LE FOLK

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE FOLK

Message  Hugues le Lun 30 Juil - 10:23



Comment ne pas commencer le topic folk (non, ce n'est pas pareil que la country) avec Woody Guthrie?

Seulement, je serai au regret de vous dire que je ne trouve pas Woody très impressionnant. En écoutant ses chansons, je me dis qu'il doit être important pour ses paroles seulement. Musicalement, c'est sans intérêt, et en tant qu'interprète, il est médiocre. On ne pourrait même pas parler de charisme sensible dans la voix, la présence ou quoi que ce soit. Apparemment, juste un mec dont l'esprit, l'importance, l'impact passe par "le texte", ses différentes facettes, fantaisistes ou provocatrices.

Y'a peut-être bien deux ou trois trucs, dans le volume mis en image ci-dessus, qui me touchent vaguement, comme "Hobo's Lullaby". Cette chanson est, musicalement, une version non-tribale d'une folk song de la Carter Family.

Je dois avouer que le folk de Guthrie comme de Seeger, et même celui du Dylan influencé par ces gens-là (avec des choses comme "Oxford Town", "Talking World War III Blues", "I Shall Be Free" - qui sont de vrais pastiches de Guthrie, soit dit en passant), m'ennuie. Les paroles seules ne suffisent pas à me toucher, même en considérant le poids de leur message dans un contexte social particulier.

Woody Guthrie, c'est un individu qui s'est affirmé en tant qu'individu, qui était attaché à des valeurs d'égalité, de liberté. Il va sans dire que je respecte et admire ça (je partage ces mêmes valeurs). Mais il n'a utilisé sa guitare que pour revendiquer ça. Le folk de Guthrie, ce n'est pas de la musique. La musique et le chant ne sont pas utilisés en tant que forme d'expression. Ils ne servent que de support à des messages. Woody Guthrie était seulement quelqu'un qui avait des choses à dire - un homme "doté de parole" (c'est déjà pas mal...). Le problème, c'est que dans l'esprit de beaucoup de gens et de disciples, on a considéré que le folk n'était rien d'autre. On a même été jusqu'à penser, de façon radicale (qu'est-ce que c'est con, le radicalisme), que le folk ne devait être que ça : de la non-musique (ou réduite à son aspect le plus rudimentaire), l'arme du peuple, des non-initiés, ou que sais-je encore. Un regrettable prétexte pour s'abstenir de donner au jeu et au chant toute leur dimension. L'antithèse du gospel, en quelque sorte.

Heureusement est arrivé, plus tard, un certain Dave Van Ronk.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 30 Juil - 12:53

Ben moi je serais au contraire pour une réhabilitation de la Musique de Woody Guthrie...Ecouter les vastes archives de la Bibliothèque du Congrès de Washington le concernant, c'est y trouver derrière une esthétique assez rigoriste et linéaire voire un certain paupérisme en matière de jeu une intégrité, une certaine idée du sacerdoce artistique dans sa volonté d'etre la voix de millions d'anonymes que je trouve émouvant...
Plus que cela, dans la part la plus secrète de sa Musique, il cherche et parvient à dompter des forces obscures : autant des voix intérieures tres anciennes que des fantasmes imaginatifs ou morbides (son disque concept "Sacco Et Venzetti) qui secouent certaines de ses chansons comme ils ont du éprouver sa raison (séjour dans des établissements psychiatriques)...
Enfin moi je trouve que Woody Guthrie a une singulière familiarité avec Townes Van Zandt, en tout cas il y a plus de résonances affectives entre ces deux-là qu'avec le pénible Hugues Aufray, presque à lui seul responsable de la catastrophique vision que les Français ont du folk amerloque.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  godevin le Lun 30 Juil - 13:34

Lee Harvey Oswald a écrit:(son disque concept "Sacco Et Venzetti)

ben tiens: Sacco, VAnzetti, folk...


godevin
Langue pendue

Nombre de messages : 545
Localisation : waiting for the worms
Date d'inscription : 22/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Hugues le Lun 30 Juil - 14:54

Ah ben justement, le côté Woody Guthrie qu'on trouve parfois chez le Zandt est ce qui me touche le moins, à savoir une sorte de folk sec et dépouillé, qui semble d'ailleurs dépouillé de tout, notamment chez le Zandt des dernières années (seul son humour, la dimension du vécu et ses histoires entre deux chansons le sauvaient...). Je préfère l'infinie délicatesse de son jeu de guitare des premières années, qui me semble plus influencée par Mississippi John Hurt, entre autres.

Sinon pour revenir un peu sur ce que j'ai dit, si je nie chez Woody Guthrie toute importance musicale, je crois qu'il ne faut pas mésestimer son importance à un autre niveau, celui des idées, de la rébellion. Il y a là, déjà, une question d'attitude qu'on retrouvera dans toute musique associée à de la revendication. Comme un son d'harmonica qui ressemble à une peinture de guerre. Je crois que c'est ça, Woody Guthrie: "lève-toi, soulève-toi, bats-toi pour tes droits et ta liberté". On retrouve ça chez Bob Marley, chez les Clash, chez Steve Earle.

Une des mille choses que Woody dit dans ses chansons, par exemple, c'est comment des conservateurs qui s'accommodent si bien des inégalités sociales peuvent se prétendre chrétiens, quand Jésus Christ prônait l'altruisme. Voilà une idée qui est aussi forte que n'importe quel coup de poing.

En fait, la particularité d'un Woody Guthrie, c'est précisément d'avoir utilisé le folk, un format de chanson populaire et traditionnel, pour véhiculer ces idées, qui ne sont ni plus ni moins qu'humanistes dans le fond, et un combat contre la bêtise, la médiocrité et les injustices, par nécessité.

L'importance d'une voix contestataire, d'une vraie conscience sociale. C'est ça, Woody Guthrie. Il aurait envoyé chier ton Sarkozy, mon cher.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Lee Harvey Oswald le Lun 30 Juil - 23:41

Hé tu veux en venir ou le Godevin là avec ta pochette de Joan Baez...T'as que ça d'intéressant à dire sur le sujet ?

Oui Joan Baez a chanté une "Balad Of Sacco And Vanzetti" dont la musique est d'...Ennio Morricone, donc sur le coup à mille lieux du folk américain.
Woody Guthrie quant à lui a réalisé un concept album (mais rien à voir avec la chanson de Joan Baez) ou il prend prétexte du meurtre des 2 anarchistes italiens pour raconter des histoires obsédées par le malsain, le perverti, le corrompu, la fatalité, la mort...au revers de son image de gentil humaniste.

Mais bon bref je me demande pourquoi je réponds à une contribution aussi indigente.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Hugues le Lun 30 Juil - 23:50

Lee Harvey Oswald a écrit:Mais bon bref je me demande pourquoi je réponds à une contribution aussi indigente.

Mais t'es méchant, là - qu'est-ce qu'il t'a fait, Godevin? scratch

Je crois qu'il était simplement en train d'écouter l'album de Joan Baez en lisant le sujet alors il l'a posté dedans, voilà tout...

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 31 Juil - 0:10

Si c'est que ça désolé, j'avais perçu une intention sarcastique à ce qu'il foute une tof de Joan Baez après m'avoir repris sur ma coquille.
C'est qu'à force de fréquenter ce forum, on devient paranoiaque.

Et puis ce soir je n'arrive pas à me remettre de la mort d'Ingmar Bergman, je suis sur les nerfs...Shit

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Hugues le Mar 31 Juil - 0:12



Merci en tout cas d'avoir parlé de ce disque, LHO. J'ignorais son existence, je viens d'aller lire sa chro AMG, et d'écouter des "sound clips", ça m'a l'air très intéressant, effectivement. Guthrie lui-même considérait ce disque comme son plus important, c'est donc à prendre en compte.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  godevin le Mar 31 Juil - 9:18

Lee Harvey Oswald a écrit:C'est qu'à force de fréquenter ce forum, on devient paranoiaque.

je confirme: tu es bien paranoïaque.

Hugues a écrit:Je crois qu'il était simplement en train d'écouter l'album de Joan Baez en lisant le sujet alors il l'a posté dedans, voilà tout...

Voilà, c'était aussi simple que ça.

Lee Harvey Oswald a écrit:T'as que ça d'intéressant à dire sur le sujet ?

Non... mais le peu que j'ai à dire je vais le garder pour moi. On en restera là pour les contributions indigentes.

godevin
Langue pendue

Nombre de messages : 545
Localisation : waiting for the worms
Date d'inscription : 22/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  godevin le Mar 31 Juil - 11:58

Petit article sur le Folk:
http://www.lamediatheque.be/dec/genres_musicaux/Folk_anti%20folk_neo%20folk/index.php

on y lit:
"Les chanteurs engagés se sont succédés : Jim Garland, Aunt Molly Jackson, Woody Guthrie, Pete Seeger… furent parmi les premiers à comprendre l’intérêt et la richesse de la musique traditionnelle et de ses utilisations possibles en tant que réservoir de mélodies et de paroles adaptables aux problèmes à dénoncer. "

et plus loin:
"D’ailleurs la lutte pour les droits civiques se fera aussi en chanson et sera la vitrine politique d’un certain folk américain. On voit alors apparaître une nouvelle génération de chanteurs qui emboîtent le pas, s’inspirant autant du travail de Woody Guthrie que de celui de Leadbelly. Bob Dylan, Phil Ochs, Len Chandler, Odetta, Joan Baez, Tom Paxton, Judy Collins, Joni Mitchell… vont s’inscrire dans un mouvement important, volant parfois la vedette à ceux qui leur montrent un certain chemin comme Pete Seeger ou Malvina Reynolds. "

c'était ma contribution indigente n°3...

godevin
Langue pendue

Nombre de messages : 545
Localisation : waiting for the worms
Date d'inscription : 22/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 31 Juil - 12:40

Je ne suis qu'un sale caractériel alcoolisé. Shit

Dans la liste des noms cités, certains excellents, je conseille l'écoute d'un de mes disques préférés de tous les temps, le Pleasures Of The Harbour de Phil Ochs...
La musique chemine ici entre un minimum d'arrangements au piano jusqu'à des sur-expositions de cordes qui donnent aux chansons une sensualité plastique, une coulée musicale un peu lente mais très agréablement engourdissante.
Plus que cela...une reverie mélancolique, verlainienne, qui s'achève en une sorte de glissement dans le non-etre (Phil Ochs se pendra quelques années après).

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Hugues le Mar 31 Juil - 12:54

Lee Harvey Oswald a écrit:Dans la liste des noms cités, certains excellents, je conseille l'écoute d'un de mes disques préférés de tous les temps, le Pleasures Of The Harbour de Phil Ochs...
La musique chemine ici entre un minimum d'arrangements au piano jusqu'à des sur-expositions de cordes qui donnent aux chansons une sensualité plastique, une coulée musicale un peu lente mais très agréablement engourdissante.
Plus que cela...une reverie mélancolique, verlainienne, qui s'achève en une sorte de glissement dans le non-etre (Phil Ochs se pendra quelques années après).



Figure-toi que j'ai pendant un moment trouvé cet album trop baroque, surproduit, donc mauvais... mais je l'ai réécouté récemment et j'ai changé d'avis : son atmosphère est réellement poétique, et unique. On ne peut pas dire qu'on entendait beaucoup de choses de ce genre à cette époque (même en pleine ère psychédélique), et l'audace, l'ambition, la vision artistiques de Phil Ochs sur ce disque sont admirables. Voilà un disque qui fut intemporel dès sa sortie, et qui l'est resté (a fortiori). Du coup, je n'arrive même pas à m'intéresser au reste de son oeuvre, que j'imagine plus "ordinairement folk" (ai-je tort?).

Une ligne d'une chanson de ce disque résume son optique : ah but in such an ugly time the true protest is beauty

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 31 Juil - 14:34

thumleft

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  johnny99 le Mar 31 Juil - 20:51

C'est bizarre, je rentre d'un mariage sur 2 jours, à jouer à la gratte et chanter des standards folks de graeme allright, simon & garfunkel, leonard Cohen, Joan Baez, we shall overcome et tout ce qui s'en suit,

eh ben, je vais vous dire, c'est vachement bien, le folk, ça rapproche les êtres, ça créé un climat totalement hors du temps, ça apporte de la joie, y'a que son côté "boy scout" qui m'ennuie un petit peu mais vive le folk!!

johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 31 Juil - 23:23

ça apporte de la joie
Ben le folk condense la dualité de l'Amérique : éclatement d'une joie de vivre irrépressible et triomphante...mais aussi reverie mélancolique, sens de la fatalité-avec le choix de ton pseudo, tu dois savoir de quoi je parle.

Leonard Cohen
Ben je ne suis pas sur qu'on puisse le ranger dans la catégorie folk...Il y avait maldonne quand sous Pompidou il était d'usage de reprendre "Suzanne" les veillées de feux de camp scout.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  johnny99 le Mer 1 Aoû - 20:57

Lee Harvey Oswald a écrit:
ça apporte de la joie
Ben le folk condense la dualité de l'Amérique : éclatement d'une joie de vivre irrépressible et triomphante...mais aussi reverie mélancolique, sens de la fatalité-avec le choix de ton pseudo, tu dois savoir de quoi je parle.

oui bien sûr, j'étais influencé par ma journée festive, mais il peut y avoir du tragique dans le folk aussi!

Leonard Cohen
Ben je ne suis pas sur qu'on puisse le ranger dans la catégorie folk...Il y avait maldonne quand sous Pompidou il était d'usage de reprendre "Suzanne" les veillées de feux de camp scout.

Aux states ils avaient Nixon, et le village appréciait Léonard...

johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Lee Harvey Oswald le Mer 1 Aoû - 22:47

Le Village appréciait Leonard...
Tu crois pas si bien dire...Lou Reed courait après Cohen pour se faire dédicacer son exemplaire de "Flowers For Hitler" (ce titre !) pendant que l'autre ne revait que de coucher avec Nico.
D'ailleurs la plus belle chanson de Leonard Cohen pour moi est d'ailleurs dédicacée à l'égerie teutonne du Velvet (sauras tu la retrouver ? Mr. Green )

Hé n'empeche se cotoyait alors dans les memes salles de concert au Village Lou Reed, John Cale, Nico, Leonard Cohen, Iggy Pop, Jonathan Richman, Tim Hardin, Bob Dylan... drunken

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Hugues le Mer 1 Aoû - 23:56

Lee Harvey Oswald a écrit:Hé n'empeche se cotoyait alors dans les memes salles de concert au Village Lou Reed, John Cale, Nico, Leonard Cohen, Iggy Pop, Jonathan Richman, Tim Hardin, Bob Dylan... drunken

Dave Van Ronk, Fred Neil, Karen Dalton, John Sebastian, Maria Muldaur... drunken

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Lee Harvey Oswald le Mer 1 Aoû - 23:58

Bon mon post c'était aussi pour dire avec euphémisme que de penser que Leonard Cohen a influencé les folkeux yankees n'est pas vraiment exact.
Certes Judy Collins a repris des chansons du Canadien errant mais quand est sorti son premier disque, l'age d'or du folk revival au Village était deja dépassé, Bob Dylan ayant électrifié sa guitare depuis belle lurette.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Lee Harvey Oswald le Jeu 2 Aoû - 0:01

Jackson Browne, Tim Buckley, Jim Morrison...drunken

Euh cherchez l'erreur.Mr. Green

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Lee Harvey Oswald le Jeu 2 Aoû - 0:03

...et le point commun des trois derniers cités.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  godevin le Jeu 2 Aoû - 9:48

Lee Harvey Oswald a écrit:...et le point commun des trois derniers cités.

ils ont tous les 3 couché avec Nico... gy

godevin
Langue pendue

Nombre de messages : 545
Localisation : waiting for the worms
Date d'inscription : 22/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Lee Harvey Oswald le Jeu 2 Aoû - 10:41

Ce que n'a jamais réussi à faire Léonard Cohen.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  godevin le Jeu 2 Aoû - 10:51

ce forum est en train de méchamment virer tabloïd confused

godevin
Langue pendue

Nombre de messages : 545
Localisation : waiting for the worms
Date d'inscription : 22/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Lee Harvey Oswald le Jeu 2 Aoû - 11:53

Plus dur alors...Le rapport entre Carole King, Carly Simon, Janis Ian, Joni Mitchell et Michelle Philipps (la bombasse de Mama's And Papa's) ?

Un indice...Ca a rapport avec le sexe mais je ne peux pas en dire plus...Mr. Green

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE FOLK

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum