Numéro 51 - Février 2007 ( disponible le Jeudi 15 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Numéro 51 - Février 2007 ( disponible le Jeudi 15 )

Message  Frenchy le Mar 6 Fév - 13:30

L'edito est de Jerry!!!

Brazil Connection

Association de malfaiteurs


Vous ne le devinez peut-être pas, mais ça se frite méchamment dans les couloirs virtuels de la rédaction. Comme je n’aime pas balancer de noms, je ne vous raconterai pas le coup de gueule homérique de Jean-Do Bernard à destination de D. Kelvin, ni la fronde anti-Samain récemment ravivée par votre serviteur. « Mon ego est plus gros que le tien ». On n’a pas fait pire depuis la cour de récréation ! Mais c’est justement ce qui fait la richesse de ce magazine –comme d’ailleurs de toutes les plateformes d’échange. Et c’est bien évidemment la raison pour laquelle nous y sommes –vous y êtes– si profondément attachés. Bandits Company est une association notoire de malfaiteurs notoires. Aucun flux d’argent ne pourra jamais remettre en question le principe de cette association. Pour la bonne raison que le Goof, Thénardier moderne, ne redistribue les maigres subsides qui résistent à la rapacité des imprimeurs et de l’Urssaf qu’avec la plus extrême parcimonie, c’est-à-dire après bénédiction circonstanciée de l’administration fiscale. À Crossroads, plus vous écrivez, moins vous êtes payés. C’est merveilleux ! Vous tenez donc entre les mains l’antithèse absolue d’une revue édifiée sur les fondements capitalistiques habituels. Tous différents, tous unis. La formule, il est vrai, a beaucoup servi. Mais elle est tellement à propos, et particulièrement à un moment crucial pour le devenir de notre société. Vous voyez où je veux en venir. Un numéro très spécial, donc. Un de plus. Véritable florilège des réalisations de la Compagnie des Bandits, à l’occasion d’un septième anniversaire qui s’annonce… turbulent. Il n’est pas anodin que notre chouqueticide national ait gentiment passé la main sur cet édito. L’homme est pour l’heure extrêmement occupé à avancer sur son projet de film. Pour tous ceux qui ont pu goûter la rigueur de son récent travail sur les bonus de Tideland, l’attente en vaudra sûrement la peine. Mais rassurez-vous, même gavé de pâtisseries fraîches, le fauve ne dort que d’un œil, prêt à bondir à la première occasion. Pour embrasser Jeff Bridges à l’occasion d’un reportage à Los Angeles, organiser une table ronde avec Antoine de Caunes et Garland Jeffreys (note du Goof : sauf que le Antoine était en train de faire le zouave à l’Alpe d’Huez et qu’on n’a donc pas pu réaliser la chose) ou s’enfiler trois projos dans l’aprem’ et un concert le soir avant d’attaquer une nuit de débauche avec clavier et souris. Bon anniversaire, donc, à tous les Bandits. Bon anniversaire à tous les artistes qui choisissent, mois après mois, de s’exprimer dans Crossroads pour nous faire partager leur vision du monde. Et bon anniversaire à vous tous, esprits curieux, qui en êtes les invités d’honneur. Surtout : restez comme vous êtes ! Parce que nous resterons comme nous sommes. Never established.

Jerry Bellamy

Frenchy
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 1382
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/foolmoon75

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum