2006

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 2006

Message  johnny99 le Sam 3 Nov - 16:19

dkelvin a écrit:Et après toutes ces gentilles damoiselles nail , un petit clip pour vous détendre
http://www.youtube.com/watch?v=fjdfi3oSV4E

Merci qui ? hug (elles savent reconnaître leur mat )

ben quoi, c'est mignon les demoiselles!
http://fr.youtube.com/watch?v=D20S86c7g3s

johnny99
Langue pendue

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 25/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Hugues le Mar 14 Oct - 9:41



Tiens Quiet Man, connais-tu ce gars-là? C'est ton rayon, vu qu'il me rappelle John Prine (la sensible et chaleureuse empathie) et Bob Dylan (la voix nasale). Ecoute agréable, voire touchante, par moments. Un singer songwriter humble et attachant. Tout-à-fait le genre de la Pomme d'Eve, également. Il raconte plein de petites histoires, avec beaucoup d'humanité, et cette touche d'auto-dérision qu'on trouve chez un Souchon, par exemple.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Quiet Man le Mar 14 Oct - 14:13

Hugues a écrit:

Tiens Quiet Man, connais-tu ce gars-là? C'est ton rayon, vu qu'il me rappelle John Prine (la sensible et chaleureuse empathie) et Bob Dylan (la voix nasale). Ecoute agréable, voire touchante, par moments. Un singer songwriter humble et attachant. Tout-à-fait le genre de la Pomme d'Eve, également. Il raconte plein de petites histoires, avec beaucoup d'humanité, et cette touche d'auto-dérision qu'on trouve chez un Souchon, par exemple.

Tout à fait, mon cher Hugues... J'en parlais encore récemment avec ParisPal... La meilleure preuve de ce que tu avances est son double CD "Two Sets", qui vient de paraître...


Quiet Man
Langue pendue

Nombre de messages : 1297
Localisation : Plateau de Millevaches
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  parispal le Mer 15 Oct - 0:20

Il m'emballe pas moi, ce Chuck Brodsky... pas dpu l'écouter assez bien. Mais à la Pomme d'Eve, il nous aurait raconté comment il sort une petite urne avec les cendres d'Al Grierson de son sac et la pose sur la table pour qu'Al partage leur repas. Je tiens cette histoire de Jack Williams. D'ailleurs, il la raconte dans "Al's Ashes & Me" sur l'album Color Came One Day



Grierson est mort emporté dans un torrent de boue en 2001 alors qu'il tentait de sauver quelqu'un, il me semble.



Il a fait deux disques, disponibles auprès de sa fille.

parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Hugues le Ven 17 Oct - 11:17



Merde, j'étais passé à côté, ce disque est plutôt bien, finalement!

Autant je pense que Wayward Angel était vraiment médiocre, autant celui-ci était sans doute son meilleur depuis The Captain.

Mais je ferais mieux d'aller dire ça sur le fansite de Kasey, non? Mr. Green (y'a quelqu'un que ça intéresse, ici?)

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Hugues le Sam 18 Oct - 16:47



Entre nous, mon cher Yann, ce disque de David Mead n'est pas plus médiocre que Chaos & Creation de McCartney, sur lequel beaucoup se sont pourtant extasiés. David Mead est même légèrement plus intéressant, car moins familier. McCartney (que Mead évoque vocalement et musicalement) a le désavantage d'avoir un passé que les fans des Beatles connaissent par coeur, si bien que ce qu'il fait aujourd'hui semble inévitablement réchauffé. Et c'est un fait qu'il n'a plus la touche d'antan (déjà qu'il faut faire le tri au sein de l'époque dorée...).

Le problème de ce quatrième album de David Mead (sans compter le EP Whenever You Are, plutôt médiocre), c'est que s'il se laisse écouter, il entre par une oreille et ressort par l'autre. On n'en retient rien. Rien que le style David Mead, dont les trois premiers albums sont plus séduisants, de par un vernis qui aspire davantage au classicisme qu'au brio.

Mais rien, ici, n'est moins inspiré que "You Never Give Me Your Money" ou "Golden Slumbers", pièces aussi creuses que démonstratives, pourtant admirées par un nombre étonnant de gens portant Abbey Road au pinacle de la pop muzak*.

* merci John Lennon!

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Yann G. le Sam 18 Oct - 17:00

Hum Hum Hum ...
C'est bizarre, alors je me demande pouquoi j'ecoute toujours Chaos and Creation, un disque dont je continue a penser qu'il est le meilleur disque de McCa depuis Abbey Road (ce qui signifie que pour moi, il est superieur a Ram ou a l'album eponyme, et ca on peut encore en discuter) alors que le disque de David Mead me semble toujours aussi empoule et pretentieux, bourre d'arrangements inutiles qui ne font que masquer la pauvrete des compositions ... je l'ai ecrit dans Crossroads en 2006 et je le reaffirme haut et fort aujourd'hui ... si tu veux vraiment comparer ca a McCartney, alors, c'est celui de "Live and Let Die"... desole, mais y'a pas un morceau dans le disque de Mead qui arrive a la cheville de "Friends to Go" ou "At The Mercy".
Desole encore mais pour moi, oser comparer ce salmigondis indigeste a des chefs d'oeuvre comme "Golden Slumbers" ou "You Never Give Me Your Money" n'est pas seulement une erreur de jugement esthetique, mais du revisionnisme de la pire espece. Et puis je commence a en avoir marre qu'on denigre l'immense Paul McCartney au profit du premier cancrelat venu !!
C'est mon avis et je le partage. geek

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Hugues le Sam 18 Oct - 18:07

Yann G. a écrit:si tu veux vraiment comparer ca a McCartney, alors, c'est celui de "Live and Let Die"...

C'est l'un des rares coups de génie de McCartney en solo, ce truc! Tu le fais exprès? geek

Dans ta chro du disque de Mead, tu disais aussi trouver la pochette magnifique: je la trouve immonde!

Nous avons encore tant de choses à dire, Yann, pour espérer nous comprendre un jour... Mr. Green

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Hugues le Sam 18 Oct - 18:26

Yann G. a écrit:Desole encore mais pour moi, oser comparer ce salmigondis indigeste a des chefs d'oeuvre comme "Golden Slumbers" ou "You Never Give Me Your Money" n'est pas seulement une erreur de jugement esthetique, mais du revisionnisme de la pire espece.

Tu peux m'expliquer ce que tu entends par "révisionnisme"? Serait-ce par hasard l'opinion incongrue qu'il y aurait des oeuvres de qualité irréfutable et intouchable en ce bas-monde? Mais selon le suprême jugement de qui, exactement?

On en reviendra toujours au fait que c'est la qualité du point de vue qui importe, puisque des points de vue différents tourneront toujours autour d'un seul et même objet.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Hugues le Dim 19 Oct - 16:57



C'est peut-être fait exprès, mais ce Yellow House de Grizzly Bear, qu'on dit inventif et beau et tout, et qu'on peut stylistiquement situer entre John Cunningham et Wilco ~ excusez du peu ~ me donne surtout la nausée, pour l'instant (j'en suis quand même à ma quatrième écoute, beuh...).

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Yann G. le Dim 19 Oct - 18:02

Il me semble qu'en 2006, j'avais retenu ça:










Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Hugues le Dim 19 Oct - 18:50



En voilà une que je place au-dessus de Kathleen Edwards et Tift Merritt, bien que ce soit dans un même registre conventionnel. Question de nuance, de dosage, de couleur, de volume, de justesse. Elle n'a pas une grande voix, mais elle n'est pas affectée. Elle ne force pas, elle reste souple. Elle a un côté easy-going, cool et décontracté, de jolies mélodies discrètes entrecoupées de parties de guitare maison.

Kasey Chambers - qui, elle, a une grande voix - évoluant aussi dans un registre peu original mais satisfaisant, on en concluerait presque qu'il faut être australien (comme Anne et Kasey) pour faire de la bonne variété*, pays où existe par ailleurs la pire variété du monde - mais on dirait que ça incite à l'initiation!


*Notons cependant que le dernier album de Kasey Chambers a plus à voir avec la country traditionnelle que la variété.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Hugues le Dim 19 Oct - 19:38



Je découvre ce 2ème album de Jill Barber - For All Time - et suis plus qu'agréablement surpris. Comment vous raconter ma découverte de cette artiste? Et bien en commençant par le début: l'envoi du EP Oh Heart par le label Fargo, un envoi amical de Michel Pampelune, plus exactement, me disant un truc du genre "ça pourrait te plaire, moi ça ne m'intéresse pas". Et je fus renversé par le souffle romantique de cette musique, bien que par la suite moins convaincu par quelques travers, notamment la voix, presque agaçante par moments. Mais dans ce genre de cas, mon expérience m'a appris qu'il fallait se fier à ses premières impressions. L'autre critère, c'est que je prends l'habitude de me débarrasser régulièrement de certains disques, et qu'il s'en trouve dont je n'arrive pas à me débarrasser, tout simplement parce que je me suis affectivement lié au premier souvenir que j'en ai eu, comme s'il s'était enraciné à un moment de bonheur (pléonasme: le bon-heur étant implicitement momentané) de ma vie. Le bonheur, il faut savoir le saluer.

Donc, un souhait m'anime: que cette artiste qui a su me conquérir confirme l'espoir, la chimère, le mirage qu'elle a su faire naître en moi (le bonheur ça se rêve, aussi). Et cette confirmation est ce deuxième album, qui est un peu le contraire du premier: des chansons moins renversantes, moins distinctes, mais un chant, une voix qui sait leur donner vie et substance. Un disque qui affirme aussi, comme le premier, une qualité plus élémentaire: celle du mouvement, du flux, car la musique est quelque chose qui doit vous porter, vous transporter, vous faire frétiller le sang. Il y a de l'âme et de la beauté, là-dedans. Et la voix de Jill Barber, très bien enregistrée sur ce deuxième opus (le premier LP, en fait), est fraîche, liquide, on s'y trempe, on s'y baigne.

Par ailleurs, notons d'excellents arrangements acoustiques: guitare, mandoline, pedal steel, piano, clarinette, etc

Ajoutez à cela que le label sur lequel sortit ce CD s'appelle Baudelaire, et que Sexsmith, une des idoles de la chanteuse, a co-écrit 3 chansons du prochain... Que me faudrait-il de plus?? geek

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Hugues le Lun 20 Oct - 11:11



Je suis totalement inculte en matière de musiques d'Europe de L'Est et d'Orient. Je ne saurais vous dire si la musique ici est roumaine (une partie du disque fut enregistrée en Roumanie, en tout cas - l'autre au Nouveau-Mexique), hongroise, bulgare, turque, ou autre. Je ne saurais vous dire si leurs cultures se ressemblent ou si elles se distinguent tout autant que les cultures de France, d'Espagne et d'Italie (lesquelles offrent parfois des similitudes, par ailleurs). Je saurais encore moins vous identifier les instruments. Et je n'ai pas la patience, ni la curiosité réaliste, d'étudier le sujet pour en parler de façon relativement instructive.

Non, tout ce que j'ai envie de dire en écoutant ce disque, par un groupe américain dont le leader et principal compositeur se nomme Jeremy Barnes (et qui fut une des recommandations de Jeff Tweedy), c'est que cette musique festive, et totalement traditionnelle ici, parle au désir d'oubli, de fête et d'ivresse, que l'Homme porte en lui. Les ondulations de cuivres et d'instruments à vent variés et colorés semblent scander le titubement de l'âme, le chant de son chagrin, le besoin de se perdre, d'entrer dans une farandole infernale, un tourbillon vertigineux. Depuis la Nuit des Temps, cette musique rythme l'aspiration de l'Homme à l'ivresse infinie. Une noble ivresse, celle qui consiste à oublier un quotidien pénible et laborieux. Je crois savoir que dans ces régions, l'ivresse est une tradition. C'est le cas dans toutes les régions du monde, mais en Europe de l'Est, et en Russie, cette tradition me semble très forte.

Il y a aussi ce fameux poids de nostalgie, si familier à la musique gitane, qui roule l'auditeur dans des flots de sanglots ("Waltz for Strings & Tuba").

Tout le monde connaît cette musique. Surtout en Europe. Certains en mesurent la beauté, et la portée. D'autres n'y voient qu'une musique folklorique. Mais il ne faut pas confondre le folklore avec ses clichés touristiques de carte postale. Le folklore a une raison d'être, et l'Histoire humaine est faite de drames cachés, de mille vies qui sont tout autant de romans entrecroisés dans les labyrinthes des villes.


Dernière édition par Hugues le Lun 20 Oct - 15:11, édité 6 fois

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Hugues le Lun 20 Oct - 12:38



Et bien je maintiens ce que j'avais dit ici. Il existe une vague de chanson française fine et plaisante, depuis quelques années, qui mérite d'être saluée. Un aspect domestique et anodin s'en dégage, mais c'est du réalisme, cela n'empêche pas la musique de coller aux tympans, éventuellement agrémentée d'arrangements qui oscillent entre une bossa rêveuse et du Bacharach d'appartement.

La musicalité d'un "Cupide & stupide" est tout simplement délicieuse.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2006

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum