Rem-bour-sez Nos In-Vi-Ta-Tions !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rem-bour-sez Nos In-Vi-Ta-Tions !!

Message  Yann G. le Jeu 5 Oct - 10:22

Jennifer Terran est la femme qui fait pleurer quand elle chante. Il n'y a pas que Télérama qui le dit, je peux moi aussi en témoigner. Il y a (preque) quatre ans, j'ai acheté The Musician, et lorsque je suis rentré chez moi, après avoir feuilleté le livret dans les transports en commun, il n'a fallu que cinq minutes pour qu'une larme vienne couler sur ma joue, c'était dans "This recording", l'un des nombreux morceaux à tiroir de Jen, le genre de petite espièglerie entrecoupée de moments d'émotions aussi intenses que courts. Puis, il y eut "Mad Magdelene", et j'ai su que je venais de découvrir une artiste majeure. Je l'ai manquée il y a deux ans à l'Hôtel du Nord. Dommage car on raconte que ses prestations sont des performances uniques. Le live qu'elle a sortie à la même époque semblait le confirmer. Irais-je alors jusqu'à dire que la prestation d'hier était mauvaise ? ... Non ... Sûrement pas, mais ... Commençons par le commencement.
Déjà, il y a relativement peu de monde au Café de la Danse ce mercredi soir, je remarque Tcheky Kario dans l'assistance, il a donc du goût, et en plus, il a l'air sympa. Il va discuter cinq grosses minutes avec des jeunes qui ont un groupe. L'un est venu avec sa guitare, il lui file une démo. Cool ... le reste du public n'a pas l'air aussi fun pourtant. Beaucoup de quinquagénaires, je ne voudrais pas faire de la gérontophobie, mais de toute façon mes craintes du début vont se révéler fondées. Mais bon je ne veux pas anticiper sur la suite ...
Eric, le patron du label Bad Reputation joue les maître de cérémonie en annonçant le programme à venir. Déjà, je trouve ça un peu déplacé, car je ne vois pas du tout l'intérêt de ce genre de présentation. On se croirait à la Fnac forum, pas au Café de la Danse, mais bon, passons ...
Donc, à 19h45 arrive la première première partie, Usra Leedham, une canadienne, qui commence déjà à déblatérer un paquet de banalités - genre comment que c'est trop bien Paris, qu'elle est obligée d'enlever ses chaussures pour jouer du piano et qu'elle est désolée de ne pas parler notre langue ... bon, okay, cela dit je suis plutôt content qu'elle ait parlé aussi longtemps entre les morceaux, même pour dire des trucs sans intérêts comme le fait que c'est trop bien d'avoir des enfants, car au moins pendant ce temps là, elle ne nous cassait pas les oreilles avec sa voix insupportable et ses compositions sans saveur aucune. Bon, d'accord, elle a l'air sympa, mais ma boulangère ainsi que ma voisine du dessus le sont aussi. Ce n'est donc pas à cela que l'on juge du niveau d'une artiste, mais à son univers, ses compositions, sa capacité à insuffler des émotions, et là, désolé, mais sur ce point, c'est le néant total. Ses graves sont atroces, ses vocalises aussi inaudibles que vaines, ses textes indigents et don jeu de piano sans intérêt. Bref, à éviter. Vingt-cinq minutes de souffrance pour mes oreilles. C'est dans ces moments là que je remercie la personne qui a glissé une tablette d'Advil dans mon sac.
Du coup, après le retour d'Eric de Bad Reputation, on reprend un peu de poil de la bête avec la prestation nettement meilleure de l'Irlandaise Leanne Harte. Elle, elle a une voix incroyable, un timble agréable. Je ne dis pas que ces compositions sont exceptionnelles, ou que ses textes sont magnifiques, mais d'abord, elle joue avec une assurance et une implication totales, et puis elle a dix-huit ans ! Quelle leçon pour la pauvra Usra qui est allée se rasseoir dans le public bien sagement, histoire de prendre des notes -enfin, j'espère pour elle. Le public, justement, parlons-en. D'accord, il a failli tomber dans le coma pendant la prestation de la Canadienne, il a donc des circonstances atténuantes, mais quand même ... même le jury le plus accomodant le déclarerait coupable de manque d'enthousiasme aggravé. (Il y a quand même Tcheky Kario qui secoue un peu la tête en guise d'approbation).
Eric revient sur scène et nous annonce "le clou du spectacle". De quoi s'agit-il ? Une otarie qui fait du balon ? La femme à barbe ? Mais non, bien sûr ... Jennifer Terran. Il nous la présente en détail - alors que nous sommes venus pour elle - et là, je commence à comprendre, ce n'est pas un concert pour le public, c'est pour la presse qui a été invitée ... suis-je bête. Comment ne m'en suis-je pas rendu compte ?! C'est pour cela que la moitié du public va passer l'heure suivante à dormir ! Jennifer commence par les deux premiers morceaux du dernier disque en date. Sur "America", lorsque qu'elle monte d'une octave, j'écrase ma première (petite) larme. Quelle voix ! C'est parfait, comme sur les disques, un peu trop même. Et puis il y a un peu plus tard "Mad Magedeleine", et je suis ravi. Dommage que ce petit bout de femme qui joue pieds nus - mais qui, elle, nous épargne le speech sur ses chaussures - ne provoque pas un peu plus de ferveur. Je n'ai jamais vu un public aussi froid. Pourtant, elle descend de scène pour chanter a cappella, elle change d'instrument, joue d'une percussion du moyen-orient, aligne quelques unes de ses plus belles compositions. Avant de chanter "A brown trout lives there", elle nous demande si nous pratiquons la pêche à la mouche - fly fishing - et là, aucune réaction, c'est à désespérer. Elle se demande si on parle l'Anglais au moins un petit peu - et là, j'imagine Usra Leedham dans sa loge qui finit par réaliser que le public ne fut pas attentif, mais juste indifférent à son set. Ah et puis aussi, il y a un type super spirituel derrière moi qui dit "Ah, mais nous, on connaît la pêche aux électeurs" : c'était probablement pour réchauffer l'ambiance.
Résultat, quelques morceaux plus tard - entre temps, Jen ne trouvant personne à qui parler aura préféré s'adresser à sa fille dans le public, au moins, elle, elle se réveille quand on lui parle - Jennifer quitte la salle. Quelques applaudissements - vingt secondes maxi - et hop, rallumage des lumières. Aucune protestation, fin du set ... j'attendais "Que Sera Sera", "Purple Rain", "Rabbit" ... et non, rien. Tout le monde sort bien gentiment, comme des moutons. Et la magie n'est pas passée, à un ou deux moments prêts. Comme si on m'avait volé ce concert. Comme si Jennifer Terran avait attendu deux ans pour rien.
La faute à qui, à quoi ? A une affiche mal foutue, qui semble confondre "concert" et "show case". A un organisateur qui confond promotion de son label et respect du public. Ce dernier le lui a très bien rendu, d'ailleurs. En supprimant de l'affiche l'affligeante Usra, on aurait pu avoir une demi-heure de Jennifer Terran en plus, et puis peut-être aussi le soutien du public. Une communion, une ambiance, au moins un échange.
Mais non, il n'y a rien. Rien d'autre que le trou béant que constitue la bouce de métro de Bastille et plus tard, la gêne occasionnée par un quai de Châtelet bondé et un retard du RER B.
Et une poignée de disques admirables à réécouter, en écrasant une larme ... de regrets.

Yann G.
Langue pendue

Nombre de messages : 900
Date d'inscription : 09/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rem-bour-sez Nos In-Vi-Ta-Tions !!

Message  Hugues le Jeu 5 Oct - 10:53

Et après on dit que le forum ne sert à rien. Mr. Green

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rem-bour-sez Nos In-Vi-Ta-Tions !!

Message  parispal le Jeu 5 Oct - 12:46

Désolé pour toi, grasshopper.

Jenifer m'a contacté pour passer à la Pomme d'Eve, mais contrairement à toi, sa voix et son univers me laissent insensible. Je l'avais vue à l'Hôtel du Nord, enceinte jusqu'aux yeux, et j'ai réécouté ses albums, The Musician et un autre, mais non, décidément, ca ne passe pas. Difficile, dans ces conditions, de promouvoir correctement un concert auquel j'aurais assisté avec des boules quiès...

C'est con quand le public et l'artiste se rencontrent mais ne se voient pas...

Bonne journée quand même

Hervé

parispal
Langue pendue

Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 01/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rem-bour-sez Nos In-Vi-Ta-Tions !!

Message  Hugues le Jeu 5 Oct - 14:04

parispal a écrit:Désolé pour toi, grasshopper.

Jenifer m'a contacté pour passer à la Pomme d'Eve, mais contrairement à toi, sa voix et son univers me laissent insensible. Je l'avais vue à l'Hôtel du Nord, enceinte jusqu'aux yeux, et j'ai réécouté ses albums, The Musician et un autre, mais non, décidément, ca ne passe pas. Difficile, dans ces conditions, de promouvoir correctement un concert auquel j'aurais assisté avec des boules quiès...

C'est con quand le public et l'artiste se rencontrent mais ne se voient pas...

Bonne journée quand même

Hervé

Pour y être allé une fois, je pense que la Pomme n'est pas une scène pour Jennifer (deux "n", Hervé, tu confonds avec ma favorite à moi Mr. Green ), on pourrait même pas y mettre un piano. La Pomme c'est pour les singer songwriters à guitare acoustique, folk, blues, country... bon, y'a bien un vieux piano désaccordé qui traîne dans un coin... mais c'est pour jouer du honky boogie tonk Mr. Green

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rem-bour-sez Nos In-Vi-Ta-Tions !!

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum