grand écart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

grand écart

Message  strato88 le Mer 30 Aoû - 9:14

dans la discothèque de mes arrières grands parents, un disque de cat stevens pouvait cotoyer "machine head" de deep purple. puis vinrent les 80's et les chapelles. les hardos n'écoutaient que du hard, les "robert smith" que de la new wave, etc... quelles sont, chez vous (approximativement) les extremes dans vos dicotheques?
perso, par exemple, ya "close to the edge" de Yes, et a l'aut bout, un disque des Real Kids...

strato88
Langue pendue

Nombre de messages : 560
Localisation : entre abbey road et muscle shoals?
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cowcheese4

Revenir en haut Aller en bas

Re: grand écart

Message  Laurent78 le Mer 30 Aoû - 10:22

Indecision "release the cure" et dick Rivers !

Laurent78
Langue pendue

Nombre de messages : 1836
Date d'inscription : 08/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: grand écart

Message  Hugues le Mer 30 Aoû - 12:02

strato88 a écrit:dans la discothèque de mes arrières grands parents, un disque de cat stevens pouvait cotoyer "machine head" de deep purple. puis vinrent les 80's et les chapelles. les hardos n'écoutaient que du hard, les "robert smith" que de la new wave, etc... quelles sont, chez vous (approximativement) les extremes dans vos dicotheques?
perso, par exemple, ya "close to the edge" de Yes, et a l'aut bout, un disque des Real Kids...

Y'a pas eu plus de chapelles dans les 80's que dans les 70's, à mon avis. Y'a surtout eu les rituels conflits de générations et d'époque. La génération des 80's devait fuir tout ce qui était barbu à cheveux longs ou avait l'air vaguement hippie, alors que la génération des 70's devait frémir d'horreur à la seule vue d'un Boy George, je présume. J'ai lu quelque part que Prince s'était fait huer en première partie des Stones: le fossé était évident, l'incompréhension totale.

J'ai des extrêmes sur ma pile de CDs à chroniquer: OOIOO (mené par une chanteuse et guitariste japonaise qui fait aussi les percus chez les Boredoms, tu situes?), et du folk très calme, genre Damien Jurado (d'ailleurs mon verdict est fait sur son dernier disque: I don't want that I don't want that I don't want that )

Hugues
Langue pendue

Nombre de messages : 10810
Age : 47
Localisation : Manosque
Date d'inscription : 05/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: grand écart

Message  strato88 le Mer 30 Aoû - 12:19

Acho a écrit:
strato88 a écrit:dans la discothèque de mes arrières grands parents, un disque de cat stevens pouvait cotoyer "machine head" de deep purple. puis vinrent les 80's et les chapelles. les hardos n'écoutaient que du hard, les "robert smith" que de la new wave, etc... quelles sont, chez vous (approximativement) les extremes dans vos dicotheques?
perso, par exemple, ya "close to the edge" de Yes, et a l'aut bout, un disque des Real Kids...

Y'a pas eu plus de chapelles dans les 80's que dans les 70's, à mon avis. Y'a surtout eu les rituels conflits de générations et d'époque. La génération des 80's devait fuir tout ce qui était barbu à cheveux longs ou avait l'air vaguement hippie, alors que la génération des 70's devait frémir d'horreur à la seule vue d'un Boy George, je présume. J'ai lu quelque part que Prince s'était fait huer en première partie des Stones: le fossé était évident, l'incompréhension totale.
je m'appuyais sur des souvenirs personnels

Acho a écrit:J'ai des extrêmes sur ma pile de CDs à chroniquer: OOIOO (mené par une chanteuse et guitariste japonaise qui fait aussi les percus chez les Boredoms, tu situes?), et du folk très calme, genre Damien Jurado (d'ailleurs mon verdict est fait sur son dernier disque: I don't want that I don't want that I don't want that )
je parlais de choix assumé.

strato88
Langue pendue

Nombre de messages : 560
Localisation : entre abbey road et muscle shoals?
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cowcheese4

Revenir en haut Aller en bas

Re: grand écart

Message  Lee Harvey Oswald le Mer 30 Aoû - 13:41

Petula Clark et Michael Gira, Karen Carpenter et Mark E.Smith, Ray Conniff et Bark Psychosis, euh...Crossroads et Wire. Mr. Green

Lee Harvey Oswald
Langue pendue

Nombre de messages : 1941
Localisation : Dallas
Date d'inscription : 23/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: grand écart

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum