion, euh, c'est sans doute une affaire de couleurs et de goûts et de couleurs de goût aussi... (ceci dit, je peux me la boucler, j'ai adoré cet album dans ma jeunesse mais sérieusement et personnellement, il n'a pas tenu sur la longueur, aujourd'hui, je trouve ça affreux)...
Quant à NIN, je trouve cet album et ce groupe archi-surestimé (oui, personnellement mais les gens s'en foutent) elephant

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  Jean Rhume le Mar 26 Juil - 21:31

Marillion, je croyais que c'était "Script of the Jester's tears", au temps pour moué... Connais pas celui-là, j'avais lâché déjà...

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  pretty hate machine le Mar 26 Juil - 21:43

t'es pas allé plus loin que le premier? t'as vite décroché! :lol:
Ceci dit il a très mal vieilli c'est vrai...

"misplaced childhood" ça passe toujours...ceci dit c'est peut etre plus dur de le découvrir aujourd'hui...

Et NIN n'est PAS surestimé. C'est mon avis et les gens s'en foutent également. ceci dit ils n'en parlent jamais dans crossroads, ça doit pas te souler.

pretty hate machine
Langue pendue

Nombre de messages : 77
Localisation : rouen
Date d'inscription : 26/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  abominog le Mar 26 Juil - 22:06

pretty hate machine a écrit:t'es pas allé plus loin que le premier? t'as vite décroché! :lol:
Ceci dit il a très mal vieilli c'est vrai...

"misplaced childhood" ça passe toujours...ceci dit c'est peut etre plus dur de le découvrir aujourd'hui...

ah non alors, va pas falloir dire du mal de "script for a jester's tear" parce que là je sors les dents (elles sont pas belles, hein, bien aiguisées et tout et tout) !

Sans déconner je trouve Misplaced Childhood le plus surestimé de toute la disco de Marillion (époque Fish, après je m'en fous, sauf Seasons End qui est quand même pas mal et un peu This strange engine et anorakmachin !).
Pour en revenir à Misplaced je n'y vois qu'un assemblage de jolies chansons et sa surestimation dûe au théorème de progador, qui dit qu'un bon morceau est un morceau long et surtout l'inverse ! N'empêche que je l'aime bien quand même mais moins que les 3 autres ....

abominog
Langue pendue

Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 27/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  Jean Rhume le Mar 26 Juil - 22:15

Finalement, je l'ai toujours pas faite cette putain de liste pour cette salope d'île déserte de mes couilles (y aura même pas une vahiné qui traîne ? Enfin une qui sera là, style "youhou, me voici derrière ce roseau" ? Rien ?)
Bon alors autant vous dire que sur une île désertifiée par la populasse, inutile d'emporter des disques violents (ou peut-être juste un, pour se défouler quand on arrivera pas à pêcher la sole carrelée à mains nues). Parce que le coup de l'île déserte, les gens oublient que c'est pas très urbain comme truc, alors les Public Enemy et les Einstürzende Neubauten, on les laisse à la maison normale de sur le par-terre. Vous vous imaginez en train d'écouter Napalm Death alors que des petits mammifères gambadent autour de votre cabane toute pourrie faite en feuilles d'arbre fruitier à la con ?... Non.
Et donc :
- John Coltrane "a love supreme", "my favourite things", "giant steps" et "interstellar space" > pour regarder les étoiles tout seul comme un gland, mais le dernier, c'est juste pour le titre, parce qu'en vrai, il est méchamment free (voire inécoutable sur un pan de terre hostile.... Quoiqu'il faille aussi emmener des disques incompréhensibles sinon, y a plus rien à découvrir, eh oui, faut penser à ça aussi, plutot que de hurler sans réfléchir "j'emmène "Je te survivrai" de Machin parce que je le connais par coeur et que c'est très super"...)
- Un truc de classique (Schubert, Les choristes, Jean-Claude Borelly).
- Une compil de zouk (c'est ça, le truc hyper violent pour s'énerver quand on arrivera pas à attraper ne serait-ce qu'un souriceau pour subsister...)

(Oui je sais, mais là tout de suite, j'ai que ça à foutre)

- Un truc de bossa, genre Elie Seimoun feat. Gérard Darmon, pour virtuellement faire l'amour avec Marie-Ange Nardi, tout en regardant les étoiles, et tout en écoutant John Coltrane en meme temps (il faut donc emmener deux lecteurs et une mixette)
Pour le reste, démmerdez-vous, il faut que j'aille faire le ménage.

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  Jean Rhume le Mar 26 Juil - 22:32

Jusqu'au début du troisième Marillion environ, je sais plus...

Je fais pas la fonction "citer", visiblement je suis trop con pour m'en servir.

Et en effet, Crossroads ne parle pas beaucoup de NIN mais en même temps, même Le Parisien s'en charge donc... C'est aussi l'intérêt de Crossroads.

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  midnighter le Mar 26 Juil - 22:36

autant emmener Ornette Coleman - the shape of jazz to come que la discogrpahie complete de coltrane...

midnighter
Langue pendue

Nombre de messages : 1270
Date d'inscription : 24/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  AmarokProg le Mar 26 Juil - 22:48

ah non alors, va pas falloir dire du mal de "script for a jester's tear" parce que là je sors les dents (elles sont pas belles, hein, bien aiguisées et tout et tout) !

En ce qui me concerne je préfère la période Hogarth, avec notamment « Afraid of Sunlight » (excellent) et le sublime « Marbles » (en version double) !

AmarokProg
Langue pendue

Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.amarokprog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  Jean Rhume le Mar 26 Juil - 22:51

Alors là, je t'arrête tout de suite calling_i.d. (with my humble avis)
Ornette Coleman a un univers bien plus restreint, même si partagé entre l'électricité et l'acoustique. Son jeu est assez faiblard et je ne parle pas de technique bien-sûr. Ornette est un expérimentateur finalement assez limité, qui a plus trouvé des "formules" (l'harmolodie entre autres avec le Prime Time) que réussi une réelle évolution...
Bien loin de moi l'idée de cracher sur Ornette que j'écoute aussi mais qui est beaucoup plus "fatiguant" et disons oui, plus limité (mais je ne suis pas non plus, loin de là, un spécialiste d'Ornette...)
Coltrane c'est tout un monde. Ornette, on a plus vite fait le tour du sien (à mon humble avis).

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  Jean Rhume le Mar 26 Juil - 23:01

the shape of punk to come

Jean Rhume
Langue pendue

Nombre de messages : 1341
Date d'inscription : 23/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos dix disques à emmener sur l'île déserte

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum