Juliette And the Licks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Juliette And the Licks

Message  crazychester le Mar 14 Nov - 14:19

J'avais juste envie de poster un petit mot sur l'album de la belle Juliette Lewis pour dire combien je soutiens fortement cet album de pur rock n'roll qui degage une energie folle (merci mister Dave Grohl !!) et qui n'en finit plus de tourner sur la platine de Crazy Chester...Merci au Goof d'avoir oser une couv' sur la belle, c pour des choix comme celui la que Crossroads is a Bad Ass magazine Cool

crazychester
Langue pendue

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 20/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://crazychester.blogspirit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 14 Nov - 14:50

Moi j'ai trouvé dans le groupe de cette dévote de Ron Hubbard rien que du vide, des lignes de basse, du rythme, du n'importe quoi, les mélodies vocales effrayantes de banalité, la chanteuse scientologue aussi sensuelle qu'un poireau congelé et chantant comme un pot de rillette...
Il n'y a eu dans la presse mondiale que Crossroads (ah si aussi une interview dans Voici) pour relayer cette insignifiance et en voyant ça en couv' je me demande itou si Crossroads ne devient pas effectivement "un bad ass magazine".

Je me karcherise les oreilles avec My Brightest Diamond.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Hugues le Mar 14 Nov - 15:17

Ouaf! Ouaf! Rien qu'à voir que LHO répondait au topic Lewis je m'attendais à une descente en flèche. Mr. Green

Je n'ai pas écouté le disque, mais là où on est en désaccord, c'est sur la sensualité de Juliette. Je n'adore pas sa tenue d'indienne, loin s'en faut, et ne suis guère friand de sueurs d'aisselles ni de biceps féminins non plus (encore que...), mais je trouve qu'elle a un charme fou, surtout en tant qu'actrice.

Quant à sa scientologie, je m'en moque. Elle est peut-être tarée, azimutée, paumée, qu'importe. Elle a un charme animal et impulsif que je trouve attachant.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Hugues le Mar 14 Nov - 15:28

Lee Harvey Oswald a écrit:Je me karcherise les oreilles avec My Brightest Diamond.

Ben tu vois, je suis aussi suspicieux sur les hypes indé de ce genre - que ce soit My Brightest Diamond ou Joanna Newsom, dont je n'arrive toujours pas à vraiment aimer le premier album - que sur le "mauvais goût" de Juliette Lewis (qui prend son pied, et remet une idée du rock à jour: celle qui passe par la scène). Si ce Brightest Diamond est aussi fadasse que Sufjan Stevens, ce sera sans moi.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 14 Nov - 16:52

Dis donc Acho on va pas rester amis très longtemps. Mr. Green

Nan mais je trouve que Juliette Lewis n'a rien à dire dans sa musique, n'importe quel groupe baltringue peut faire ce genre de disque aux suites d'accords bien polis à la gratte, je trouve ça parfaitement inutile...
Pourquoi Juliette Lewis fait elle de la musique ?
Les petits branleurs du rock parisien genre Naast, Plasticine et autres ados-à-tete-de-con célébrés par Manoeuvre and co ont aussi "un charme animal et impulsif" et "ça passe aussi par la scène" désolé, mais ni chez l'une ni chez les autres ça ne passe pour moi.

Je sais pas si Sufjan Stevens ou My Brightest Diamond sont "des hypes indépendants" m'enfin chez eux c'est bourré d'idées, des bizarreries rythmiques, mélodiques, des audaces harmoniques à chaque morceau, des prises de risque, c'est intelligent...
Vrai il y a un contraste terrible entre le savoir faire musical d'un Sufjan Stevens et une Juliette Lewis...
Après il est vrai que ça dépend ce que tu recherches quand tu écoutes de la zique.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Hugues le Mar 14 Nov - 17:27

Lee Harvey Oswald a écrit:Pourquoi Juliette Lewis fait elle de la musique ?

Elle aime sincèrement le rock et a voulu se lancer là-dedans - je suis sûr qu'elle éprouve des sensations sur scène, physiques, elle le sentait comme ça. Je ne sais pas si c'est bien, mais je crois qu'elle a un public qui adhère à son feeling. Après, qu'on trouve ça nul ou ringard, pourquoi pas.

Je sais pas si Sufjan Stevens ou My Brightest Diamond sont "des hypes indépendants" m'enfin chez eux c'est bourré d'idées, des bizarreries rythmiques, mélodiques, des audaces harmoniques à chaque morceau, des prises de risque, c'est intelligent...

Peut-être, mais moi je ne demande pas seulement à la musique d'être intelligente, inventive, etc... C'est une approche cérébrale, et la musique s'adresse aussi aux sens. Il y a des musiques très simples qui font mouche (c'est pas à un fan de country que je vais l'apprendre, n'est-ce pas?), et des complexes qui sont ennuyeuses.
L'approche cérébrale consiste un peu à consulter la température du radiateur avant de s'exclamer "qu'est-ce qu'il fait froid!". Moi je veux sentir d'abord. Et si ce que la presse "intello-branchée" vante ne me plaît pas, je le dis. Sinon, c'est de la préciosité ou du snobisme, exactement ce que je reproche régulièrement à la mentalité des Inrocks.

Vrai il y a un contraste terrible entre le savoir faire musical d'un Sufjan Stevens et une Juliette Lewis...
Après il est vrai que ça dépend ce que tu recherches quand tu écoutes de la zique.

Voir ma réponse ci-dessus. Mr. Green

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Yves Gitton le Mar 14 Nov - 21:27

Scientologue Juliette Lewis ?

Je ne vais donc pas me précipiter sur ses albums. Cela vaut la peine de vérifier cette information avant !

D'où la tiens-tu LHO ?


Etre intelligent, et produire quoique ce soit d'intelligent lorsqu'on est scientologue ou adepte de n'importe quelle autre sorte de saloperie de secte, me paraît antinomique.

Pas question de filer du fric aux scientologues en achetant leurs albums, en allant voir leurs films... Quand on sait ce que ces ramollis du bulbe reversent au comptable de leur entreprise de décervelage !

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 14 Nov - 23:13

Relis l'interview dans Crossroads, la manière dont elle récite son catéchisme appris chez Ron Hubbard est éloquente.
Pas d'éculubrations de ma part, il suffit de taper Juliette Lewis et scientologie sur Google pour voir défiler le catalogue des interviews ou elle fait sa petite proselyte.

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Hugues le Mar 14 Nov - 23:22

bottleneck a écrit:Scientologue Juliette Lewis ?

Je ne vais donc pas me précipiter sur ses albums. Cela vaut la peine de vérifier cette information avant !

D'où la tiens-tu LHO ?


Etre intelligent, et produire quoique ce soit d'intelligent lorsqu'on est scientologue ou adepte de n'importe quelle autre sorte de saloperie de secte, me paraît antinomique.

Pas question de filer du fric aux scientologues en achetant leurs albums, en allant voir leurs films... Quand on sait ce que ces ramollis du bulbe reversent au comptable de leur entreprise de décervelage !

On peut être un imbécile et faire du bon rock'n'roll ou de la bonne musique. Cela s'est déjà vu. jocolor
La scientologie je suis contre, mais rien ne me fera apprécier un artiste - ou un showman ou autre - pour autre chose que ce qu'il fait artistiquement. Rien ne me fera juger une oeuvre à partir d'éléments biographiques, personnels ou privés de son auteur, n'ayant rien à voir avec cette oeuvre.

Après, pour ce qui est d'acheter son disque et se soucier de savoir où va son argent, c'est autre chose, on parle de consommation et de responsabilité politique ou citoyenne.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Lee Harvey Oswald le Mar 14 Nov - 23:53

Tiens à ce propos, ils viennent de rééditer le disque de Charles Manson sous le titre "LIE : The Love And Terror Cult". Pour les amateurs de weird folk tendance psychopate sanglant...Mr. Green

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Yves Gitton le Mer 15 Nov - 0:41

Hugues a écrit:
bottleneck a écrit:Scientologue Juliette Lewis ?

Je ne vais donc pas me précipiter sur ses albums. Cela vaut la peine de vérifier cette information avant !

D'où la tiens-tu LHO ?


Etre intelligent, et produire quoique ce soit d'intelligent lorsqu'on est scientologue ou adepte de n'importe quelle autre sorte de saloperie de secte, me paraît antinomique.

Pas question de filer du fric aux scientologues en achetant leurs albums, en allant voir leurs films... Quand on sait ce que ces ramollis du bulbe reversent au comptable de leur entreprise de décervelage !

On peut être un imbécile et faire du bon rock'n'roll ou de la bonne musique. Cela s'est déjà vu. jocolor
La scientologie je suis contre, mais rien ne me fera apprécier un artiste - ou un showman ou autre - pour autre chose que ce qu'il fait artistiquement. Rien ne me fera juger une oeuvre à partir d'éléments biographiques, personnels ou privés de son auteur, n'ayant rien à voir avec cette oeuvre.

Après, pour ce qui est d'acheter son disque et se soucier de savoir où va son argent, c'est autre chose, on parle de consommation et de responsabilité politique ou citoyenne.

Un imbécile faire de la bonne musique ? J'en doute fort. Je n'en connais pas a priori.
Quelques tâcherons reproduisant, avec une technique convenable et beaucoup d'esbrouffe, les plans de prédécesseurs peut-être?
Les vrais créateurs ou les bons interprètes ne peuvent être des crétins.
J'ai aussi un peu de mal à croire que son credo débile ne transparaisse jamais dans ses chansons: de manière métaphorique, à travers une certaine forme d'écriture et la substance des textes de ses chansons. Un membre d'une secte laisse forcément des traces (dans des interviews... comme Tom Cruise, elle profite apparemment de sa notoriété pour faire du prosélytisme; toutes ces niaiseries et un tel enfermement mental ne me semblent pas très Crossroadiens, même si l'interview dans Xroads ne laisse rien paraître )
Quand j'achète des disques ou autre chose, effectivement j'essaie d'avoir un comportement conforme à mon éthique (et à mes tics) perso. La culture: ses contenus, sa diffusion, sa commercialisation ont toujours quelque chose à voir (tu le sais bien) avec la sphère politique et ses satellites. Je m'en voudrais donc qu'un seul de mes centimes d'euros participe à cette vaste bigoterie maffieuse.
kngt ........................................................ mad3

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Hugues le Mer 15 Nov - 10:37

Bon, prenons un exemple: Elvis Presley. C'était loin d'être une lumière, mais il avait de l'instinct, et il a fait des enregistrements sublimes, ne serait-ce que le premier, "That's All Right".

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  GOOF le Mer 15 Nov - 11:03

Juliette L est effectivement scientologue, mais n'en parlera jamais si on ne lui en pose pas d'abord la question. C'est pourquoi ça n'apparâit pas dans l'interview. Il se trouve que nous en avons déjà parlé, elle et moi, à un autre moment. Si je comprends bien son raisonnement, c'est d'abord une sorte de bouée de sauvetage pour elle, un garde-fou. Elle ne va pas essayer de vendre le truc à quiconque ou d'enroler qui que ce soit. je n'ai pas trouvé son discours plus déplacé que celui d'un catholique pratiquant ou qu'un musulman pratiquant, etc. Ça ne m'a pas paru plus contraignant à un niveau personnel que ces religions. La scientologie, comme beaucoup de "courants", est surtout dangereux pour les gens qui sont à sa tête, et ensuite pour ceux qui essayent de convertir la planète à leurs idées. Mais, franchement, je ne vois aucune différence entre Cruise qui vend sa came à la télé (et encore, je pense que ce n'est jamais lui qui aborde le sujet en premier, mais je me trompe peut-être) et le Pape qui va raconter ses conneries devant des millions de personnes.
Au-delà de tout ceci, il reste pour moi le libre-arbitre comme donnée primordiale. Tant qu'on a encore ça, tout va.
Enfin, pour en revenir à la musique des Licks, je suis tout à fait d'accord quand on dit que ce n'est pas original. Je ne trouve pas Rose Tattoo original, je ne trouve pas AC/DC original, même The Angels, Hoodoo Gurus ou les Foo Fighters, mais putain, ça fait quand même sacrément du bien par où ça passe.
Et il n'y a strictement aucune allusion à la scientologie dans les textes. Si on devait rapprocher ça à un courant, ce serait un courant féministe teinte de taoisme, voire de bouddhiste, et encore, faudrait un peu fumer la moquette avant d'en arriver là !!!!
Je n'ai jamais dit que c'était inventif. Si je veux parler d'invention, je fais un dossier sur Matt Johnson et The The, ce genre de choses…
Enfin, par dessus tout, je ne force personne à acheter ce disque. Dans le genre, c'est très bien. Mais il y a énormément d'autres choses aussi bien, sinon meilleures, dans d'autres genres…
cg salut

GOOF
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 06/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Hugues le Mer 15 Nov - 11:19

GOOF a écrit:Mais, franchement, je ne vois aucune différence entre Cruise qui vend sa came à la télé (et encore, je pense que ce n'est jamais lui qui aborde le sujet en premier, mais je me trompe peut-être) et le Pape qui va raconter ses conneries devant des millions de personnes.

Ouaf! J'adore cette remise au point. thumleft

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Yves Gitton le Mer 15 Nov - 19:22

GOOF a écrit:Juliette L est effectivement scientologue, mais n'en parlera jamais si on ne lui en pose pas d'abord la question. C'est pourquoi ça n'apparâit pas dans l'interview. Il se trouve que nous en avons déjà parlé, elle et moi, à un autre moment. Si je comprends bien son raisonnement, c'est d'abord une sorte de bouée de sauvetage pour elle, un garde-fou. Elle ne va pas essayer de vendre le truc à quiconque ou d'enroler qui que ce soit. je n'ai pas trouvé son discours plus déplacé que celui d'un catholique pratiquant ou qu'un musulman pratiquant, etc. Ça ne m'a pas paru plus contraignant à un niveau personnel que ces religions. La scientologie, comme beaucoup de "courants", est surtout dangereux pour les gens qui sont à sa tête, et ensuite pour ceux qui essayent de convertir la planète à leurs idées. Mais, franchement, je ne vois aucune différence entre Cruise qui vend sa came à la télé (et encore, je pense que ce n'est jamais lui qui aborde le sujet en premier, mais je me trompe peut-être) et le Pape qui va raconter ses conneries devant des millions de personnes.
Au-delà de tout ceci, il reste pour moi le libre-arbitre comme donnée primordiale. Tant qu'on a encore ça, tout va.
Enfin, pour en revenir à la musique des Licks, je suis tout à fait d'accord quand on dit que ce n'est pas original. Je ne trouve pas Rose Tattoo original, je ne trouve pas AC/DC original, même The Angels, Hoodoo Gurus ou les Foo Fighters, mais putain, ça fait quand même sacrément du bien par où ça passe.
Et il n'y a strictement aucune allusion à la scientologie dans les textes. Si on devait rapprocher ça à un courant, ce serait un courant féministe teinte de taoisme, voire de bouddhiste, et encore, faudrait un peu fumer la moquette avant d'en arriver là !!!!
Je n'ai jamais dit que c'était inventif. Si je veux parler d'invention, je fais un dossier sur Matt Johnson et The The, ce genre de choses…
Enfin, par dessus tout, je ne force personne à acheter ce disque. Dans le genre, c'est très bien. Mais il y a énormément d'autres choses aussi bien, sinon meilleures, dans d'autres genres…
cg salut

Une bouée de sauvetage, un garde-fou ? La scientologie ? Pauvre Juliette ? Pas sortie de l'auberge ! Mais c'est son problème, peu me chaut !
Elle ne vend pas son truc, ...mais en parle très volontiers dans d'autres lieux. Personne, comme Tom Cruise d'ailleurs, ...ne l'oblige à répondre. On s'en tape de toute cette kitscherie philosophique ! Libre à elle en effet de vénérer le grand poireau mordoré si ça lui chante! (Tiens, j'ai trop abusé de l'encens, moi cet aprèm'!)
Bref, pas question de participer, même indirectement, au financement de la moitié d'un cierge!
Peut-être manques-tu d'infos sur les ravages de l'Eglise de scientologie ? Les contributions (escrocquerie mentale et financière vont de paire dans les critères de définition des sectes) "matérielles" exigées à ces membres sont particulièrement astronomiques.
Mais, OK! C'est son affaire, rien à gaz

Tu te trompes, pour les gens à la tête de ces courants (??) ce n'est pas dangereux, c'est enrichissant ! Eux ne croient pas en ce Dysneyland métaphysique qu'ils ont inventé pour berner les gogos à la ramasse qu'ils croisent.

Quant à ta comparaison avec les religions, elle me va !
Pas envie d'aller applaudir un bigot, quel qu'il soit .
J'en ai pas beaucoup vu en couverture de Xroads jusqu'alors, tant mieux !
Je n'ai aucun respect pour le pape ou ses homologues . Un musicien qui prêche dans ses chansons ou qui profite de sa notoriété pour le faire backstage n'est pas fréquentable,...en ce qui me concerne.
Les périodes musicalement marquées par des illuminations mystiques et religieuses, même chez les plus talentueux, sont celles que je trouve les plus pauvres (George Harrison, Dylan, Cash, Bachelet, Cat Stevens, Nana Mouskouri...)

"La scientologie serait à rapprocher d'un courant : féministe teintée de taoïsme" (Goof dixit)

affraid DKELVIN


Tu minimises étonnamment cette association de crapules ( Mais, c'est son affaire, je suis d'accord! c'est une grande fille! Oui!!!)
Ou alors, elle t'a fait beaucoup d'effet:... elle et sa moquette, que vous avez fumée en choeur dans la sacristie!

Ite missa est !

PS: (pour Hughes, je ne pense pas qu'Elvis ait été toute sa vie un imbécile, et je ne sais pas ce qu'est l'instinct (sauf quand on me chatouille sous les...bras! ) Il l'est vraisemblablement devenu à force de se réfugier dans des paradis artificiels et une croyance indécrottable aux vertus consolatrices et hallucinogènes des sucres rapides. Par exemple! salut

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Hugues le Mer 15 Nov - 21:37

bottleneck a écrit:PS: pour Hugues, je ne pense pas qu'Elvis ait été toute sa vie un imbécile, et je ne sais pas ce qu'est l'instinct (sauf quand on me chatouille sous les...bras!

Je veux parler de cet instinct qu'ont pas mal de grands chanteurs, de grands interprètes, pour donner corps et dimension à ce qu'ils chantent. Je ne crois pas qu'on ait besoin d'être intelligent pour avoir ce talent, qui vient aussi de l'expérience de la scène, du show. Il y a dans la musique rythmique et populaire, dans le rock'n'roll ou la soul ou le funk etc, un état pur, animal, physique, que l'on atteint en étant le moins cérébral et le plus instinctif possible. Elvis Presley, James Brown ou Iggy Pop font partie de ces bêtes de scène. Il n'y a pas d'intelligence particulière à la base de ce talent, seulement de l'instinct et de l'entrainement.

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Yves Gitton le Jeu 16 Nov - 1:02

Hugues a écrit:
bottleneck a écrit:PS: pour Hugues, je ne pense pas qu'Elvis ait été toute sa vie un imbécile, et je ne sais pas ce qu'est l'instinct (sauf quand on me chatouille sous les...bras!

Je veux parler de cet instinct qu'ont pas mal de grands chanteurs, de grands interprètes, pour donner corps et dimension à ce qu'ils chantent. Je ne crois pas qu'on ait besoin d'être intelligent pour avoir ce talent, qui vient aussi de l'expérience de la scène, du show. Il y a dans la musique rythmique et populaire, dans le rock'n'roll ou la soul ou le funk etc, un état pur, animal, physique, que l'on atteint en étant le moins cérébral et le plus instinctif possible. Elvis Presley, James Brown ou Iggy Pop font partie de ces bêtes de scène. Il n'y a pas d'intelligence particulière à la base de ce talent, seulement de l'instinct et de l'entrainement.

Oui, je vois ce que tu veux dire. Ces trois-là, je les trouve plutôt intelligents (Iggy particulièrement) pour ma part. Pour re(trouver) cet état que tu qualifies de "primitif", ce sentiment de facilité"; il faut acquérir énormément de savoir-faire, travailler d'arrache-pied et savoir profiter des leçons des prédécesseurs, observer/expérimenter... Pour pouvoir TOUT OUBLIER et exécuter sans ne plus avoir besoin d'y réfléchir les shows les plus frénétiques, ...mais souvent les plus minutieusement (Iggy et James brown, c'est évident, il me semble)... préparés.
Michel Embarek, écrivain, qui habite pas de loin de chez Mick Jagger, en Touraine, me racontait que Keith, ce vieux soudard, quand il ne grimpe pas aux arbres, travaillait la guitare en moyenne huit à dix heures par jour . Luc Baranger qui a rencontré pas mal de musiciens réputés, comme J.J Cale notamment (un stakhanoviste du manche celui-là, malgré son air détaché) , témoigne que ce sont de gros bosseurs, à part peut-être Steve Ray Vaughan qui était une sorte de phénomène.

Yves Gitton
Langue pendue

Nombre de messages : 961
Localisation : OISE
Date d'inscription : 02/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juliette And the Licks

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum